Conquête
L'Aurore de la Victoire - I • Le Nouvel Ordre Jedi - 7

Le Nouvel Ordre Jedi - 7 : L'Aurore de la Victoire - I : Conquête
La couverture
Titre original :
The New Jedi Order : Edge of Victory I : Conquest
Éditeur :
Fleuve Noir
Date de publication France :
Le 30 avril 2002
Genre :
Science-fiction
Label :
Star Wars - Univers Légendes
Auteur(s) :
Greg Keyes
Autre(s) Date(s) de Publication :
Del Rey (US) : 3 avril 2001
Nombre de pages :
284

Le synopsis

An 26 après la Bataille de Yavin (Univers Légendes)
Non content d'avoir détruit tant de planètes, le Maître de Guerre Tsavong Lah demande la tête de tous les Jedi. L'Académie Jedi de Yavin 4 se retrouve ainsi en grand danger. Luke Skywalker confie alors à Talon Karrde la conduite d'une expédition de secours tandis qu'Anakin Solo s'élance, lui aussi, vers Yavin 4 dans son X-Wing mais de sa propre initiative. La situation se dégrade toujours plus quand son amie Tahiri se voit séparée des autres aspirants Jedi de l'Académie et capturée par les aliens...

La critique

rédigée par
Publiée le 19 février 2021

L'Aurore de la Victoire - I : Conquête est le septième tome de ce qui reste encore aujourd'hui la série de romans Star Wars la plus ambitieuse : Le Nouvel Ordre Jedi.

Le roman est écrit par Greg Keyes. Né le 11 avril 1963 à Meridian dans le Mississippi, il devient écrivain à plein temps après ses études d'anthropologie. Il écrit alors, durant sa carrière, plusieurs séries de fantasy, de science-fiction ou d'uchronie. Ainsi, il publie son tout premier roman, Les Enfants du Fleuve, en 1996, inaugurant une saga de deux tomes, Les Élus du Changelin. Deux ans plus tard, il entame la série L'Âge de la Déraison puis signe des livres pour l'univers de Babylon 5 où il propose la trilogie du Corps Psi. En 2001, il écrit son premier roman pour l'Univers Stars WarsL'Aurore de la Victoire - I : Conquête, dans la série Le Nouvel Ordre Jedi sur laquelle il écrira deux autres tomes, L'Aurore de la Victoire - II : Renaissance et L'Ultime Prophétie.

Après la déception qu'était Point d'Équilibre, L'Aurore de la Victoire - I : Conquête remonte clairement la barre de la saga du (Le) Nouvel Ordre Jedi. Greg Keyes propose en effet ici un livre vraiment passionnant qui se parcourt avec un réel plaisir. L'auteur offre ainsi une aventure trépidante qui fait bouger les lignes sans que son histoire ne s'éparpille. Pour cela, il se concentre sur quelques personnages et leur fait porter à bout de bras son récit. Les intervenants emblématiques tels que Luke Skywalker, Mara Jade, Jacen et Jaina Solo sont évidemment bien présents mais l'écrivain préfère se focaliser principalement sur Anakin Solo, le plus jeune des enfants de Leia Organa et Han Solo. Comme le jeune Jedi est fougueux et déterminé à l'inverse de son frère ainé au centre du précédent roman, le lecteur est ici emporté dans un tourbillon d'aventures le faisant tourner les pages avec délectation.

