Titre original :
The Owl House
Production :
Disney Television Animation
Date de diffusion USA :
10 janvier 2020 - - 29 août 2020
Genre :
Animation 2D
Création :
Dana Terrace
Musique :
T.J. Hill
Durée :
418 minutes
Luz à Osville - Autre(s) saison(s) :
Saison 01
Saison 02
Shorts
Disponibilité(s) en France :

Liste et résumés des épisodes

1. A Lying Witch and a Warden
Portail Magique
Genre : Episode télé
Série : Luz à Osville
Saison 1 Épisode 1
Date de diffusion USA : 10 janvier 2020
Réalisé par : Stephen Sandoval
Durée : 22 minutes
Luz se retrouve sur les Îles Bouillantes...
2. Witches Before Wizards
Les Sorcières Avant les Enchanteurs
Genre : Episode télé
Série : Luz à Osville
Saison 1 Épisode 2
Date de diffusion USA : 17 janvier 2020
Réalisé par : Stu Livingstone
Durée : 22 minutes
Luz a trouvé une quête...
3. I Was a Teenage Abomination
Abomination Abominable
Genre : Episode télé
Série : Luz à Osville
Saison 1 Épisode 3
Date de diffusion USA : 24 janvier 2020
Réalisé par : Stephen Sandoval
Durée : 22 minutes
Luz rencontre Willow...
4. The Intruder
L'intrus
Genre : Episode télé
Série : Luz à Osville
Saison 1 Épisode 4
Date de diffusion USA : 31 janvier 2020
Réalisé par : Stu Livingstone
Durée : 22 minutes
Confinée dans le Manoir de la Chouette, Eda tente d'apprendre à Luz un sort...
5. Covention
Convention
Genre : Episode télé
Série : Luz à Osville
Saison 1 Épisode 5
Date de diffusion USA : 7 février 2020
Réalisé par : Aminder Dhaliwal & Stu Livingstone
Durée : 22 minutes
Eda retrouve sa sœur Lilith. Luz défie Amity...
6. Hooty's Moving Hassle
Le Manoir Animé
Genre : Episode télé
Série : Luz à Osville
Saison 1 Épisode 6
Date de diffusion USA : 21 février 2020
Réalisé par : Stephen Sandoval
Durée : 22 minutes
Luz, Gus et Willow lancent un sort...
7. Lost in Language
Jeux de Langages
Genre : Episode télé
Série : Luz à Osville
Saison 1 Épisode 7
Date de diffusion USA : 28 juillet 2020
Réalisé par : Aminder Dhaliwal
Durée : 22 minutes
Luz va à la bibliothèque...
8. Once Upon a Swap
Echange de Corps
Genre : Episode télé
Série : Luz à Osville
Saison 1 Épisode 8
Date de diffusion USA : 6 mars 2020
Réalisé par : Aminder Dhaliwal
Durée : 22 minutes
Luz, King et Eda changent de corps...
9. Something Ventured, Something Framed
Pari Risqué, Pari Piégé
Genre : Episode télé
Série : Luz à Osville
Saison 1 Épisode 9
Date de diffusion USA : 13 mars 2020
Réalisé par : Sabrina Cotugno
Durée : 22 minutes
Gus invite Luz dans son club...
10. Escape of the Palisman
Le Sceptre Magique
Genre : Episode télé
Série : Luz à Osville
Saison 1 Épisode 10
Date de diffusion USA : 20 mars 2020
Réalisé par : Aminder Dhaliwal
Durée : 22 minutes
Hiboubou s'enfuit...
11. Sense and Insensitivity
Auteur à Succès
Genre : Episode télé
Série : Luz à Osville
Saison 1 Épisode 11
Date de diffusion USA : 11 juillet 2020
Réalisé par : Stu Livingstone
Durée : 22 minutes
Luz et King écrivent un roman...
12. Adventures in the Elements
En Quête de Nouveaux Sorts
Genre : Episode télé
Série : Luz à Osville
Saison 1 Épisode 12
Date de diffusion USA : 18 juillet 2020
Réalisé par : Sabrina Cotugno
Durée : 22 minutes
Afin de rejoindre Hexside, Luz doit apprendre un nouveau sort...
13. The First Day
Jour de Rentrée
Genre : Episode télé
Série : Luz à Osville
Saison 1 Épisode 13
Date de diffusion USA : 25 juillet 2020
Réalisé par : Sabrina Cotugno
Durée : 22 minutes
Luz va à son premier cours à Hexside...
14. Really Small Problems
De Minuscules Problèmes
Genre : Episode télé
Série : Luz à Osville
Saison 1 Épisode 14
Date de diffusion USA : 1 août 2020
Réalisé par : Stu Livingstone
Durée : 22 minutes
Jaloux, King lance un sort à Gus et Willow...
15. Understanding Willow
Remuer le Passé
Genre : Episode télé
Série : Luz à Osville
Saison 1 Épisode 15
Date de diffusion USA : 1 août 2020
Réalisé par : Aminder Dhaliwal
Durée : 22 minutes
Après avoir détruit les souvenirs de Willow, Amity doit les reconstruire avec l'aide de Luz...
16. Enchanting Grom Fright
Le Bal de Promo
Genre : Episode télé
Série : Luz à Osville
Saison 1 Épisode 16
Date de diffusion USA : 8 août 2020
Réalisé par : Stu Livingstone
Durée : 22 minutes
Amity doit affronter ses peurs lors du bal de promo...
17. Wing It Like Witches
Improvise Comme les Sorcières
Genre : Episode télé
Série : Luz à Osville
Saison 1 Épisode 17
Date de diffusion USA : 15 août 2020
Réalisé par : Sabrina Cotugno
Durée : 22 minutes
Luz, Willow et Amity font équipe contre Boscha...
18. Agony of a Witch
La Douleur d'Une Sorcière
Genre : Episode télé
Série : Luz à Osville
Saison 1 Épisode 18
Date de diffusion USA : 22 août 2020
Réalisé par : Aminder Dhaliwal
Durée : 22 minutes
Luz part en voyage scolaire. La malédiction d'Eda empire...
19. Young Blood, Old Souls
Sang Neuf, Âmes Anciennes
Genre : Episode télé
Série : Luz à Osville
Saison 1 Épisode 19
Date de diffusion USA : 29 août 2020
Réalisé par : Stephen Sandoval
Durée : 22 minutes
Luz part sauver Eda...

