Chérie, J'ai Rétréci les Gosses - La Série
Saison 1

Chérie, J'ai Rétréci les Gosses - La Série - Saison 1
L'affiche
Titre original :
Honey, I Shrunk the Kids: The TV Show - Season 1
Production :
Walt Disney Television
Date de sortie USA :
27 septembre 1997 – 16 mai 1998
Genre :
Comédie
Création :
Ed Ferrara
Kevin Murphy
Musique :
Peter Bernstein
Durée :
880 minutes

Liste et résumés des épisodes

1. Honey, We've Been Swallowed by Grandpa
Chérie, Grand-Père Nous a Avalés
Genre : Episode télé
Série : Chérie, J'ai Rétréci les Gosses - La Série
Saison 1 Épisode 1
Date de Sortie USA : 27 septembre 1997
Réalisé par : David Grossman
Durée : 40 minutes
Suite à un incident, les Szalinski sont rétrécis et avalés par le grand-père de la famille…
2. Honey, the House Is Trying to Kill Us
Chérie, La Maison Veut Nous Tuer
Genre : Episode télé
Série : Chérie, J'ai Rétréci les Gosses - La Série
Saison 1 Épisode 2
Date de Sortie USA : 4 octobre 1997
Réalisé par : Tom Spezialy
Durée : 40 minutes
Wayne installe un système de sécurité pour protéger sa famille mais l'ordinateur devient dangereux…
3. Honey, I'm Haunted
Chérie, Je Suis Hanté
Genre : Episode télé
Série : Chérie, J'ai Rétréci les Gosses - La Série
Saison 1 Épisode 3
Date de Sortie USA : 11 octobre 1997
Réalisé par : William Malone
Durée : 40 minutes
Un fantôme sème la zizanie chez les Szalinski en prennant possession du corps de Wayne…
4. Honey, We're Stuck in the 70's
Chérie, Retour aux Années 70
Genre : Episode télé
Série : Chérie, J'ai Rétréci les Gosses - La Série
Saison 1 Épisode 4
Date de Sortie USA : 18 octobre 1997
Réalisé par : Valerie Breiman
Durée : 40 minutes
Amy retourne dans le passé pour séduire son professeur de lycée…
5. Honey, I Shrunk the Science Dude
Chérie, J’ai Aussi Rétréci Mon Frère
Genre : Episode télé
Série : Chérie, J'ai Rétréci les Gosses - La Série
Saison 1 Épisode 5
Date de Sortie USA : 25 octobre 1997
Réalisé par : Savage Steve Holland
Durée : 40 minutes
Wayne et son frère sont à nouveau rétrécis par la machine...
6. Honey, You've Got Nine Lives
Chérie, Tu As Neuf Vies
Genre : Episode télé
Série : Chérie, J'ai Rétréci les Gosses - La Série
Saison 1 Épisode 6
Date de Sortie USA : 1 novembre 1997
Réalisé par : Robert Ginty
Durée : 40 minutes
Suite à une fausse manoeuvre, Diane échange son corps avec celui d'un chat…
7. Honey, I Got Duped
Chérie, Je Me Suis Cloné
Genre : Episode télé
Série : Chérie, J'ai Rétréci les Gosses - La Série
Saison 1 Épisode 7
Date de Sortie USA : 8 novembre 1997
Réalisé par : Scott McGinnis
Durée : 40 minutes
Wayne invente une machine à cloner…
8. Honey, They're After Me Lucky Charms
Chérie, Y'a d'la Magie Dans l'Air
Genre : Episode télé
Série : Chérie, J'ai Rétréci les Gosses - La Série
Saison 1 Épisode 8
Date de Sortie USA : 15 novembre 1997
Réalisé par : Damon Santostefano
Durée : 40 minutes
Un leprechaun jette une malédiction sur Wayne…
9. Honey, They Call Me the Space Cowboy
Chérie, On m'Appelle le Cow-Boy de l'Espace
Genre : Episode télé
Série : Chérie, J'ai Rétréci les Gosses - La Série
Saison 1 Épisode 9
Date de Sortie USA : 22 novembre 1997
Réalisé par : Tony Dow
Durée : 40 minutes
La famille Szalinski retourne en 1864 et tombe nez à nez avec des extraterrestres…
10. Honey, I Know What You're Thinking
Chérie, On Est Tous au Parfum
Genre : Episode télé
Série : Chérie, J'ai Rétréci les Gosses - La Série
Saison 1 Épisode 10
Date de Sortie USA : 29 novembre 1997
Réalisé par : Robert Ginty
Durée : 40 minutes
Suite à une mauvaise manipulation d'Amy, toute la famille développe des pouvoirs surnaturels…
11. Honey, You're Living in the Past
Chérie, Je Me Sens Rajeunir
Genre : Episode télé
Série : Chérie, J'ai Rétréci les Gosses - La Série
Saison 1 Épisode 11
Date de Sortie USA : 6 décembre 1997
