2015 – L’Année de Tous les Rêves ?

L'article

rédigé par
Publié le 08 mai 2013

2015, pourquoi 2015 ? Une prophétie maya aurait-elle prédit, il y a des milliers d’années, que l’année 2015 du calendrier grégorien serait remplie de nombreux blockbusters et autres productions chéris du public et des fans Disney ? Il est, en effet, intéressant de se poser la question tant les films attendus alors sont nombreux : en 2015, The Walt Disney Company  remplira les salles avec Star Wars VII et Marvel’s Avengers 2 ; Ant-Man ainsi que deux productions animées Pixar. Tous les studios ont ainsi, bel et bien, décidé de miser sur la même échéance, même si, aléas de production obligent, certaines dates pourraient glisser vers 2016 (l’art de la prévision n’étant pas une science exacte !).

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il convient de préciser que la durée de vie de cet édito est assez courte, tout juste deux ans tout au plus. Il sera donc amusant en 2017 de le relire pour savoir si Chronique Disney a eu le nez creux. Quant aux lecteurs de 2134, il sera sans doute utile de leur rappeler qu’accessoirement, Star Wars fut une grande saga cinématographique de la fin du 20ème siècle et du début du 21ème...

 

La politique adoptée il y a plusieurs années par l’industrie hollywoodienne veut désormais que, chaque année, les suites de films à succès ainsi que les portages à l’écran de best-sellers et autres comics soient légions et trustent les premières places du box-office. The Walt Disney Company n’échappe pas à la règle et prévoit donc, sous l’entité LucasFilm Ltd., de proposer en 2015 un nouvel épisode de la plus célèbre saga de l’histoire du cinéma, Star Wars. Les Vengeurs de Marvel seront, quant à eux, également de la fête avec Marvel’s Avengers 2. Alors manque d’originalité ou simple réponse à un public en attente de contenus toujours plus riches sur un même univers ? Difficile de répondre même si une prise de risque, moindre, est, à l'évidence, un argument de poids...

Dans une galaxie toute proche, il n’y a pas si longtemps que cela, Disney rachète donc, pour la coquette somme de 4 milliards de dollars et des poussières, Lucasfilm Ltd. ! Mickey et ses amis comptent alors et logiquement rentabiliser aussitôt leur investissement, en mettant en chantier une nouvelle trilogie avec un premier épisode programmé dès 2015 et réalisé sous la houlette de J.J. Abrams ; le second emboitant potentiellement le pas en 2017 et le troisième fermant la marche en 2019. Les fans Disney jubilent tout de go tandis que la toile et certains férus de la première heure de la La Guerre des Etoiles s’insurgent de peur de revivre l’évènement Jar-Jar Binks !

 

Mais le rachat à Georges Lucas de Lucasfilm Ltd. n’est pas le seul tremblement de terre dont Hollywood a le secret : en 2012, un des autres évènements marquants de l’industrie cinématographique est sans nul doute le plus gros succès de l’année, Marvel’s Avengers (son ampleur ayant pris de cours tout le monde !), qui laisse présager de belles choses pour l’avenir ! Josh Whedon, non content de développer la série S.H.I.E.L.D. pour ABC Studios, reprend, en effet, les rênes de l’assemblée de super-héros avec Marvel’s Avengers 2 annoncé dans les salles, le 1er mai 2015 ! Ant-Man fera lui, par ailleurs, sa toute première apparition sur grand écran, mais en solitaire, à la fin de la même année.

Du côté de la concurrence, Warner en réponse à l’immense succès de Marvel’s Avengers en mai 2012, prépare avec sa filiale DC Comics, son Justice League à sortir sur les écrans américains en 2015. Mais là, un gros nuage d’incertitudes pointe à l’horizon ! En effet, le studio de Bugs hésite à repousser ou tout bonnement annuler le projet. Il faut dire que de nombreux facteurs peuvent expliquer cette anxiété chez les pontes warnierien : le départ de Christopher Nolan de la saga Batman, le four critique et commercial de The Green Lantern et le pari de la relance de Superman avec l’aléatoire succès de Man Of Steel... Car là où Marvel Studios avait eu l’intelligence et la patience en amont de  Marvel’s Avengers de réaliser un film sur chacun des vengeurs quitte à prendre son temps et certains gros risques financiers, Warner Bros décide lui de jeter dans la bataille sa Ligue des Justiciers alors même que le grand public en ignore l’existence et n’a qu’une connaissance parcellaire des membres la constituant. Face à Marvel’s Avengers 2 déjà triomphant, le challenge est de taille !

