Kingdom Hearts 3D
Dream Drop Distance

Kingdom Hearts 3D : Dream Drop Distance
La jaquette
Titre original :
Kingdom Hearts 3D: Dream Drop Distance
Date de sortie Japon :
Le 29 mars 2012
Pegi :
Déconseillé aux moins de 12 ans
Langue :
Anglais sous-titré français
Type de jeu :
Aventure
Multijoueur :
Oui
Développeur :
Square Enix
Éditeur :
Disney Interactive Studios
Musique :
Yoko Shimomura
Jeux testé sur :
Nintendo 3DS
Également disponible sur :
Playstation 4 (Kingdom Hearts 2.8 Final Chapter Prologue)

Liste des niveaux

Liste des mondes visités :
La Ville de Traverse
La Cité des Cloches
Le Paradis des Garnements
La Grille
Le Pays des Mousquetaires
La Symphonie du Sorcier
Illusiopolis

La critique

rédigée par
Publiée le 18 février 2019

Débutée en 2002, la saga Kingdom Hearts s'est rapidement imposée comme une épopée incontournable dans le monde vidéoludique, si bien qu'il était impensable de ne pas fêter ses 10 ans ! Et c'est chose faite avec Kingdom Hearts 3D : Dream Drop Distance qui vient célébrer une décennie de voyages au sein des mondes Disney en compagnie de Sora et ses amis. Mais après un préquel plus que réussi, ce nouvel opus se devait de placer la barre très haut tout en apportant un peu de nouveautés aux mécanismes de la saga. Et force est de reconnaître, que Kingdom Hearts 3D : Dream Drop Distance relève aisément le défi !

Après Kingdom Hearts Birth By Sleep qui est apparu riche en révélations, offrant un solide et passionnant scénario aux joueurs, Kingdom Hearts 3D : Dream Drop Distance, qui se pose comme la dernière ligne droite avant Kingdom Hearts III, était attendu au tournant. Prenant place après les événements survenus dans Kingdom Hearts II, ce nouvel opus voit donc Sora et Riku pénétrer dans le Royaume des Rêves pour explorer les Mondes Endormis dans le but d'obtenir le titre de Maître de la Keyblade et être alors en capacité d'affronter Xehanort dont l'ombre menaçante plane au dessus de leurs têtes. 
Comme l'opus précédent qui avait vu trois intervenants se partager la vedette, ce nouvel épisode permet également aux joueurs d'incarner plusieurs personnages avec Sora et Riku. Avançant en parallèle l'un de l'autre, les deux compères visitent en effet les mêmes mondes mais vivent leurs aventures de manières totalement différentes, une astuce bienvenue qui évite la répétitivité et offre au joueur la possibilité d'explorer différents aspects des univers présents au sein du jeu.

Sur ce point, si les précédents opus étaient plutôt avares en nouveaux univers Disney à visiter et se contentaient pour la plupart de recycler différents mondes déjà aperçus au sein de la saga, Kingdom Hearts 3D : Dream Drop Distance ouvre, lui, des pistes en proposant pas moins de 5 univers inédits sur les 7 qu'il contient ! Ainsi, les joueurs peuvent arpenter les ruelles de La Cité des Cloches en compagnie des personnages du (Le) Bossu de Notre-Dame, combattre aux cotés de Sam Flynn et Quorra sur La Grille (Tron L'Héritage), visiter Le Paradis des Garnements avec Pinocchio, mais aussi combattre l'infâme Capitaine Pat et les Rapetou dans Le Pays des Mousquetaires (Mickey, Donald, Dingo - Les Trois Mousquetaires) ou encore explorer les tableaux enchanteurs issus de Fantasia dans le monde de La Symphonie du Sorcier. Les fans de la saga seront également heureux de retrouver les mondes de La Ville de Traverse et d'Illusiopolis, déjà aperçus dans les opus précédents, mais qui ont été totalement repensés pour l'occasion.
Fidèlement reproduits et graphiquement irréprochables, ces nouveaux mondes soufflent une véritable bouffée d'air frais sur la saga tout en mettant à l'honneur des univers Disney qu'il est rare de voir exploités au sein des productions vidéoludiques.

Côté gameplay, le jeu se pose comme une véritable révolution dans la saga en adoptant une jouabilité particulièrement adaptée à la Nintendo 3DS tout en reprenant les bases déjà posées dans les précédents titres grâce à la possibilité de personnaliser son jeu de commandes avec de puissantes attaques et différents sortilèges.
Première grande nouveauté, la Fluidité risque de marquer plus d'un joueur. En appuyant sur une simple touche, il est en effet en mesure d'activer un système de déplacement qui permet à Sora et Riku de se mouvoir plus rapidement en interagissant avec de nombreux éléments du décor, mais également de réaliser des combos dévastateurs durant les combats. L'autre ajout notable est l'Altération du Réel, compétence qui une fois activée, autorise le joueur à effectuer un mini jeu (différent selon les mondes visités) pour déclencher des actions dévastatrices et venir à bout des nombreux ennemis.

