Freaky Friday
L'affiche
Titre original :
Freaky Friday
Production :
Disney Channel
Date de sortie USA :
Le 10 août 2018
Genre :
Comédie musicale
Réalisation :
Steve Carr
Musique :
Tom Kitt
Brian Yorkey
David Lawrence
Durée :
90 minutes

Le synopsis

Ellie Blake, une adolescente de seize ans, et sa mère Katherine, très organisée, se disputent constamment sur à-peu-près tout. Ellie n'arrive pas à se remettre de la mort de son père tandis que son frère lui tape sur les nerfs. Pour couronner le tout, sa mère est sur le point de se remarier. Le sort décide finalement de s'en mêler quand, à la vieille des noces, mère et fille échangent bien malgré elles leur corps. Elles vont devoir alors inverser leur rôle durant une journée complètement folle...

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 22 août 2018

Freaky Friday est un téléfilm de la collection des Disney Channel Original Movies produit tout spécialement pour le réseau de télévision, Disney Channel.

Freaky Friday est la quatrième adaptation du roman Freaky Friday écrit par l'auteure américaine Mary Rodgers et publié en 1972. Les studios Disney en obtiennent les droits dans les années 70 et adaptent le roman dès 1977 avec le film Un Vendredi Dingue, Dingue, Dingue, mettant en vedette Jodie Foster dans le rôle de la fille Annabelle et Barbara Harris dans celui de la mère Ellen. Salué par la critique, l'opus permet aux deux actrices de décrocher une double nomination aux Golden Globes comme meilleures actrices et rencontre un vif succès auprès du public devenant vite un classique. Il aura ensuite droit à un remake en 1995, mais à la télévision cette fois, via le téléfilm Un Vendredi de Folie avec Shelley Long dans le rôle de la mère et Gaby Hoffmann dans celui de la fille. En 2003, un nouveau remake est présenté : Freaky Friday : Dans la Peau de ma Mère débarque au cinéma en changeant toutefois les noms de la mère et de la fille. Lindsay Lohan y campe ainsi la fille Anna tandis que la mère Tess est incarnée par Jamie Lee Curtis. Dans les trois cas donc, les fictions exploitent les affres du conflit de génération sachant que le thème d'intervertir le corps entre deux personnages est une astuce narrative très présente dans le catalogue audiovisuel de la compagnie de Mickey. Il faut ainsi signaler le téléfilm de 1999 À Chacun Son Tour qui reprend la même idée mais l'applique sur un mari et son épouse permettant à un homme de découvrir les aléas de la vie de femme, et vice versa, tandis qu'en 2016, le Disney Channel Original Movie, Le Swap, intervertit deux lycéens de sexes opposés.

Depuis le succès planétaire d'High School Musical - Premiers Pas sur Scène en 2006, Disney Channel a pris l'habitude de proposer des films musicaux de qualité. L'été semble d'ailleurs période propice à ce genre de productions avec, sans compter le premier du genre déjà cité, Cheetah Girls (2003), Les Cheetah Girls 2 (2006), High School Musical 2 (2007), Camp Rock (2008), Cheetah Girls : Un Monde Unique (2008), Camp Rock 2 : Le Face à Face (2010), Lemonade Mouth (2011), Let It Shine (2012) et Teen Beach Movie (2013), Teen Beach 2 (2015), Descendants (2015) et Descendants 2 (2017). Comme en 2008 et 2015, 2018 voit d'ailleurs proposées non pas une comédie musicale mais deux puisque, outre Freaky FridayZ-O-M-B-I-E-S a été diffusée un peu plus tôt dans l'année.

Ce troisième remake de Freaky Friday présente ainsi deux particularités. D'abord, il s'agit d'une comédie musicale mais en plus, à la différence des autres films chantés de Disney Channel qui étaient jusque-là tous inédits, il est une adaptation d'un spectacle, Freaky Friday - Le Musical, produit par Disney Theatrical Productions et dont le livret est écrit par Bridget Carpenter et les chansons par Tom Kitt et Brian Yorkey. Le show débute au Signature Theatre à Arlington en Virginie le 4 octobre 2016. Mis en scène par Christopher Ashley, sur des chorégraphies de Sergio Trujillo, il accueille dans les rôles principaux, Heidi Blickenstaff jouant la mère Katherine et Emma Hunton assumant la fille Ellie. Il sera ensuite joué à San Diego en Californie en 2017 puis Cleveland en Ohio et Houston au Texas avant d'être proposé en licence régionale sans jamais passer par la case Broadway. Il suit ici le même parcours de production qu'un autre musical de Disney Theatrical Productions : Le Bossu de Notre-Dame.