Toujours concernant les adaptations de comics au cinéma, Ant-Man ou l’Homme Fourmi marquera l’univers cinématographique Marvel en étant le premier film de la phase 3 du Marvel Cinematic Universe ! Année chargée donc pour le genre des super-héros sur grand écran, avec également le retour des Quatre Fantastiques dont il est permis de penser qu’il sera enfin réussi ! Il ne s’agit pas, en effet, d’une suite aux épisodes précédents, mais bien d’un reboot des aventures de Reed Richards (l’homme élastique), Susan Storm (la Femme invisible), Johnny Storm (la Torche humaine) et Ben Grimm (la Chose). Il aura la lourde tâche de faire oublier le précédent épisode, Les Quatre Fantastiques et le Surfeur d’Argent, qui malgré son casting impeccable fut laminé, à juste titre, par les critiques et les fans dès sa sortie. Et il n’est sans doute pas innocent de la part de la Twenty Century Fox de produire et sortir dans les salles le film cette année-là ; le contrat lui concédant les droits sur ces personnages Marvel arrivant bientôt à échéance. Le studio ne veut pas reproduire, là, le fiasco rencontré sur Daredevil, qui lui a échappé courant 2012 sans avoir pu correctement être exploité !

 

Autre joli combat en perspective entre deux autres poids lourds du box-office : le jeu du hasard (ou du porte-monnaie) invite, il est vrai, James Cameron à proposer aux spectateurs, frontalement au grand retour de Star Wars en 2015, de retourner une seconde fois sur Pandora pour Avatar 2. Les dates précises n’étant pas encore communiquées à l’heure actuelle, il est difficile de dire lequel des deux blockbusters sera le mieux armé pour remporter le match, qui plus est, si la suite des aventures de Jake Sully et de ses amis Na’vis ne se voit pas, tout bonnement, propulsée dans une galaxie bien plus lointaine, vers l’horizon 2016 / 2017 ! Quoiqu’il en soit, ce duel n’en sera pas vraiment un puisque Warner Bros n’entend pas laisser le champs-libre à Disney et la Twenty Century Fox : il présente face à eux l’adaptation cinématographique d’un monument de la culture vidéo ludique, médiéval-fantastique : World of Warcraft !

 

Au rang des films d’animation, pour les Walt Disney Animation Studios, l’encéphalogramme est, en revanche, plat ! Aucun projet, aucun teasing ne sont sur le pas de tir, même si le possible retour du tandem Ron Clements et John Musker, à l’origine de La Petite Sirène, Aladdin ou encore La Princesse et la Grenouille, se murmure. Pixar de son côté annonce curieusement deux opus, brisant ainsi le rythme jusque-là observé d’un seul long-métrage par an. En plus de l’habitude instaurée par Steve Jobs consistant à sortir un film l’été sur grand écran (une période très lucrative), pour lui permettre d’arriver ensuite à point nommé, en édition vidéo, à Noël, sous le sapin (il s’agit là de Inside Out) ; les équipes de Luxo Jr. proposeront également de nouvelles aventures de Marin et Dory, dans Le Monde de Dory, suite du Pixar de 2003, Le Monde de Nemo pour affronter en salles à Noël 2015 la suite des aventures de Tintin sous l’égide du tandem Peter Jackson/Steven Spielberg, chez Paramount !

Et comme si tout cela ne suffisait pas, Pirates des Caraïbes 5 fera lui son arrivée sur les écrans également en 2015 avec l’énième reprise par Johnny Depp de Jack Sparrow, mais aussi le retour d’Orlando Bloom d’autant plus prêt à revenir sur les mers que sa carrière n’a jamais vraiment décollé depuis les trois premiers opus !

