La Cabane des Horreurs
Tome 2 : Hoodoo Voodoo Brouhaha

La Cabane des Horreurs - Tome 2 : Hoodoo Voodoo Brouhaha
La couverture
Éditeur :
Jungle
Date de publication France :
Le 27 octobre 2010
Genre :
Auteur(s) :
Ty Templeton (Scénario et Dessin)
Ian Boothby (Scénario)
Nick Rink (Dessin)
Art Villanueva (Dessin)
Dan Brereton (Dessin)
Nombre de pages :
48

Le sommaire

Les Histoires :
• La Nuit des 19 Hurlements (Bart Simpson's Treehouse of Horror #8) (2002)
• Les Simpson au Secours de l'Anneau (Bart Simpson's Treehouse of Horror #9) (2003)

Les Gags :
• Les Bons Plans de Bart et Lisa Si Dracula Emménage Près de Chez Toi ! (The Simpsons Treehouse of Horror : Hoodoo Voodoo Brouhaha) (2006)
• La Planète des Apus (The Simpsons Treehouse of Horror : Hoodoo Voodoo Brouhaha) (2006)
• Evil Ned (The Simpsons Treehouse of Horror : Hoodoo Voodoo Brouhaha) (2006)
• 101 Façons de Mourir Dans un Kwik-E-Mart (The Simpsons Treehouse of Horror : Hoodoo Voodoo Brouhaha) (2006)
• La Maîtresse du Lagon Noir (The Simpsons Treehouse of Horror : Hoodoo Voodoo Brouhaha) (2006)

La critique

rédigée par
Publiée le 29 octobre 2021

Entre deux farces, les bras chargés de friandises et affublés de costumes drôlement effrayants, petits et grands se rassemblent pour le rendez-vous immanquable de l'année : l'épisode Simpson Horror Show de la série animée Les Simpson. Diffusé durant le mois d'octobre ou, plus rarement, dans les premiers jours de novembre aux États-Unis, l'épisode annuel d'Halloween est devenu si emblématique qu'il a donné naissance à la série de comics Bart Simpson's Treehouse of Horror, lancée en 1995. Après Fais-Moi Peur !, le premier tome très convaincant de la série La Cabane des Horreurs, une collection qui rassemble quelques-unes des meilleures histoires monstrueusement drôles publiées outre-Atlantique, l'éditeur français Jungle revient avec un second tome tout aussi réjouissant : Hoodoo Voodoo Brouhaha.

La série « principale » Simpsons Comics, publiée aux États-Unis entre 1993 et 2018, prend parfois des airs de véritable laboratoire d'expérimentation avec des scénarios qu'il aurait été difficile d'adapter dans la série télévisée. La folie est certes de mise entre les pages de ces comics et les scénaristes font souvent preuve d'un laisser-aller jubilatoire ; les illustrateurs, en revanche, n'ont guère la possibilité de laisser s'exprimer leur génie créatif dans leurs dessins, tant le style graphique des (Les) Simspon est codifié. À l'inverse, la série Bart Simpson's Treehouse of Horror, à l'image de plusieurs épisodes Simpson Horror Show, fait voler en éclats toutes les conventions. Certains des plus grands artistes, qu'ils soient issus ou non du milieu des comics, sont d'ailleurs conviés à venir écrire et/ou illustrer une histoire, avec la permission de s'abroger de toutes les règles graphiques et scénaristiques. Gene Colan (Daredevil, Tomb of Dracula), John McCrea (Hitman) et Eric Powell (The Goon) sont alors quelques-uns des artistes invités à remodeler Springfield et ses habitants avec leur patte graphique ; quant aux auteurs venus prêter leur plume le temps d'un scénario, il faut citer le très grand Garth Ennis (Preacher), Rob Zombie (La Maison des Mille Morts) ou encore le chanteur et musicien Alice Cooper.
Après avoir été édités au début des années 2000 en France par l'éditeur Dino Entertainment France puis par Panini Comics, les comics Bart Simpson's Treehouse of Horror tombent, comme le reste des publications springfieldiennes, dans l'escarcelle de l'éditeur Jungle. Hoodoo Voodoo Brouhaha, le second volume publié par l'éditeur français, rassemble alors deux histoires tirées des numéros #8 et #9 américains, ainsi que cinq gags tirés du volumineux recueil The Simpsons Treehouse of Horror : Hoodoo Voodoo Brouhaha, publié en 2006 par Harper Collins.