La critique

rédigée par
Publiée le 14 novembre 2022

Dans le paysage des séries d’animation Disney, Luz à Osville occupe une place toute particulière. Étonnante dans les genres qu’elle ose employer – fantastique, comédie et horreur –, brillante dans son esthétique, ambitieuse dans son animation, la série a tout pour faire partie des meilleures productions Disney Television Animation de la décennie 2020.

Dana Terrace naît le le 8 décembre 1990 à Hamden, dans le Connecticut. Elle étudie l’animation à la School of Visual Arts de New York tout en postant ses dessins sur Tumblr. En 2011, elle devient assistante d’un court-métrage d’animation de comédie horrifique, Blenderstein, créé par Zach Bellissimo. En avril 2012, elle réalise un court-métrage intitulé Kickball puis s’occupe de l’animation de Mirage en coopération avec Iker Maidagan. Terrace sort diplômée en 2013 et enchaîne sur un stage au studio JibJab où elle rencontre un animateur de la série Souvenirs de Gravity Falls. Intéressé par son parcours et ses travaux, l’animateur lui fait passer un test qui validera ses impressions et le conduira à l'embaucher pour travailler sur le storyboard de sa série. Elle dirigera en 2017 plusieurs épisodes de La Bande à Picsou (2017) et travaillera sur les storyboards de Raiponce : Moi, J’ai Un Rêve et Raiponce - La Série. Dana Terrace propose, toujours en 2017, un pitch pour une nouvelle série d’animation : une jeune fille qui se retrouve dans un autre monde où elle apprend la magie en compagnie d’une sorcière. Elle le soumet à des chaînes comme Nickelodeon ou encore Cartoon Network, sous un format d'épisodes d'une dizaine de minutes. Luz à Osville sera finalement présentée et approuvée par Disney le 23 février 2018 aux côtés de la série Amphibia ; la firme de Mickey signe une première saison de 19 épisodes d'une vingtaine de minutes chacun, faisant de Terrace la quatrième femme à la tête d'une série pour Disney Television Animation (les premières étant Sue Rose, Chris Nee et Daron Nefcy, créatrices respectives de Pepper Ann, Docteur La Peluche et Star Butterfly).