Au final, faut-il chercher un sens à cette effervescence ? N’est-il pas dangereux pour The Walt Disney Company de placer tous ses œufs dans le même panier en proposant autant de grosses franchises sur les écrans sur une seule et même année ? Car si John  Carter, chef d’œuvre de son état, a vu sa suite sacrifiée pour laisser la voie libre au retour de Star Wars au cinéma et ne pas encombrer ainsi l’offre par deux franchises de space opéras, quel est l’intérêt pour la compagnie de Mickey de proposer la quasi intégralité, de son catalogue en 2015 ? Cette stratégie dite du bombardement ravira sans doute les fans, mais ne finira-t-elle pas par lasser le public ? Le risque de contre-performances venues d’un parasitage d’une offre trop concentrée est réel ! Alors pourquoi se placer dans une optique pareille ?
L’hypothèse la plus ténue se trouve du côté de la Direction actuelle de The Walt Disney Company :  le départ, en 2015, de Robert Iger de la tête de The Walt Disney Company après 10 ans de bons et loyaux services en 2015, l’inciterait à vouloir terminer son action par un bouquet final, une opération destinée à lui permettre de boucler la boucle, après les ambitieux rachats sous son règne de Pixar, Marvel et Lucasfilm Ltd. ! Une manière pour lui de se démarquer définitivement de son ancien mentor (et prédécesseur), le génie devenu fou, Michael Eisner, alors chassé de son siège de PDG après plus d’une décennie couverte de succès, suivie d’une descente aux enfers incommensurable sur la deuxième moitié de son mandat.           

Il n’empêche ! 2015 s’annonce un cru exceptionnel ! Mais voilà, cet édito ne tient qu’à quelques fils très minces : ceux des lignes de scénarios et de budgets des studios concernés. L’avenir dira s’il a fait mouche ou si de profonds remaniements de calendrier se seront opérés. Une chose est sure, à l’heure de son écriture, en mai 2013, c’est toute une communauté de fans de cinéma, de comics, de super héros et autres apprentis-jedis qui scrutent avec des yeux écarquillés l’horizon 2015 !

Mise à jour - Juillet 2013

En deux mois, il s’en passe des choses : surtout du côté des studios américains dégainant les uns après les autres leurs grosses productions et hits à venir pour 2015 ! Un petit tour d’horizon, des informations tombées, confirmant, annulant ou bien décalant le contenu de l’agenda ciné 2015 !

  

« Faire du neuf avec du vieux », « C’est dans les vieux pots que se font les meilleurs confitures », etc. Bon nombre d’expressions de grand-mère pourraient résumer la couleur cinématographique l’année 2015. Tandis que Star Wars VII, décollera avec à son bord, le jeune capitaine de Star Fleet, J.J. Abrams, il devra, en effet, faire face à deux poids lourds de l’industrie du cinéma des années 1980 et 1990 puisque le chef d’œuvre de Steven Spielberg,  Jurassic Park, et le classique de James Cameron, Terminator, se verront offrir par leurs studios respectifs, tous deux, un reboot ! De quoi repartir de zéro et entrevoir déjà une nouvelle franchise découlant de la manœuvre, à l’instar de The Amazing Spider-Man !

Cependant, J.J. Abrams, le jeune padawan, ne devra pas affronter uniquement un T-REX et un T-800 : Superman en personne se dressera sur son chemin ! Ou la Justice League ! Depuis la sortie en salle de Man Of Steel sur les écrans, succès aidant, une suite est en effet bien évidemment sur les rails ! Problème, la Warner se sait plus sur quel pied danser et communique d’une manière plutôt approximative quant à l’avenir de Kal-El au cinéma. Désireuse de réussir de la même manière que Marvel Studios avec son Marvel Cinematic Universe, elle souhaite prendre son temps quitte à repousser encore sa Justice League afin de laisser la place en 2015 à un éventuel Man Of Steel 2 ! Affaire à suivre ...

D’autres blockbusters font également leur apparition pour 2015, comme l’adaptation du célèbre jeu-vidéo Assassin’s Creed sur grand écran ; le patriotique Independance Day 2, avec toujours aux commandes Roland Emmerich ; et enfin la suite du préquel (oui c’est compliqué) de Prometheus, Prometheus 2 ! De son côté et en plus de Pirates des Caraïbes 5, Walt Disney Pictures proposera en 2015, une adaptation live de Cendrillon !

