Vecteur Prime
Le Nouvel Ordre Jedi - 1

Le Nouvel Ordre Jedi - 1 : Vecteur Prime
La couverture
Titre original :
The New Jedi Order : Vector Prime
Éditeur :
Fleuve Noir
Date de publication France :
Le 11 janvier 2001
Genre :
Science-fiction
Label :
Star Wars - Univers Légendes
Auteur(s) :
R. A. Salvatore
Autre(s) Date(s) de Publication :
Del Rey (US) : 5 octobre 1999
Presses de la Cité (FR) : 17 février 2000
Nombre de pages :
512

Le synopsis

An 25 après la Bataille de Yavin (Univers Légendes)
Soucieuse pour la Nouvelle République d'assurer la sécurité et liberté de tous, la princesse Leia part négocier avec Nom Anor, un boutefeu qui sème la discorde. Dans le même temps, des Chevaliers Jedi en rupture de ban décident de faire régner leur propre loi poussant Luke Skywalker à envisager de ressusciter le légendaire Conseil Jedi. Mais le danger principal se situe peut-être bien au-delà de la Bordure Extérieure, là où une race de farouches guerriers, dotés d'effroyables armes biologiques, extermine quiconque qui s'oppose à eux...

La critique

rédigée par
Publiée le 04 mai 2020

Vecteur Prime est le premier tome de ce qui reste encore aujourd'hui la série de romans Star Wars la plus ambitieuse : Le Nouvel Ordre Jedi.

L'origine de la série Le Nouvel Ordre Jedi remonte à 1997 quand Lucasfilm, Ltd. négocie un nouveau contrat de publication littéraire avec l'éditeur Del Rey. Depuis 1991, les romans étaient en effet publiés par Bantam Spectra mais leur plan littéraire était loin d'être idéal, proposant des romans individuels ou des séries avec peu de continuité dans les personnages, mis à part ceux des films, et leur personnalité sans que les auteurs ne se coordonnent efficacement. Le seul fil rouge était ainsi la bataille contre le reste de l'Empire. Avec son nouvel éditeur en partenariat avec un autre dans le domaine du comics, Dark HorseLucasfilm, Ltd. veut donc voir développer une histoire qui se suive sur un long laps de temps dans la chronologie Star Wars, cinq ans, commençant vingt-et-un ans après les événements de Star Wars : Le Retour du Jedi. Ces nouvelles aventures se verront écrites par un groupe d'auteurs qui se relaient entre les histoires tout en travaillant en étroite collaboration à partir d'un canevas global leur laissant tout de même assez de liberté de création.
Tout commence donc avec le personnage de Nom Anor introduit dans le comics L'Empire Écarlate qui impulse l'idée d'une invasion d'extra-terrestres extra-galactique donnant naissance par la suite à la série Le Nouvel Ordre Jedi. Le but est aussi de proposer une menace qui soit vraiment importante et qui mette la vie des héros en danger avec la possibilité d'en faire mourir, histoire d'avoir un fort impact émotionnel. Au début du projet, George Lucas participe à certaines réunions et apporte quelques idées. Il précise aussi qui il autorise de voir mourir, que ce soient des héros de ses films ou de leur descendants. Il propose également que les envahisseurs soient des êtres chez qui la Force est absente, ce qui empêche aux Jedi de les repérer ou de les sonder. Beaucoup de personnages vus dans les précédents romans Star Wars seront en outre utilisés tandis que plein de nouveaux seront créés. Si à l'origine, Le Nouvel Ordre Jedi devait être un projet éditorial alliant roman et comics, Dark Horse se désolidarise assez rapidement, proposant juste la série Invasion six ans après la fin de la saga romanesque.

