La Haute République - Les Aventures
Tome 1 : Collision Imminente

Éditeur :
Panini Comics
Date de publication France :
Le 10 novembre 2021
Genre :
Comics
Auteur(s) :
Daniel José Older (Scénariste)
Harvey Tolibao (Dessinateur)
Nombre de pages :
112

Le sommaire

• The High Republic Adventures #1 - Part One - Collision Course (03/02/2021)
• The High Republic Adventures #2 - Part Two - Chaos on Bralanak City (03/03/2021)
• The High Republic Adventures #3 - Part Three - Starlight (07/04/2021)
• The High Republic Adventures #4 - Part Four - The Mountain (05/05/2021)
• The High Republic Adventures #5 - Part Five - Showdown on the Junk Moon (16/06/2021)

La critique

rédigée par
Publiée le 28 janvier 2022

Collision Imminente est le premier tome de la série régulière de comics jeunesse de La Haute République - Les Aventures publiée aux États-Unis par IDW.

La Haute République a été annoncé dans un premier temps sous le nom de code Project Luminous lors de la Star Wars Celebration de 2019. Mais bien peu de choses sont alors dévoilées mis à part le choix de cinq auteurs (Charles Soule, Claudia Gray, Justina Ireland, Cavan Scott et Daniel José Older) et quatre éditeurs (Disney-Lucasfilm Press, Del Rey, Marvel et IDW). Finalement, l'annonce officielle se produit le 24 février 2020. La Haute République est alors présenté comme un projet de cross-média littéraire, le plus ambitieux jamais réalisé dans l'univers Star Wars. Ce qui peut s'en rapprocher le plus est ainsi Le Nouvel Ordre Jedi, la série de romans multi-auteurs lancée en 1999 par Del Rey. Chose notable cette fois-ci, le scope est bien plus large de par la diversité des genres littéraires qui permettra de découvrir différentes facettes de cette nouvelle ère Star Wars, et ce, peu importe l'âge des lecteurs. Il y aura dès lors des romans adulte chez Del Rey, des romans jeune adulte et jeunesse chez Disney-Lucasfilm Press, des comics adulte chez Marvel et des comics jeunesse chez IDW. En France, Pocket se charge des romans adulte et jeunes adulte, La Bibliothèque Verte des romans jeunesse et Panini Comics des comics adulte et jeunesse. Et encore, il ne s'agit là pour l'instant que de la première salve. D'autres types d'œuvres sont déjà annoncés, comme un manga, un roman graphique et un drama audio, offrant ainsi une variété littéraire aussi large que réjouissante. Si aucun film n'a été dévoilé autour de cette nouvelle période, une série pour Disney+ est tout de même prévue : Star Wars : The Acolyte. Le projet La Haute République a donc été construit sur plusieurs années et s'articulera sur trois périodes nommées La Lumière des Jedi, puis Quest of the Jedi et enfin Trials of the Jedi. Signe de l'ambition du projet éditorial mené, le lancement s'est fait en grande pompe, et ce, des deux côtés de l'Atlantique, avec un matériel marketing jamais autant développé pour une œuvre littéraire Star Wars, du moins depuis le rachat de la franchise par The Walt Disney Company.

Le scénario du comics revient à Daniel José Older. Ce dernier est un jeune auteur qui est entré dans le monde de l'édition en 2015 après avoir fait une carrière d'urgentiste médical au cours de laquelle il travaillait ses premiers écrits la nuit. En 2015, il publie ainsi son premier roman, Half-Resurrection Blues, et tout premier tome d'une saga de fantasy urbaine de la série Bone Street Rumba. Il signe aussi Shadowshaper, un roman jeune adulte sur une Afro-Latino américaine vivant des aventures fantastiques. Le livre rencontre un joli succès d'estime au point de décider d'en faire une trilogie, le second tome, Shadowhouse Fall, sortant lui en 2017. L'auteur est également connu pour proposer dans ses récits des personnages venus de toutes les diversités. Son roman chez Star WarsBaroud d'Honneur, ne déroge évidemment pas à la règle.
Le dessin est confié, pour sa part, à Harvey Tolibao. Né en 1981, cet artiste philippin débute sa carrière en 2006 en dessinant des numéros de Chevaliers de l'Ancienne République, une série Star Wars chez Dark Horse. Il travaille ensuite aussi bien pour DC Comics (Green Arrow, Green Lantern) que pour Marvel (Silver Surfer, X-Men).