 

Au rang de l’animation, les Walt Disney Animation Studios sont aux abonnés absents, depuis que la Walt Disney Company a communiqué sur les dates de sorties d’une partie de ses productions d’ici à fin 2018 : aucun film d’animation des studios n’étant prévu pour 2015.  Pixar n’est sans doute pas étranger à cette situation, occupant avec la suite du (Le) Monde de Nemo, Le Monde de Dory, un créneau en pleines périodes de Noël, se préservant visiblement de la concurrence  le temps de la distribution du film !

En 2015, Sony Animation Studios va tout de même chercher des noises au label de Luxo Jr avec ses suites très lucratives des Schtroumpfs 3 ainsi que d’Hotel Transylvania 2, tandis que le nouvel épisode des aventures de Tintin réalisé par le tandem Spielberg/Jackson sera lui aussi sur la ligne de départ à Noël, le premier opus étant sorti pendant les périodes de fêtes de fin d’année en 2011. Une confrontation risque enfin de s’ouvrir également avec le troisième opus de Kun Fu Panda chez DreamWorks face au (Le) Monde de Dory, créant un joli derby « Pixar contre DreamWorks », le premier visant une sortie sous le pied du sapin et non plus pendant la période estivale comme depuis de nombreuses années !

 

Deux des plus grands réalisateurs de l’histoire de l’industrie du cinéma, Steven Spielberg et Georges Lucas, ont récemment témoigné de leurs craintes quant au mode de mise en productions actuel des majors d’Hollywood. Ils prévoient en effet, après qu’un ou plusieurs films à budget pharamineux (leurs coûts unitaires oscillent autour des 250 millions de dollars !) se soldent par des échecs cuisants, que l’industrie hollywoodienne vacille !

Simple idée, ou véritable prémonition, il est certain que l’agenda 2015 est tellement embouteillé que le nombre d’échecs commerciaux de blockbusters cette année-là risque de faire des morts ! Même si Disney tient la part belle en nombres de productions à venir de par la variété de ses studios, ses concurrents directs, comme la Warner, Universal, la Fox, Sony ou encore la Paramount n’ont pas dit leur dernier mot et se  promettent à livrer une véritable guerre. Elle se déroulera sous les regards attentifs de Robert Iger, celui-là même qui a créé les conditions de l’affrontement.  Il prolonge, en effet, exceptionnellement son mandat à la tête de la Walt Disney Company jusqu’en 2016 : impensable de changer de commandant quand le navire s’apprête à affronter la tempête !

Mise à jour - Octobre 2013

Trois mois après le dernier update, il est temps de faire un nouveau bilan des projets en vue pour 2015. Il s'agit là probablement d'une vue exhaustive de tous les films annoncés pour cette année faste tant il serait, en effet, plutôt étonnant de voir présenter encore de nouveaux films, dans les prochains mois : la fin d'année 2013 et et tout 2014 étant consacré aux tournages des opus listés !

 

Tout d'abord, de nombreux films déjà dévoilés ont reçu quelques précisions sur leurs titres ou leurs contenus, telle que la suite des aventures des Vengeurs, désormais baptisée, Avengers : Age of Ultron ; Jurassic Park 4, dénommé maintenant Jurassic World ; Un Man Of Steel versus Batman avec Ben Affleck dans le rôle du justicier masqué - choix décrié par les fans - ou encore un Avatar 2 repoussé à 2016, après la bataille, par James Cameron au même titre que Pirates des Caraïbes 5, lui aussi repoussé d'un an !

Au rang des nouveautés, et alors que Disney a désormais annoncé toutes ses sorties, il est temps de s'attarder sur la concurrence ! L'inévitable Ted 2 débarque ainsi sur les écrans en 2015, une véritable prise de risque de la part d'Universal de placer ainsi l'un de ses atouts en première ligne face à d'immenses blockbusters. Car si le premier opus a véritablement été un carton à l'international avec plus de 550 millions au box-office, il faut se rappeler que la concurrence pendant l'été 2012 était relativement faible avec uniquement le dernier épisode de la saga The Dark Knight sur son chemin. Mais le risque semble toutefois calculé : le manque de comédie à succès pour 2015 fait qu'Universal mise sur un genre peu exposé, à moindre frais en plus puisque le premier Ted n'a coûté que 50 millions de dollars...

