Good Doctor
Saison 1

Good Doctor - Saison 1
L'affiche
Titre original :
The Good Doctor
Production :
ABC Studios
Date de diffusion USA :
25 septembre 2017 – 26 mars 2018
Genre :
Drame
Création :
David Shore
Musique :
Dan Romer
Durée :
756 minutes
Good Doctor - Autre(s) saison(s) :
Saison 01
Saison 02
Saison 03
Disponibilité(s) en France :

Liste et résumés des épisodes

1. Burnt Food
Éclat de Verre
Genre : Episode télé
Série : Good Doctor
Saison 1 Numéro 1
Date de diffusion USA : 25 septembre 2017
Réalisé par : Seth Gordon
Durée : 42 minutes
En se rendant à l'hôpital, Shaun sauve un jeune garçon à l'aéroport…
2. Mount Rushmore
Sale Boulot
Genre : Episode télé
Série : Good Doctor
Saison 1 Numéro 2
Date de diffusion USA : 2 octobre 2017
Réalisé par : Mike Listo
Durée : 42 minutes
Neil affecte Shaun aux tâches ingrates et il lui interdit l'accès à la salle d'opération…
3. Oliver
Contre la Montre
Genre : Episode télé
Série : Good Doctor
Saison 1 Numéro 3
Date de diffusion USA : 9 octobre 2017
Réalisé par : John Dahl
Durée : 42 minutes
Shaun et Claire doivent maintenir un organe viable sur la route séparant San Fancisco de San Jose…
4. Pipes
Court-Circuit
Genre : Episode télé
Série : Good Doctor
Saison 1 Numéro 4
Date de diffusion USA : 16 octobre 2017
Réalisé par : Steven DePaul
Durée : 42 minutes
L'équipe de chirurgie doit opérer un fœtus ayant développé une tumeur…
5. Point Three Percent
Ne Tirez Pas sur l 'Oiseau Moqueur
Genre : Episode télé
Série : Good Doctor
Saison 1 Numéro 5
Date de diffusion USA : 23 octobre 2017
Réalisé par : Larry Teng
Durée : 42 minutes
Un jeune patient atteint d'une maladie incurable rappelle à Shaun son passé…
6. Not Fake
Initiatives
Genre : Episode télé
Série : Good Doctor
Saison 1 Numéro 6
Date de diffusion USA : 30 octobre 2017
Réalisé par : Michael Patrick Jann
Durée : 42 minutes
Un terrible accident de bus provoque le chaos aux urgences…
7. 22 Steps
Pas à Pas
Genre : Episode télé
Série : Good Doctor
Saison 1 Numéro 7
Date de diffusion USA : 13 novembre 2017
Réalisé par : David Straiton
Durée : 42 minutes
Shaun prend en charge son premier patient autiste…
8. Apple
Pomme de Discorde
Genre : Episode télé
Série : Good Doctor
Saison 1 Numéro 8
Date de diffusion USA : 20 novembre 2017
Réalisé par : Nestor Carbonell
Durée : 42 minutes
Shaun est témoin d'un vol à main armée dans une épicerie…
9. Intangibles
Au Millimètre Près
Genre : Episode télé
Série : Good Doctor
Saison 1 Numéro 9
Date de diffusion USA : 27 novembre 2017
Réalisé par : Bronwen Hughes
Durée : 42 minutes
Neil s'occupe d'un jeune garçon venu du Congo qui présente un grave problème cardiaque…
10. Sacrifice
Prise de Décision
Genre : Episode télé
Série : Good Doctor
Saison 1 Numéro 10
Date de diffusion USA : 4 décembre 2017
Réalisé par : Michael Patrick Jann
Durée : 42 minutes
Un gamer professionnel aide Shaun à voir la vie sous un angle différent…
11. Islands – Part 1
Road-Trip
Genre : Episode télé
Série : Good Doctor
Saison 1 Numéro 11
Date de diffusion USA : 8 janvier 2018
Réalisé par : Bill D 'Elia
Durée : 42 minutes
Pendant que l'hôpital sépare deux jumelles siamoises, Shaun part pour un road-trip avec Lea…
12. Islands – Part 2
Voler de ses Propres Ailes
Genre : Episode télé
Série : Good Doctor
Saison 1 Numéro 12
Date de diffusion USA : 15 janvier 2018
Réalisé par : Cherie Nowlan
Durée : 42 minutes
Shaun s'interroge sur le meilleur choix à faire pendant que les jumelles souffrent de complications…
13. Seven Reasons
Sept Bonnes Raisons
Genre : Episode télé
Série : Good Doctor
Saison 1 Numéro 13
Date de diffusion USA : 22 janvier 2018
Réalisé par : Mike Listo
Durée : 42 minutes
Les patients de l'hôpital semblent cacher bien des secrets aux médecins…
14. She
Question de Genre
Genre : Episode télé
Série : Good Doctor
Saison 1 Numéro 14
Date de diffusion USA : 5 février 2018
Réalisé par : Seth Gordon
Durée : 42 minutes
Les docteurs Melendez et Lim mettent leurs internes en compétition…
15. Heartfelt
Bain de Foule
Genre : Episode télé
Série : Good Doctor
Saison 1 Numéro 15
Date de diffusion USA : 26 février 2018
Réalisé par : Regina King
Durée : 42 minutes
Alors qu'un gala de charité va avoir lieu à l'hôpital, un jeune patient refuse de recevoir le foie d'un meurtrier…
16. Pain
Lève-Toi et Marche
Genre : Episode télé
Série : Good Doctor
Saison 1 Numéro 16
Date de diffusion USA : 12 mars 2018
Réalisé par : Allison Liddi-Brown
Durée : 42 minutes
Pendant que Neil voit revenir l'un de ses premiers patients, Claire reçoit la visite surprise de sa mère…
17. Smile
Le Sourire aux Lèvres
Genre : Episode télé
Série : Good Doctor
Saison 1 Numéro 17
Date de diffusion USA : 19 mars 2018
Réalisé par : Bill D 'Elia
Durée : 42 minutes
Shaun traite une jeune fille atteinte d'une maladie rare l'empêchant de sourire…
18. More
Assumer les Conséquences
Genre : Episode télé
Série : Good Doctor
Saison 1 Numéro 18
Date de diffusion USA : 26 mars 2018
Réalisé par : Mike Listo
Durée : 42 minutes
Shaun apprend une terrible nouvelle, ce qui lui vaut de commettre sa première erreur médicale…