Luz Noceda est donc une jeune fille faisant preuve d'excentricité et d'une imagination débordante qui la pénalisent et que sa mère souhaite endiguer en l'envoyant dans un camp de vacances.C’est alors qu'elle suit une chouette vers une porte qui la transporte dans le monde des démons et plus précisément sur les Îles Bouillantes. Elle y rencontre Eda, la Dame Chouette, sorcière rebelle, impertinente et douée en la matière ainsi que King, une créature qui s’autoproclame roi des démons. Luz décide alors de rester sur les Îles Bouillantes afin de réaliser son rêve : devenir une vraie sorcière !

L’univers autour de Luz à Osville est la première chose qui fait de la série un programme passionnant. L’origine des Îles Bouillantes, sa mythologie ainsi que sa magie sont plus sombres que dans les débuts d'intrigues de certaines séries similaires comme Star Butterfly ou encore Raiponce - La Série. Cependant, le ton et l’ambiance restent avenants et ne brusquent pas les téléspectateurs pour autant, de la même manière que Souvenirs de Gravity Falls. Que ce soit le fonctionnement des clans, les écoles de magie, les moyens de communication, la faune du royaume des démons ; tout a été pensé et se retrouve bien présenté en 19 épisodes. Les créateurs de la série se sont également amusés avec les téléspectateurs en leur proposant des indices cachés. Tout d’abord, les noms des épisodes en VO forment un acrostiche dévoilant tout en poésie l’intrigue principale de la série. Dans chaque épisode, se trouve également un mot caché en alphabet runique qui, mis bout à bout, forment également une phrase dévoilant lyriquement une partie de l’intrigue. Ce genre de jeu entre fans permet de maintenir un intérêt constant pour Luz à Osville et offre une nouvelle dimension au programme, similaire à ce que proposait Souvenirs de Gravity Falls avec ses cryptogrammes.

L’animation est de très bonne facture, trois studios coréens travaillant dessus. Rough Draft Studio Korea est l'un d'eux et intervient déjà dans pléthore de productions Disney (Futurama, Timon & Pumbaa - Les Héros du Film Le Roi Lion, Kim Possible, Phinéas et Ferb, Les Aventures de Zack et Crysta dans la Forêt Tropicale de FernGully), il en est de même pour Sunmin Image Pictures (Gargoyles - Les Anges de la Nuit, Les 101 Dalmatiens - La Série, Les Aventures de Buzz l'Eclair, American Dragon : Jake Long) et Sugarcube (Les Green à Big City). Si certaines scènes de la série sont globalement bien animées, un soin tout particulier est apporté aux mouvements des personnages lors de moments importants. Ce soin est discernable notamment dans les épisodes Convention, Le Bal de Promo ou encore La Douleur d'une Sorcière. Ces passages épiques sont des instants d'émerveillement et de surprise pour les spectateurs qui étaient habitués à une animation plus conventionnelle. Les visuels des lieux et de certaines créatures sont librement inspirés de peintures de Remedios Varo, Hieronymus Bosch ou encore John Bauer tandis que des éléments slaves, notamment dans l'architecture des bâtiments ou encore dans la faune des Îles Bouillantes, se remarquent ici ou là. Il est d'ailleurs amusant de voir le clin d'œil à la sorcière russe Baba Yaga dans l'épisode Le Manoir Animé, quand le Manoir de la Chouette se déplace comme son isba (maison russe traditionnelle) montée sur des pattes de poule. Tous ces éléments font de Luz à Osville une série à la qualité d'animation unique dans le paysage des séries Disney.

