Éditeur :
Buena Vista Records
Date de sortie USA :
Le 28 juin 2011
Genre :
Country
Artiste(s) :
Billy Ray Cyrus
Durée :
32 minutes

Liste des morceaux

01. Runway Lights - 3:43
(James Clark, Josh Kear, Mark Irwin)
02. We Fought Hard - 4:35
(Ross Copperman, Heather Morgan, John Kennedy)
03. Keep The Light On - 4:03
(Walter Brandt, William Brandt, Williams Seven)
04. Stripes And Stars - 4:00
(Andrew Creighton Dodd, Canaan Smith)
05. I’m American - 4:30
(Billy Ray Cyrus, Dahniel Knight, David Henning, James Miller, Samantha Maloney)
06. Old Army Hat - 4:04
(Bill Anderson, Walt Aldridge)
07. Nineteen - 3:18
(Gary Nicholson, Jeffrey Steele,Tom Hambridge)
08. Some Gave All - 4:10
(Billy Ray Cyrus, Cindy Cyrus)

La critique

rédigée par
Publiée le 17 janvier 2022
Les chansons

01. Runway Lights - produit par Buddy Cannon
L’accent patriotique donné à l’album se ressent dès le premier morceau avec l’histoire de ce garçon du Tennessee ayant décidé de s’engager dans l’armée comme son père et son grand-père avant lui. Si le texte peut paraître un peu caricatural, le message semble honnête. Musicalement, le titre tient la route même si les refrains sont quelque peu monotones. 

02. We Fought Hard - produit par Buddy Cannon
L’histoire touchante de deux frères prêts à tout l’un pour l’autre et qui se sont engagés ensemble dans l’armée au tout début des années 2000. Un moment émouvant sublimé par le travail effectué sur les refrains grâce à une belle mélodie et de jolies harmonies sur les chœurs.

03. Keep The Light On - produit par Buddy Cannon
Titre un peu frustrant qui, malgré quelques bonnes idées en termes d’arrangement, ne décolle jamais vraiment. Dommage, il y avait là pour les guitaristes de quoi s’exprimer encore plus. Les paroles ne sont pas plus à la hauteur et rendent la mélodie bien monotone.

04. Stripes And Stars - produit par Buddy Cannon
Le thème abordé ici est touchant puisqu’il s’agit de la difficulté que peut éprouver un militaire à laisser femme et enfants au pays et de devoir partir à l’autre bout du monde. D’après les auteurs du texte, le sacrifice en vaut la peine. Musicalement, l’ensemble sombre vite dans le pathos et la présence d’Amy Grant, artiste américaine de musique chrétienne, n’apporte pas grand chose. 

05. I’m American - produit par Buddy Cannon
Bien plus rock que les morceaux précédents grâce à une omniprésence de guitares saturées et de riff bien trempés, ce titre réveillera les auditeurs s’étant endormi à l’écoute de la première partie d’album. Billy Ray Cyrus crie en effet ici sa fierté d’être américain. Les paroles peuvent choquer un auditeur européen non initié à la culture américaine de par son message très (trop ?) patriotique. Toujours est-il qu’aucune tête d’affiche française ne se risquerait à un tel exercice. Une curiosité donc à découvrir. 

06. Old Army Hat - produit par Buddy Cannon
L’histoire d’un vétéran de la Seconde Guerre mondiale appelé à rester fier de son parcours et de son “Old Army Hat”. L’arrangement rendu un peu plus acoustique grâce à la présence de guitares acoustiques et de banjo rend l’ensemble sympathique bien qu’un peu plat. 

07. Nineteen - produit par Buddy Cannon
Morceau très bien écrit à la gloire de l’exemple typique du jeune "hero" américain s’étant engagé dans l’armée à la suite des attentats du 11 septembre 2001. Bien qu’encore une fois très patriotique, le titre est réussi grâce à la qualité de l’écriture des paroles et de la musique et s'écoute sans trop se poser de question.

08. Some Gave All - produit par Buddy Cannon
Reprise du célèbre titre de Billy Ray Cyrus figurant sur son tout premier album du même nom sorti en 1992. L'artiste s’entoure ici de plusieurs vedettes de la musique country que sont Craig Morgan, Jamey Johnson et Darryl Worley pour rendre un dernier hommage drapeautique aux soldats américains.

L'album

I’m American, sorti le 28 juin 2011, est le douzième album studio du chanteur américain Billy Ray Cyrus et son quatrième opus au sein du Disney Music Group après l’aventure en groupe, Brother Clyde, qui ne dura que le temps d’un seul album.

