Kingdom Hearts III

Kingdom Hearts III
La jaquette
Titre original :
Kingdom Hearts III
Date de sortie Japon :
Le 25 janvier 2019
Pegi :
Déconseillé aux moins de 12 ans
Langue :
Anglais sous-titré français
Type de jeu :
Aventure
Multijoueur :
Aucun
Développeur :
Square Enix
Éditeur :
Square Enix
Musique :
Yoko Shimomura
Jeux testé sur :
Playstation 4 Pro
Également disponible sur :
Xbox One

Liste des niveaux

Liste des mondes visités :
L'Olympe 
Le Monde Obscur
La Cité du Crépuscule 
Le Coffre à Jouets
Le Royaume de Corona
Monstropolis
La Forêt des Rêves Bleus
Arendelle
Les Caraïbes
San Fransokyo
La Nécropole des Keyblade
Le Monde Final
Scala Ad Caelum

La critique

rédigée par
★★★★
Publiée le 07 février 2019

Après un deuxième épisode sorti en 2005 et divers opus annexes proposés sur consoles portables, Kingdom Hearts III est aussi attendu que redouté par les fans. Il faut dire qu'il a pour mission de conclure la saga Xehanort développée avant lui. Et après plus de 14 ans d'attente, parvenir à satisfaire les joueurs qui l'attendaient impatiemment, tout en apportant une fin satisfaisante à l'ensemble, est un enjeu de taille !

Si les joueurs savaient pertinemment qu'un troisième opus était prévu, il s'est longtemps fait désirer. Ce n'est ainsi qu'en 2013, à l'occasion de l'E3 que Kingdom Hearts III est révélé au grand public à travers un trailer énigmatique se concluant sur la mention "En développement". La machine est donc lancée et les joueurs misent une sortie pour 2014 ou 2015. Malheureusement pour eux, Tetsuya Nomura, le créateur de la saga, précise vite que, tant que Final Fantasy XV (sur lequel il travaille en parallèle) ne sera pas terminé, Kingdom Hearts III ne sera pas mis en production. Il ira même jusqu'à regretter l'annonce faite lors de l'E3 en déclarant que "le jeu avait été annoncé trop tôt"...

C'est alors le début d'une longue attente pour les joueurs qui devront faire avec les différents trailers et images disséminés sur les réseaux sociaux arborant toujours la mention "En développement". Pourtant, à la surprise générale, le 10 juin 2018 à l'occasion du concert Kingdom Hearts Orchestra, la date de sortie du jeu se voit finalement fixée à fin 2018 sachant que Kingdom Hearts III sera en réalité disponible le 29 janvier 2019. Tetsuya Nomura explique alors que le retard pris dans le développement venait essentiellement du changement de moteur graphique mené pour obtenir un rendu parfait de nature à combler les différentes envies des fans.

Mais voilà, si l'attente a été longue, elle se voit largement récompensée tant Kingdom Hearts III est une complète réussite ! 

Ce nouvel épisode se déroule donc après les événements de Kingdom Hearts 3D : Dream Drop Distance. Sora a perdu une partie de ses pouvoirs à la suite de son excursion dans le Monde des Rêves et doit partir à l'aventure en compagnie de Donald et Dingo pour obtenir le pouvoir de l'Éveil crucial pour envisager vaincre Maître Xehanort et l'empêcher de déclencher une nouvelle Guerre des Keyblades. Voilà ainsi les trois compères embarqués dans une nouvelle odyssée au sein des mondes Disney pour affronter les Ténèbres avant qu'il ne soit trop tard. 
Autant dire que les enjeux du scénario de Kingdom Hearts III, qui se doit de conclure les intrigues développées dans les précédents opus sortis sur différents supports (Game Boy Advance, DS, PSP, 3DS et mobile), sont élevés et risquent de perdre quiconque aura raté l'un des épisodes. Le jeu n'hésite pas, en effet, à faire des rappels à ses prédécesseurs pour les lier à l'histoire de Sora. Pourtant, si certaines incohérences auraient pu survenir dans cette volonté d'imbriquer tous ces scénarios, il n'en est rien ! Épique, dense, bouleversante et susceptible de faire passer le joueur du rire aux larmes, l'histoire contée dans Kingdom Hearts III est une véritable déclaration d'amour aux fans présents depuis le début, atteignant son paroxysme lors de sa conclusion qui constitue tout bonnement l'apogée scénaristique de la saga.

