Nettoyeurs de Carreaux

Nettoyeurs de Carreaux
L'affiche
Titre original :
Window Cleaners
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 20 septembre 1940
Série :
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Jack King
Durée :
8 minutes

Le synopsis

Donald, promu nettoyeur de vitre, a maille à partir avec Pluto quand il se fait attaquer par une abeille...

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 02 novembre 2017

Nettoyeurs de Carreaux est un cartoon qui met à nouveau en scène Donald et Pluto mais qui voit aussi la naissance du personnage qui deviendra Spike l'Abeille.

Ce n'est pas la première fois que Donald et Pluto apparaissent seuls dans un cartoon. La toute première remonte, en effet, à 1936 dans Donald et Pluto, le premier cartoon où Donald évolue sans Mickey. Suivront ensuite Pique-Nique sur la Plage en 1939, La Blanchisserie de Donald et Donald a des Ennuis, tous deux en 1940. Le personnage de Pluto apparaît, quant à lui, pour la toute première fois, en 1930, dans The Chain Gang. Il devient le chien officiel de Mickey Mouse et sera ensuite présent dans de nombreux cartoons aux côtés de son maître. Il signe également des prestations dans deux Silly Symphonies : Rien qu'un Chien en 1932 et Papa Pluto 1936 tandis qu'il a droit à sa propre série dès 1937 dont le premier opus est Les Quintuplés de Pluto.

Ici, dans Nettoyeurs de Carreaux, Pluto est clairement un personnage secondaire intervenant peu dans l'action. Au début du cartoon, il se contente, il est vrai, de tirer la corde pour faire monter l'échafaudage de Donald dans les étages afin qu'il puisse nettoyer les vitres. Sinon, il passe son temps à dormir pour le plus grand malheur de Donald qui s'énerve de voir le chien ne pas faire son travail. Pluto est tout de même à l'origine d'un bon gag quand il bloque avec sa patte la gouttière pour ne pas entendre le canard vociférer. La plaisanterie est d'ailleurs répétée à la fin du cartoon quand Donald se retrouve coincé en bas de la gouttière, avec seulement la tête qui ressort et s'agite. Pour poursuivre sa sieste, le chien repousse en effet le canard dans la gouttière...

Un autre personnage fait aussi ses débuts dans le cartoon : une abeille désignée, à l'époque, sous le nom de Barrington. Elle va beaucoup évoluer dans son apparence avant de se fixer en 1948 mais sans que son nom soit foncièrement défini. Répondant au patronyme fluctuant de Spike ou Buzz-Buzz, l'abeille va ainsi vite devenir la bête noire de Donald. Elle malmène, il est vrai, Donald avec autant de délice que de détermination. Jack Hannah, le réalisateur attitré de Donald à partir du milieu des années 40, justifie d'ailleurs son choix par ses capacités toonesques. Tantôt attachante, tantôt menaçante, émettant un son reconnaissable entre mille, dénuée de parole, l'abeille apparaît, en effet, vite comme un personnage de pantomime idéal. Dans sa version définitive, elle est à l'affiche au total de sept cartoons dont six avec Donald. Sa première intervention remonte ainsi à 1948 dans Donald Décorateur ; s'enchainent alors cinq Donald : Le Miel de Donald (1949), Slide, Donald, Slide (1949), Donald à la Plage (1950), Donald et la Sentinelle (1951) et Let's Stick Together (1952) et un Pluto : Pluto et le Bourdon (1949).

Naturellement, l'affrontement entre Donald et l'abeille débute quand le canard va embêter l'insecte. Alors que celle-ci se pose sur une fleur d'un balcon pour butiner, le palmipède ne trouve, il est vrai, rien de mieux que de la noyer avec l'eau de son éponge. Furieuse, elle va vouloir se venger de son agresseur en l'attaquant dans l'idée de le piquer. En se défendant, le canard s'emmêle avec les cordes retenant sa planche dans le vide. Il forme ainsi une parfaite cible pour l'abeille qui va se faire un plaisir de viser juste. Donald essaye alors de la repousser en soufflant de toutes ses forces ; l'abeille se démenant pour ne pas se laisser emporter. Elle arrive finalement près du postérieur de Donald complètement épuisée et doit s'y reprendre à plusieurs reprises avant de piquer le malheureux canard.

Mais au delà de ces deux interactions, Donald est lui-même à l'origine de quelques gags en première moitié du cartoon. L'un deux est qu'il est menacé de se faire sectionner le cou par un sécateur qu'une habitante de l'immeuble passe sur ses plantes de balcon. Son béret par contre n'y réchappera pas. Il est d'ailleurs amusant de noter qu'à la séquence suivante, Donald retrouve son couvre-tête intact comme s'il y avait eu une ellipse temporelle où le canard serait aller chercher un chapeau de rechange. Un autre gag se produit quand, dans l'une de ses chutes, Donald tombe sur un cheval et que ses ustensiles, seau et brosses, le font passer pour un général de la cavalerie. Un peu plus tard, il s'amuse d'ailleurs à faire des traces sur les vitres où il imite Napoléon. Un dernier gag se trouve aussi être la conséquence de la paresse de Pluto, le seau que remonte Donald n'étant pas rempli d'eau mais... de boulons ! Forcément, quand il lance son contenu, la fenêtre ne résiste pas au choc.

Nettoyeurs de Carreaux est un cartoon amusant : Donald y excelle et il rencontre un personnage qui prendra plus d'importance à la fin de la décennie.

Les personnages

1934
Cinéma

L'équipe du film

1901 • 1966
Producteur

L'édition vidéo

Jaquette Nettoyeurs de Carreaux
Jaquette Nettoyeurs de Carreaux
Disponibilité

• en DVD Zone 1 et en DVD Zone 2 dans le volume Donald : De A à Z - Volume 1 de la collection des Walt Disney Treasures,

• en DVD Zone 2 dans la compilation Tout le Monde Aime Donald,

• en DVD Zone 1 dans la compilation Walt Disney's Funny Factory with Donald.

Poursuivez votre visite

Nos Réseaux Sociaux