Titre original :
Under Wraps
Production :
Disney Channel
Date de diffusion USA :
Le 1er octobre 2021
Genre :
Fantastique
Réalisation :
Alex Zamm
Musique :
Jamie Christopherson
Oleksa Lozowchuk
Durée :
90 minutes
Disponibilité(s) aux États-Unis :

Le synopsis

Un groupe d'amis, Marshall, Gilbert et Amy, réaniment accidentellement une momie découverte dans la cave de leur voisin, quelques jours avant Halloween...

La critique

rédigée par
Publiée le 30 octobre 2021

Le Secret de la Momie est un téléfilm de la collection des Disney Channel Original Movies produit tout spécialement pour le réseau de télévision Disney Channel.

Au début de la création des Disney Channel Original Movies, la collection proposait un film spécial Halloween par an. La tradition débute ainsi avec La Momie d'Halloween en 1997, puis se perpétue presque tous les ans avec Les Sorcières d'Halloween (1998), Ne Regarde Pas Sous le Lit (1999), Chasseurs de Vampire (2000), Le Fantôme du Cinéma (2000), Les Sorcières d'Halloween 2 (2001), La Patrouille Fantôme (2002), Les Sorcières d'Halloween 3 (2004), Des Amours de Sœurcières (2005), Les Sorcières d'Halloween 4 (2006) et Des Amours de Sœurcières 2 (2007). 2007 marque, pourtant et curieusement, l'arrêt du rendez-vous pris. Il faut alors attendre cinq longues années avant que Disney Channel propose de nouveau, en 2012, un téléfilm sur le thème d'Halloween avec Skylar Lewis, Chasseuse de Monstres puis à nouveau trois ans plus tard avec Ma Sœur Est Invisible ! en 2015. Finalement, le DCOM d'Halloween ne revient pas sur la chaîne avant la décennie suivante, et encore, pas avec une histoire inédite puisqu'il s'agit ni plus ni moins que du remake du tout premier opus de la collection : La Momie d'Halloween.

Le Secret de la Momie est ainsi une première pour la collection des Disney Channel Original Movies : être un remake d'un ancien opus. Certes Freaky Friday en 2018 était déjà un remake mais il était en réalité une adaptation du musical façon Broadway lui-même inspiré des longs-métrages Disney de 2003 et 1977. Ici, le nouveau téléfilm est bien une refonte presqu'à l'identique du DCOM de 1997. Le scénario reprend ainsi les grandes lignes de la fiction d'origine avec trois amis qui font revenir malgré eux une momie à la vie, la prennent sous son aile et vont tout faire pour qu'en trois jours, avant la nuit d'Halloween, le monstre puisse revoir une dernière fois son amour perdu avant de retourner dans son sarcophage, le tout en évitant qu'une bande de brigands s'en empare. La caractéristique des personnages est aussi sauvegardée avec Marshall, le héros du téléfilm, qui a du mal à accepter son nouveau beau-père ; Gilbert, qui a peur de tout, y compris de son ombre ; Amy, qui est une jeune fille intrépide.

Pour autant, Le Secret de la Momie et La Momie d'Halloween possèdent quelques différences notables. Tout d'abord, le remake sert à moderniser le récit et à insuffler une diversité bienvenue là où le téléfilm de 1997 ne faisait quasiment appel qu'à des acteurs caucasiens en dehors de quelques figurants. Ici, Gilbert est afro-américain tandis qu'Amy vit dans une famille homoparentale, même si ses deux pères ne sont jamais montrés de tout le téléfilm. Le beau-père de Marshall est, quant à lui, également afro-américain. Ce dernier est aussi bien plus présent que dans le film d'origine, ce qui permet de lui donner de l'épaisseur et de densifier sa relation avec Marshall qui ne veut pas égoïstement que sa mère se remette avec quelqu'un suite à son divorce. Ce trait de caractère de Marshall était déjà présent dans le long-métrage de 1997 mais était plus assené maladroitement que développé. Autre changement, le tenancier enrobé un peu geek du magasin de farces et attrapes devient dans Le Secret de la Momie une tenancière originale. Le méchant s'avère également mieux écrit et sa motivation à s'emparer de la momie ne tombe pas comme un cheveu sur la soupe, à la différence de La Momie d'Halloween.