Mais là où l'opus parvient à se démarquer de ses aînés, c'est dans sa direction artistique poussée à son sommet grâce aux prouesses des consoles next-gen. Ainsi, les nombreuses cinématiques qui peuplent l'ensemble sont tout bonnement sublimes et bénéficient d'un soin particulier afin de retranscrire les émotions des nombreux personnages ou les aspérités des décors des différents mondes visités par Sora et ses amis.

Ce grand soin apporté aux graphismes permet dès lors de restituer des mondes Disney encore plus vivants et vastes qu'auparavant ! Que cela soit la cité des Dieux de l'Olympe (Hercule), le magasin Galaxy Toys du Coffre à Jouets (Toy Story), les vastes étendues de verdure du Royaume de Corona (Raiponce), l'immense usine de Monstropolis (Monstres & Cie), les paysages enneigés d'Arendelle (La Reine des Neiges), les îles tropicales des Caraïbes (Pirates des Caraïbes : Jusqu'au Bout du Monde) ou les grattes-ciels de San Fransokyo (Les Nouveaux Héros), chaque univers bénéficie d'une direction artistique travaillée dans les moindres détails qui rend totale l'immersion du joueur grâce à des zones beaucoup plus étendues par rapport aux opus précédents. C'est bien simple, les mondes présentés appellent le compétiteur à en explorer tous les recoins pour en découvrir les moindres détails ! Difficile alors de ne pas s'émerveiller tant la ressemblance avec les films dont ils s'inspirent est frappante et cela, jusque dans la modélisation des personnages Disney tels que Anna, Elsa, Buzz et Woody ou encore Raiponce, Flynn et Jack Sparrow dont certains pourront prêter main forte à l'aide de mouvements dévastateurs et même venir à bout des nombreux ennemis rencontrés en chemin.
Dans le même ordre d'idée, la direction artistique permet d'apporter un véritable dynamisme à l'ensemble des combats notamment dans les affrontements contre les boss avec une mise en scène qui les dote d'un côté épique jouissif.

Le gameplay proposé par Kingdom Hearts III est, à l'évidence, l'un des plus réussis de toute la saga mais aussi l'un des plus ambitieux tant les possibilités qu'il offre sont bluffantes ! Reprenant des éléments de jouabilité introduits dans les jeux précédents tels que la Fluidité ou les évolutions du style de combats, ce nouvel épisode n'en oublie pas pour autant d'apporter nombre de nouveautés. Si Sora conserve évidemment ses habituelles Keyblades pour se débarrasser des Ténèbres, il peut désormais s'équiper de trois d'entre elles et les alterner afin de trouver celle qui sera le plus appropriée à la situation. De même, ses Keyblades peuvent subir différentes évolutions et lancer ensuite de puissantes attaques : la Keyblade A Tout Jamais issue de l'univers Raiponce peut ainsi se changer en bâton magique et permettre à Sora de faire apparaître différents clones de lui-même tandis que la Keyblade Zygomatique, inspirée par le monde de Monstres & Cie, peut évoluer en une paire de griffes dévastatrices pour les ennemis. Enfin, la Keyblade a également la capacité de de lancer différents projectiles magiques grâce à la commande de Tir Visé qui s'active sur la simple pression d'une touche.