La critique

rédigée par
Publiée le 10 septembre 2019

Good Doctor est une série américaine créée par David Shore, coproduite par ABC Studios et par Sony Pictures Television (Breaking Bad, AMC), dont la première saison a été diffusée sur la chaîne américaine ABC entre le 25 septembre 2017 et le 26 mars 2018. En France, la saison a été diffusée sur TF1 du 28 août 2018 au 30 octobre 2018.

Good Doctor suit le quotidien de Shaun Murphy, un jeune médecin qui débute sa résidence dans le service de chirurgie de l'hôpital Saint-Bonaventure, à San Jose. Jeune autiste Asperger présentant le syndrome du savant, Shaun devra travailler plus que quiconque pour mériter la confiance de ses pairs et obtenir le droit d'exercer la médecine. Il pourra toutefois compter sur le soutien d'Aaron Glassman, le directeur de l'hôpital, qui a développé au fil des années une tendresse toute particulière pour lui, après les événements tragiques de son enfance...

David Shore est né le 3 juillet 1959 à London, dans la province de l'Ontario, au Canada. Diplômé de l'université de Toronto en droit en 1982, il travaille tout d'abord comme avocat au Canada avant de s'envoler pour Los Angeles, avec le projet de changer radicalement de carrière ; il compte bien alors percer dans l'univers de l'audiovisuel. Le jeune homme fait ses premières armes en écrivant plusieurs scénarios de la série Un Tandem de Choc (CTV) avant de se faire un nom en 1997 grâce au programme New York – Police Judiciaire (NBC), une série policière très populaire dans les années 90.
Shore, déjà très prometteur, travaille ensuite sur quelques programmes plus confidentiels pour la chaîne CBS, dont Associées pour la Loi ou encore Le Justicier de l'Ombre. Dans le même temps, ses qualités de scénariste attirent sur lui l'attention du producteur Paul Attanasio, qui cherche alors à créer pour la chaîne NBC une série policière capable d'émuler le succès de New York – Police Judiciaire et de rivaliser avec les mastodontes de la chaîne concurrente CBS : Les Experts et NCIS : Enquêtes Spéciales. Dans l'espoir de renouveler le genre des séries policières, Attanasio a alors un projet pour le moins curieux : il souhaite en effet plaquer les codes des séries policières sur la trame d'un drame médical. L'idée ne séduit pourtant guère la chaîne NBC, qui rejette immédiatement l'idée. Sauvé in extremis par la chaîne FOX, le projet donnera ultimement naissance à la série multi-récompensée et acclamée partout dans le monde, Dr House.
Après l'arrêt de Dr House en 2012, à l'issue de sa huitième saison, David Shore travaille tour à tour comme réalisateur, producteur et scénariste sur diverses séries, dont Battle Creek (CBS) ou Sneaky Pete (Amazon Prime Video) avant de se voir offrir en 2016 de réaliser l'adaptation d'une série sud-coréenne populaire : Good Doctor.