Si Kingdom Hearts 3D : Dream Drop Distance parvient à se démarquer dans son gameplay, il se permet également d'ajouter de nouveaux alliés qui viendront combattre aux côtés de Sora et Riku : les Esprits. Petites bestioles ressemblant à des Pokémon, elles se révèlent de puissants alliés au combat contre les nouveaux ennemis du jeu : les Cauchemars ! Mieux encore, le joueur peut créer différents Esprits à partir d'éléments qu'il lui est possible de trouver tout au long de l'aventure. Mais le plus important est de faire évoluer les Esprits en les chouchoutant comme de véritables animaux : plus c'est le cas, plus les Esprits seront puissants ! Mais Sora et Riku peuvent également fusionner avec ces petits animaux, le premier n'hésitant pas à intéragir directement avec eux tandis que le second préfère, lui, puiser en eux la force pour livrer des combos dévastateurs.

Enfin, différence notable, alors que Kingdom Hearts Birth By Sleep permettait de vivre les aventures de ses trois protagonistes tour à tour, il n'en est rien pour Kingdom Hearts 3D : Dream Drop Distance qui préfère mettre en place le système de Passage afin de faire avancer les deux héros en parallèle. Petite contrainte, s'il est possible d'effectuer un Passage entre les deux héros de façon manuelle, le jeu finit par imposer au joueur le Passage d'un personnage au bout d'un certain temps imparti représenté par une barre présente à l'écran. Ce système, certes plaisant au premier abord, car apportant un semblant de dynamisme à l'ensemble en faisant avancer les deux héros en même temps, se révèle au final rapidement lassant dans certains petits détails tels que les combats de boss qui doivent être recommencés depuis le début si le Passage entre les personnages s'effectue en plein milieu. Dommage, tant le postulat de départ était sur le papier séduisant....

Mais que serait Kingdom Hearts sans les nombreux personnages qui constituent son univers et qu'il est toujours plaisant de retrouver ?
Sora demeure évidemment le héros. Toujours optimiste et disposé à vivre de grandes aventures, le jeune homme a pourtant bien évolué depuis le départ de son île natale. Toujours doublé par l'acteur Haley Joel Osment (Sixième Sens), le porteur de la Keyblade est prêt à aider ses amis mais aussi les nombreux personnages qui croisent sa route.
Riku, quant à lui, fait son grand retour au sein de la saga. Toujours hanté par ses actes passés, il souhaite se racheter en passant l'Examen de Maîtrise afin de devenir Maître de la Keyblade et aider ses amis à vaincre les Ténèbres auxquelles il avait jadis succombé. L'interprétation de David Gallagher (Phénomène) permet d'apporter toute la dualité à ce personnage en proie à ses interrogations.
Le joueur sera également heureux de retrouver de nombreux personnages tels que Kairi, Axel ou encore différents membres de l'Organisation XIII déjà croisés au cours des précédents titres dans des rôles parfois...surprenants et inattendus.
Enfin, la présence de nombreux personnages Disney tels que Mickey, Donald, Dingo ou encore Quasimodo, Pinocchio ou Yen Sid vient apporter la touche de magie nécessaire à l'ensemble !

Annoncé en 2010 lors de l'E3, Kingdom Hearts 3D : Dream Drop Distance arrive sur Nintendo 3DS le 29 mars 2012 au Japon où le jeu se vend à plus de 210 000 exemplaires lors de sa première semaine de commercialisation, réalisant alors l'exploit d'augmenter les ventes de la console dans l'archipel nippon ! Les Européens doivent eux attendre le 20 juillet 2012 pour poser leurs mains sur le précieux sésame tandis que les Américains le voient arriver dans leurs contrées le 31 juillet 2012 où l'opus s'écoule à plus de 200 000 exemplaires, confirmant ainsi son succès public et critique.
Comme ses prédécesseurs, ce nouvel épisode de la saga Kingdom Hearts n'échappe pas aux rouages de la grande machine marketing et se voit décliné sous forme de roman séparé en deux volumes, l'un adoptant le point de vue de Sora tandis que l'autre est écrit avec le regard de Riku. De même, un remaster du jeu figure au sein de la compilation Kingdom Hearts 2.8 Final Chapter Prologue sortie sur Playstation 4, permettant ainsi aux joueurs de l'apprécier en HD et bénéficiant d'un framerate de 60 images par seconde le rendant beaucoup plus fluide.

Kingdom Hearts 3D : Dream Drop Disrance est la transition parfaite pour préparer Kingdom Hearts III ! Bénéficiant d'un gameplay soigné et revisité, d'un scénario rempli de surprises et de personnages toujours aussi attachants, ce nouvel opus est un must qui célèbre dignement les 10 ans d'une saga qui aura marqué l'histoire des jeux vidéo. Incontournable, tout simplement !

Les Plus
• De nouveaux mondes Disney
• Un scénario captivant
• Un gameplay totalement repensé
• La possibilité d'incarner Riku
• Les Esprits terriblement attachants
Les Moins
• Un système de Passage qui peut vite lasser

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.