Mickey au Grand Nord

Titre original :
The Klondike Kid
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 12 novembre 1932
Série :
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Wilfred Jackson
Musique :
Frank Churchill
Durée :
8 minutes
Disponibilité(s) en France :

Le synopsis

Mickey, pianiste dans un saloon du Klondike, invite Minnie à le rejoindre à l'intérieur pour se réchauffer quand elle est enlevée par Pat Hibulaire...

La critique

rédigée par
Publiée le 01 décembre 2021

Mickey au Grand Nord est un cartoon où Mickey part une nouvelle fois au secours de Minnie dans un court-métrage à l'animation superbe.

Mickey au Grand Nord reprend plus ou moins la même idée déjà vue dans des précédents cartoons comme Mickey Gaucho en 1928 ou Qui s'y Frotte s'y Pique en 1930. Le point commun des trois est ainsi qu'ils débutent tous dans un saloon où Minnie se fait enlever par un personnage joué par Pat Hibulaire et où Mickey part délivrer sa belle. De plus, tous se déroulent au dehors des États-Unis. Par contre, si les deux premiers fixent leur action au Mexique, le troisième se passe, lui, au Klondike, dans le territoire du Yukon, au nord du Canada. Autre différence notable, dans les deux premiers c'est le héros Mickey qui rentre dans la taverne et tente de séduire Minnie. Ici, Mickey est un simple musicien de la taverne qui remarque au-dehors une Minnie frigorifiée et lui prodigue des soins et un bon repas. Le caractère de la souris a ainsi évolué en deux ans : du macho un peu rugueux, il est devenu le bon samaritain romantique.

Mickey au Grand Nord commence par deux superbes plans. Le premier voit une taverne dans le grand nord où une ombre avance péniblement dans une tempête de neige. Les décors et l'animation de la tempête sont alors vraiment magnifiques et plongent le spectateur directement dans l'ambiance. La seconde scène est un plan d'ensemble qui permet d'entrer dans la taverne et d'admirer l'ambiance qu'il y règne. Il faut absolument observer les moindres recoins de l'écran tellement chaque élément de la foule est animé différemment et propose des gags à tous les niveaux. La caméra avance et montre ensuite une table où certains clients dégustent joyeusement une bière pour passer à un autre plan où Mickey joue du piano en sa qualité de musicien du saloon. D'autres courtes séquences sont également proposées : une danseuse truie qui fait son numéro sur une table autour de messieurs ravis, un vieux prospecteur qui crache du tabac à mâcher et enfin, Dippy Dawg - le futur Goofy alias Dingo - qui danse avec un demoiselle.

Mickey remarque alors par la fenêtre une jeune fille grelottant de froid qui s’effondre dans la neige. Il ouvre la fenêtre et la fait rentrer à l'intérieur en l'installant près du poêle. Le cartoon offre alors un dialogue court mais particulièrement touchant. Mickey demande en effet au personnage joué par Minnie comment elle s'appelle, si elle a de la famille ou si elle connaît quelqu'un. Et à chaque fois, la pauvre enfant répond « personne ». La souris lui dit alors qu'elle est comme lui et qu'ils sont tous les deux orphelins. La gentillesse de Mickey l'a fait sourire et elle se réchauffe plus encore lorsqu'il lui donne un bon bol de soupe. C'est à ce moment-là que le bandit Pierre, interprété par Pat Hibulaire, fait irruption dans le saloon. Il remarque tout de suite Minnie, se débarrasse très vite de Mickey et kidnappe la pauvre orpheline tout en tentant de l'embrasser. Les autres clients essayent bien d'arrêter le malfrat en lui tirant dessus mais il riposte et les envoie tous se cacher derrière les tables ou le bar. Une autre superbe scène se remarque alors quand l'action n'est éclairée que grâce aux flashs des coups de feu des revolvers. Là encore, l'ensemble est superbement animé et incroyablement visuel.

La suite du cartoon est, en revanche, plus prévisible. Pierre s'enfuie en kidnappant Minnie grâce à un attelage de chiens de traîneau. Mickey le poursuit avec son propre équipement tiré par le seul Pluto. De nombreux gags se produisent alors durant la course-poursuite, notamment grâce au chien de Mickey qui est plus intéressé à pourchasser un lapin qu'à retrouver le ravisseur. À cause de ses étourderies, Mickey se retrouve finalement sur deux simples skis mais arrive tout de même jusqu'à la cabane de Pierre pour libérer la belle. Il s'ensuit un combat endiablé fait d'objets renversés, de lit retourné et de matelas déchiquetés. D'ailleurs, ses ressorts s'accrochent aux deux antagonistes, ce qui les fait rebondir partout. Ils entraînent aussi une autre scène amusante où Mickey se transforme en coucou après avoir été envoyé dans une commode murale par Pierre. Finalement, le salut du héros viendra indirectement de Pluto qui, en poursuivant toujours son lapin dans la neige, va s'entraver, dévaler la pente et se transformer en énorme boule de neige. Elle touche la maison de Pierre, la faisant glisser sur le flanc de la montagne avant de s'exploser contre un arbre. Si le bandit est enseveli sous les décombres, les deux tourtereaux atterrissent eux gentiment au dessus de la cabane détruite.

Mickey au Grand Nord est un cartoon de Mickey qui propose de nombreux plans superbement animés tout en offrant une aventure où la souris brille de mille feux.

Les personnages

1925
Cinéma
1928
Cinéma
1932
Cinéma

L'équipe du film

1911 • 1952
Animateur
1901 • 1942
Compositeur
1901 • 1966
Producteur

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.