Le musical possède plus d'une quinzaine de chansons. Toutes n'ont cependant pas été gardées pour le Disney Channel Original Movie : seules les plus emblématiques restant pour un total de huit. La première est Just One Day, la chanson d'introduction du téléfilm où la mère et la fille souhaiteraient que tout change pour une seule et unique journée. Entraînante avec une chorégraphie enlevée, elle est particulièrement réussie. Rien d'étonnant d'ailleurs qu'il s'agisse là de la chanson centrale du premier acte du musical. The Switch est, comme son titre l'indique, la chanson où Ellie et Katherine échangent leur corps. La mélodie revient à la fin de la comédie musicale mais sur des paroles différentes, avec False Switchback, pour inverser le processus. I Got This est interprétée pour sa part par les deux actrices quand elles osent affirmer qu'elles sont capables de gérer la vie de l'autre. Oh Biology est ensuite une excellente chanson avec une belle chorégraphie où Ellie (avec l'esprit de Katherine) se rend compte qu'Adam est amoureux d'elle. Parents Lie est, quant à elle, particulièrement poignante et cruelle pour le pauvre Fletcher, le petit frère d'Ellie, quand sa sa mère (avec l'esprit d'Ellie) lui dit que les parents mentent toujours notamment quand ils disent à leurs enfants qu'ils sont exceptionnels. GO est alors utilisée pour la chasse aux objets d'Ellie tandis que Today & Ev'ry Day est la chanson du mariage où enfin tout s'arrange ; elle sert aussi de final pour le musical. Toutes les chansons ont évidemment été adaptées pour le téléfilm par les compositeurs du musical, Tom Kitt et Brian Yorkey qui signent un titre supplémentaire pour clôturer la fiction avec At Last It's Me. Enfin, une dernière chanson doit être signalée : What It's Like to Be, rajoutée pour le générique du début  et composée, elle, par Matthew Tishler et Cozi Zuehlsdorff.

Clairement, la grande force de cette adaptation de Freaky Friday est à rechercher du côté de ses chansons. Les scènes musicales sont souvent en effet entraînantes et réussies. Il faut ainsi prendre le téléfilm pour ce qu'il est : une adaptation du musical lui même adapté des précédents films Disney. Il est donc là pour présenter au plus grand nombre le musical dont le parcours de représentation s'avère peu accessible. Ainsi, les téléspectateurs ne doivent pas s'attendre à un remake à proprement parler des films en eux-mêmes :  ce que le téléfilm gagne en mélodies et danses, il le perd en comédie ! Il offre, il est vrai, beaucoup moins de scènes drôles et cocasses ou de comiques de situation contrairement aux deux précédents opus de cinéma. Les protagonistes s'amusent donc moins à découvrir le quotidien de l'autre. Par contre, il retranscrit à merveille les émotions ressenties par les personnages bousculés par cet échange de corps non voulu. Le format court des téléfilms Disney Channel gène d'ailleurs un peu cet accomplissement narratif puisqu'il enlève une grosse heure par rapport au spectacle. Forcément, certaines thématiques sont allégées à commencer par la relation entre le frère et la sœur qui se retrouve ainsi un peu caricaturée.

Mais au delà de ces bémols, Freaky Friday s'avère aussi divertissant que frais. Il s'amuse toujours autant des conflits de génération. L'incapacité de la fille à ranger ses affaires comme à faire attention à son linge est assez drôle tandis que la mère est ordonnée au possible ayant du mal à déléguer et voulant toujours tout contrôler. Naturellement, chacune a de petits secrets cachés et la journée de l'échange des corps est critique pour toutes les deux. Mère et fille vont donc devoir prétendre être l'autre avec toutes les gaffes qui vont avec. Le nouveau téléfilm arrive aussi à distiller quelques moments émouvants quand la mère et la fille se laissent aller à des confessions sur leurs états d'âmes en particulier sur le père décédé. Il est dès lors très intéressant de mettre les deux discours en parallèle car le stratagème permet de mieux ressentir leur incompréhension respective, entre Ellie qui n'arrive pas à gérer la mort de son père et Katherine qui veut la protéger sa fille se montrant trop protectrice et un peu maladroite.

L'autre grande réussite de Freaky Friday se retrouve dans ses deux protagonistes principales.
Katherine Blake est incarnée par Heidi Blickenstaff qui reprend ici le rôle qu'elle a tenu dans le musical. Elle connaît donc par cœur son personnage et sait parfaitement retranscrire sa folie notamment quand la fille est dans le corps de la mère. Sa démarche avec les hauts talons est ainsi amusante comme ses gestes purement adolescents. Ses talents de chanteuse ne font pas de doute et sa prestation sur une chanson ultra rapide comme Just One Day est assez impressionnante.
Cozi Zuehlsdorff tient, pour sa part, le rôle d'Ellie Blake. La jeune fille impressionne par sa capacité vocale ainsi que par la fraîcheur de son jeu. Elle sait se rendre particulièrement attachante quand la mère prend le contrôle de son corps. La scène de la chanson Oh Biology est notamment très amusante puisque la mère voit, bien malgré elle, le corps de la jeune fille manifester son attirance pour le jeune Adam...
Parmi les autres personnages, il sera noté que Mike, le futur beau-père, est joué par Alex Désert déjà vu dans le Disney Channel Original Movie de 2015, Ma Soeur Est Invisible !, ou aussi le film Disney de 2014, Alexander et sa Journée Épouvantablement Terrible et Affreuse. Le jeune Fletcher Blake est tenu, quant à lui, par Jason Maybaum connu pour être Levi Grayson dans la série Raven de Disney Channel. Enfin, il sera également salué le casting qui mise sur la diversité avec par exemple Adam, le garçon qui ne laisse pas insensible Ellie, d'origine asiatique.

Freaky Friday est une comédie musicale sympathique qui donne vraiment envie de découvrir le musical sur lequel il est basé. Les chansons sont en effet réussies et pleines d'entrain. S'éloignant dans le ton et la forme des deux films cinéma dont il est le remake, le téléfilm ne les égalent certes pas mais permet de passer un bon moment.

L'édition vidéo

Jaquette Freaky Friday
Jaquette Freaky Friday
Edition DVD Video
Zone 1 Simple 2018

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.