Luz est un personnage principal remarquable à plus d’un titre. Ses émerveillements, ses appréhensions ainsi que sa soif d’apprendre la magie dans ce nouveau monde font de l’adolescente dominico-américaine un personnage passionnant à suivre pour les spectateurs. Son excentricité est à l'image de la série qu'elle défend et quand bien même son tempérament se rapproche parfois d'une Star Butterfly ou d'une Anne Boonchuy, elle sort rapidement de ces poncifs quand la situation devient critique et parvient souvent à résoudre efficacement les conflits.
Eda Griffépine (Clawthorne en VO), surnommée la Dame Chouette, est un personnage elle aussi intéressant. Recherchée car refusant de se soumettre au système des covens instauré par l'Empereur, la sorcière la plus puissante des Îles Bouillantes est une rebelle qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et possède un caractère bien trempé. Bien qu'elle ne pense pas au premier abord qu'une humaine puisse devenir une sorcière, Eda accepte néanmoins de prendre Luz sous son aile et de l'aider à réaliser son rêve.
King est, pour sa part, une créature qui se proclame roi des démons bien qu'il ait l'apparence d'une peluche. S'il a parfois l'aspect d'un personnage comique, il se révèle être très intéressant dans sa quête de pouvoir et dans les relations fraternelles qu'il noue avec Luz. Enfin, Boubou (Hooty en VO) est le heurtoir et le gardien du Manoir de la Chouette ainsi que le personnage le plus drôle de la série. Souvent dépeint comme énervant, ses courtes apparitions font sourire plus d'un spectateur avec sa candeur démesurée et sa voix haut perchée. Anecdote assez cocasse, Alex Hirsch - créateur de Souvenirs de Gravity Falls - double en version originale King et Boubou. Ne devant être à l'origine que la voix de King, Hirsch proposa de tester la voix de Boubou en faisant une fausse imitation de Mickey Mouse. Le résultat fut tellement hilarant que Dana Terrance le garda.

Willow Park est l’une des premières sorcières avec qui Luz se lie d’amitié. Intéressée par la magie des plantes, elle est à première vue une jeune fille bienveillante et très amicale mais s’avère être plus puissante qu’elle n’en laisse paraître. Augustus Porter, dit Gus, est pour sa part un jeune sorcier spécialisé en illusion et amateur de tout ce qui touche de près ou de loin au monde des humains. De nature joviale de par sa jeunesse, il se révèle être un bon atout dans la bande de Luz.

Parmi les antagonistes, Amity Blight a un parcours particulier. Elle est dès ses débuts présentée comme le personnage typique du tyran à l’école qui va mettre des bâtons dans les roues à l’héroïne. Cependant, Luz à Osville fait d’Amity un personnage beaucoup plus complexe qu’il n’en a l’air au premier abord. En quête d’excellence et prête à tout pour réussir, elle est perturbée dans ses attentes ainsi que dans ses sentiments par la venue d’une humaine à Hexside. Sa relation avec Willow est également mise en valeur dans l’épisode Remuer le Passé et se trouve être particulièrement intéressante.
Lilith Griffépine, qui fait partie du clan de l’Empereur, souhaite que sa sœur Eda choisisse à son tour un clan et ne soit ainsi plus considérée comme une hors-la-loi ; mais c'est sans compter sur sa détermination à garder son indépendance car faire partie d’un clan bloquerait toutes ses autres formes de magie. Malgré cette opposition, les deux sœurs préservent une belle alchimie et même un certain respect entre elles.
Luz à Osville dispose de bien d’autres antagonistes aux designs créatifs, notamment Kikimora dont l'apparence et le nom sont inspirés d’une créature de la mythologie slave. Mais le grand et véritable antagoniste de la série est bel et bien l’Empereur Bélos. N’apparaissant que durant les deux derniers épisodes de la première saison, le souverain des Îles Bouillantes se révèle en effet être particulièrement effrayant et très mystérieux dans ses intentions. Il deviendra au bout des saisons suivantes l'un des meilleurs méchants que Disney ait jamais créés de par son histoire et ses méthodes pour atteindre son sombre dessein.

