Riposte : Chute de l'Empire
La couverture
Titre original :
Aftermath : Empire's End
Éditeur :
Pocket
Date de publication France :
Le 28 février 2019
Genre :
Science-fiction
Label :
Star Wars - Univers Officiel
Auteur(s) :
Chuck Wendig
Autre(s) Date(s) de Publication :
Del Rey (US) : Le 17 janvier 2017
Nombre de pages :
551

Le synopsis

An 5 après la Bataille de Yavin (Univers Officiel)
L'éclatement de l'Empire provoqué par la Bataille d'Endor ne marque pas la fin du conflit. Les derniers Impériaux ont, en effet, riposté par une attaque brutale, forçant la Nouvelle République à intensifier ses opérations afin d'achever cet ennemi tapi dans l'ombre. À la demande expresse de Leia, l'ancienne pilote Norra Wexley est ainsi chargée de mener la chasse contre la grande amirale Rae Sloane. Toutes deux sont en réalité motivées par des desseins bien éloignés de l'intérêt de leur propre camp...

La critique

rédigée par
★★★★
Publiée le 12 avril 2019

Riposte : Chute de l'Empire est le troisième et dernier volet d'une trilogie commencée dans le roman Riposte et poursuivi dans Riposte : Dette de Vie. Après un premier tome introduction et un second passionnant, le nouveau roman propose un final explosif qui amène des pistes de compréhension à Star Wars : Le Réveil de la Force tout en se liant à merveille avec certaines oeuvres de l'Univers Étendu.

Riposte : Chute de l'Empire, comme les deux premiers tomes de la trilogie, est écrit par Chuck Wendig.
Né à New Hope en Pennsylvanie en 1976, il étudie la littérature à Queens University of Charlotte et obtient son diplôme en 1998. Il commence son travail d'écriture en proposant des scénarios pour des jeux de rôles ou des jeux vidéo. Son premier recueil de nouvelles Irregular Creatures est ainsi publié en 2011 suivi par un premier roman Double Dead. Il va ensuite écrire des séries d’ouvrages qui rencontrent un certain succès, qu’ils soient pour adultes comme Miriam Black ou Mookie Pearl ou pour jeunes adultes comme Atlanta Burns ou The Heartland. Le 4 septembre 2014, il tweete comme une bouteille à la mer son envie d'écrire pour Lucasfilm, Ltd. et à Del Rey un roman Star Wars. Son vœu est exhaussé quelques mois plus tard : il publie alors son premier récit sur la franchise le 4 septembre 2015, soit un an, jour pour jour, après son gazouillis. La trilogie Riposte refermée, il travaille ensuite en qualité de scénariste chez Marvel pour la franchise Star Wars sur Darth Vader Annual #2 ainsi que sur l'adaptation en comics de Star Wars : Le Réveil de la Force. Il est alors choisi pour s'occuper de la mini-série Shadow of Vader mais à la suite d'un tweet jugé trop politique, Marvel le licencie et annule la série.

Riposte : Chute de l'Empire est, comme le précédent tome de la trilogie, passionnant pour tout ce qui concerne l'état de la Galaxie. Le roman démarre ainsi quelques mois après le massacre du Jour de la Libération sur Chandrila. La Nouvelle République essaye désormais de panser ses plaies mais doit continuer à traquer les dernières poches de troupes sur les planètes détenues encore par ce qui reste de l'Empire. La bataille décisive approche et la chute de l'ancien régime mis en place par Palpatine est imminente. Mais pour lancer les militaires dans cette dernière bataille, faut-il encore l'aval du Sénat ! Et, malgré ce que de nombreux politiciens pensent, cette autorisation est tout sauf une sinécure. L'auteur propose ainsi de plonger encore une fois le lecteur dans des combines politiques aussi intéressantes que tordues. Il sera particulièrement apprécié la joute que se livrent Mon Mothma et Tolwar Wartol sur le vaisseau de ce dernier qui est à la fois brillante et haletante. Surtout que leur rivalité se finit à la fin du roman en apothéose surprenante, amenée par un intense suspens.

Mais la vraie vedette du roman est bien sûr la planète désertique Jakku : introduite dans le film Star Wars : Le Réveil de la Force, elle est le monde où habitera des années plus tard Rey. Le film intriguait en effet par ses décors épiques où des vaisseaux comme le Super Destroyer Stellaire Le Ravageur ou le Destroyer Stellaire L'Annihilateur étaient échoués dans les mers de sable. La destruction de L'Annihilateur avait rapidement été abordée dans le roman Étoiles Perdues mais ici la bataille est décrite bien plus longuement. Le livre ne cherche pourtant pas à être le plus précis possible mais décrit les événements principaux qui ont marqué la fin de la guerre contre l'Empire. En particulier, la scène de l'échouement du Ravageur est grisante à souhait et vaut la lecture du roman à elle toute seule. Mais avant cette bataille, le lecteur a aussi la possibilité d'en découvrir un peu plus sur Jakku grâce aux pérégrinations des personnages qui se chassent les uns les autres. Il sera particulièrement apprécié le repère de Niima la Hutt.

