Elena d'Avalor : La Magie en Moi
L'écran titre
Titre original :
Elena of Avalor : The Magic Within
Production :
Disney Television Animation
Date de diffusion USA :
Le 13 octobre 2019
Genre :
Animation 3D
Réalisation :
Robb Pratt
Musique :
Tony Morales
Durée :
47 minutes

Le synopsis

Alors que les préparatifs du carnaval annuel battent leur plein, Elena et Mateo partent arrêter la magicienne Ash Delgado. Au cours de leurs aventures, Elena voit les pouvoirs de son propre sceptre décupler..

La critique

rédigée par
Publiée le 12 mars 2020

Elena d'Avalor : La Magie en Moi est le quatrième épisode spécial ou petit téléfilm tiré de la série Disney Channel, Elena d'Avalor.

Elena d'Avalor est une série Disney Channel, spin-off de la série Disney Junior, Princesse Sofia. Diffusée à partir du 22 juillet 2016 aux États-Unis puis en France dès le 21 octobre 2016 sur Disney Channel et sur France 3 le 8 avril 2017, elle propose pour la première fois chez Disney une princesse latino-américaine mettant en avant beaucoup d'éléments de la culture, du folklore, de l'ambiance et de la musique de l'Amérique du Sud. Ravie des résultats obtenus, la chaîne commande vite une deuxième puis une troisième saison. La série raconte ainsi comment Elena, qui vient de récupérer son trône face à une reine tyrannique (ces événements étant décrits dans le téléfilm Elena et le Secret d'Avalor), apprend à régner au jour le jour. Elle est aidée dans sa tâche par son entourage proche, notamment le garde royal Gabe et sa meilleure amie Naomi. Elena espère donc, quand elle sera suffisamment mature, devenir la Reine d'Avalor et succéder ainsi à ses parents à la tête du royaume.

La série Elena d'Avalor a été créée par Craig Gerber. Après avoir débuté chez DisneyToon Studios en tant que scénariste sur Clochette et la Fée Pirate (2014), il passe chez Disney Television Animation où il travaille dès la fin 2013 sur la série Princesse Sofia. Succès aidant (la série s'achèvera en 2018 après quatre saisons et six téléfilms), il va alors imaginer un spin-off en 2016, Elena d'Avalor, en se focalisant sur une princesse latino-américaine. Nouveau carton, la série s'installe durablement sur la grille de Disney Channel. Elena d'Avalor : La Magie en Moi est ainsi son troisième téléfilm dérivé après Elena et le Secret d'Avalor en 2016, Elena d'Avalor : Le Royaume des Jagons en 2017 et Elena d'Avalor : Le Chant des Sirènes en 2018.

Le thème central de l'histoire d'Elena d'Avalor : La Magie en Moi est de voir Elena obtenir de nouveaux pouvoirs, bien plus puissants que ceux qu'elle possédait auparavant et qui ont tendance à se rendre incontrôlables. Ils se déclenchent, en effet, en fonction des émotions d'Elena et non de ses décisions. La princesse doit donc apprendre à les gérer sous peine de mettre en danger sa famille et son royaume. C'est d'ailleurs en voulant le protéger en menant l'arrestation de la dernière des Delgado, une famille ayant manœuvré contre son pays, que la jeune princesse obtient, un peu contre son gré, le pouvoir dont elle ne voulait pas, en fait, que son ennemie s'empare. Depuis, ses nouvelles capacités ont des conséquences inattendues qui vont changer son entourage.

L'un des premiers atouts de son nouveau spectre est d'être capable de voir la vérité à propos de son cousin, le Chancelier Esteban. Elena et sa famille apprennent ainsi ce que les téléspectateurs savaient déjà depuis la première saison : le cousin était en parti responsable du coup d'état de la sorcière Shuriki, et donc de la mort du Roi et de la Reine, les parents d'Elena et Isabella. Elena et sa famille vont donc devoir digérer cette nouvelle et décider du sort de leur cousin. Le téléfilm aborde ici la thématique de la famille et du pardon, surtout qu'il propose deux approches différentes entre la famille royale et la famille Delgado. Chaque membre des deux dynasties affiche, il est vrai, un ressenti différent faisant qu'aucun ne parle d'une seule voix.

L'autre conséquence des nouveaux pouvoirs d'Elena est de voir la jeune fille désormais capable de donner la vie à des objets inanimés. L'un des premiers qu'elle anime est d'ailleurs une maquette pour l'un des chars de la future parade du carnaval, en forme d'animal imaginaire. À mi-chemin entre un alpaca et un coati, cette étrange créature adopte tout de suite le nom de Flo et se révèle, une fois vivante, un vrai moulin à parole, naïve, hyperactive et débordant d'optimisme. Colorée et mignonne à souhait, Flo va vite devenir une amie d'Elena et lui faire comprendre qu'elle ne doit pas avoir peur de ses nouveaux pouvoirs à partir du moment où elle les utilise à bon escient, avec amour et bienveillance.

Elena d'Avalor : La Magie en Moi s'affiche donc plutôt dense, ayant beaucoup de choses à raconter tout en étant prolixe en révélations et autres surprises. Capture, évasion, magie, trahison, procès... le téléfilm propose une action non stop mais aussi nombre de nouveaux personnages. Clairement, Elena d'Avalor : La Magie en Moi est construit comme un épisode pivot qui fait avancer la trame principale de la série ainsi que ses protagonistes. Pour autant, si le récit principal est intense, une histoire secondaire autour des amis d'Elena préparant le carnaval permet aussi d'apporter de la légèreté à l'opus. Ces derniers doivent en effet gérer Doña Paloma, une notable du royaume, qui a des idées très arrêtées sur le spectacle à produire et veut absolument tout diriger selon ses désirs.

Côté technique, l'animation d'Elena d'Avalor : La Magie en Moi est conforme au reste de la série et des anciens téléfilms. Comme les précédents épisodes longs, il possède en outre plusieurs chansons. Happy to Be Alive est ainsi celle qu'Elena répète pour le carnaval tandis que The Wonder of Me est interprétée par Doña Paloma avec Naomi, Gabe et Marlena qu'elle a forcés à l'accompagner même si finalement, les trois amis préféreront interpréter With Everyone. La dernière chanson, Love Always, est enfin une réunion de famille où Elena et ses proches chantent leur amour pour tenter d'arrêter tous les objets qui ont pris vie par erreur...

Elena d'Avalor : La Magie en Moi est un téléfilm qui fait avancer ses personnages et fait bouger les lignes. Il est surtout agréable de voir que la princesse Elena n'est pas une jeune fille toujours parfaite et bienveillante. Elle est également capable se montrer rancunière et maladroite sans forcément se rendre compte que ses émotions peuvent avoir des conséquences sur la sécurité de son royaume.

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.