L'Ombre de la Reine
La couverture
Titre original :
Queen's Shadow
Éditeur :
Pocket
Date de publication France :
Le 03 décembre 2020
Genre :
Science-fiction
Label :
Star Wars - Univers Officiel
Auteur(s) :
E.K. Johnston
Autre(s) Date(s) de Publication :
Disney-Lucasfilm Press (US) : Le 5 mars 2019
Nombre de pages :
336

Le synopsis

An -28 avant la Bataille de Yavin à An -27 (Univers Officiel)
Il est temps pour Padmé Amidala de rendre sa couronne de reine de Naboo et de reprendre le cours d'une vie normale. Mais, à sa plus grande surprise, la nouvelle souveraine lui demande de continuer à servir son peuple en qualité de Sénatrice sur Coruscant, la capitale de la galaxie. Padmé découvre alors le monde cruel de la politique tout en se forgeant une nouvelle identité par-delà l'ombre de la reine...

La critique

rédigée par
Publiée le 15 janvier 2021

L'Ombre de la Reine est un roman jeune adulte qui plonge le lecteur dans la vie de Padmé Amidala au moment de son changement de fonction, alors que la galaxie est encore en paix.

Le roman est écrit par E. K. Johnston, une romancière jeune adulte. De son vrai nom Emily Kate Johnston, elle commence à écrire des fan-fictions puis se met à proposer des œuvres avec ses propres personnages. Elle publie ainsi son premier roman, The Story of Owen: Dragon Slayer of Trondheim, en 2014. À partir de là, elle va produire deux livres par an. Parmi eux, elle est engagée pour écrire des romans sur l'univers Star Wars ; son tout premier étant Ahsoka en 2016. Elle enchaîne avec L'Ombre de la Reine en 2019 et sa suite Queen's Peril en 2020. En plus de ces trois livres, elle participe au recueil From A Certain Point Of View en 2017 en proposant la nouvelle By Whatever Sun.

Le récit de L'Ombre de la Reine se déroule entre les films Star Wars : La Menace Fantôme et Star Wars : L'Attaque des Clones, soit en temps de paix. Celle-ci est toutefois bien relative, comme le sait parfaitement le lecteur, puisque Dark Sidious alias le Chancelier Palpatine et futur Empereur commence petit à petit à placer ses pions qui aboutiront à la Guerre des Clones et à la chute de la République. Néanmoins, à cette époque, la galaxie est encore sûre et prospère. Afin d'être précis sur la chronologie, l'histoire se situe exactement quatre ans après l'Épisode I et six ans avant l'Épisode II. Elle narre ainsi l'année qu'a vécu Padmé Amidala, la future mère de Luke Skywalker et de Leia Organa, quand elle termine son mandat de Reine de Naboo puis devient presque instantanément Sénatrice, toujours dans le but de représenter sa planète, mais cette fois-ci en vivant sur la planète capitale Coruscant.

L'Ombre de la Reine est un roman jeune adulte qui assume pleinement son statut. Il peut même être qualifié de livre doudou tellement il emmitoufle le lecteur dans un cocon bienveillant où il se sent bien, prend du bon temps et plonge avec plaisir pour s'échapper de son quotidien le temps d'une lecture. L'ouvrage est pourtant loin d'avoir l'intrigue la plus épique ou la plus vaste qui soit. Au contraire même, il ne s'y passe pas grand chose. La période contée étant plutôt calme, il n'y a donc pas beaucoup de dangers pour la Sénatrice si bien que l'aventure héroïque n'est pas le fil rouge du roman. Naturellement, il n'est donc pas questions de combats qu'ils soient spatiaux ou terrestres, mais de façon étonnante, les joutes politiques y sont aussi peu nombreuses alors que le propos du récit s'y prêtait. L'intérêt du roman est en fait tout autre. Il s'agit en réalité de décrire la vie de tous les jours de Padmé Amidala et de ses suivantes. Ainsi, une large partie du livre préfère insister sur les descriptions de Naboo, du Sénat Galactique ainsi que des environnements où se déplace la jeune fille. Une place importante est également faite aux séances de maquillages et d'habillement. Les tenues impressionnantes de la Reine puis de la Sénatrice ont en effet toujours été un trait caractéristique du personnage et l'autrice s'amuse à préciser dans les moindres détails les changements d'apparence de Padmé ou les moments où, comme dans le premier film de la prélogie, elle intervertit son rôle avec celui d'une de ses suivantes. Toutes ces scènes peuvent d'emblée sembler inutiles et ennuyeuses. Pour autant, à la lecture, rien de tel. Il se dégage en effet de l'ensemble une bienveillance qui permet de rentrer dans l'intime de la Sénatrice et de découvrir le monde de Star Wars via un récit calme et posé. Enfin, le côté féminin, clairement affiché dans les thématiques comme dans la majorité du casting, apporte un vent de fraîcheur vraiment bienvenu dans la littérature Star Wars.