Réalisé par : Scott McGinnis
Durée : 40 minutes
En revisitant ses souvenirs à l'aide d'une machine, Diane redevient accidentellement adolescente…
12. Honey, I'm Streakin'
Chérie, Je Suis l'Homme le Plus Rapide du Monde
Genre : Episode télé
Série : Chérie, J'ai Rétréci les Gosses - La Série
Saison 1 Épisode 12
Date de Sortie USA : 3 janvier 1998
Réalisé par : Savage Steve Holland
Durée : 40 minutes
Wayne invente une machine qui fait de lui l'homme le plus rapide du monde…
13. Honey, Meet the Barbarians
Chérie, les Barbares Sont Parmi Nous
Genre : Episode télé
Série : Chérie, J'ai Rétréci les Gosses - La Série
Saison 1 Épisode 13
Date de Sortie USA : 7 février 1998
Réalisé par : Gary Jones
Durée : 40 minutes
Wayne retourne par erreur au moyen-âge et ramène avec lui trois barbares dans le présent…
14. Honey, You Drained My Brain
Chérie, J'ai la Grosse Tête
Genre : Episode télé
Série : Chérie, J'ai Rétréci les Gosses - La Série
Saison 1 Épisode 14
Date de Sortie USA : 14 février 1998
Réalisé par : Scott McGinnis
Durée : 40 minutes
Une bague permet à Diane d'aspirer l'intelligence de toutes les personnes qu'elle touche…
15. Honey, He's Not Abdominable... He's Just Misunderstood
Chérie, Ce Ne Sont Pas des Monstres, Ce Sont des Incompris
Genre : Episode télé
Série : Chérie, J'ai Rétréci les Gosses - La Série
Saison 1 Épisode 15
Date de Sortie USA : 21 février 1998
Réalisé par : Carl Gottlieb
Durée : 40 minutes
En se perdant dans les bois, Amy tombe nez à nez avec un Bigfoot…
16. Honey, I'm in the Mood for Love
Chérie, Je Suis d'Humeur Amoureuse
Genre : Episode télé
Série : Chérie, J'ai Rétréci les Gosses - La Série
Saison 1 Épisode 16
Date de Sortie USA : 28 février 1998
Réalisé par : Tony Dow
Durée : 40 minutes
Nick vole le philtre d'amour de son père, ce qui a pour conséquence de créer de curieux couples…
17. Honey, the Bear Is Bad News
Chérie, J'ai une Mauvaise Nouvelle
Genre : Episode télé
Série : Chérie, J'ai Rétréci les Gosses - La Série
Saison 1 Épisode 17
Date de Sortie USA : 28 mars 1998
Réalisé par : Scott McGinnis
Durée : 40 minutes
L'ours en peluche intelligent de Wayne est infecté par un virus informatique…
18. From Honey, with Love
Chérie, Je Suis un Agent Secret
Genre : Episode télé
Série : Chérie, J'ai Rétréci les Gosses - La Série
Saison 1 Épisode 18
Date de Sortie USA : 4 avril 1998
Réalisé par : Victoria Hochberg
Durée : 40 minutes
Wayne est recruté par les services secrets canadiens pour traquer un terroriste…
19. Honey, I'm Dreaming, But Am I?
Chérie, Je Rêve Ou Quoi ?
Genre : Episode télé
Série : Chérie, J'ai Rétréci les Gosses - La Série
Saison 1 Épisode 19
Date de Sortie USA : 25 avril 1998
Réalisé par : Michael Lange
Durée : 40 minutes
Amy entre dans les rêves de Nick pour lui donner une leçon, ce qui contrarie Morphée...
20. Honey, the Garbage Is Taking Us Out
Chérie, Protégeons l'Environnement
Genre : Episode télé
Série : Chérie, J'ai Rétréci les Gosses - La Série
Saison 1 Épisode 20
Date de Sortie USA : 2 mai 1998
Réalisé par : Scott McGinnis
Durée : 40 minutes
Un micro-organisme mangeur de déchets infecte les gens et les transforme en zombies…
21. Honey, You're So Transparent
Chérie, Y'a un Lézard
Genre : Episode télé
Série : Chérie, J'ai Rétréci les Gosses - La Série
Saison 1 Épisode 21
Date de Sortie USA : 9 mai 1998
Réalisé par : Savage Steve Holland
Durée : 40 minutes
Amy devient invisible…
22. Honey, It's No Fun Being an Illegal Alien
Chérie, C’est Pas Marrant d’Être un Extraterrestre en Cavale !
Genre : Episode télé
Série : Chérie, J'ai Rétréci les Gosses - La Série
Saison 1 Épisode 22
Date de Sortie USA : 16 mai 1998
Réalisé par : Tony Dow
Durée : 40 minutes
Alors que les hommes en noir le traquent, un extraterrestre demande l'aide des Szalinski…