Dès 2013, Daniel Dae Kim, la vedette des séries Lost, Les Disparus (ABC) ou encore Hawai 5-0 (CBS), est le premier à entendre parler de la série diffusée en Corée du Sud et compte bien en proposer une adaptation américaine : l'acteur vient en effet de créer son propre studio de production, 3AD. Dae Kim, alors sous contrat avec CBS, présente immédiatement à la chaîne son projet. Semblant tout d'abord intéressée par la série, CBS commande un premier scénario pilote, dans lequel Shaun Murphy, le personnage principal de la série, est alors un jeune chirurgien pédiatrique autiste officiant à Boston. Prévue à l'origine pour une diffusion sur CBS au mois d'août 2015, la chaîne fait finalement machine arrière et se rétracte, en annulant la commande.
Daniel Dae Kim, convaincu du potentiel immense de Good Doctor, rachète immédiatement les droits d'adaptation de la série à CBS, avant de signer ultimement un contrat avec Sony Pictures Television. Il présente par la suite son projet à David Shore, qui en tombe immédiatement sous le charme. La série séduit également grandement ABC : présentée en 2016 aux exécutifs de la chaîne, Good Doctor reçoit immédiatement une promesse de pilote, qui se soldera l'année suivante par la commande d'une saison complète, en plus d'une coproduction de la part d'ABC Studios.

Good Doctor arrive alors à point nommé dans la grille de diffusion d'ABC, dont les audiences plafonnent depuis plusieurs saisons maintenant. Avec la démocratisation des nouvelles façons de consommer les programmes sériels, instaurées par les plateformes de vidéo à la demande comme Hulu, Netflix ou encore Amazon Prime Video, les grandes chaînes américaines se doivent en effet de rivaliser d'ingéniosité pour convaincre les annonceurs comme les téléspectateurs de continuer à leur accorder leur confiance.
Il faut dire qu'avec Good Doctor, ABC tient entre ses mains une nouvelle petite pépite et elle le sait pertinemment. La chaîne n'en est d'ailleurs pas à son premier coup d'essai en ce qui concerne les programmes traitant de sujets sociaux sensibles ; ABC ose en effet se démarquer depuis maintenant plusieurs années en proposant des séries qui sortent des carcans traditionnels, avec des programmes explorant les thèmes LGBT (The Real O'Neals, When We Rise), le handicap (Speechless) ou encore des séries qui mettent en scène avec humour la vie des minorités ethniques des États-Unis (Black-ish, Fresh Off the Boat).
Annoncée comme étant la nouvelle série sociale événement, Good Doctor intègre en outre une grille de diffusion particulièrement alléchante cette année-là : sont en effet proposés pour la saison 2017-2018 sur ABC les retours du programme American Idol (L'équivalent de Nouvelle Star en France) et de la série à succès des années 90, Roseanne.
Si les investisseurs et les téléspectateurs répondent donc plus que jamais présents dès la révélation du projet, le plus difficile restait toutefois à faire, car avec un sujet aussi épineux que celui de l'autisme, la chaîne prenait le risque de manquer sa cible, ou pire, de mal traiter un sujet qui est aujourd'hui plus que jamais d'actualité : celui de la représentation du handicap et des troubles du développement dans les médias.