La Keyblade autorise aussi de lancer différents sorts tous plus puissants les uns que les autres, d'invoquer des personnages Disney croisés durant les précédents opus tels que Stitch, Ariel ou Simba grâce au système de Lien ou encore de faire appel à des attractions inspirées des parcs Disney ! Á certains moments durant les combats, des ennemis se retrouvent en effet entourés d'un cercle vert donnant le signal qu'une attraction peut être utilisée une fois l'ennemi touché par l'une des attaques portées contre lui. Véritable spectacle de son et de lumière, des attractions telles que les Tasses Folles, le Vaisseau Pirate ou le Méga Splash et le Carrousel Magique produisent alors des effets dévastateurs pour terrasser les ennemis.

Entre tous ces affrontements, il est également possible de se détendre à l'aide d'un nouvel accessoire remis à Sora dès le début de l'aventure : le Gummiphone ! Sorte de smartphone remplaçant le carnet de Jiminy Cricket où sont stockés différentes informations sensibles pour bien comprendre les tenants et les aboutissants de l'intrigue, il offre la possibilité au joueur de débuter une partie de l'un des nombreux mini-jeux inspirés des Game & Watch popularisés par Nintendo dans les années 80 et mettant en scène plusieurs cartoons dont Mickey est le héros.
Ce nouvel appareil permet également à Sora d'immortaliser ses visites au sein des différents mondes qu'il explore grâce à la présence d'un mode photo que le joueur utilise pour débusquer les emblèmes fétiches, sorte de Mickey cachés disséminés au sein de l'aventure qu'il convient de trouver pour débloquer la fin secrète du jeu.
Enfin, Sora peut aussi faire équipe avec Rémy, le petit chef du film Ratatouille dans un mini jeu qui verra les deux compères concocter de bons petits plats accordant quelques atouts supplémentaires à Sora.

Mais que serait un Kingdom Hearts sans ses fameuses phases en vaisseau Gummi ? Véritable bête noire des joueurs depuis le début de la saga tant leur utilité restait discutable, ces phases de gameplay reviennent pour un troisième tour de piste. Pourtant, aussi surprenant que cela puisse paraître, elles sont parvenues à évoluer de façon positive ! Au revoir donc le style rail-shooter et bonjour le monde ouvert ! Elles sont désormais divisées en deux phases : celle de combat et celle d'exploration, cette dernière permettant au joueur de visiter l'Océan du Milieu de façon totalement libre sans qu'aucun affrontement (à quelques exceptions près) ne lui soit imposé ; les combats consistant, quant à eux, uniquement à tirer sur tous les vaisseaux ennemis qui barreront la route. Enfin, la personnalisation du vaisseau est de retour et autorise le joueur à customiser l'appareil avec des armes puissantes aptes à traverser plus aisément les hordes d'ennemis.

Kingdom Hearts III est aussi l'occasion pour le joueur de retrouver tous les personnages auxquels il s'est attaché au fil des épisodes.
Sora demeure encore le héros de l'aventure dont le caractère optimiste reste inébranlable malgré les nombreuses épreuves vécues auparavant. Bien qu'affaibli au début de l'opus, il n'hésite pas à repartir à l'aventure et mettre toutes les chances de son côté pour préparer le combat final contre les forces obscures. Haley Joel Osment (Sixième Sens) endosse à nouveau le rôle du jeune garçon en lui apportant une fois de plus toute la consistance nécessaire pour le rendre définitivement attachant.
Mais Sora n'est pas seul dans cette nouvelle épopée et peut toujours compter sur l'aide de ses compères Donald et Dingo qui seront des soutiens sans faille tout au long de l'opus en apportant une touche comique à l'ensemble venue de leurs interventions drôles et pertinentes.
Riku, bénéficiant maintenant du statut de Maître de la Keyblade, se voit, quant à lui, embarqué dans une mission périlleuse aux côtés du Roi Mickey de nature à aider ses amis à prendre l'avantage pour faire face à Xehanort et ses disciples. David Gallagher incarne, une fois de plus, le rôle du jeune homme jadis tenté par les Ténèbres et tiraillé par de nombreux sentiments.
Kairi revient elle aussi afin d'aider les héros ! Désormais porteuse d'une Keyblade, elle est un soutien précieux pour la guerre à venir. Alyson Stoner (Camp Rock) reprend ici le rôle interprété auparavant par Hayden Panettiere et parvient à rendre le personnage encore plus touchant qu'il ne l'était déjà.
Toujours du coté des forces de bien, ce nouvel opus est aussi l'occasion de retrouver des visages bien connus dont Axel, Ventus Terra, Aqua ou encore Roxas qui seront des éléments déterminants de l'intrigue principale.