Pour ouvrir le petit bal des horreurs, Jungle a sélectionné l'histoire La Nuit des 19 Hurlements. Clin d'œil à la série télévisée, le récit s'ouvre sur un amusant gag du canapé. Dans celui-ci, Grand-Père Simpson tente tant bien que mal de réparer la télé ; seulement voilà, si son entreprise fonctionne, il envoie dans le même temps toute sa famille dans le royaume des morts ! Désomais condamnés à hanter leur ancienne maison, les Simpson ont la désagréable surprise de trouver chez eux leurs anciens voisins et amis... car Homer a semble-t-il légué sa maison à l'intégralité des habitants de Springfield !
Longue de 15 pages, La Nuit des 19 Hurlements est un pur concentré de simpsonneries. Les illustrations signées par Ty Templeton y sont d'excellente facture et s'attachent à respecter au mieux le style graphique imposé par la série télévisée. Du côté du scénario, lui aussi signé par l'artiste, il enchaîne les excellents gags de la première à la dernière page : les stratagèmes fantomatiques imaginés par la famille pour déloger les squatteurs font systématiquement mouche. La qualité de l'histoire est d'autant plus impressionnante que ni son scénario ni son style graphique ne sont particulièrement « délirants », à l'inverse de l'histoire suivante.

L'autre histoire contenue dans le recueil, Les Simpson au Secours de l'Anneau, est en effet une pépite. L'artiste Dan Brereton, qui a prêté ses pinceaux à la mini-série Batgirl et Robin : Thrillkiller (1997, DC Comics) et aux premières pages de Thor : God-Size en 2008 pour Marvel, emmène son lectorat au cœur de la Terre du Milieu dans cette fabuleuse aventure bourrée à craquer de gaffes et de Hobbits ! Tirant son inspiration des grandes illustrations de fantasy, le dessinateur livre des planches à couper le souffle ; et au milieu de ces somptueux décors, la Communauté de l'Anneau et les membres de la famille Simpson vont devoir faire route ensemble !
Le scénariste Ian Boothby n'est d'ailleurs pas en reste. L'auteur reprend malicieusement quelques grands moments du (Le) Seigneur des Anneaux, la saga écrite par J. R. R. Tolkien et mise en images au cinéma par Peter Jackson, comme le combat de Gandalf contre le Balrog dans les Mines de la Moria, qui se solde par la chute du sorcier. Bien entendu, Ian Boothby s'amuse follement à revisiter ces évènements en y ajoutant une bonne dose de catastrophes signées Simpson ! Complètement déjantée et montrant à quel point la série Bart Simpson's Treehouse of Horror peut se permettre toutes les excentricités, Les Simpson au Secours de l'Anneau est une franche réussite. Tout comme certains épisodes Simpson Horror Show, il faut cependant noter que nombre d'histoires des comics halloweenesques ont choisi de se détourner de l'horreur. Les Simpson au Secours de l'Anneau est le parfait exemple de cette tendance qui s'est démocratisée à travers les années et qui a d'ailleurs frustré plus d'un fan. Il n'empêche : avec son superbe style graphique, ses planches fantasmagoriques très détaillées (notamment lorsque les Simpon enfilent l'anneau) et sa folle relecture d'un classique incontournable de la fantasy, le lectorat ne peut que pardonner cette petite infidélité au genre de l'horreur !

Du reste, deux petits gags scénarisés sont présents dans les pages de Hoodoo Voodoo Brouhaha. Le premier, Les Bons Plans de Bart et Lisa Si Dracula Emménage Près de Chez Toi ! s'étale sur quatre pages et ne provoque guère le rire chez son lectorat, en dehors d'une ou deux répliques bien trouvées. Le gag a tout de même le mérite de rendre hommage au segment Bart Simpson's Dracula (Simpson Horror Show IV, Saison 5, Épisode 5, 1993) ; dans ce dernier, Monsieur Burns endosse le rôle de Dracula avec une référence appuyée au suceur de sang joué par Gary Oldman dans le film de Francis Ford Coppola sorti en 1992. De retour dans ce petit gag présenté dans Hoodoo Voodoo Brouhaha, le vampire pingre sauve un peu l'ensemble de la platitude. Le second gag, 101 Façons de Mourir Dans un Kwik-E-Mart, se révèle nettement plus réussi, en montrant comment les habitants de Springfield viennent faire leurs courses dans le Mini-Marché d'Apu... et n'en ressortent pas toujours vivants ! Enfin, trois sympathiques affiches parodiques de films de science-fiction et d'horreur sont également à retrouver dans le recueil.

Rassemblant deux excellentes histoires et quelques gags qui sont dans l'ensemble de bonne facture, Hoodoo Voodoo Brouhaha est, comme le tome précédent, un comics des plus amusants. Ne serait-ce que pour son second récit, Hoodoo Voodoo Brouhaha vaut d'ailleurs le coup d'œil pour tous les fans de fantasy et des (Les) Simpson. Idéal pour lire un soir d'automne en famille avant d'aller hanter ses voisins, ce petit recueil sait parfaitement régaler les petits monstres comme les plus grands !

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.