Walt Disney's Mickey Mouse - Tome 05
1938 - 1940 : Mickey Contre le Fantôme Noir

Walt Disney's Mickey Mouse - Tome 05 (1938 - 1940) - Chronique Disney
La couverture
Titre original :
Walt Disney's Mickey Mouse : Mickey Mouse Outwits the Phantom Blot
Éditeur :
Glénat
Date de publication France :
Le 22 janvier 2020
Genre :
Daily Strips
Auteur(s) :
Floyd Gottfredson (Dessin)
Merrill De Maris (Scénario)
Autre(s) Date(s) de Publication :
Fantagraphics Books (US) : Le 22 juin 2014
Nombre de pages :
288

Le sommaire

Planter le décor :
• La souris et l'homme : gags et gravité
• Lire les images : le langage visuel de Floyd Gottfredson

Les histoires :
• 07/02/1938 - 06/07/1938 : Le Fameux Chasseur de Baleines
• 07/07/1938 - 10/12/1938 : Le Bras Droit du Plombier
• 12/12/1938 - 13/04/1939 : Mickey Mouse et Robinson Crusoé
• 14/04/1939 - 20/05/1939 : Les Joies du Camping
• 22/05/1939 - 09/09/1939 : Mickey Mouse contre le Fantôme Noir
• 11/09/1939 - 13/01/1940 : Le Maître des Miracles
• 15/01/1940 - 20/04/1940 : Une Éducation pour Jeudi

Les Archives Gottfredson : Essais et Chroniques d'Archives :
• Galerie - Le Monde de Gottfredson : Le Fameux Chasseur de Baleines
• Les Personnages : Joe Chalumeau
• Partager les honneurs : Ross Wetzel
• Galerie - Le Monde de Gottfredson : Le Bras Droit du Plombier
• Galerie - Le Monde de Gottfredson : Voyages de 1939
• Les Personnages : Le Fantôme Noir
• L'envers du décor : Le mystère du Fantôme s'obscurcit
• Extrait de la version édulcorée Mickey Mouse contre le Fantôme Noir par Paul Murry
• Galerie - Le Monde de Gottfredson : Mickey Mouse contre le Fantôme Noir
• Les Personnages : Finot et Duflair
• Galerie - Le Monde de Gottfredson : Le Maître des Miracles
• Les héritiers de Gottfredson : Osamu Tezuka
• Galerie - Le Monde de Gottfredson : Une Éducation pour Jeudi
• « [L'animateur Norm Ferguson] a réalisé quatre poses... »

La critique

rédigée par
Publiée le 19 mars 2021

Ce cinquième volume de l'intégrale des strips de Floyd Gottfredson est une nouvelle pépite qui permet de découvrir les premières apparitions de deux personnages emblématiques de Mickeyville : le Fantôme Noir et le Commissaire Finot.

Le Fantôme Noir, Phantom Blot en version originale anglaise, s'est d'abord appelé en France Tâche fantôme. Il est ainsi un personnage de fiction créé pour l'univers BD de Mickey Mouse, en 1939, par Merrill De Maris et Floyd Gottfredson. Sa toute première apparition en dessin animé se fait quant à elle très tardivement, le 30 décembre 1987, dans un épisode de La Bande à Picsou intitulé Tout le Monde sur le Pont.
Criminel insaisissable, il porte un suaire noir dans le but avoué de passer pour un fantôme. Il est assurément l'un des pires ennemis de Mickey Mouse auquel il laisse des messages qu'il signe d'une tache d'encre noire. Après Floyd Gottfredson, il est régulièrement utilisé par les dessinateurs d'histoires italiennes et françaises. L'apparence du Fantôme Noir varie d'ailleurs selon les pays et les créateurs : si dans les histoires françaises, il n'enlève jamais sa cagoule et son suaire (allant même jusqu'à porter d'autres masques et vêtements par-dessus), il apparaît fréquemment à visage découvert dans les histoires italiennes, où il délaisse parfois même son légendaire costume. Cette solution n'est pourtant pas un crime de lèse-majesté en soi. Lors de sa première apparition le 22 mai 1939 dans Mickey contre le Fantôme Noir (Outwits The Phantom Blot), le personnage est, en effet, démasqué et révèle son visage au public : d'apparence canine, il dispose d'un museau atrophié agrémenté de fines moustaches (inspirées de Walt Disney lui-même !) et de petites oreilles pendantes.