Pour pouvoir apprécier ce premier tome du comics de La Haute République - Les Aventures, il vaut mieux avoir lu le livre introductif, La Lumière des Jedi, déjà paru autour de cette nouvelle saga Star Wars se déroulant 200 ans avant la saga Skywalker. Le fait d’entremêler les issues des comics avec les différents autres supports littéraires permet ainsi de mettre en image cette période de Star Wars, que ce soit via les traits des personnages ou l'ambiance générale de la Galaxie. Ce comics en particulier reprend ici les conséquences de la Grande Catastrophe qui a déjà détruit plusieurs planètes, anéantissant de nombreuses formes de vie. Le comics permet aussi de visiter à nouveau le Flambeau Stellaire tandis qu'il met en avant un personnage connu de la saga mais qui était resté discret dans les premiers romans de La Haute République : Yoda. Chose étonnante, le comics jeunesse promeut le grand méchant, Marchion Ro, dévoilant pour la première fois son visage alors qu'il était resté caché dans les précédentes œuvres de la saga au point que le lecteur ignorait presque tout de lui. Ce détail tend à prouver que dans cette saga cross-média de Star Wars, ce n'est pas parce qu'une des itérations se fait à destination de la jeunesse qu'elle n'en est pas moins importante pour la compréhension de l'ensemble. D'ailleurs, il est amusant de noter le parallèle : le comics adulte fait référence au roman jeune adulte tandis que le comics jeunesse s’appuie lui sur le roman adulte.

Le récit du premier arc de La Haute République - Les Aventures n'en demeure pas moins assez classique dans son propos. Le lecteur ressent vraiment qu'il est à destination des plus jeunes en centrant le récit sur l'amitié de deux orphelins : Zeen Mrala, une Mikkian sensible à la Force mais non Jedi, et Krix Kamerat, un humain débrouillard mais sans don particulier. Les deux vont se retrouver dans deux camps opposés, un peu à cause d'évènements dont ils subissent les conséquences. La fracture qui va naître entre eux trouve sa source dans le sentiment de Krix qui pense que Zeen ne lui fait pas assez confiance au point de lui cacher un pan essentiel de sa personnalité : elle peut utiliser la Force ! En réalité, Zeen et Krix avaient fini par vivre sur une planète adoptive où les Jedi et la Force étaient mal vus, en particulier par le patriarche qui les avait recueillis. En taisant ses dons naissants, la pauvre Zeen se protégeait d'une société qui lui interdisait d'être ce qu'elle était vraiment. L'auteur livre ici une métaphore évidente vis-à-vis des jeunes adolescents qui n'arrivent pas à trouver leur place du fait d'une personnalité ou d'une identité éloignée de la norme. Le personnage de Zeen peut par contre compter sur les Padawans qu'elle trouvera sur sa route. Ils vont en effet l'accueillir et l'aider à accepter qui elle est réellement. Là encore, l'entraide et la camaraderie font vraiment ressentir au lecteur que le comics est à destination de la jeunesse. De plus, certaines réactions excessives des adultes, notamment celle extravagante du Jedi Torban Buck ou encore celle un brin caricaturale du grand méchant Marchion Ro, accentuent ce sentiment. Mais au-delà de cet aspect un peu enfantin, l'ambition globale de l'histoire ainsi que les péripéties et les liens avec le grand canevas global de La Haut République font que le comics se lit vraiment avec plaisir. Porté par des personnages attachants, il peut même être préféré au comics adulte.

Côté dessin, ce premier tome de La Haute République - Les Aventures tranche vraiment avec que Marvel et IDW proposent d'habitude ; le premier étant souvent trop lisse et le second trop simple. Ici, le dessin étonne et détonne en alliant gros traits et foisonnement de détails. Les planches sont ainsi étonnamment ambitieuses pour un public jeunesse. Les dessins des personnages sont particulièrement expressifs et leurs mouvements comme leurs émotions superbement retranscrits. Le lecteur ressentira d'ailleurs l'influence asiatique du dessinateur, notamment dans les yeux des jeunes héros. Ces derniers ont parfois un regard qui semble sorti directement d'un anime japonais où leurs pupilles étincellent. Enfin, les dessins sont rehaussés par une utilisation efficace des couleurs : ni trop voyantes ni trop épurées, la coloriste Rebecca Nalty offre ici un entre deux qui permet d'accentuer la lisibilité et le dynamique des graphismes.

Collision Imminente est une excellente surprise. Avec des imbrications ambitieuses avec la saga de La Haute République dans sa globalité et des dessins qui sortent du lot, le comics est un agréable moment de lecture à condition de lui pardonner son récit classique et un peu enfantin.

Poursuivre la visite

1985 • 2022

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.