Pour s'assurer de développer au mieux leur sujet, David Shore et Daniel Dae Kim choisissent de travailler à temps plein avec plusieurs consultants autistes, venus les éclairer quant à leurs expériences de vie. L'un des principaux problèmes qui s'est immédiatement posé à l'équipe de développement de la série était alors de définir avec précision les difficultés qu'allait rencontrer leur personnage principal, les troubles du spectre autistique variant grandement d'un individu à l'autre.
L'autisme Asperger se caractérise alors par des difficultés dans les relations sociales, notamment à cause de l'incapacité qu'ont de nombreux patients à saisir avec précision les codes implicites qui régissent la société et certains codes de communication verbale et/ou non-verbale. À cela s'ajoutent également une intolérance plus ou moins prononcée à des stimuli sensoriels et des habitudes et des comportements répétitifs parfois entravants. Pour les besoins de la série, il fut donc ultimement décidé que le personnage de Shaun Murphy présenterait un trouble autistique couplé à un syndrome du savant, ce qui permet au personnage d'avoir une mémoire photographique phénoménale, une capacité de raisonnement extrêmement accrue et des aptitudes extra-sensorielles hors du commun.

Shaun Murphy est dès lors un jeune homme au passé trouble qui, en se rendant à l'hôpital Saint-Bonaventure de San Jose pour son entretien d'embauche, sera le témoin d'un très grave accident impliquant un jeune garçon à l'aéroport. Suivant son instinct malgré le milieu non-stérile et la sécurité qui tente de l'arrêter, Shaun va mettre à profit ses extraordinaires capacités pour tenter de sauver la vie du petit garçon blessé, tout en se mettant en retard pour son entretien, ce qui sera vu d'un très mauvais œil par ses futurs collègues et supérieurs, qui voient déjà en lui un garçon perturbé sur qui il ne faut pas compter.
Dès ses premières minutes, Good Doctor réussi ainsi le tour de force de parfaitement mettre en scène son personnage principal tout en installant efficacement le thème qui servira de toile de fond pour la première saison de la série, à savoir la méfiance et les préjugés, car s'il ne fait nul doute que le docteur Shaun Murphy est l'un des plus éminents chirurgiens en devenir, son incapacité à comprendre et à user des codes sociaux s'avérera plus que problématique dans la suite de sa carrière.

Il aurait était facile pour la série de tomber dans la facilité et de dépeindre un personnage lisse et sans émotions, capable de résoudre tous les mystères médicaux grâce à ses facultés hors du commun. Tout à l'inverse, les scénaristes de Good Doctor réussissent le pari fou de rendre leur personnage tout particulièrement attachant, à la fois gauche et décalé, traînant après lui un lourd passé et de nombreux conflits internes. Dans le même temps, Shaun porte sur les autres un regard tour à tour naïf et terriblement acéré, suscitant insidieusement une jolie critique de la société, sous le couvert d'une candeur tout à fait attendrissante. Cette bienveillance que le téléspectateur ne pourra s'empêcher d'éprouver à l'égard de Shaun n'est alors rien d'autre que la marque d'une identification nette et franche à un personnage bien plus proche de lui qu'il n'aurait pu le penser.
Pour dépeindre le fonctionnement de l'esprit de Shaun, la série a également l'idée brillante de représenter ses pensées sous la forme de graphiques, d'illustrations ou encore de citations qui viennent se superposer à l'action, et qui montrent bien toute l'étendue des capacités cognitives du jeune homme.
Freddie Highmore, le gamin candide déjà aperçu dans les films Nerverland et Charlie et la Chocolaterie, métamorphosé ensuite en un adulte terrifiant dans la série Bates Motel (A&E) fait, une fois de plus, montre de son immense talent d'acteur dans Good Doctor, en même temps qu'il confirme qu'il est bien l'un des comédiens les plus brillants de sa génération.

Aaron Glassman, un homme qui semble tout particulièrement proche de Shaun, est indéniablement l'autre personnage fort de Good Doctor. Président de l'hôpital qu'intègre le jeune résident, le docteur Glassman est avant tout une figure paternelle en même temps qu'un pilier pour Shaun. Véritable mentor du jeune homme, Aaron Glassman voit pourtant sa capacité à gérer l'hôpital être sérieusement remise en doute lorsqu'il permet à un jeune homme autiste d'intégrer ses équipes. Résolument touchant de par sa bienveillance autant que par sa détresse lorsqu'il ne parvient pas à aider son ami, le docteur Glassman est un personnage brillamment écrit. Interprété avec talent par Richard Schiff, apparu notamment dans le blockbuster Man of Steel et dans la série Once Upon a Time – Il Était une Fois (ABC), le docteur Glassman est à n'en point douter un personnage qui sera cher au cœur des téléspectateurs.
Lea Dilallo, de son côté, est la voisine de pallier de Shaun. Malicieuse et piquante à l'occasion, la jeune femme ne semble pas toujours se rendre compte qu'elle envahit l'espace personnel – pourtant vital – de Shaun, au grand dam de ce dernier. Pourtant, petit à petit, une relation de confiance toute particulière va se nouer entre les deux personnages, qui vont l'un et l'autre s'aider à aborder la vie sous un angle aussi nouveau qu'inattendu. C'est alors Paige Spara (Kevin From Work, Freeform) qui incarne Lea, un personnage dont la relation qu'elle entretient avec Shaun est particulièrement plaisante à suivre.