Autre studio enclin lui-aussi à perdre des plumes avec un nouveau blockbuster, Warner Bros., a annoncé durant l'été la mise en chantier d'Inferno, avec Tom Hanks, dans la lignée des précédents opus, Da Vinci Code et Anges et Démons. Le risque est là aussi limité puisque la Warner a choisi de le sortir après les hits du printemps et de l'été en le programmant pour décembre 2015, où seuls quelques films d'animation et éventuellement James Bond 24 sont en capacité de lui barrer la route ; James Bond 24 qui, au passage, intimide manifestement Disney. Face au milliard récolté par Skyfall en 2012, le studio de Mickey a, en effet, décidé d'avancer la sortie d'Ant-Man de 3 mois pour éviter un face à face  brutal !

 

Au rang des films d'animation, le constat est sans appel : Disney n'est plus (du tout !) seul sur le marché de l'animation ! En plus de Pixar, chez qui Le Monde de Dory glisse vers 2016 pour pouvoir mieux laisser sa place à son grand frère prévu auparavant pour 2014, The Good Dinosaur, qui s'invite donc aux cotés de Inside Out, la concurrence affiche six nouveaux prétendants en plus de ceux déjà annoncés. Tandis qu'Universal tablait, en effet, sur une valeur sure avec un nouveau film des frenchies d'Illumination Entertainment déjà à l'origine des deux opus de Moi, Moche et Méchant ainsi que du Lorax, encore inconnu, le succès de Moi Moche et Méchant 2 a changé la donne et inciter le studio à revoir ses plans et décaler son nouveau projet vers 2016 histoire d'occuper le créneau avec un spin-off consacré entièrement aux populaires Minions ! D'autres studios préfèrent également aller au combat avec des classiques, comme la Fox, qui propose pour 2015, de nouvelles aventures de Snoopy et Charlie Brown sur grand écran tout comme DreamWorks Animation avec B.O.O. (Bureau of Otherworldly Operations) et The Penguins of Madagascar, spin-off de la lucrative franchise, Madagascar. A cela se rajoutent les deux films de la Paramount, Bob l'Éponge - Le Film 2 et Monster Trucks, faisant de 2015 une année à plus de 11 films d'animation ! Il serait tout de même étonnant de voir le jeune public aimer chacun d'eux...

A l'heure où la majorité des projets pour 2015 est officialisée, il est certain que le syndrome « John Carter » va frapper ! Seule sa proportion reste une inconnue ! Combien de studios essuieront des échecs ? Combien de films se ramasseront lamentablement au box-office ? Là se trouve l'enjeu ! Car si les férus de cinéma risquent d'aller voir chacun des films annoncés, il est évident que le grand public ne fera pas de même...

Mise à jour - Janvier 2014

En ce début d'année 2014, et alors que les différents tournages débutent, voici une nouvelle mise au point de ce qui s'annonce comme une année cinématographique chargée en blockbusters durant laquelle les passionnés de cinéma vont sans doute observer les succès de certains studios et les échecs d'autres. Pendant que plusieurs labels retirent des billes du jeu, tels des rats quittant le navire de peur de se retrouver nez à nez face à des cartons assurés, il est donc grand temps de refaire le point.

 

Duel au sommet entre Robert Iger, le PDG de The Walt Disney Company et J.J. Abrams, le réalisateur du prochain épisode de la saga Star Wars ; le premier souhaitant voir l'opus sortir sous son mandat à la tête de la compagnie de Mickey insistait, en effet, depuis plusieurs mois pour présenter au monde entier l'épisode 7 en 2015 tandis que les équipes de Lucasfilm Ltd. préféraient, elles, prendre leur temps pour obtenir le meilleur résultat possible et visaient plutôt une sortie en 2016.  Un compromis est donc finalement signé entre les deux « camps » qui actent ensemble que le film connaitra sa sortie mondiale le 18 décembre 2015 face à un autre blockbuster assez attendu, la suite des aventures d'Ethan Hunt dans Mission Impossible 5 qui sortira à la même date.

