Dingo Détective

Dingo Détective
L'affiche
Titre original :
How to Be a Detective
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 12 décembre 1952
Série :
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Jack Kinney
Musique :
Joseph S. Dubin
Durée :
7 minutes
Disponibilité(s) en France :

Le synopsis

Dans la série des "How to...", Dingo apprend à devenir un bon détective...

La critique

rédigée par
Publiée le 19 mai 2021

Dingo Détective fait renaître la fameuse collection des "How to..." après des années d'absence...

En 1937, Dingo perd sa "voix" à la suite du départ de Pinto Colvig du studio de Mickey. Le personnage, privé un temps de ses vocalises originales, les retrouvera toutefois en 1941 à la faveur du retour de son doubleur initial, et ce, jusqu'au décès de ce dernier en 1967. Dans l'intervalle, la technique de la narration, qui permet à Dingo de rester aphone, est plébiscitée. Disney, bien décidé à sauver coûte que coûte son gaffeur attitré, contourne en effet la difficulté rencontrée en le mettant en scène dans des aventures commentées par voix-off. L'artiste John McLeish se voit ainsi chargé du commentaire audio de toutes les péripéties de Dingo. À l'origine, il pense participer à un programme éducatif et utilise donc un ton grave et sérieux. Se rendant compte de sa méprise, il entreprend de modifier son intonation afin de la rendre burlesque. Mais c'est sans compter sur l'intervention des réalisateurs, qui le convainquent de revenir à sa prestation première, idéale pour instaurer un contraste hilarant entre le récit et la nature des images qui le supportent. La série des "How to..." est née. Le court-métrage Dingo Fait de l'Équitation, surprenant d'humour décapant, l'inaugure de façon magistrale. RKO Pictures, le distributeur exclusif de Disney à l'époque, trouve le cartoon tellement réussi qu'il décide de l'inclure dans le long-métrage Le Dragon Récalcitrant, pensant qu'il toucherait ainsi un plus large public.

Dingo Détective marque la deuxième et dernière fois où Pat Hibulaire apparaît dans la série de Dingo après Dingo Cow-Boy, sorti quelques mois plus tôt. Ce personnage, bien plus vieux que Mickey, naît le 24 mars 1925 dans Alice Solves the Puzzle de la série Alice Comedies. À l'époque, il ne porte toutefois pas encore son nom actuel : Bootleg Pete précède il est vrai Peg Leg Pete. Son apparence n'est pas non plus totalement arrêtée. Difficile alors de savoir de quel animal il s'agit ! Il arbore également une jambe de bois curieusement aléatoire tant, selon les épisodes, elle apparaît ou non. Sa personnalité, enfin, est comme le reste : en construction. Parfois brute épaisse, il sait aussi être d'une étonnante subtilité. Pat Hibulaire est, donc, le personnage le plus ancien de la galaxie Disney. Il apparaît même dans la série des Oswald. Il a survécu, depuis, aux affres du temps et reste encore aujourd'hui partie prenante au casting de la firme de Mickey, essentiellement dans la bande dessinée, même s'il ne s'interdit pas des prestations dans l'animation au cinéma (Dingo et Max), en vidéo (Mickey, Donald, Dingo - Les Trois Mousquetaires) ou en télévision (La Maison de Mickey).

Dingo Détective commence, en pleine nuit, dans une grande ville qui ressemble à New York. La criminalité est à un haut niveau comme le prouve le corps jeté depuis le pont suspendu. Mais il suffit de regarder les ombres chinoises à travers les fenêtres éclairées pour remarquer aussi la violence dans le voisinage. Les tentatives de meurtres sont légion, que ce soit par pendaison, révolver, matraque ou... par des escarpins qu'une épouse envoie à son mari ! Insécurité galopante aidant, la période est donc idéale pour monter une affaire de détective privé. Et il faut tout d'abord un bureau. C'est donc ce que fait un détective qui vient de lancer l'agence Johnny Eyeball, Private Eye. Ensuite, il lui faut un client pour pouvoir démarrer. Et Johnny a de la chance puisque le premier se présente très vite. Le spectateur s'amusera alors à voir entrer une femme habillée en mariée avec son visage caché par un voile. Il faut absolument observer l'intérieur de son sac à main quand elle sort un billet de banque pour payer le détective. Elle ne semble en effet absolument pas innocente avec le pistolet et le couteau qu'elle cache à l'intérieur. Elle engage alors Johnny pour retrouver un certain Al, sans donner plus de précisions.

Tout de suite après avoir obtenu sa première affaire, un commissaire de police, interprété ici par Pat Hibulaire, suggère à Johnny de ne pas s'en mêler. Il est d'ailleurs amusant de voir ici l'ennemi historique de Mickey se trouver du bon côté de la loi ; sauf à laisser penser qu'il joue un ripoux. Autre poncif des films noirs dont le cartoon se moque, le détective reçoit la visite d'un malfrat qui lui demande de lui fournir son arme pour ensuite tenter de le descendre. Il veut en effet éliminer Johnny car il en sait beaucoup trop sur ce fameux « Al ». Plusieurs choses amusantes sont alors à remarquer dans cette scène. D'abord, le bandit est joué par une fouine qui ressemble beaucoup à l'une présente dans la séquence La Mare aux Grenouilles du film d'animation Le Crapaud et le Maître d'École, sorti trois ans plus tôt. Ensuite, le révolver du détective est caché dans son imperméable dans une poche animée à la façon d'un tiroir de bureau. Enfin, après l'attaque, Johnny se réveille dans la rue, ayant semble-t-il reçu un coup sur la tête puis ayant été laissé pour mort. Il va alors enquêter dans un bar louche malgré un nouvel avertissement du commissaire de police. Le détective se fait alors droguer puis jeter dans le fleuve avec du ciment aux pieds. Il est sauvé in extremis par le policier qui lui conseille une nouvelle fois de pas s'en mêler.

Après avoir échappé à deux autres tentatives de meurtres, Johnny décide de prendre un taxi afin de pourchasser le bandit qui s'est enfui en voiture. Il est alors lui même poursuivi par un autre taxi affrété par le commissaire, lui même pris en filature par un troisième taxi appelé par la mystérieuse femme en robe de mariée. Le cartoon propose alors une course-poursuite aussi rocambolesque qu'hilarante, le tout sous la mélodie grandiloquente Ouverture de Guillaume Tell de Gioachino Rossini. Mais le taxi de Johnny le laisse bientôt sur le carreau : il finit donc par prendre celui du policier. Les trois voitures (celle du bandit, celle du policer et du détective, celle de la mariée) se collent alors à la culotte, roulent sur une voie ferrée, évitent des trains qui arrivent à toute allure, montent sur un toit d'un immeuble puis offrent aux spectateurs d'autres joyeusetés toutes plus loufoques les unes que les autres. Le plus drôle est sûrement la conclusion de cette poursuite infernale. Le fameux Al n'est autre que le policier, que sa future femme cherchait à retrouver pour l'obliger à se marier tandis que la cérémonie est célébrée par un prêtre qui n'est autre que la fouine qui pourchassait Johnny.

Dingo Détective est un cartoon particulièrement drôle qui se moque avec délice des clichés des polars.

Les personnages

1925
Cinéma

L'équipe du film

1901 • 1966
Producteur

Poursuivre la visite

1939 • 2007

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.