La critique

rédigée par
★★
Publiée le 31 mai 2017

Chérie, J'ai Rétréci les Gosses est une série créée par Ed Ferrara et Kevin Murphy et produite par Walt Disney Television. Sa première saison a été diffusée du 27 septembre 1997 au 16 mai 1998 en syndication, c'est-à-dire sur plusieurs chaînes locales des États-Unis et du Canada. Chérie, J'ai Rétréci les Gosses arrive ensuite en France à partir 22 mars 1998 sur Disney Channel, et se voit au fil des années multi-rediffusée, aussi bien en France qu'outre-Atlantique.

Diplômé de l'université de Drew au New Jersey en arts de la scène en 1989, Ed Ferrara s'oriente, au début de sa carrière, dans le milieu de la lutte professionnelle. Catcheur amateur durant ses temps libres, Ferrara est rapidement repéré par la World Wrestling Federation (WWF) puis par le World Championship Wrestling (WCW) ; il écrit ainsi, durant de nombreuses années, des scénarios de combats avec son partenaire, Vince Russo. Parallèlement, Ferrara se détourne par deux fois du milieu sportif pour scénariser, aux côtés de Kevin Murphy, deux adaptations de films de science-fiction des années 80 en séries. La première est ainsi Code Lisa (USA Network), l'adaptation du film Une Créature de Rêve, dont il signe plusieurs épisodes entre 1994 et 1997 et la seconde, Chérie, J'ai Rétréci les Gosses, en 1997. Après cela, Ferrara délaisse complètement les scénarios de séries télévisées pour retourner à ses premiers amours, les combats de catch.

Lui aussi diplômé de l'université de Drew en 1989, Kevin Murphy rencontre Ed Ferrara sur les bancs de la faculté et participe avec ce dernier à l'écriture des deux séries qui feront décoller sa carrière de scénariste, Code Lisa et Chérie, J'ai Rétréci les Gosses. Fort de ces succès, l'auteur signe en 2000 deux épisodes de Sabrina, la série animée adaptée de Sabrina, L'Apprentie Sorcière, diffusée sur ABC, avant de participer en 2004 à la série événement d'ABC : Desperate Housewives. Signant et co-produisant plus d'une soixantaine d'épisodes, le scénariste rend d'ailleurs hommage à son partenaire sur Chérie, J'ai Rétréci les Gosses en appelant l'un des personnages de Desperate Housewives Ed Ferrara. Kevin Murphy est également l'un des principaux auteurs et producteurs de la série Le Diable et Moi (The CW), pour ABC Studios. En 1998, et alors qu'il dirige Chérie, J'ai Rétréci les Gosses, Kevin Murphy signe le livret et les paroles de la comédie musicale à succès, Reefer Madness, qui se voit adaptée par la suite en téléfilm pour la chaîne Showtime en 2005. Succès aidant, il reste dans le genre et co-signe en 2010 la musique et les paroles de la comédie musicale Heathers: The Musical, adaptée du film Fatal Games.