C'est dans cette même histoire que le commissaire Finot (Chief O'Hara en version originale anglaise) fait ses débuts. Son nom à consonance irlandaise en version originale est inspiré du fait qu'une grande partie des policiers new-yorkais dans les années 1930 sont des immigrants irlandais. Créé la même année et par les mêmes artistes que le Fantôme Noir, il est aussi un personnage de fiction de l'univers BD de Mickey Mouse. Chef de la police de Mickeyville, il fait régulièrement appel à la célèbre souris pour boucler les d'affaires que ni lui, ni son adjoint (l'inspecteur Duflair), ne sont en mesure de résoudre. À partir des années 1950, le commissaire Finot devient un récurrent des bandes dessinées de Mickey créées en France et en Italie, dans lesquelles il affronte des bandits comme Pat Hibulaire. Le personnage apparaît pour la première fois en animation, le 7 novembre 1999, dans l'épisode Mickey contre le Fantôme Noir de Mickey Mania.

Mickey contre le Fantôme Noir introduit donc deux personnages mythiques de l'univers de Mickey Mouse. Il faut dire qu'il s'agit sûrement de l'une des histoires classiques, si ce n'est l'histoire, la plus connue de Floyd Gottfredson, qui inspirera de nombreux autres auteurs par la suite aussi bien américains qu'internationaux. Le récit est, en effet, sombre, inquiétant et parfois même violent. Tout commence alors qu'un mystérieux voleur, tout de noir vêtu à la façon d'un fantôme, dérobe des appareils photos. La police est impuissante et le commissaire Finot demande l'avis d'un œil neuf en la personne de Mickey dont il connaît la probité et le courage. Ce qui étonne peut-être le plus dans le récit de Gottfredson est l'incroyable cruauté du méchant. Si ce dernier ne se salit jamais les mains, il est prêt à tout faire pour assassiner Mickey en imaginant les pires des stratagèmes, tous plus abracadabrantesques les uns que les autres. Que cela soit avec un révolver pointé sur lui ou une corde qui tente de le pendre, le héros risque alors sa vie plus d'une fois. Heureusement, il arrive toujours à s'en sortir ; le Fantôme payant le fait de ne jamais vouloir se salir les mains, refusant de tuer son ennemi directement à bout portant.

Mais Mickey contre le Fantôme Noir n'est pas le seul récit emblématique dans ce recueil. Le livre commence par le tout aussi fabuleux Le Fameux Chasseur de Baleines. Cette histoire se basant de façon lointaine sur le cartoon de 1938 Chasseurs de Baleines est tout simplement truculente. En faisant embarquer Dingo et Mickey sur le Lady Jonquille, un baleinier à la façon du roman Moby Dick, l'auteur développe en effet une ambiance où se mélangent aventure et dépaysement. Le récit ne cherche pourtant pas à rendre la chasse aux baleines sympathique ; au contraire même, puisque Mickey va tout faire pour sauver deux spécimens à la fin de l'histoire. Cette dernière propose aussi un certain nombre de personnages hauts en couleur : Pat Hibulaire bien sûr qui fait son grand retour après plus d'un an d'absence dans les strips de Mickey mais aussi le capitaine du Lady Jonquille, grincheux mais au bon fond, ou encore Hi See, le cuisinier chinois qui s'avère un bon confident pour Mickey. Enfin, il faut aussi souligner les superbes dessins de Floyd Gottfredson, qui est ici au sommet de son art, proposant certaines des plus belles bandes de sa carrière avec une utilisation des ombrages tout simplement superbe.

