Disney's DTV Monster Hits
L'écran titre
Titre original :
Disney's DTV Monster Hits
Production :
Walt Disney Television
Date de sortie USA :
Le 30 octobre 1987
Genre :
Compilation
Réalisation :
Andrew Solt
Durée :
50 minutes

Le synopsis

Des chansons populaires sont proposées sous forme de clips avec des images de films Disney, le tout sous la thématique d'Halloween.

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 10 octobre 2017

Disney's DTV Monster Hits est une émission spéciale diffusée sur NBC, le 30 octobre 1987.

Dans cet épisode, le Miroir Magique un personnage récurrent, vu dans de nombreuses émissions d'anthologie de Disney, assume la présentation. Reprenant l'acolyte de la méchante Reine sorti tout droit de Blanche Neige et les Sept Nains, Walt Disney le transforme, en effet, en hôte de cérémonie détenant les secrets de la magie des films Disney dès les années 50. Par contre, il n'en fait pas un personnage animé en tant que tel. Il s'agit toujours d'un visage humain dans un fond noir, agrémenté d'effets spéciaux. C'est en réalité l'acteur Hans Conried qui lui prête ses traits et sa voix. Le Miroir Magique revient, entre autres, dans les émissions spéciales One Hour in Wonderland (1950) et The Walt Disney Christmas Show (1951), ou les épisodes de l'émission d'anthologieOur Unsung Villains (1956), All About Magic (1957) et Magic and Music (1958).
Hans Conried reprendra son rôle bien des années plus tard dans une émission de The Wonderful World of Disney, Disney's Greatest Villains, le 15 mai 1977 qui est en fait une sorte de suite à Our Unsung Villains. Ici, pour Disney's DTV Monster Hits, Jeffrey Jones prend la place de Hans Conried pour sa seule et unique participation dans le rôle du Miroir Magique.

L'émission spéciale est basée sur une émission très populaire sur The Disney Channel : DTV. Elle s’inspire de la fameuse chaîne musicale MTV, dont elle s'amuse à imiter le nom. Disney en reprend le concept en proposant des clips de chansons populaires plus ou moins récentes montées sur des images d'animation Disney, principalement issues de cartoons mais aussi des longs-métrages ou des émissions d'anthologie. Elle puise alors dans tout son catalogue de 1928 aux années 80. Une sorte de Fantasia moderne ! Elle produira de très nombreux clips du 5 mai 1984 à la fin des années 90 principalement sous le label DTV (des centaines) mais également sur celui de DTV² (une grosse dizaine). Le concept sera tellement populaire qu'il se déclinera en cinq compilations sorties en vidéo : DTV : Golden Oldies (1984), DTV : Pop & Rock (1984), DTV : Rock, Rhythm & Blues (1984), DTV : Love Songs (1985) et DTV : Groovin' for a '60s Afternoon (1985). La série aura droit également à trois émissions spéciales diffusées sur NBC : Disney's DTV Valentine le 14 février 1986 (puis rediffusée sous le titre de Disney's DTV Romancin' le 7 septembre 1986), Disney's DTV Doggone Valentine le 13 février 1987 et Disney's DTV Monster Hits le 30 octobre 1987. La diffusion des clips se poursuivra durant des années jusqu'à la fin des années 90. Enfin, de 2009 à 2014, Disney essaye de faire revivre le concept via une série de clips sous le titre de Re-Micks.


Les clips proposés au cours de Disney's DTV Monster Hits sont au nombre de douze :

  • Thriller par Michael Jackson (à noter : le vrai clip de Thriller a été distribué au cinéma par Buena Vista en première partie d'une rediffusion de Fantasia en décembre 1983, ceci afin qu'il soit éligible aux Oscars qui ne le retiendront finalement pas) ;
  • Ghostbusters de Ray Parker, Jr ;
  • Bad Moon Rising de Creedence Clearwater Revival ;
  • Monster Mash de Bobby "Boris" Pickett featuring The Crypt-Kickers ;
  • Somebody's Watching Me de Rockwell ;
  • Evil Woman d'Electric Light Orchestra ;
  • Superstition de Stevie Wonder ;
  • You Better Run de Pat Benatar ;
  • That Old Black Magic de Spike Jones & His City Slickers ;
  • Dreamtime de Daryl Hall ;
  • Heffalumps and Woozles extrait du film Les Aventures de Winnie l'Ourson ;
  • Sweet Dreams (Are Made of This) de The Eurythmics.


En plus des parties à prises du vues réelles du Miroir Magique, l'émission est aussi présentée, cette fois-ci en animation, par la sorcière Hazel venue tout droit du cartoon Donald et la Sorcière. En plus des clips, de nombreuses séquences sont également extraites de films ou de cartoons Disney. C'est bien simple, de part leur diversité et nombre, pléthore d'oeuvres animées Disney se retrouvent dans l'émission formant un panel allant de 1929 avec des cartoons comme La Danse Macabre ou The Haunted House jusque dans les années 80 avec le moyen-métrage Le Noël de Mickey, les films Taram et le Chaudron Magique ou Basil, Détective Privé en passant par les émissions de télévision des années 50 et 60 comme The Great Cat Family ou The Mad Hermit of Chimney Butte.
Mais ce qui fait la force de Disney's DTV Monster Hits - et c'est vrai aussi de tous les DTV en général - c'est le montage vraiment efficace pour illustrer les différentes chansons. Avec une utilisation intelligente du catalogue se basant sur une idée ou une phrase des paroles, les scènes s'enchaînent, en effet, à une vitesse folle et mettent parfaitement en images des chansons aussi diverses que populaires, rétros comme modernes (pour l'époque).


Disney's DTV Monster Hits est une émission spéciale sur le thème d'Halloween aussi inventive que rythmée. Il s'agit, en outre, assurément d'une des compilations animées qui comprend le plus d'oeuvres différentes des studios Disney. Un classique des années 80.

L'édition vidéo

L'émission n'est éditée, à l'heure actuelle, sur aucun support.

Poursuivez votre visite

Nos Réseaux Sociaux