Véritable succès au box-office en 1989, le film Chérie, J'ai Rétréci les Gosses, réalisé par Joe Johnston, est aujourd'hui l'un de ces films de science-fiction cultes des années 80 qui se laissent voir et revoir avec un plaisir toujours renouvelé, aux côtés de la trilogie Retour Vers le Futur ou encore d'E.T. L'Extra-Terrestre. Dans l'opus, Wayne Szalinski, campé à l'écran par le génial Rick Moranis, est ainsi un scientifique farfelu et moqué qui invente une machine à miniaturiser. Ses enfants seront alors ses malheureux et involontaires cobayes et devront se frayer un chemin dans le jardin familial qui regorge de danger quand il s'agit de ne mesurer que quelques centimètres... Considérant l'amour que le public porte au premier opus, Walt Disney Pictures réitère fort logiquement l'expérience en proposant en 1992 le presque aussi bon Chéri, J'ai Agrandi le Bébé, réalisé cette fois par Randal Kleiser. Dans cette suite, Wayne et sa femme, Diane, ont un troisième enfant, Adam, que son inventeur de père transforme par mégarde en géant de quarante mètres. Le scénario de ce deuxième volet, qui prend l'exact contre-pied de son film de référence, est également très réussi et divertissant, offrant une fin digne de ce nom à la franchise.

Mais voilà, c'était malheureusement sans compter sur un troisième film, réalisé par Dean Cundey en 1997, Chérie, Nous Avons Été Rétrécis. Rick Moranis, dernier rescapé du casting original, incarne toujours ici Wayne Szalinski dans un film si mauvais qu'il est une véritable insulte à l'original au point de se voir directement proposé sur le marché de la vidéo. Là encore, le scénario reprend une idée centrale du premier film en l'inversant ; ce ne sont donc plus les enfants de la famille qui se retrouvent miniaturisés, mais les parents ! Largement dispensable tant il est mal écrit, ce dernier opus signe à ce jour la toute dernière apparition de Rick Moranis au cinéma ou à la télévision, l'acteur ayant ensuite seulement doublé quelques films d'animation, notamment le personnage de Muche dans Frère des Ours et sa suite, Frère des Ours 2.
En plus de ces trois films et de leur série dérivée, la saga inspirera de nombreuses attractions dans les Parcs Disney. Ainsi la première exploitation de l’opus apparaît en 1990 avec Honey, I Shrunk the Kids : Movie Set Adventure à Disney's Hollywood Studios à Walt Disney World Resort, en Floride. En 1994, toujours en Floride, ouvre à Epcot, Chérie, J'ai Rétréci le Public, une attraction ensuite dupliquée en 1997 dans le Parc Tokyo Disneyland, en 1998 dans le Parc Disneyland à Disneyland Resort en Californie et en 1999 dans le Parc Disneyland à Disneyland Paris ; avant de se voir toutes fermées en 2010.

La série Chérie, J'ai Rétréci les Gosses débute donc à la télévision en 1997, quelques mois après la sortie en vidéo de Chérie, Nous Avons Été Rétrécis. Pour autant, les deux œuvres n'entretiennent aucun lien entre elles, puisque la série se veut faire suite directement au premier film de la trilogie, sorti en 1989. Ainsi, dans le premier épisode, Wayne Szalinski, sa femme Diane et leurs enfants, Nick et Amy, sans oublier le chien Quark, déménagent dans la ville de Matheson, dans le Colorado. La famille emmène également avec elle la machine à miniaturiser dont elle se servira parfois au cours de la série, même si chaque épisode se concentre bien davantage sur une nouvelle invention de Wayne, créant au passage son lot de catastrophes toutes plus délirantes les une que les autres. L'affiche de la série et les spots publicitaires prévenaient alors le téléspectateur : « Le rétrécissement n'était que le début » !

Après Chérie, Nous Avons Été Rétrécis, Rick Moranis abandonne donc le rôle de Wayne Szalinski à Peter Scolari qui deviendra, pour beaucoup d'enfants et de jeunes adultes de la fin des années 90, le nouveau visage du professeur Szalinski. Tout aussi bon que son prédécesseur, Peter Scolari campe dans la série un Wayne incroyablement gaffeur et maladroit mais plein d'une tendresse sincère pour sa famille. Devenu un inventeur incroyablement prolifique, il ne manque pas à chaque épisode de créer une nouvelle machine dont il ne mesure le potentiel destructeur que lorsqu'il est déjà trop tard. Depuis la fin des années 70, Peter Scolari poursuit donc une carrière télévisuelle impressionnante, apparaissant dans de très nombreuses séries ; il a ainsi par exemple prêté sa voix à un personnage de la série animée Gargoyles - Les Anges de la Nuit et, plus récemment, l'acteur a décroché un rôle récurrent dans la série d'HBO, Girls.