Ces légères différences font que l'ambiance qui se dégage du (Le) Secret de la Momie s'avère radicalement différente de La Momie d'Halloween. Dans le nouveau téléfilm, le récit prend plus le temps pour s'installer et pour présenter ses personnages, y compris la momie qui arrive légèrement plus tard. De plus, l'explication de son réveil et du moyen pour la faire revenir à son état normal est un peu plus crédible que dans le premier opus, où comme par hasard, l'information se trouvait dans la boutique du geek. Ici, la malédiction est inscrite directement sur le médaillon que porte autour du cou le monstre et il faut donc traduire les hiéroglyphes. Les scènes de comique de situation avec la momie se baladant en plein jour dans la ville tout en grognant sont toujours présentes mais voient leur durée réduite et leurs rendus devenir plus cohérents, gommant ainsi l'aspect pathétique de son prédécesseur de 1997 clairement destiné aux enfants. Enfin, un dernier détail important sur la momie, absent dans le long-métrage original : elle possède une force démultipliée par rapport à un être humain. Cela permet quelques belles scènes de bagarre avec ses ravisseurs qui doivent trouver alors un autre stratagème pour la kidnapper.

Si les acteurs de La Momie d'Halloween étaient plutôt inconnus lors du tournage du téléfilm, certains de ceux du (Le) Secret de la Momie parleront aux fans de Disney Channel et de Disney Junior.
Marshall est ainsi joué par Malachi Barton. L'acteur s'est fait remarquer dans Harley - Le Cadet de mes Soucis et a également prêté sa voix au personnage de Lionel dans la série animée Fancy Nancy Clancy. Le jeune garçon est plutôt convaincant en chef de bande, fan de films d'horreur, se liant d'amitié avec une momie vivante, tandis qu'il n'arrive pas à tisser des liens avec son futur beau-père.
Christian J. Simon interprète, quant à lui, le personnage de Gilbert. Le jeune acteur est connu principalement pour son rôle de Leo Webb dans la sitcom Sydney au Max tandis qu'il prête aussi sa voix au personnage de Freddy le Flamant dans la série animée T.O.T.S.. L'artiste est particulièrement convaincant en tant que froussard de la bande. Ses mimiques à chaque fois qu'il panique sont souvent amusantes.
Enfin, le trio de héros se compose également de l'actrice quasi débutante Sophia Hammons qui tient le rôle d'Amy, la seule fille du groupe mais n'ayant pas froid aux yeux. Voulant être une future journaliste, elle apporte son esprit de déduction aux deux garçons. Des trois personnages principaux, c'est sûrement celle qui a le plus évolué par rapport au téléfilm de 1997.

Côté réalisation, Le Secret de la Momie a droit également à un habitué des productions télévisées et vidéo Disney. Alex Zamm a en effet déjà été derrière la caméra des téléfilms The Wonderful World Of Disney Rendez-Vous à La Maison-Blanche et Une Niche Pour Deux ; du téléfilm ABC Family Le Secret Du Père Noël ; des films sortis directement en vidéo que ce soit pour Disney avec Inspecteur Gadget 2 et Le Chihuahua de Beverly Hills 2 ou pour 20th Century Studios avec Dr. Dolittle 5 et La Course au Jouet 2.
Sa mise en scène est certes académique mais il arrive tout de même à mettre une bonne ambiance d'Halloween, que ce soit dans la maison abandonnée du début du long-métrage ou dans la fête du lycée avant le climax, tout en profitant des décorations de cette fête dans les rues de la ville. Il s'amuse même à mettre un clin d'œil au DCOM Z-O-M-B-I-E-S. Il arrive surtout à ne pas rendre la momie ridicule comme dans le téléfilm de 1997 bien que son allure soit pourtant quasi identique à l'original. Cette réussite tient peut-être au fait qu'il n'insiste pas trop sur un humour enfantin en laissant le personnage se montrer certes maladroit et un peu perdu sans forcément paraître bêta et en conservant toujours un petit côté émouvant.

Le Secret de la Momie ne révolutionne pas le genre du téléfilm d'Halloween pour pré-adolescents, y compris chez Disney. Mais il a tout de même le mérite de se laisser suivre avec bien plus de plaisir que l'opus dont il est le remake.

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.