L'Histoire du Fidèle Wookiee

L'Histoire du Fidèle Wookiee
L'écran titre
Titre original :
The Story of the Faithful Wookiee
Production :
Lucasfilm Ltd.
Date de sortie USA :
Le 16 septembre 2011 (Vidéo)
Le 17 novembre 1978 (Télévision)
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Ken Stephenson
Durée :
9 minutes
Disponibilité(s) en France :
Autre(s) disponibilité(s) aux États-Unis :

Le synopsis

Luke Skywalker, en mission pour sauver Han Solo et Chewbacca, fait la rencontre du mystérieux Boba Fett...

La critique

rédigée par
Publiée le 04 mai 2021

L'Histoire du Fidèle Wookiee est un court-métrage animé télévisé très longtemps inaccessible avant de devenir la seule preuve disponible d'une œuvre entre-temps désavouée par George Lucas lui-même.

Le 17 novembre 1978 est diffusé à la télévision Au Temps de la Guerre des Étoiles. OVNI télévisuel, ce téléfilm est alors produit par 20th Century Fox dans le but de continuer à faire vivre la mythologie autour de La Guerre des Étoiles, devenu en quelques mois à peine le film le plus rentable de l'histoire du 7e art tout autant qu'un véritable phénomène de société. Ce spécial raconte ainsi comment Han Solo et Chewbacca tentent de rejoindre la planète natale de ce dernier, pour célébrer le Jour de la Vie. Pendant ce temps, la famille du Wookiee s'impatiente et appelle Luke Skywalker pour tenter de savoir où il est passé... Nanar absolu, l'opus acquiert une certaine réputation au fil des années au point de devenir le fer de lance de la culture geek. Il faut dire que l'ensemble est incroyablement kitsch : il se situe en effet à mi-chemin entre une sitcom de wookiees, une émission de variétés où le personnage de la Princesse Leia, toujours jouée par Carrie Fisher, chante une chanson improbable, un cabaret aux numéros cosmiques psychédéliques et un cours de cuisine extra-terrestre.

Même si l'ensemble du téléfilm est consternant, tout n'est pas forcément à jeter dans Au Temps de la Guerre des Étoiles. La meilleure scène et la plus regardable est ainsi assurément le petit court-métrage animé qui dure dix minutes, intitulé en anglais The Story of the Faithful Wookiee. Le réalisateur David Acomba, propose, en effet, l'idée à George Lucas de produire un cartoon en faisant appel à la société de production Nelvana, dont il est un grand fan. Lucas rencontre alors les artistes du petit studio, leur fournit un aperçu de l'histoire qu'il a en tête avant qu'elle ne soit transformée en storyboard par Clive A. Smith et Frank Nissen. Le projet est ensuite développé dans un délai relativement court, avec Ken Stephenson à la réalisation sans qu'il ne soit pourtant crédité au final. Les animateurs travaillent eux à partir de vidéos de tests de costumes tandis que la palette de couleurs est choisie de façon à ce qu'elle passe correctement sur des téléviseurs en noir et blanc, qui étaient encore courants à l'époque.

L'Histoire du Fidèle Wookiee dégage ainsi une ambiance vraiment sympathique. Le récit, tout d'abord, rappelle beaucoup ce qui a été proposé sur papier lors de la sortie du premier film, que ce soit dans les premiers comic books ou dans les comic strips. Han Solo et Chewbacca y sont donc à la recherche d'un talisman. Mais lors d'un appel vidéo, Leia Organa et Luke Skywalker remarquent que le wookiee agit bizarrement tandis que le Faucon Millenium est en perdition et s'écrase sur une drôle de planète. Luke Skywalker part alors avec R2-D2 et C-3PO secourir ses amis. Après un atterrissage catastrophe, le héros est attaqué par un monstre marin mais sauvé in extremis par un homme masqué répondant au nom de Boba Fett. Luke retrouve finalement Han qui est inconscient la tête en bas. Sauf qu'en touchant le fameux talisman que son ami était parti cherché, Luke tombe lui aussi inconscient. Boba annonce alors à Chewbacca et aux deux droïdes que leurs amis ont été victimes d'un virus qui n'attaque que les humains. Il leur propose de les aider à rechercher un antidote qui se trouve dans une ville voisine. En réalité, Boba Fett est un chasseur de primes qui travaille pour Dark Vador et a pour mission de piéger les deux rebelles. Heureusement, Chewbacca et R2-D2 restent sur leur garde et arrivent à sauver Han et Luke. Sur le papier, l'histoire semble un peu loufoque mais fonctionne plutôt bien. Surtout, le scénario met bien en avant des personnages qui plaisent aux enfants comme le wookiee, les droides ainsi que cet étrange chasseur de primes.