Barbara Alyn Woods campe pour sa part le rôle de Diane, la femme de Wayne. Avocate brillante, épouse et mère dévouée, Diane est incontestablement le pilier de la famille, et celle vers qui les enfants et Wayne se tournent en cas de problèmes. Plus approfondi que dans le film de 1989 où il était interprété par la très bonne Marcia Strassman, le personnage de Diane fait très souvent les frais des inventions de son mari, allant jusqu'à se retrouver dans la peau d'une espionne, d'un chat, ou d'un vampire suceur de cerveaux ! Barbara Alyn Woods, largement reconnue pour son rôle dans la série Les Frères Scott (The CW), fait ici montre d'un potentiel comique incroyable et d'un immense capital sympathie.
Les deux enfants de la famille, Amy et Nick, sont quant à eux, respectivement joués par Hillary Tuck et Thomas Dekker. La première livre globalement une bonne performance dans le rôle très éculé de cette adolescente typique des années 90, qui ne pense qu'aux garçons et au shopping. Le téléspectateur retiendra donc bien plus certainement la performance de Thomas Dekker, très drôle et interprétant parfaitement le rôle d'un petit génie en herbe. Récemment, Hillary Tuck a joué dans quantité d'épisodes de séries télé, dans des rôles tertiaires ou de figuration, à l'exemple de Grey's Anatomy : À Cœur Ouvert (ABC) ; Thomas Dekker, a lui notamment joué le rôle de John Connor sur la chaîne FOX dans Terminator : Les Chroniques de Sarah Connor.

Pour faire le lien entre le film de 1989 et la série, les scénaristes de Chérie, J'ai Rétréci les Gosses ont choisi d'ouvrir le show par une nouvelle péripétie centrée autour de la machine à miniaturiser. Dans le premier épisode, Nick reste ainsi à la maison en attendant son grand-père pour aller pécher, tandis que Wayne, Diane et Amy sortent faire des courses. Malheureusement, le rayon rétrécisseur, resté dans la voiture, s'enclenche à la suite d'un incident, et les trois membres de la famille se retrouvent réduits à la taille d'une fourmi. Par un concours de circonstances, ils seront finalement avalés par le grand-père, et devront se frayer un chemin à travers les vaisseaux sanguins, l'estomac et les voies respiratoires avant que la voiture ne retrouve sa taille normale. Si l'épisode est très convenu, présentant une énième histoire de rétrécissement, il n'en reste pas moins qu'il ouvre efficacement la série. Néanmoins, et alors que près de dix ans se sont écoulés depuis le premier film, les effets spéciaux sont malheureusement loin de valoir ceux du film d'origine. Et même si les considérations budgétaires entrent nécessairement en compte dans la production d'une série, le téléspectateur ne pourra s'empêcher de penser que, pour une fiction télé de la fin des années 90, les effets spéciaux oscillent entre le passable et le franchement laid. Les costumes sont eux, tout à l'inverse, d'une qualité assez impressionnante, que ce soient ceux de l'extraterrestre Ar'nox et du Bigfoot qu'Amy rencontre dans la forêt. Une vraie bonne surprise.

Si la série établit une continuité avec le premier film dans son épisode pilote, elle ne semble en revanche pas assumer ses liens avec les deux autres films de la franchise. Ainsi, s'il n'est pas interdit de penser que le second film, Chérie, J'ai Agrandi le Bébé, se déroule après les événements dépeints dans la série, elle se distance complètement du troisième film, Chérie, Nous Avons Été Rétrécis, pourtant sorti la même année ! Dans le cinquième épisode de la première saison, Wayne reçoit en effet son frère, qui ne s'appelle plus Gordon comme dans le troisième film mais Randy, et les deux hommes se retrouvent miniaturisés dans un restaurant McDonald's, puis pris au piège dans un Happy Meal ! Si l'épisode sonne véritablement comme une publicité de quarante minutes pour la chaîne de fastfood, il n'en reste pas moins relativement divertissant. Il est tout de même dommage que la série reprenne ad nauseam le trope du rétrécissement dans pas moins de trois épisodes, ces derniers n'étant clairement pas les plus réussis de cette première saison. À dire vrai, un problème d'écriture se fait vite sentir car, si certains épisodes sont tout à fait savoureux d'autres sont, tout à l'inverse, profondément ennuyeux, et plombent à plusieurs reprises la qualité globale de cette première saison, qui semble alors chercher ses marques.