William dit Billy Ray Cyrus est un chanteur de country américain né le 25 août 1961 dans le Kentucky. Révélé au début des années 90 avec le titre Achy Breaky Heart, il mène depuis une carrière relativement discrète dans la musique mais également ponctuellement en tant qu’acteur. Au milieu des années 2000, sa fille Miley Cyrus est choisie pour interpréter le rôle principal dans la série Hannah Montana sur Disney Channel, chronique d’une pop-star menant une double vie. Billy Ray fait également partie du casting puisqu’il y interprète le rôle du père et manager de la jeune fille. Peu après le début de la diffusion de la série, Billy Ray Cyrus se voit proposer un contrat avec le Disney Music Group dans le but de relancer sa carrière musicale, lui qui reste sur de relatifs échecs et qui tombait peu à peu dans l'oubli. Ce sont alors quatre albums qui voient le jour entre 2007 et 2011.

Le projet I’m American naît lorsque Billy Ray Cyrus rend visite aux troupes américaines basées en Irak et en Afghanistan en 2009 à l’occasion d’une tournée de soutien. Le déclic intervient en effet à la réaction des soldats à sa chanson Some Gave All, morceau leur rendant justement hommage. Cyrus raconte même avoir une fois interprété la chanson avec en fond le bruit des bombes s’écrasant non loin du camp, entouré de soldats l’invitant à poursuivre malgré tout. Il était alors évident pour lui de célébrer ces hommes et femmes se battant pour un idéal loin de chez eux, et ce, non pas le temps d’une chanson mais d’un album entier, lui qui en plus entretient un lien fort avec l'institution militaire ; ses père et grand-père étant des vétérans de l’armée américaine. Cyrus retrouve alors pour ce projet Buddy Cannon, le producteur qui l’a lancé au début des années 90 en l’incitant à déménager à Nashville, la ville de la musique country aux États-Unis et qui produit donc l’ensemble des morceaux. L’album sort ensuite en juin 2011 à grand renfort de promotion puisqu'une émission spéciale de 30 minutes et diffusée pour le réseau Great American Country est créée : le chanteur y apparaît en studio ou en concert pour interpréter ses nouvelles chansons mais va également à la rencontre de soldats américains. I’m American sera également présenté sur les grandes chaînes nationales que sont NBC, CNN, Fox et bien sûr sur ABC, chaîne de télévision appartenant à The Walt Disney Company. Malgré ses nobles intentions et une promotion bien huilée, l’album passe quasiment inaperçu et ne rencontrera en tout cas pas le succès escompté. Il ne pointera ainsi qu’à la 153e place de l’US Billboard 200 et le single Runway Lights n’entrera même pas au US Billboard Hot Country Songs. Le deuxième single Nineteen arrivera lui à se hisser au 58e rang de ce même classement tandis que l’album ne se vendra qu’à quelques milliers d’exemplaires. 

La critique générale était pourtant correcte, vantant la sincérité de l’artiste et de sa démarche. Il peut même paraître étonnant que l’album n’ait pas réalisé de meilleurs scores, le patriotisme étant un thème très cher aux Américains. Mais il est vrai que l'ensemble est parfois maladroit, Stephen Erlewine du site Allmusic disant à son sujet que cela ressemble à une mauvaise imitation de ce que pouvait faire Bruce Springsteen en son temps. Il faut pourtant reconnaître que l’intention est sincère, notamment dans les morceaux We Fought Hard et Nineteen qui sont en fait l’histoire de soldats morts au combat. Le propos est également touchant avec le titre Stripes And Stars mais aussi parfois plus anecdotique avec Old Army Hat par exemple. Quelques touches plus joyeuses sont également au programme de l’album avec Keep The Light On ou encore I’m American, véritable titre rock au message assez déstabilisant. Si les Américains sont en effet habitués à crier haut et fort leur fierté d’appartenance à leur nation, il n’est en rien de ce côté de l’Atlantique et notamment en France où certains thèmes et paroles de l’opus pourraient interpeller voire choquer. Pas étonnant donc que l’album n’ait pas bénéficié de sortie française tant son thème peut paraître en décalage avec ce que propose le paysage artistique hexagonal. 

Au final, I’m American reste un album intéressant, encore plus authentique que ses deux prédécesseurs Home at Last et Back To Tennessee. Il marque aussi la fin de la collaboration entre Billy Ray Cyrus et Disney puisque ce dernier s’en ira vers d'autres cieux, notamment avec la création de son propre label.

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.