L'animation de L'Histoire du Fidèle Wookiee, même si elle peut être considérée comme qualitative pour une production télévisée de l'époque, est tout de même assez catastrophique. Certains choix étonnent, comme par exemple R2-D2 qui a tendance à avoir une forme changeante et malléable. L'apparence de certains personnages est aussi discutable, en particulier Han Solo qui est totalement méconnaissable ; Luke n'étant pas non plus très réussi mais plus acceptable. Par contre, le graphisme et les décors du court-métrage sont eux vraiment réussis avec des dessins qui ressemblent beaucoup au style de Mœbius, le pseudonyme du dessinateur Jean Giraud (Blueberry) qu'il utilisait pour ses bandes dessinées futuristes. Au final, le design de l'ensemble offre une ambiance à la fois étrange et agréable qui fleure bon les années 70 et possède un charme suranné indéniable.

L'Histoire du Fidèle Wookiee sera en outre la seule scène du téléfilm Au Temps de la Guerre des Étoiles qui aura des répercussions sur le reste de la franchise Star Wars. Tout d'abord, elle marque la première apparition du personnage de Boba Fett, deux ans avant son apparition officielle dans Star Wars : L'Empire Contre Attaque. Le chasseur de primes deviendra ensuite culte auprès des fans de Star Wars, qui vénèrent Au Temps de la Guerre des Étoiles uniquement pour cette raison. L'autre conséquence est à rechercher du côté de la satisfaction de George Lucas, qui confiera à Nelvana deux séries animées dans les années 80 : Star Wars : Ewoks et Star Wars : Droïdes ; ainsi que le téléfilm dérivé de cette dernière, Star Wars : Droïdes - Heep Le Destructeur.

Pour autant, Au Temps de la Guerre des Étoiles sera renié par George Lucas, le créateur de Star Wars qui obtiendra que l'œuvre ne soit plus jamais rediffusée. Il va même tout faire pour que chaque copie qui existe disparaisse à jamais. Mais c'est sans compter sur la pugnacité des fans qui ont enregistré l'opus et se l'échangent sous le manteau. Au milieu des années 90, avec l'augmentation de l'intérêt pour la saga suite au lancement de la nouvelle trilogie, des éditions pirates vont d'ailleurs se multiplier. Le net va finir de populariser le téléfilm, permettant au monde entier d'y accéder par piratage, aucune édition officielle n'étant jamais proposée. Mais si le téléfilm n'a jamais plus été diffusé dans son intégralité, le court-métrage animé L'Histoire du Fidèle Wookiee est lui sorti en Blu-ray dans le huitième disque de l'édition intégrale de la saga proposée en 2011. C'est d'ailleurs la première fois que cela se produit, au grand bonheur des fans ravis d'accéder enfin dans de bonnes conditions à la seule partie potable du téléfilm. Le 2 avril 2021, il se voit aussi proposé sur la version américaine de la plateforme Disney+.

L'Histoire du Fidèle Wookiee est, comme le téléfilm dont il est tiré, un OVNI dans la galaxie Stars Wars. Mais à l'inverse de la partie à prises de vues réelles qui est kitschissime, le court-métrage animé possède lui assez de qualités pour être apprécié. Si le spectateur oublie l'animation médiocre, il sera charmé par son récit étrange et son graphisme stylisé. Et cerise sur le gâteau, il retrouvera la première apparition d'un personnage devenu culte de la saga.

L'équipe du film

1956 • 2016
Actrice

Poursuivre la visite

1985 • 2021

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.