Enfin, l'équipe médicale de l'hôpital de Saint-Bonaventure n'est évidemment pas en reste, elle qui se compose de personnages particulièrement hauts en couleur. Le docteur Claire Browne est la première véritable amie que se fera Shaun à l'hôpital. Raisonnée et douce, elle présentera par ailleurs une surprenante capacité de communication avec Shaun, ce qui facilitera grandement l'intégration du chirurgien en devenir dans ce milieu si hostile à sa différence. C'est Antonia Thomas (Misfits, E4) qui incarne alors avec brio le personnage de Claire.
Jared Kalu, de son côté, est l'autre résident qui partage le quotidien de Shaun. Fier et moqueur, il n'en reste pas moins un homme droit et juste, capable de se battre pour ce en quoi il croit. L'acteur Chuku Modu (Captain Marvel) est choisi pour jouer Jared Kalu, un personnage certes conventionnel, mais néanmoins attachant.
L'équipe des internes est ultimement dirigée par le docteur Neil Melendez, un chirurgien cardio-thoracique qui n'est guère enchanté que Shaun rejoigne son service. N'hésitant pas à le dénigrer à la première occasion ou à lui confier les tâches les plus ingrates, le docteur Melendez n'apparaît décidément pas très sympathique au téléspectateur au début de la série. Il n'appartiendra alors qu'à Shaun de faire montre de ses capacités hors du commun pour prouver qu'il est digne d'exercer, lui aussi, le métier de chirurgien. Peu à peu, l'implacable Neil Melendez va ainsi s'adoucir et prendre sous son aile le jeune interne autiste. Interprété avec moult talent par l'acteur Nicholas Gonzalez (Pretty Little Liars, Freeform), le docteur Melendez est le fruit d'un travail scénaristique remarquable ; d'abord détestable, il gagnera peu à peu une place bien méritée dans le cœur du téléspectateur.
Jessica Preston (Beau Garrett), la responsable du service juridique de l'hôpital et la fiancé du docteur Melendez, le docteur Marcus Andrews (Hill Harper) le chef de chirurgie ambitieux ou encore le docteur Alex Park (Will Yun Lee), un autre résident de l'hôpital, achèvent de compléter l'impressionnante galerie de personnages secondaires de Good Doctor.

Forte d'un casting remarquable, Freddie Highmore en tête, Good Doctor n'est cependant pas en reste du côté de son scénario. Certes, la série n'apporte que peu de nouveauté dans l'univers des séries médicales, dont Urgences (NBC) et Grey's Anatomy : À Coeur Ouvert (ABC) ont instauré les codes sur le petit écran depuis plus de vingt-cinq ans maintenant. En réalité, la trame médicale du programme sert ici davantage de prétexte au scénario, le véritable intérêt de Good Doctor étant avant tout de mettre un scène un personnage différent, mais tout aussi capable que n'importe qui d'atteindre ses rêves et son but, dusse-t-il pour cela fournir bien plus d'efforts que la moyenne.
Il aurait à ce titre été terriblement facile – et dramatique ! – pour Good Doctor de basculer dans un pathos éhonté, et de ne présenter rien de plus qu'une série "feel good", qui aurait été brandie sous l'égide de la représentation, destinée à s'attirer les faveurs du public. Fort heureusement, les scénaristes ont réussi habillement à contourner ces écueils : Good Doctor souhaite délivrer des messages forts, véhiculés par des personnages subtilement écrits et incarnés.
Le traitement du personnage de Shaun Murphy en est alors l'exemple le plus frappant, en cela qu'il n'est jamais une caricature d'un personnage autiste, pas plus qu'il ne cherche à représenter à lui seul l'ensemble du spectre autistique, très large par ailleurs. Il n'est jamais qu'un personnage présentant un trouble du développement, ce qui, certes, l'entrave considérablement dans son quotidien, mais ne le caractérise jamais complètement. Good Doctor laisse en outre une place considérable au développement des personnages qui gravitent autour de Shaun, empêchant dans le même temps la série de n'être qu'un programme de mauvais goût destiné à susciter l'émotion du téléspectateur en permanence. Le vrai tour de force de Good Doctor est bien là : le téléspectateur, loin de se sentir désolé du sort de Shaun et de n'éprouver que de la compassion à son égard, prendra un véritable plaisir à retrouver chaque semaine ce personnage haut en couleur, aussi attachant qu'irrésistiblement drôle.

