Stitch à la Rescousse
L'affiche
Titre original :
Stitch to Suna no Wakusei
Production :
Disney Television Animation
Date de sortie Japon :
Le 16 juin 2012
Genre :
Animation 2D
Durée :
45 minutes

Le synopsis

Stitch quitte la terre et son amie japonaise Yuna afin d’aller secourir une planète en danger...

La critique

rédigée par

Stitch est devenu, en un temps record et contre toute attente tant il détonne des autres personnages, un permanent incontournable et apprécié de la galaxie Disney. Sa popularité est d'ailleurs telle que sa simple apparition dans les parcs à thèmes suffit à déplacer des foules d'admirateurs. Rien d'étonnant, dès lors, à voir Magic Kingdom en Floride lui attribuer une attraction entièrement dédiée, Stitch's Great Escape tout comme Disneyland Paris, dans son parc dédié au cinéma, Walt Disney Studios, avec Stitch Live. Il faut dire que la Compagnie de Mickey a sorti l'artillerie lourde pour mettre en valeur son petit personnage extraterrestre. Au film par lequel tout a commencé, Lilo & Stitch, sont venus en effet se greffer un long-métrage sorti directement en vidéo (Lilo & Stitch 2 : Hawaï, Nous Avons un Problème !), un court-métrage destiné également au marché de la vidéo (Les Origines de Stitch), une série télé au cours de laquelle nos deux héros partent à la recherche des 625 autres expériences de Jumba (Lilo & Stitch - La Série), elle-même entourée de deux long-métrages, le pilote de la série (Stitch - Le Film) et l'épisode final (Leroy & Stitch). Si, énoncée dans l'ordre, cette liste présente l'avantage de respecter la chronologie des aventures de la bestiole bleue, la mise sur le marché de toutes ces productions a été, dans la réalité, faite en dépit du bon sens. Ainsi, Lilo & Stitch 2 : Hawaï, Nous Avons un Problème ! accompagné de (Les) Origines de Stitch sont sortis après Stitch - Le Film et Lilo & Stitch - La Série. Seul Leroy & Stitch arrive, en fait, à point nommé, puisque, bon dernier, il clôt parfaitement l'histoire de Lilo & Stitch toute entière en s'attachant d'ailleurs à apporter des réponses à toutes les questions restées en suspens dans la saga.

Mais les Japonais, totalement frappa dingues de l’extraterrestre bleu, ont décidé de ne pas en rester là : soucieux de ne pas voir les aventures de Stitch s’arrêter en si bon chemin, ils ont, en effet, produit pas moins qu’une série délocalisée spécialement pour le Japon : Stitch !. Elle se compose ainsi de trois saisons : la première, dénommée Stitch ! est diffusée du 8 octobre 2008 au 26 juin 2009 sur TV Tokyo tandis que la seconde, Stitch ! - The Mischievous Alien's Great Adventure, change de chaine et passe elle entre le 13 octobre 2009 et le 8 août 2010 sur TV Asahi tout comme, d’ailleurs, la troisième, Stitch ! - Best Friends Forever, mais du 6 juillet 2010 au 19 juin 2011. Coté production, Walt Disney Television Animation Japon s’est associé, pour sa réalisation, avec Madhouse sur les deux premières saisons tandis que Shin-Ei Animation se chargeait de la troisième.

Stitch ! est donc un spin-off de la série américaine qui reprend certains personnages et les transposent dans un univers différent. C’est une pratique courante chez les Japonais habitués à proposer des visions parallèles à leurs œuvres cultes là où les Occidentaux sont plutôt à la recherche d’une continuité à la fois temporelle et scénaristique. Exit ainsi Lilo et l’île d’Hawaï dans la nouvelle série et bonjour à Yuna résidente d’une île fictive des Îles Ry?ky?, situées au sud de l’archipel nippon. Pikly et Jumba se retrouvent d’ailleurs également de la partie au côté de Stitch sans qu’aucune explication ne soit jamais donnée sur leur présence. Ils deviennent, en effet, simplement amis avec une petite fille habitant chez sa grand-mère. Stitch, quant à lui, doit accomplir 43 bonnes actions pour exaucer un vœu grâce à la pierre spirituelle tout en évitant de semer la pagaille... Ce point de départ scénariste permet ensuite au téléspectateur de retrouver d’autres personnages, notamment  captés de la série américaine originelle avec les méchants ou les expériences cousines de 6-2-6.

La première adaptation en langue anglaise de Stitch ! a lieu en 2009 pour une diffusion sur Disney Channel Australie. La chaine tente maladroitement de lier l’action avec le reste de la saga en changeant les dialogues pour que la série japonaise prennent des airs de suite directe de Leroy & Stitch. Sauf que cela se fait visiblement aux forceps. Dans la saison 3, par exemple, un épisode montre Lilo adulte, mère d’une petite fille qui lui ressemble comme deux gouttes d’eau quand elle était petite. Le téléspectateur comprend alors vaguement que Stitch est, en réalité, parti car Lilo avait moins de temps pour lui, et ce, depuis des années déjà... Tout ceci contredit manifestement la continuité temporelle mise en place par la version anglaise dont l'action est censée se passer aussitôt après le long-métrage de conclusion. Et que dire de Gantu et l’expérience 6-2-5 qui repassent ici de « gentil » à la fin de Leroy & Stitch à une nouvelle fois « méchant »…
Malheureusement, malgré ses gros défauts, c’est bien la version anglaise remaniée qui sert de base pour tous les doublages dans le monde entier. La France a ainsi droit dans ce cadre à la première saison sur Disney Cinemagic à partir du 3 janvier 2011 et... patiente toujours pour les deux autres saisons ! Ce détail a son importance par rapport au téléfilm. En effet, la vie de Yuna change au cours de la série, notamment car elle déménage de chez sa grand-mère dans la saison 3. Or, le téléfilm, Stitch à la Rescousse, qui fait directement suite au dernier épisode de cette ultime saison a de quoi déconcerter le public français suivant Stitch ! puisqu’il ignore tout du nouvel environnement de l’amie japonaise de l’extraterrestre.

Et ce n’est pas tout, niveau étonnement ! Le téléfilm Stitch à la Rescousse est, en effet, à l’image de la série : à destination des seuls enfants japonais. Il regorge ainsi des tocs des animes nippons comme les pleurs dans tous les sens, les yeux pétillants ou les combats galactiques (même si très brefs) à la Yamato ou à la Albator. Le scénario n’est, pour sa part, pas très intéressant. L’émotion a d’ailleurs bien du mal à passer pour le spectateur occidental habitué à Lilo : les pleurs de Yuna suite à la perte de Stitch le laissant à l’évidence complètement indifférent ! Il faut dire qu’il en serait presque satisfait, histoire de punir cette petit fille japonaise qui le prive éhontément de « sa » Lilo originelle. L’idée d’aller visiter une autre planète aurait, quant à elle, pu être intéressante si elle n’en restait pas à la seule intention... Et que dire de l’humour trop enfantin pour convaincre ou de la qualité de l’animation plus mauvaise encore que celle de la série américaine, si ce n’est que le rejet n’est plus très loin...

Au final, Stitch à la Rescousse n’a d’autre intérêt que la curiosité culturelle de voir une approche différente d’un héros Disney purement américain, mis à la sauce nippone...

L'édition vidéo

Le téléfilm n'est édité, à l'heure actuelle, sur aucun support.