L'Académie Jedi de Luke Skywalker, créée dans les romans de la trilogie éponyme puis lieu de l'action de la série de livres Les Jeunes Chevaliers Jedi, fait également ici son grand retour. Le lecteur français sera tout de même un peu frustré. L'Aurore de la Victoire - I : Conquête fait, il est vrai, appel aux personnages de l'aspirante Jedi Tahiri Veila et du Mâitre Jedi Ikrit. Or, ils ont tous été introduits dans la série de six romans jeunesse, Junior Jedi Knights, malheureusement non traduits en France. Ainsi, alors que Les Jeunes Chevaliers Jedi se focalisent sur la formation de Jacen et Jaina au sein de l'académie, Junior Jedi Knights est, elle, centrée sur Anakin. Ici, l'Académie Jedi fait l'objet d'horribles tractations. Les Yuuzhan Vong veulent en effet, à la suite de la récente défaite du Maître de Guerre Tsavong Lah contée dans le précédent roman de la série, tuer tous les Jedi. Et pour cela, ils promettent aux habitants de la galaxie un arrêt des hostilités s'ils leur livrent les adeptes de la Force. Un groupe de traitres et de collaborationnistes, la Brigade de la Paix, décide alors d'attaquer l'Académie pour s'en emparer et l'offrir aux envahisseurs. Le gouvernement de la Nouvelle République refuse quant à lui d'intervenir, préférant sacrifier les jeunes Jedi dans l'espoir de sauver les planètes qui ne sont pas encore tombées aux mains des envahisseurs, et ce quitte à renier les valeurs qui sont à la base du système politique mis en place à la chute de l'Empire. D'un côté, Luke Skywalker, dans l'incapacité d'agir, envoie son ami contrebandier Talon Karrde à la rescousse des jeunes Jedi. De l'autre, Anakin décide de partir sans permission après avoir eu une intuition où il sent ses amis de l'Académie en danger.

L'autre intérêt de L'Aurore de la Victoire - I : Conquête est de proposer une plongée dans la société des Yuuzhan Vong. L'auteur, grâce à ses études d'anthropologie, offre en effet une vision passionnante des castes de la société extra-galactiques. Grâce aux précédents romans, le lecteur savait déjà que la guerre et la religion étaient deux pans importants des Vong. De plus, ils vénèrent la douleur et exècrent la technologie mécanique et métallique. Ils n'ont ainsi aucun respect ou aucune considération pour les infidèles de la galaxie qu'ils sont en train de conquérir. Ils sont en fait persuadés que leurs dieux leur demandent de purifier chaque planète et que les vies des hérétiques n'ont aucune valeur, méritant alors d'être toutes sacrifiées. Greg Keyes va encore plus loin dans sa description et montre que la société Vong est constituée de strates où certains élus humilient certains perdants. De même, tous les Vong n'ont pas une vision aussi obtue du fait religieux et n'ont pas peur de provoquer le blasphème pour assouvir leur soif de pouvoir ou faire avancer la cause de leur peuple malgré les freins rétrogrades de certains préceptes. 

Pendant ce temps, Anakin se rend compte que sa meilleure amie, Tahiri, a été enlevée par les Yuuzhan Vong pour se faire torturer mais aussi servir de cobaye à des expériences scientifiques et psychologiques. Le jeune Jedi décide alors de s'infiltrer au sein du vaisseau des extra-galactiques pour la délivrer. Il se fait étonnamment aider par un Vong désireux de se venger de l'une de ses semblables, celle-là même qui mène les expériences sur la jeune Tahiri. Cette association hors normes démontre l'adage qui veut que « l'ennemi de mon ennemi est mon ami ». Cette alliance est particulièrement intéressante tant elle apporte beaucoup de fraicheur et de nouveautés au récit. La relation entre les deux est d'ailleurs très bien amenée, chacun comprenant petit à petit la façon de pensée de l'autre sans fatalement y adhérer. Mieux encore, à force de se côtoyer, les deux vont finir par éprouver du respect l'un envers l'autre, rendant la conclusion de l'infiltration particulièrement poignante et intense.

L'Aurore de la Victoire - I : Conquête est un roman réussi qui permet de parfaitement mettre en avant le personnage d'Anakin tout en développant la société des Yuuzhan Vong. Néanmoins, il serrera le cœur des fans devant la destruction de l'Académie Jedi de Yavin 4 qui les a accompagnés durant de nombreux romans.

Poursuivre la visite

1985 • 2021

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.