Casse-Noisette
Le Ballet Hip-Hop

Titre original :
The Hip Hop Nutcracker
Production :
Disney+
Date de mise en ligne USA :
Le 25 novembre 2022 (Disney+)
Genre :
Comédie musicale
Réalisation :
Nikki Parsons
Musique :
Piotr Tchaïkovski
Durée :
45 minutes
Disponibilité(s) en France :

Le synopsis

À New York, lors de la Saint-Sylvestre, les parents de Maria-Clara se disputent. Pour les réconcilier, la jeune fille part à l'aventure et rencontre en chemin Drosselmeyer, la fabricante de jouets magiques, et Casse-Noisette qui prend vie grâce à la magicienne...

La critique

rédigée par
Publiée le 12 décembre 2022

Casse-Noisette : Le Ballet Hip-Hop est une adaptation filmique d'un spectacle réinventant le fameux ballet de Piotr Tchaïkovski.

L'opus s'inspire du conte allemand Casse-Noisette et le Roi des Souris d'Ernst Theodor Amadeus Hoffmann.
Né le 24 janvier 1776 sous le nom d'Ernst Theodor Wilhelm Hoffmann, il sert en tant que juriste dans l'administration prussienne de 1796 à sa mort avec seulement une interruption de huit ans autour de 1806. Mais son activité principale reste la littérature, ce dernier publiant en changeant son troisième prénom, Wilhelm, avec celui d'Amadeus en hommage à Mozart, son modèle. Il est ainsi l'auteur de nombreux contes comme L'Homme au Sable, Les Mines de Falun ou Casse-noisette et le Roi des Souris et de plusieurs romans, avec pour œuvre principale Le Chat Murr. Il meurt de maladie le 25 juin 1822 à l'âge de 46 ans.

Casse-Noisette et le Roi des Souris a été publié en 1816 avant d'être repris dans le recueil Les Frères de Saint-Sérapion en 1819. Le conte raconte ainsi comment le soir de Noël, la petite Marie s'endort, entourée de ses cadeaux dont Casse-Noisette, un pantin de bois. Mais, lorsque sonne le douzième coup de minuit, les jouets s'animent ! Casse-Noisette se prépare, en effet, à affronter le terrible Roi des Souris pour sauver une princesse victime d'une affreuse malédiction. Marie, qui assiste au combat, se retrouve alors entraînée dans une aventure fantastique et périlleuse… Le conte est ensuite traduit en français par Émile de La Bédollière en 1838 ; néanmoins, une adaptation moins fidèle à l’original, sous le titre Histoire d'un Casse-Noisette, signée par Alexandre Dumas en 1844, restera longtemps la plus célèbre. L'auteur français change, entre autre, le prénom de Marie en Clara. Cette dernière sert alors de base au scénario de Marius Petipa, le chorégraphe du théâtre Marinsky à Saint-Pétersbourg qui commande la musique à Piotr Tchaïkovski en 1892. Le compositeur, qui adore le conte d'Hoffmann, est en réalité déçu par la version tronquée et édulcorée présentée par le ballet au point d'affirmer dans la foulée n'être pas satisfait de sa partition. La musique de Casse-Noisette est, pourtant, connue de tous et considérée comme l'une des plus grandes réussites de Tchaïkovski avec Le Lac des Cygnes et La Belle au Bois Dormant.

La première adaptation au cinéma du conte remonte à 1940 par Walt Disney au sein de Fantasia. Il s'agit de la deuxième séquence du film qui reprend des extraits de musique de Tchaïkovski (La Danse de la Fée Dragée, La Danse Chinoise, La Danse des Mirlitons, La Danse Arabe, La Danse Russe et La Valse des Fleurs) dans une version que le Maître de l'animation voulait éloignée de l'image traditionnelle donnée par le ballet. Il y préfère ainsi une ode à la nature qui prend vie au sens premier du terme. Les elfes virevoltent, les plantes s'amusent, les poissons dansent. Et parmi tout ce petit monde en ébullition, rayonnent alors les champignons, assurément les vraies vedettes de la séquence. Animés par Art Babbitt, ils marquent en effet les esprits à commencer par le tout petit qui, sorte de Simplet, accuse toujours un temps de retard sur ses congénères. Et c'est l'extrait toute entier qui, plein de grâce et d'enchantement, prend un air d'hymne à la magie Disney. Enfin, pour être complet sur le sujet, Disney utilisera une nouvelle fois en animation le conte de Casse-Noisette, des années plus tard, en 1999, dans la série Mickey Mania, avec dans les rôles principaux Mickey en tant que Casse-Noisette et Minnie et dans celui de Marie. Enfin, en 2018, le label Disney propose le film à prises de vues réelles Casse-Noisette et les Quatre Royaumes, réalisé par Lasse Hallström et Joe Johnston, dans une version plus ré-imaginée qu'une adaptation véritablement littérale. Même si le long-métrage est passé inaperçu auprès du public, il arrive tout de même à dégager un charme certain et reste idéal à regarder durant la période de Noël.