Première victime du calendrier : l'adaptation au cinéma du jeu vidéo, World of Warcraft chez Warner Bros devait elle aussi sortir ce jour-là, mais a finalement été repoussée vers 2016 de peur d'être écrasée par le rouleau compresseur de la franchise Star Wars ! Autre modification notable de planning pour Fast and Furious 7 chez Universal, mais justifiée elle par l'accident tragique survenu en novembre 2013 et causant la mort de Paul Walker (l'acteur principal de la franchise), le 7ème opus prévu à l'origine pour 2014 est donc finalement décalé à 2015 pour pouvoir effectuer toutes les modifications nécessaires, engendrées par ce terrible évènement. Enfin, Warner Bros recule encore en repoussant son Man Of Steel 2 en 2016, histoire de donner toutes ses chances à son super-héros DC Comics dont le retour au cinéma, raté une première fois et réussi une seconde, est visiblement désormais l'objet de toutes les attentions chez le studio.

Après Alice aux Pays des Merveilles de Tim Burton en 2010, Maléfique en 2014, et le déjà annoncé, Cendrillon prévu pour 2015, réalisé par Kenneth Branagh, Disney dévoile une fois de plus une adaptation live d'un célèbre conte, Le Livre de la Jungle, lui aussi pour 2015 : il sera réalisé par Jon Favreau rendu célèbre pour être passé derrière la caméra des deux premiers épisodes de la saga Iron Man chez Marvel Studios.

Autre registre complètement différent, celui des films d'horreur avec deux reboots de films d'angoisse désormais cultes ! Amytiville reviendra ainsi effrayer les salles dès janvier 2015 sous le label Dimension Films puis ce sera au tour de Vendredi 13 sous celui de Paramount en mai 2015.

Cette fin d'année 2013 a donc encore vu l'arrivée de nouveaux titres pour l'année fantastique de 2015 : l'annonce de nouveaux films serait désormais étonnante tant le secteur semble complètement submerger de productions. Les milliards dépensés pour la conception de ces films seront-ils bénéfiques ? Impossible de répondre à ce stade mais une chose reste évidente : une partie d'entre eux courre vers l'échec...

Mise à jour - Septembre 2014

2015 approche et ses nombreux blockbusters aussi ! Mais il faut tout de même préciser qu'un certain nombre d'entre eux ont glissé vers 2016 ou 2017, de manière à s'assurer une plus grande sécurité lors de leurs sorties. C'est notamment le cas d'Avatar 2, le film basé sur World of Warcraft, Pirates des Caraïbes 5 et Inferno (la suite du Da Vinci Code et d'Anges et  Démons).

A la rentrée 2014, il est difficilement envisageable de voir des productions encore bouger dans le calendrier des sorties 2015, tous les tournages étant en cours ou s'apprêtant à l'être. 

 

La liste des films à venir est conséquente avec un programme extraordinaire pour The Walt Disney Company qui va proposer pas moins de huit blockbusters sur toute l'année 2015 :

  • Star Wars - Épisode VII : le retour tant attendu de la saga au cinéma.
  • Avengers 2 : Age of Ultron : après le succès incroyable du premier opus, toutes les attentes des fans sont tournées vers ce film.
  • Ant-Man : le nouveau héros Marvel débarque au cinéma.
  • The Good Dinosaur / Vice-Versa : une première pour Pixar qui va proposer, la même année, deux productions inédites n'étant pas des suites.
  • Le Livre de la Jungle / Cendrillon : après les succès précédents de Disney dans le genre, les studios revisitent deux de leurs grands classiques.
  • Tommorowland : dans une ambiance qui s'annonce exceptionnelle, le film affiche un bien joli casting.

En plus de ce beau programme, Disney distribuera en octobre 2015, le nouveau film de Steven Spielberg ayant pour thème la Guerre Froide, produit par Dreamworks, ainsi que le nouveau Disneynature, Au Royaume des Singes.

Au programme des autres studios hollywoodiens, rien de nouveau sous le soleil et aucune annonce particulière n'a été pas faite. Seules demeurent quelques zones d'ombre sur certains projets dont la première annonce date et n'a donné lieu à aucunes autres : Tintin 2 et James Bond 24

L'étape actuelle pour les studios consiste donc à commencer ou poursuivre les tournages et attaquer la post-production de leurs blockbusters. L'étape suivante pour les fans et les futurs spectateurs sera, elle, de découvrir les premiers teasers et les premières bandes-annonces !