Côté antagonistes, Maître Xehanort fait son grand retour pour mettre son plan final à exécution et arriver à ses fins ! Ombre planant au dessus des héros, il se révèle encore plus dangereux qu'il ne laisse paraître grâce à des stratégies réfléchies et purement diaboliques. Rutger Hauer (éternel Roy Batty du film Blade Runner) interprète ici le rôle précédemment tenu par Leonard Nimoy (Atlantide, l'Empire Perdu) décédé entre-temps. Si sa voix suave tranche tout d'abord avec la tonalité grave de Nimoy, elle apporte en revanche bien plus de perfidie à un personnage décidément manipulateur, renforçant de la sorte sa dangerosité.
Pour mettre des bâtons dans les roues de Sora et ses amis et aider Xehanort à réaliser ses plans machiavéliques, certains membres de l'Organisation XIII sont également de la partie ! Parmi eux, se remarque notamment Marluxia, Larxene ou encore Xemnas. Vanitas et Ansem viennent aussi compléter le tableau et ne seront pas de trop pour semer les graines de la discorde parmi les héros.

Enfin, un mot sur la bande-son, à la hauteur de l'enjeu : il est en effet  impossible de ne pas s'émouvoir sur la musique composée par Yoko Shimomura qui livre une nouvelle fois des thèmes épiques et mémorables qui renforcent intensément les émotions vécues par le joueur en collant toujours parfaitement aux univers visités.

Kingdom Hearts III sort tout d'abord au Japon le 25 janvier 2019 sur Playstation 4 et Xbox One (une première pour la saga !) avant d'arriver dans le reste du monde le 29 janvier 2019. Dès sa sortie, les critiques positives pleuvent sur le titre que beaucoup qualifient comme le "meilleur opus de la saga" mettant en avant son gameplay fluide, ses graphismes sublimes ainsi que son histoire qui répond à de nombreuses questions restées en suspens depuis le début des aventures de Sora.
Comme ses prédécesseurs, Kingdom Hearts III n'échappe logiquement pas à la machine marketing ! Le jeu est ainsi proposé dans 4 éditions différentes, une standard, une deluxe comprenant un steelbook ainsi qu'un artbook plus un pin's collector et, enfin, une collector reprenant le même contenu que la précédente mais en y ajoutant une figurine de Sora, Donald et Dingo arborant leur apparence de jouets lorsqu'ils visitent le monde du Coffre à Jouets. À ces trois déclinaisons, se rajoute enfin une édition limitée de la Playstation Pro décorée aux couleurs de la saga !

Kingdom Hearts III est une véritable pépite vidéoludique. Ultime épisode venant mettre fin à une intrigue débutée 17 ans auparavant, il se pose comme une véritable lettre d'amour aux fans de la saga en offrant un dernier tour de piste magistral à ses personnages attachants qui ont fait son succès. Et même si toutes les bonnes choses ont une fin, il est bien difficile de dire au revoir à Kingdom Hearts qui aura véritablement marqué le paysage vidéoludique en donnant des moments mémorables aux joueurs ayant grandi avec.

Magnifique conclusion, Kingdom Hearts III est né incontournable : il le restera !

Que votre coeur soit la clé qui vous guide...

Les Plus
• Une conclusion épique
• Un gameplay varié et souple
• Des mondes Disney visuellement sublimes
• Des ajouts bienvenus
• De bien sympathiques phases en vaisseau Gummi
Les Moins
• Une caméra toujours capricieuse
• Des mini-jeux anecdotiques

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.