L'Ombre de la Reine est ainsi construit en cinq parties, presque distinctes les unes des autres, mais qui, finalement, font avancer le roman doucement mais sûrement. La première raconte les derniers instants de la Reine Amidala alors qu'elle attend le résultat du vote qui va désigner sa remplaçante. La seconde parle des premiers pas de Padmé au rang de Sénatrice après que la nouvelle Reine de Naboo lui a demandé d'occuper ce poste afin de continuer à servir sa planète. Dans la troisième partie, Padmé apprend les rouages de la politiques et commence à se faire des alliés. La quatrième propose, elle, un moment de détente où Padmé et sa suite vont prendre des vacances sur Alderaan avant de revenir sur Naboo pour passer du temps en famille. Enfin, la dernière partie raconte la première motion politique que la Sénatrice présente à ses pairs ainsi que la première aide humanitaire qu'elle met en place. Tous ces événements se déroulent sur un an mais le livre se termine tout de même par un épilogue, des années après, à la suite de l'enterrement de la Sénatrice comme narré dans le film Star Wars : La Revanche des Sith.

Padmé Amidala est un personnage qui a eu beaucoup d'importance dans la prélogie mais également dans la série Star Wars : The Clone Wars. Étonnamment, aucun roman, aussi bien Légendes que Canon, ne rendait hommage à la mère des jumeaux Skywalker. Aussi, la période choisie ici est parfaite car elle permet de se focaliser uniquement sur la jeune femme et non sur les autres personnages mythiques de la saga qu'elle a croisés. Il n'y a, par exemple, quasiment aucun Jedi dans le livre et les seuls personnages importants déjà rencontrés dans les films sont des politiciens, Palpatine bien sûr mais aussi Mon Mothma et Bail Organa. Le livre fait aussi revenir des personnages de la série animée Star Wars : The Clone Wars comme Rush Clovis vu dans l'épisode Un Espion au Sénat ou Mina Bonteri découverte dans Heros des Deux Côtés. Le récit permet donc de rentrer dans l'esprit de la jeune fille et de comprendre son désir d'aider son peuple, de travailler pour le bien de tous les citoyens de la galaxie, son amour de la démocratie mais aussi son dégoût viscéral de l'esclavage en tentant notamment de venir en aide à Shmi Skywalker comme elle le lui avait promis.

Au delà de Padmé Amidala et des intervenants rencontrés dans les films, d'autres personnages peuplent aussi le roman, à commencer par les suivantes de la jeune fille. Si dans les films, elles sont plutôt discrètes et se faufilent dans le décor (ce qui est leur but), l'ouvrage propose ici de faire plus ample connaissance avec elles, que ce soit celles qui étaient avec Padmé lorsqu'elle était Reine mais également celles qui accompagnent la désormais jeune sénatrice sur Coruscant. Parmi elles, la plus connue est surement Sabé, la suivante qui a été la doublure de la Reine dans Star Wars : La Menace Fantôme et dont le rôle a été tenue dans le film par Keira Knightley à cause de sa ressemblance physique avec Natalie Portman. Ici, la jeune femme, toujours aussi fidèle à son amie et son ex-souveraine, se voit assigner un rôle d'espionne dans les bas-fonds de la capitale. D'ailleurs, le titre du roman comporte pour cela un double sens car l'ombre de la Reine désigne à la fois Sabé, comme toutes les suivantes, qui accompagnent Padmé et se font parfois passer pour elle. Mais L'Ombre de la Reine peut aussi désigner les actions que la Sénatrice Padmé Amidala va bien avoir du mal à mettre en place à cause de celles que la Reine Amidala avaient provoquées, notamment la destitution du précédent Chancelier. Il est difficile pour Padmé de passer de son rôle de monarque à celui de politicienne, sa précédente fonction faisant de l'ombre à la nouvelle.

L'Ombre de la Reine est un roman où il ne se passe pas grand chose mais qui est pourtant vraiment agréable à lire et où l'ennui n'a pas sa place. Un livre Star Wars jeune adulte et féminin, aux thèmes totalement assumés, dont la lecture est agréable et apaisante.

Poursuivre la visite

1985 • 2021

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.