Le ballet Casse-Noisette a, quant à lui, été adapté un nombre incalculable de fois, souvent avec des mises en scène plus innovantes les unes que les autres. L'une d'elle est sûrement The Hip Hop Nutcracker dont la première a lieu en 2013. Dirigé et chorégraphié par Jennifer Weber, le spectacle musical fait rapidement sensation aux États-Unis en combinant des éléments du ballet original tout en y ajoutant une touche de modernité à travers une nouvelle orchestration hip-hop, des danses contemporaines et un style particulièrement original. Le récit s'éloigne également du ballet classique en proposant une approche différente notamment via le voyage vers le passé pour sauver l'amour des parents de Maria-Clara. En plaçant le récit lors du Nouvel An et en se concentrant sur la relation des parents de la jeune fille, l'histoire s'avère un mélange à la fois du ballet Casse-Noisette, du conte classique Un Chant de Noël de Charles Dickens mais aussi de Retour Vers le Futur, le film culte de Robert Zemeckis.

Avec Casse-Noisette : Le Ballet Hip-Hop, Disney Branded Television propose un programme spécial tout aussi qualitatif qu'ambitieux bien qu'il s'agisse en réalité d'une version raccourcie du spectacle de 2013, étant moitié moins long que celui donné sur scène. Ce récit ramassé permet de dynamiser l'ensemble et offre un programme frais et divertissant, à mi chemin entre l'émission pré-enregistrée et un téléfilm de fiction tourné en studio. Ce qui étonne ici est la qualité mise dans la réalisation, confiée à Nikki Parsons, grâce à des décors aussi colorés que magiques et des effets spéciaux discrets mais utilisés à bon escient. De plus, les chorégraphies sont superbement mises en image et les mouvements de caméra sont tels que le spectateur n'a pas l'impression d'être devant un spectacle filmé mais vraiment face à une œuvre utilisant pleinement les possibilités techniques de l'audiovisuel. Le programme est ainsi un merveilleux moyen de rendre hommage aux deux spectacles : non seulement au ballet classique grâce à ses musiques iconiques mais également à son adaptation moderne par l'entremise du hip-hop. Il permet ainsi à un nouveau public de s'initier à un art ancestral comme le ballet qui peut être difficile d'accès pour un néophyte dans sa version classique. Casse-Noisette : Le Ballet Hip-Hop s'avère particulièrement abordable, reprenant des airs connus de tous mais avec une orchestration contemporaine, pleine de fraîcheur et d'originalité.

Parmi le casting de Casse-Noisette : Le Ballet Hip-Hop, il sera apprécié Joseph Ward Simmons, également connu en tant que Rev Run ou DJ Run, qui est le seul artiste à chanter dans le programme, à l'exception du générique de fin. Il sert ici de narrateur et permet de raconter l'histoire ; certains de ses mots s'affichent d'ailleurs en même temps à l'écran, donnant un très bel effet à ses interventions. Les personnages de Maria-Clara et de Casse-Noisette sont, quant à eux, interprétés respectivement par Cache Melvin et Dushaunt "Fik-Shun" Stegall, aussi rayonnants l'un que l'autre. Mais la vraie révélation du programme est clairement Comfort Fedoke qui joue une Drosselmeyer étincelante. La fabricante de jouet brille, en effet, lors de toutes ses scènes et apporte beaucoup d'instants magiques à l'ensemble. Le rôle du Roi Souris est tenu lui par l'acteur unijambiste Jean Sok dont la prestation est tout simplement époustouflante. Sa façon d'utiliser ses béquilles comme un élément artistique et de voltiger grâce à elles dans les airs est clairement magnifique, sans compter l'incroyable talent physique dont il fait preuve pour accomplir de telles prouesses. Les parents de Maria-Clara sont, pour leur part, campés par les acteurs plutôt convaincants Allison Holker Boss et Stephen "Twitch" Boss. Casse-Noisette : Le Ballet Hip-Hop fait enfin intervenir quelques grands noms de la danse ou du hip-hop comme l'ancien danseur étoile Mikhail Baryshnikov dans le rôle de l'Esprit de la Neige, le groupe JabbaWockeeZ dans celui des Flocons ou encore le rappeur Kurtis Blow pour chanter le générique de fin.

Casse-Noisette : Le Ballet Hip-Hop est un programme spécial qui propose une adaptation ambitieuse et moderne du ballet mis en musique par Tchaïkovski. Avec ses chorégraphies époustouflantes, ses jolis décors et son histoire iconique revisitée, il est un téléfilm différenciant et exigeant à voir en famille durant les fêtes...

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site de fans, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.