Le récit qui suit, Le Bras Droit du Plombier, est tout aussi bluffant. Cette histoire est marquante à plus d'un titre. D'abord, elle est incroyablement d'actualité pour l'époque avec Mickey qui perd ses économies et qui se doit trouver au plus vite un travail, quel qu'il soit, pour subvenir à ses besoins. Bien sûr, le héros vit ici ce que de nombreux de ses lecteurs ont subi durant la Grande Dépression qui, en 1938, année de la publication du récit, est encore dans le quotidien de beaucoup d'entre-eux. Ensuite, Le Bras Droit du Plombier est la dernière histoire longue où la souris gardera son ancienne apparence classique. Au cours de l'aventure suivante Mickey Mouse et Robinson Crusoé, il gagnera notamment des pupilles selon le modèle graphique fourni par l'animateur Fred Moore. Enfin, le scénario de l'histoire Le Bras Droit du Plombier est tout simplement haletant, mélangeant suspense et enquête policière. Mickey se voit demander par l'inspecteur Duflair, qui fait ici sa première apparition, de surveiller son nouveau patron, un plombier pas très doué. Bizarrement, toutes les maisons où il intervient se font cambrioler mais aucun indice ne permet à la police de l'arrêter malgré de forts soupçons. Cette histoire marque ainsi le début d'une caractéristique des récits de Mickey qui deviendra récurrente par la suite : des aventures policières où la vaillante souris résout des mystères afin d'arrêter bandits et voleurs. L'auteur réitèrera très vite la formule dans Mickey contre le Fantôme Noir.

Le reste des histoires du recueil est moins palpitant. Mickey Mouse et Robinson Crusoé propose en effet une parodie du roman Robinson Crusoé de Daniel Defoe que les studios Disney avaient déjà adapté en animation en 1935 avec le cartoon Robinson Mickey. Floyd Gottfredson s'inspire de cette situation pour créer un récit dans le récit puisque Mickey est embauché pour jouer dans un film de cinéma qui retranscrit le roman à l'écran. Le souci est que le personnage de Robinson n'est pas très sympathique, étant plutôt un couard grincheux ; celui de Vendredi n'est guère mieux en sauvage paresseux caricatural ; sans compter les stéréotypes des cannibales mangeur d'hommes présents sur l'île. Mickey Mouse et Robinson Crusoé aura droit à une suite quelques mois plus tard avec Une Éducation pour Jeudi. Vendredi envoie chez Mickey son cousin Jeudi afin que celui-ci le rende civilisé, sauf que le nouveau pensionnaire de Mickey ne veut rien entendre et devient une catastrophe ambulante. Jeudi n'est clairement pas taillé pour la vie en ville et Mickey ne sait pas comment s'en débarrasser. Il convient alors de remarquer, coté représentation raciste, que si Vendredi était censé être un acteur jouant un rôle dans Mickey Mouse et Robinson Crusoé, son cousin, lui dans Une Éducation pour Jeudi, est montré comme un vrai indigène d'Afrique.

Les Joies du Camping est une digression de quelques strips où Mickey emmène ses neveux Jojo et Michou ainsi que Dingo faire du camping sans qu'ils arrivent à trouver le terrain ; la malchance faisant qu'ils reviennent à leur point de départ. Plus intéressante est sûrement l'histoire Le Maître des Miracles. Elle se base, il est vrai, sur une action venue d'un marronnier scénaristique où la célèbre souris s'efforce de surveiller un génie pour éviter qu'il ne fasse trop de catastrophes. Mais en réalité, le grand talent de Floyd Gottfredson reste, quel que soit le sujet traité, d'être capable de livrer une réflexion sur les problèmes de son époque ou de s'inspirer des films et autres livres contemporains. Ainsi, le public appréciera la critique des rapports sociaux et politiques dans Le Maître des Miracles avec une scène vraiment cocasse où un Mickey au grand cœur profite du génie de la lampe pour raser la décharge et y mettre, à la place, des logements gratuits pour les défavorisés. Non seulement ces derniers ne veulent pas emménager dans ces habitations de peur qu'il y ait une arnaque au bout mais, en plus, la mairie se plaint de ne plus disposer de place pour les déchets municipaux ; quand ce ne sont pas les propriétaires des maisons attenantes qui craignent que les nouvelles constructions fassent perdre de la valeur à leurs terrains ! Dégouté, Mickey revient sur sa décision et ordonne à son génie de remettre tout en place...

Walt Disney's Mickey Mouse - Tome 05 : Mickey Contre le Fantôme Noir est un volume passionnant qui possède pas moins qu'un classique et deux chefs-d'œuvre du grand artiste Disney qu'était Floyd Gottfredson. Cette collection est définitivement indispensable, sachant, qui plus est, qu'elle est agrémentée d'un matériel critique conséquent en plus d'être un objet de collection magnifique. Un must pour les passionnées de bandes dessinées Disney ou pour les férus des prémices historiques du 9e Art !

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.