Souvenirs de Tournage

Souvenirs de Tournage
L'affiche
Titre original :
Prop Culture
Production :
ABC Studios
Date de mise en ligne USA :
Le 1er mai 2020 (Disney+)
Genre :
Documentaire
Création :
Dan Lanigan
Durée :
254 minutes
Disponibilité(s) en France :

Liste et résumés des épisodes

La critique

rédigée par
Publiée le 09 novembre 2020

Souvenirs de Tournage est une émission documentaire en huit épisodes d’une trentaine de minutes chacun, produite par ABC Studios et disponible sur la plateforme Disney+ depuis le 1er mai 2020. Elle suit le parcours de Dan Lanigan, collectionneur passionné d’accessoires de cinéma depuis plus de vingt ans, dans une chasse aux trésors à travers les États-Unis, et même au-delà, à la recherche d’accessoires issus de huit films cultes des studios Disney. Son titre original, Prop Culture, est un jeu de mots mêlant « prop », signifiant « accessoire » en anglais, à « culture » en résonnance à la pop culture. La série documentaire allie ainsi la découverte du monde méconnu des accessoires de cinéma et des secrets de tournage à l'émotion et la nostalgie.

Chaque épisode s’intéresse donc à un film des studios Disney. Si chacun est passionnant et riche en découvertes et en informations, il est vrai que les épisodes les plus marquants sont ceux liés aux films auxquels le spectateur est le plus personnellement attaché. Les huit productions sur lesquelles se penche cette saison sont ainsi Mary Poppins, Tron, L’Étrange Noël de Monsieur Jack, Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl, Chérie, J’ai Rétréci les Gosses, Le Monde de Narnia - Chapitre 1 : Le Lion, la Sorcière Blanche et l’Armoire Magique, Qui Veut la Peau de Roger Rabbit et Les Muppets, Ça C’est du Cinéma ! (Les Muppets - Le Film). Ces productions présentent toutes la particularité d'être d’une grande diversité, que ce soit dans leur époque, leur genre ou les techniques qu'elles utilisent. Leur revisite permet alors de découvrir des accessoires variés, ne conservant pas toujours leur utilité première. À titre d’exemple, le mur brisé par Roger Rabbit après son passage permet de créer un effet comique tout en rendant hommage aux cartoons tandis que les marionnettes des Muppets ou de Jack Skellington remplissent, elles, le rôle d’acteurs.

Ces chasses au trésor sont l’occasion de visiter différents endroits comme l’île Saint-Vincent dans la mer des Caraïbes, lieu de tournage de certaines scènes de Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl. Quelques accessoires ont en effet laissé une trace du passage des équipes du film sur place. C’est le cas de faux canons en fibre de verre observables depuis les quais, ou encore du mât du Jolly Mon, sur lequel se tient Jack Sparrow avant que son navire ne coule juste devant le ponton à son arrivée. Cette pièce a ainsi été offerte à une figurante du tournage, habitante de l’île qui a décidé de conserver ce mât et de l’exposer dans le bar dont elle est propriétaire. D’autres lieux, moins surprenants mais riches en émotion et essentiels dans le patrimoine Disney, sont également mis à l’honneur comme le carrousel ayant inspiré Disneyland ainsi que le banc sur lequel se posait Walt Disney pendant qu’il observait ses filles sur le carrousel. Le lieu le plus souvent visité par Dan Lanigan dans ses recherches est en outre le bâtiment des Walt Disney Archives. Ces archives sont installées à Burbank, dans les Walt Disney Studios, depuis leur création en 1970 sous l’impulsion de l’archiviste et écrivain Dave Smith et du frère de Walt Disney, Roy O. Disney, PDG de The Walt Disney Company à cette date. Souvenirs de Tournage permet ainsi de visiter cet endroit mythique à plusieurs reprises. Le rôle de ces archives est ici réellement souligné. Au fil des recherches de Dan Lanigan, le spectateur découvre en effet le devenir de certains accessoires : ceux antérieurs à la création des Walt Disney Archives sont parfois introuvables ou mal conservés, comme c’est le cas pour la boule à neige accompagnant Mary Poppins lorsqu’elle chante Nourrir les P’tits Oiseaux