Chérie, J'ai Rétréci les Gosses a clairement été pensée pour les enfants, voire pour les adolescents, certaines situations et l'humour douteux du show ayant de quoi faire grincer des dents les plus grands ; rien de foncièrement mauvais à cela, la série se voulant totalement décomplexée et assumant complètement son côté absurde. À chaque épisode correspond ainsi une nouvelle invention de Wayne qui va bouleverser l'équilibre de sa famille, quand ses machines ne manquent pas carrément d'exterminer les Szalinski ! La série joue donc constamment sur cette opposition entre la légèreté et le danger, et elle y réussit plutôt bien. Une autre idée intéressante est d'opposer les croyances de Wayne et de Nick ; le premier est ainsi un scientifique pur et dur, le second, à l'inverse, croit au surnaturel. De nombreux épisodes vont alors jouer sur le scepticisme de Wayne en introduisant une pléthore d'événements mystérieux, souvent inspirés du folklore et des mythes. Dans la seule première saison, les Szalinski croiseront ainsi la route d'un fantôme, d'un leprechaun, de sorciers, d'un Bigfoot et de Morphée, le dieu des rêves et du sommeil lui-même ! Ces incursions du côté du fantastique permettent donc au show de se renouveler et apportent une fraîcheur plutôt bienvenue. Enfin, la série s'aventure souvent du côté de la parodie, en citant pêle-mêle des références de la science-fiction, de la trilogie Retour Vers le Futur de Robert Zemeckis à La Mouche de David Cronenberg ; autant d'allusions le plus souvent bien senties.

Sans réelle continuité les uns avec les autres, les épisodes peuvent être visionnés dans le désordre sans que l'expérience du téléspectateur n'en soit altérée. En revanche, une grande différence de ton se fait sentir entre cette première saison et les deux suivantes. Cela s'explique en grande partie par le départ d'Ed Ferrara et de Kevin Murphy à l'issue de la première saison, les rênes étant alors repris par Ed Naha, l'un des scénaristes du premier film. Tout en conservant l'univers de la série instauré par Ferrara et Murphy, Ed Naha parvient à redonner une certaine cohérence aux deux dernières saisons, les épisodes qu'il propose par la suite étant globalement bien plus réussis. De fait, si cette première saison de Chérie, J'ai Rétréci les Gosses peut décevoir, les deux suivantes proposeront à l'inverse un rythme plus soutenu et des récits d'une qualité véritablement supérieure.

Diffusée en syndication sur quantité de chaînes locales étasuniennes et canadiennes, de CBC à KCAL 9 en passant par WB 11, Chérie, J'ai Rétréci les Gosses se glisse alors aisément dans les grilles de diffusion en raison du peu de liens que ses épisodes ont entre eux. En outre, puisque la série n'a ni chaîne ni horaire attitrés, elle peut tout aussi bien se voir diffusée dans un bloc de programmes jeunesse le matin qu'en plein après-midi, entre deux téléfilms. Elle devient ainsi rapidement populaire, particulièrement auprès du jeune public, et il n'est dès lors guère étonnant de la voir connaître de nombreuses rediffusions les années suivantes. Aux États-Unis, elle a ainsi été rediffusée sur Disney Channel à partir de 2001 et sur Discovery Channel en 2010. En France, la série a connu une exposition plus grande encore, diffusée et rediffusée en boucle sur Disney Channel, M6, France 3 ou encore Gulli, pour ne citer que ces quelques chaînes.

Toute sympathique qu'elle puisse être, cette première saison de Chérie, J'ai Rétréci les Gosses demeure donc franchement inégale. Certains excellents épisodes en côtoient ainsi des ennuyeux comme la pluie, sauvés seulement par des personnages attachants et un univers décomplexé, formant un tout qui ne se prend jamais au sérieux. Kitsch à souhait, Chérie, J'ai Rétréci les Gosses, la série, sait tout de même se faire divertissante, mais est à réserver aux purs fans de la famille Szalinski ou aux plus jeunes, les autres risquant de s'ennuyer ferme ou de flancher devant son humour parfois douteux.

Nos Réseaux Sociaux