Mais pourquoi une planète aussi isolée est-elle choisie comme décor de cette bataille finale ? L'auteur donne une réponse qui tourne autour du personnage de Gallius Rax, le conseiller de l'ombre de Palpatine. Il tire en effet les ficelles de ce qui reste de l'Empire suite à la mort de son maître et se sert de la Grande Amirale Rae Sloane comme d'une façade afin de préparer son plan final. Ici, dans ce dernier roman, il a enfin pris la tête des dernières troupes et se révèle bien décidé à exécuter les dernières volontés de l'Empereur. Palpatine avait, il est vrai, prévu toutes les hypothèses imaginables sur ce qu'il pourrait advenir lors de son règne, y compris sa propre mort. Son plan est donc très précis et son conseiller doit le suivre à la lettre. Jakku a donc été choisie pour cacher une base secrète, L'Observatoire, qui serait capable de permettre d'appliquer le projet prévu initialement. L'auteur en profite ainsi pour approfondir le personnage de Rax qui gagne vraiment en épaisseur dans ce volet. Mieux encore, le souhait de Palpatine se voit aussi lier à d'autres oeuvres de l'Univers Officiel Star Wars comme le comics Lando : Le Casse du Siècle mais aussi le roman Thrawn et, dans une moindre mesure, les deux dernières saisons de la série Star Wars : Rebels.

Comme les précédents romans de la trilogie, Riposte : Chute de l'Empire fait la part belle à ses personnages et il est difficile de ne pas tomber sous leur charme tellement ils sont attachants, aussi bien les républicains que les impériaux. 
Norra Wexley est, dans ce cadre, tourmentée par les actions de son mari qu'elle venait juste de retrouver. Ivre de vengeance, elle part traquer celle qui est, d'après elle, à l'origine des exactions de l'Empire, la Grande Amirale Rae Sloane. Or, elle aussi est particulièrement intéressante car elle cherche également à se venger. Elle compte, en fait, se débarrasser de Gallius Rax qui l'a piégée et l'a chassée de l'Empire qu'elle croyait diriger. Sinjir Rath Velus connaît aussi une évolution très intéressante. Le personnage est particulièrement attachant car, au delà du vernis fait de cynisme et de sarcasme qui le caractérise, il démontre une belle grandeur d'âme. Il va réussir, en effet, à poser ses valises aussi bien psychologiques, professionnelles qu'affectives. Avec Sinjir, il sera aussi salué l'incroyable caractérisation qu'apporte l'auteur Chuck Wendig à l'un des premiers personnages gays masculins de l'univers Star Wars qui est tout sauf anecdotique, secondaire ou caricatural. Au contraire, il est un des héros du roman et sa personnalité sonne vraie et juste. Les autres membres de la troupe ne sont d'ailleurs pas en reste : le jeune Temmin Wexley, son droïde Os, la chasseuse de primes Jas Emari et le soldat des Forces Spéciales de la Nouvelle République Jom Barell. Chacun de leur destin a droit à une fin digne de ce nom et il sera bien difficile aux lecteurs de leur dire adieu après trois romans passés en leur compagnie.

Enfin, l'auteur fait aussi revenir les personnages emblématiques de la saga : Leia Organa et Han Solo, qui attendent la naissance de leur petit Ben ; Mon Mothma qui s'engage dans une bataille politique difficile ; Chewbacca qui combat toujours pour retrouver les siens ; Wedge Antilles qui essaye de trouver sa place ; Lando, qui signe aussi une petite apparition dont il a le secret. Enfin, lors d'un des interludes, le lecteur retrouvera la trace d'un certain Gungan, haï de tous dont le lecteur (et le spectateur) n'avait plus de nouvelles.

Chuck Wendig est souvent décrié pour son style simple, ses phrases courtes et son utilisation du présent. Pourtant, plus que des défauts, ils font la véritable force de son écriture. Habile dans ses dialogues ciselés, l'écrivain offre en réalité un style percutant qui permet au lecteur de plonger au cœur de son histoire. Difficile alors de lever la tête du roman tellement le plongeon est instantané. Le plaisir de lecture est vraiment là et les pages se tournent très facilement. Une fois le livre terminé, il est d'ailleurs bien compliqué d'en faire le "deuil". Alors certes, malgré la fin de cette trilogie, il reste encore des trous dans l'histoire notamment vis-à-vis du Premier Ordre dont le lecteur ignore toujours comment il s'est formé dans les Régions Inconnues avant de sortir de l'ombre comme le décrit le roman Liens du Sang. Chuck Wendig offre ici des pistes mais laisse encore beaucoup de blancs à combler ; ces réponses étant à l'évidence maintenues floues pour laisser plus de latitude aux réalisateurs de la postlogie si l'envie leur prenait d'en dévoiler certains mystères.

Riposte : Chute de l'Empire est la fin parfaite d'une trilogie quasi parfaite. Les trois romans Riposte rentrent ainsi avec Liens du Sang et Étoiles Perdues parmi les romans indispensables à lire de l'Univers Officiel Star Wars. Un vrai régal !

Poursuivre la visite

1985 • 2019

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.