Pourtant, les critiques seront particulièrement dures à l'égard de Good Doctor, l'accusant notamment de dépeindre un personnage autiste Asperger présentant le syndrome du savant, ce qui ne représente, il est vrai, qu'une infime minorité des personnes évoluant sur le spectre autistique. Les plus virulents conspueront même le personnage principal, trouvant qu'il n'est guère plus qu'une énième redite d'un cliché vu et revu, celui de l'homme brillant capable de résoudre n'importe quelle énigme, qu'il soit ou non d'ailleurs présenté comme autiste dans l'oeuvre dont il est issu ; le personnage de Freddy Highmore sera notamment comparé au personnage de Dustin Hoffman dans le film Rainman, à Gil Grissom dans la série Les Experts, à Sheldon Cooper dans The Big Bang Theory ou encore à Spencer Reed dans Esprits Criminels.
Si les analystes omettent bien vite les nombreux personnages autistes créés ces dernières années qui ne correspondent nullement à cette description, ainsi que les héros qui n'ont pas attendu que l'autisme soit reconnu dans les médias pour être de véritables génies, sans même parler des indéniables efforts qui sont faits par les plus grands studios de productions télévisées pour représenter de plus en plus souvent les groupes minoritaires de la population, il est tout de même dommage que Good Doctor ait eu à essuyer autant de critiques négatives. Il semblerait bien d'ailleurs que ces mêmes critiques soient passées complètement à côté du message universel que véhicule Good Doctor ; la série est en réalité une superbe ode à la différence et une lettre d'amour ouverte aux personnes qui évoluent en dehors des normes, et qui réussissent malgré tout à s'accrocher à leurs ambitions et à leurs rêves.

Les téléspectateurs d'ABC, eux, et malgré ces critiques peu élogieuses, seront en tout cas rapidement tombés sous le charme de Good Doctor. Le pilote de la série, diffusé sur la chaîne américaine le 25 septembre 2017, est visionné en direct par plus de 11,22 millions de téléspectateurs, un record jamais dépassé depuis plus de vingt ans pour un drame diffusé le lundi soir sur ABC. Au total, et en comptabilisant les visionnages différés grâce aux enregistreurs numériques à J+7, ce sont finalement 19,2 millions de téléspectateurs curieux qui auront suivi avec intérêt les premières aventures de Shaun. Durant la saison 2017-2018, Good Doctor sera suivie par une moyenne de 15,6 millions de fidèles chaque semaine, se plaçant ainsi à la sixième place du classement des séries les plus suivies aux États-Unis cette année-là. C'est sans surprise aucune, face à tel succès, que la chaîne ABC commande une nouvelle saison de Good Doctor, et dont la diffusion débute le 24 septembre 2018.
En France, sur TF1, la diffusion de Good Doctor est également un véritable événement : le 28 août 2018, ce sont en effet plus de 6,6 millions de téléspectateurs français qui feront la connaissance de Shaun Murphy, un véritable carton.

Intelligente et finement scénarisée, Good Doctor est de ces séries engagées et engageantes dont ABC Studios s'est faite la spécialité depuis maintenant plusieurs années. En présentant un personnage subtilement écrit et magistralement interprété, Good Doctor vaut finalement moins par sa trame médicale, classique, que par ses réflexions sur la différence et l'acceptation. En ne cherchant jamais à susciter un pathos de mauvais goût, mais venant plutôt constamment titiller l'identification du téléspectateur à ce jeune chirurgien autiste, Good Doctor est une série à la fois déjà culte et nécessaire dans le paysage audiovisuel de ces dernières années.

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.