À l’occasion de certaines recherches, ou encore dans le but d’en apprendre plus sur tel ou tel accessoire, Dan Lanigan est donc amené à rencontrer des personnes ayant participé à la création des productions concernées : réalisateur, compositeur, costumier, maquettiste, chorégraphe... Ce sont ainsi des corps de métier variés qui sont représentés et dont l’importance est réellement mise en lumière. Si les affiches de films comportent surtout le nom des réalisateurs et des acteurs, Souvenirs de Tournage fait lui la part belle aux artistes de l’ombre, véritables artisans sans lesquels l’immersion et le réalisme des films pécheraient. Que serait par exemple L’Étrange Noël de Monsieur Jack sans les musiques de Danny Elfman ou les combats de Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl sans les lames d’exception confectionnées par le forgeron Tony Swatton ? C’est également grâce au travail de David Sosalla, superviseur des effets visuels, que le spectateur peut voir un jardin comme s'il faisait la taille d'une fourmi dans Chérie, J’ai Rétréci les Gosses.

Ces rencontres sont alors l’occasion de faire naître un puissant sentiment de nostalgie, tant chez le spectateur que chez les personnes que Dan Lanigan rencontre. Le premier épisode, consacré à Mary Poppins, est certainement le plus intense sur ce point. Revoir des pièces de costumes, un balai ou encore un piano est un moment chargé d’émotions et de souvenirs pour la chorégraphe Dee Dee Wood, le compositeur Richard Sherman, le costumier Tony Walton et l’actrice ayant interprété Jane Banks, Karen Dotrice. Quel plaisir également que de retrouver trois des jeunes acteurs ayant interprété les protagonistes du (Le) Monde de Narnia - Chapitre 1 : Le Lion, la Sorcière Blanche et l'Armoire Magique ! Et quelle fascinante rencontre que celle de Steven Lisberger, réalisateur visionnaire de Tron ! Voir à quel point ces productions raisonnent encore en ces artistes de tous horizons est émouvant et saisissant.

Les trouvailles issues des différentes recherches et rencontres de Dan Lanigan sont d'ailleurs d’une très grande variété. Certains accessoires sont attendus : costumes, maquettes, épées. D’autres en revanche sont plus insolites comme le pan de mur utilisé pour l’un des effets spéciaux de Qui Veut la Peau de Roger Rabbit, le bateau ayant servi à filmer les scènes de l’HMS Intercepteur dans Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl ou encore la voiture des Muppets. Les accessoires sont des objets tellement variés que, au fur et à mesure des épisodes, le spectateur prend conscience qu'ils sont distillés partout dans les décors des films. Leur découverte et l’importance portée à leur conception mettent ainsi en lumière le soin accordé aux détails dans les films ainsi que le caractère indispensable des accessoires, que ce soit pour le public ou pour les acteurs. Si la production de certains est issue d’un travail d'ingénierie et de minutie, comme cela peut être le cas pour la colline de Jack dans L’Étrange Noël de Monsieur Jack, d’autres objets sont faits de bric et de broc, comme les casques de Tron, fabriqués à partir de casques de hockey et de ruban adhésif ! De plus, la découverte des objets, de leur confection et des personnes à leur origine ou les ayant manipulés sont autant d’occasions d’apprendre certaines anecdotes et secrets de tournage inattendus. Les disques d’identité des personnages de Tron ont ainsi été utilisés comme frisbees par l’équipe de tournage !

Une autre découverte émerge de cette série documentaire : celle du monde des collectionneurs d’accessoires de films. Dan Lanigan en est le digne représentant tout au long des huit épisodes. Sa passion et son excitation à chaque découverte sont communicatives et transpirent l’authenticité. Certains autres collectionneurs passionnés sont également représentés comme Robb De Nicola, passionné de l’univers du (Le) Monde de Narnia. Ces fans ne sont jamais dépeints de manière humoristique ou moqueuse, au contraire. Ils sont présentés comme détenteurs d’une certaine expertise. L’un des points qui n’est cependant jamais évoqué dans la série est l’aspect financier. De telles pièces de collection, leur exposition et leur entretien, demandent en effet très certainement un budget non négligeable.

Souvenirs de Tournage est un programme émouvant, empreint de nostalgie et de passion, qui permet de découvrir le monde caché derrière les accessoires de films, tout en apprenant des secrets de tournage de productions des studios Disney. Les fans du cinéma en général et de Disney en particulier seront très certainement séduits. La série documentaire peut à l'évidence changer le regard du spectateur sur les accessoires de cinéma, et susciter chez lui un intérêt porté aux détails dans les films qu'il verra par la suite. Il est à espérer qu’une Saison 2 soit produite, afin de découvrir les secrets cachés derrière les accessoires d’autres productions !

Poursuivre la visite

1986 • 2021

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.