L’une des choses remarquables dans Luz à Osville est la représentation des personnages LGBTQIA+. Lors de l’épisode Remuer le Passé, le public apprend que Willow Park a deux pères. Dans l’épisode Le Bal de Promo, les spectateurs découvrent qu’Amity éprouve des sentiments pour Luz. Plus tard, Dana Terrance précisera que Luz est bisexuelle et Amity lesbienne, ce qui est une première pour une série d’animation Disney et un pas de plus franchi dans la façon d’aborder les couples queers chez les jeunes. Il s’agit en effet ici d’un élément essentiel dans l’intrigue qui évoluera dans la série et non pas d'un couple balancé à la dernière minute ou de façon peu assumée. Le Lumity (couple formé par Luz et Amity) est l’un des éléments qui renforce l’attachement des téléspectateurs pour la série. Et ce ne sera qu’un début : lors de la seconde saison, un personnage non-binaire fait son apparition parmi les personnages principaux – Raine Whispers - et dévoile également la bisexualité du personnage d’Eda. Un autre personnage non-binaire parmi les personnages tertiaires est aussi de la partie dans le téléfilm Thanks to Them, apparitions qui ont pour but de banaliser l’existence des personnes non-binaires ainsi que le respect de leurs pronoms.

Toutes ses qualités font malheureusement de Luz à Osville une série avec son lot de controverses. Dès les débuts de la diffusion, des associations américaines familiales de type La Manif Pour Tous ont critiqué la série pour sa façon d’aborder avec désinvolture l’univers démoniaque dans lequel les protagonistes évoluent. Ces critiques rappellent fortement celles déjà émises pour des films abordant la magie comme Harry Potter. Mais les critiques s’intensifient lorsque les protagonistes principaux se révèlent queers, le tout étant montré de façon bienveillante. Malgré ces critiques, la série est nommée pour de nombreux prix et remporte notamment en 2021 un Peabody Award dans la catégorie des programmes à destination des jeunes ou encore un Autostraddle TV Award en 2022.
La première saison est diffusée aux États-Unis du 10 janvier 2020 au 29 août 2020 et à partir 15 avril 2020 en France sur Disney Channel alors même qu'une seconde a été annoncée dès novembre 2019 ; sa diffusion débutant le 12 juin 2021. Luz à Osville est ensuite renouvelée pour une troisième et dernière saison, malheureusement réduite à trois épisodes spéciaux d’une quarantaine de minutes chacun, dont le premier, Thanks to Them, est proposé le 15 octobre 2022. Selon la créatrice de la série, ce changement de format s'explique par le fait que Luz à Osville ne correspondrait pas au standard de Disney. L’esthétique de la série dénote en effet des séries d’animation de l’époque plus lumineuses, plus légères (Molly McGee et Le Fantôme, Amphibia, Les Green à Big City). De plus, la série exige un investissement que la plupart des autres ne demandent pas, notamment dans le fil rouge à suivre. Il n'empêche : la première saison engrange une audience télévisuelle plus que correcte avec en moyenne plus de 450 000 téléspectateurs devant leurs écrans ainsi que des critiques dithyrambiques de la presse. Les audiences sur les plateformes de streaming, notamment Disney+, sont également excellentes et montrent une fois de plus la popularité de Luz à Osville. Reste alors à regretter que la série ait si peu de visibilité en comparaison avec des programmes similaires...

Dotée d'une excellente animation, de visuels originaux, de personnages intéressants et d'une intrigue palpitante, Luz à Osville est une série ambitieuse à plus d'un point. Elle possède déjà tout pour être l'un des programmes les plus mémorables des années 2020 au sein des séries d'animation Disney. En capacité de devenir un mètre étalon pour les futurs projets, Luz à Osville est une série à voir absolument !

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site de fans, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.