Le premier roman Del Rey à sortir constitue donc le premier volume de la série Le Nouvel Ordre Jedi, Vecteur Prime, dont l'écriture est confiée à R. A. Salvatore. Né le 20 janvier 1959, à Leominster dans le Massachusetts, Robert Anthony Salvatore, après des études de journalisme, de communication et d'anglais, décide très vite de devenir écrivain de Fantasy. Il commence à écrire sérieusement au début des années 80 mais travaille en parallèle en tant que videur pour finir son premier roman, Echoes of the Fourth Magic. Aucun éditeur ne veut pourtant le publier (il arrivera finalement à le sortir plus tard dans sa carrière). Par contre, il se fait tout de même remarquer pour écrire des romans sur l'univers des Royaume Oubliés, décor de campagne pour le jeu de rôle Donjons et Dragons. Il aura d'ailleurs beaucoup d'impact sur cette série en écrivant une quarantaine de romans et en en supervisant plus d'une dizaine. À côté de cela, il signe des romans dans d'autres franchises, étant même engagé pour proposer un livre Star Wars : Vecteur Prime. Et ce n'est pas n'importe quel roman puisqu'il est la première pierre de la nouvelle série Le Nouvel Ordre Jedi qui a la lourde charge de présenter le contexte de la nouvelle menace, de lancer le récit mais également de bien poser les personnages, nouveaux comme iconiques, pour les lecteurs qui prendaient la saga littéraire Star Wars en cours de route. Del Rey et Lucasfilm, Ltd. seront alors tellement contents du résultat qu'ils lui confiront ensuite la novélisation de Star Wars : L'Attaque des Clones.

Lire Vecteur Prime vingt ans après sa parution a forcément moins d'impact que pour ceux qui l'ont lu à sa parution. À l'époque en effet, tout ce qui était décrit dedans était considéré par les fans de Star Wars comme officiel (même si George Lucas a toujours dit que ce qui comptait pour lui était les films et rien d'autre ; il ne voyait pas d'obstacles à contredire un détail ou un événement décrit dans les livres). Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts, et la création de l'Univers Officiel avec le passage dans l'Univers Légendes des comics et romans datant d'avant 2014 mais surtout la création de la postlogie, fait que le nouveau lecteur prend toutes les informations du livre comme des aventures parallèles dans un univers alternatif, sorte de version Ultimate Star Wars. L'autre souci vient également d'une lecture dans l'ordre de publication, de façon plus ou moins rapprochée de ces romans devenus Légendes Star Wars. Le plus étonnant est ainsi que les personnages voient leur personnalité évoluer par rapport à la façon dont elle était décrite précédemment, en particulier si le lecteur a suivi la série jeunesse Les Jeunes Chevaliers Jedi. La psychologie et les capacités des trois enfants Solo ont en effet bien évolué par rapport à cette dernière alors qu'une seule année est censée séparer l'histoire de Vecteur Prime avec le dernier tome de la série jeunesse dénommé La Crise et publié à peine un an auparavant. Le premier tome de la série sonne alors réellement comme une sorte de nouveau départ, un peu déstabilisant...

Il faut dire que Le Nouvel Ordre Jedi s'éloigne particulièrement de ce qui a été fait jusqu'à présent dans l'univers étendu avec cette invasion extra-galactique. Les Yuuzhan Vong sont ainsi des humanoïdes férus de conquêtes et de violence pour qui seuls les guerriers méritent le respect. Pour montrer leurs valeurs et leurs honneurs, ils n'hésitent ainsi pas à s'auto-mutiler, notamment en se cassant le nez du visage ou à se tatouer. Ils ont en outre une haute opinion d'eux-mêmes et inversement sous-estiment beaucoup leurs adversaires qu'ils considèrent automatiquement comme des faibles. Leur grande originalité est assurément leur aversion pour la technologie métallisée, ceux-ci préférant plutôt recourir à des compléments vivants. Tout ce qu'ils utilisent sont ainsi des êtres biologiques : de leurs vaisseaux spatiaux à leur arme en passant par leur combinaison, leur traducteur, leur déguisement ou même leur base, leur habitat et la source de leur énergie. Cette différence de mœurs avec les autres habitants de la galaxie est particulièrement intéressante car elle va fortement déstabiliser les envahis. De plus, l'idée de les mettre en dehors de la Force laisse les Jedi dépourvus, si bien que cette invasion représente un défi encore plus grand que celui que représentait l'Empire avec qui ils ont signé un traité de paix quelques années plus tôt. L'auteur, en tout cas, arrive à décrire de façon précise ces personnages aux habitudes si incongrues et à faire comprendre à ses lecteurs leur dangerosité sanguinaire et leur ténacité inébranlable.

Questions personnages, Vecteur Prime fait revenir un casting impressionnant faisant du roman une fresque incroyable. Bien sûr, le lecteur retrouve les héros du film en la personne de Luke Skywalker, Han Solo, Leia Organa Solo, Lando Calrissian mais aussi Chewbacca, C-3PO et R2-D2. Parmi eux, il est intéressant de suivre Luke qui essaye de mettre en place le Conseil Jedi mais se pose des questions aussi bien philosophiques que politiques tandis que Han et Leia prennent conscience que leurs enfants sont devenus des adolescents voire presque des adultes auxquels il est difficile d'accorder toute la liberté qu'ils souhaitent.
Ce qui rend Vecteur Prime particulièrement grisant est d'ailleurs l'élargissement de la famille Solo et Skywalker. Déjà, Luke Skywalker et Mara Jade se sont enfin mariés mais se rendent vite compte que la jeune femme est atteinte d'une maladie incurable que seule la Force est capable de stabiliser au prix d'une énergie folle. Les deux jumeaux Solo, Jacen et Jaina, ainsi que le petit dernier Anakin ont, quant à eux, bien grandi. Alors que Jaina était une mécanicienne hors pair, elle est devenue depuis une pilote exceptionnelle. Jacen, lui qui était à l'écoute des animaux, cherche une approche de la Force plus solitaire. Anakin, enfin, qui était le petit génie de la famille, est devenu en grandissant un casse-cou mais d'une fidélité sans borne à son oncle.
Parmi les autres intervenants, le lecteur retrouve également Kyp Durron, le jeune chevalier Jedi, déjà vu dans L'Académie Jedi - 1 : La Quête des Jedi, mais aussi le dangereux Nom Anor, premier Yuuzhan Vong présenté dans le comics L'Empire Écarlate. Parmi les nouveaux personnages, le lecteur se souviendra sûrement de Yomin Carr, le valeureux et implacable guerrier Yuuzhan Vong qui est envoyé en première ligne afin de préparer l'invasion de son peuple ou encore de Danni Quee, une humaine courageuse qui est la première malheureuse à entrer en contact direct avec les extra-galactiques.

Vu son ampleur et son ambition, Vecteur Prime est particulièrement addictif. Il faut dire que le roman sait parfaitement allier différents aspects de la saga. Comme dit plus haut, le côté saga familiale est fort présent tout au long du récit. Alors certes, cela présente un petit côté facile tant les familles Solo et Skywalker ont tendance à toujours se trouver au bon endroit au bon moment, se rendant compte rapidement du danger que court la galaxie. Mais au delà de ce raccourci, l'ensemble est vraiment grisant surtout que l'auteur en profite pour bien présenter ses personnages. Il y met également un peu de politique avec toutes ces tractations entre Luke et les conseillers placés à la tête de la Nouvelle République par rapport au Conseil Jedi. Les politiciens, Borsk Fey'lya en tête, devenu le Président de la Nouvelle République, préfèrent en effet le statu quo pour préserver leur pouvoir plutôt que de protéger leur population, ne croyant pas à l'imminence d'une invasion.
Le roman se lit aussi aisément grâce à une action non stop alliée à un suspense à chaque page ; l'auteur passant d'un personnage comme d'un camp à l'autre à chaque chapitre. Mais ce qui donne encore plus de poids à l'œuvre se résume en deux qualités : d'abord, il s'agit d'un livre introductif d'une longue série et qui montre au lecteur qu'il débute une grande saga ; ensuite, le roman se permet d'apporter beaucoup d'émotions sur le destin d'un des personnages majeurs de la saga. Sa disparition, dès le premier tome de la série, prouvait ainsi à l'époque que tout était possible dans Le Nouvel Ordre Jedi et que le lecteur pouvait s'attendre à tout. Elle apporte également une certaine noirceur, jamais vue jusqu'ici dans les oeuvres littéraires Star Wars (ce qui a d'ailleurs déplu à une partie des fans), là où jusqu'à présent les héros des films vivaient de nombreuses aventures, plus ou moins rocambolesques, mais s'en sortaient à tous les coups. Avec cet événement, la figure du héros indestructible en prend un coup, donnant une vision plus adulte mais également moins intemporelle. Car après tout, dans toute bonne aventure dite pulp comme l'est Star Wars, le héros ne meurt jamais. Désormais dans l'Univers Étendu, c'est du domaine du possible !

Vecteur Prime, le premier volet de la série Le Nouvel Ordre Jedi, est une pierre angulaire de la littérature Star Wars comme l'a pu l'être L'Héritier de l'Empire huit ans auparavant. Après lui, en roman, l'univers Star Wars ne sera plus jamais comme avant. À quelques nuances près, le livre est une totale réussite où les pages se tournent facilement, où le suspense est à son comble, où le lecteur vibre, frémit voire pleure pour ses personnages. Il n'y a dès lors rien d'étonnant à ce que de nombreux fans Star Wars le considèrent comme un monument de la saga.

Poursuivre la visite

1985 • 2020

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.