Bob Matheison
Date de naissance :
Le 30 janvier 1934
Lieu de Naissance :
Portland, dans l'Oregon, aux États-Unis
Date de Décès :
Le 05 janvier 2020
Lieu de Décès :
Durham, en Caroline du Nord, aux États-Unis
Profession :
Dirigeant

Le portrait

rédigé par Karl Derisson
Publié le 14 janvier 2020

Dans les Parcs Disney du monde entier, les fenêtres de Main Street, U.S.A. rendent hommage aux artistes, aux artisans et aux dirigeants qui, années après années, ont participé à la création du rêve. Des dizaines de personnalités ont ainsi laissé leur nom dans l’histoire à l’image de Bill Cottrell, Jack Lindquist, Dick Irvine, Marvin Davis, Peter Ellenshaw, George Bruns, Buddy Baker, Michael Eisner et Frank Wells, Roy E. Disney, Xavier Atencio, Blaine Gibson, Harriet Burns et Joyce Carlson, Claude Coats, Marc Davis, Ken Anderson, John Hench, Herb Ryman, Eddie Sotto, Tony Baxter ou bien encore Bob Matheison, l’un des concepteurs puis vice-président de Walt Disney World.

Robert (Bob) K. Matheison est né le 30 janvier 1934 à Portland, dans l’Oregon. Après ses études à l’Université de Californie du Sud où il décroche son diplôme en télécommunication en 1955, il rejoint la base de Fort Hood, au Texas, où il sert durant deux ans dans l’US Army en tant que chef de la branche radio et télévision du bureau d’information. Après l’armée, Matheison continue d’exercer dans son domaine de prédilection en présentant durant deux années les informations, les bulletins sportifs et les grands grands événements sur la station locale WFAA diffusée à Dallas et dans les environs. Sa carrière à la radio aidant, il devient alors pendant près de quarante ans la « voix » des California Angels et des USC Trojans, deux des plus grandes équipes de baseball et de football américain de Californie, ainsi que des Tampa Bay Buccaneers.

En 1960, alors qu’il est en pleine interview du sénateur de l’Arkansas J. William Fulbright, Bob Matheison reçoit un coup de téléphone de Tommy Walker, l’un de ses camarades de lycée devenu responsable des divertissements de Disneyland, qui l’invite à le rejoindre au sein du Parc. Fort de son expérience dans les médias, il est alors chargé de coordonner tous les sons entendus sur le Parc, des musiques d’ambiance diffusées le long de Main Street, U.S.A. et dans les différents Lands aux effets sonores des différentes attractions, en passant par les annonces envoyées avant chaque spectacle ou bien encore les différents dialogues récités par les Cast Members de Jungle Cruise à qui il apprend comment bien parler dans un microphone. Rapidement, Matheison rejoint la division relation visiteurs dont il prend la tête. Dans le même temps, Walt Disney lui demande de superviser la production de certains épisodes de son émission Disneyland filmés au sein du Parc.

En 1965, Bob Matheison est chargé par Disney de superviser aux côtés de son collègue William Sullivan les opérations et la maintenance d’it’s a small world, du Magic Skyway, des Great Moments with Mr. Lincoln et du Carousel of Progress, les quatre attractions que les équipes de WED ont créées pour l’Exposition universelle de New York. De retour à Los Angeles en 1966, il prend ensuite la tête de la division recherche et développement qui travaille à l’époque sur la conception de Walt Disney World, le deuxième à thèmes dont la construction est prévue au cœur d’EPCOT, la cité du futur que Walt Disney souhaite bâtir en Floride. Pendant plusieurs semaines, Matheison conseille alors ce dernier, mourant, sur tout ce qui concerne la logistique, notamment l’aménagement des routes, des réseaux d’eau et d’électricité… Il échafaude par ailleurs un programme de treize semaines visant à former les futurs personnels du site, utilisant pour ce faire les installations du Celebrity Sports Center, le complexe sportif avec ses dizaines de pistes de bowling que Disney et certains de ses amis parmi lesquels le comédien Burl Ives ont construit à Denver.

En 1969, deux ans après la mort de Walt, Bob Matheison prend la tête des opérations à Disneyland. Un an plus tard, il est muté en Floride pour superviser avec d’autres collègues la construction de Walt Disney World désormais totalement déconnecté d’EPCOT dont le projet initial est finalement totalement abandonné par Roy O. Disney. Assistant avec beaucoup d’émotion à l’inauguration de ce deuxième Parc le 1er octobre 1971, Matheison est nommé un an plus tard vice-président des opérations. Douze ans plus tard, en 1984, il s’installe dans le fauteuil de vice-président du Magic Kingdom et d’Epcot puis, en 1987, est promu vice-président de Walt Disney World. À ce poste, il présente chaque année les Disney’s Community Service Awards qui récompensent financièrement les associations locales contribuant à améliorer la vie des citoyens.

À la tête du Resort floridien, il participe à l’expansion du site lancée par Michael Eisner et Frank Wells. Assistant à l’inauguration en 1989 des Disney-MGM Studios, futurs Disney’s Hollywood Studios, de la zone commerciale Downton Disney et du Parc aquatique Disney’s Typhoon Lagoon, Bob Matheison se retire en février 1994 après trente-quatre ans de carrière au sein de The Walt Disney Company. Honoré d’un Disney Legends Award en 1996 ainsi que d’une fenêtre sur Main Street, U.S.A. sur laquelle est mise en évidence son action en faveur des associations locales dans le cadre des Disney's Community Service Awards, il sert alors comme président de la Florida Citrus Sport Association ainsi que comme directeur de la Chambre de commerce d’Orlando. Il participe en outre avec les autres pionniers ainsi qu’avec sa seconde femme Arra Mae, qui travailla pendant vingt ans pour Disney, à différentes conventions et autres documentaires. Installé avec sa famille en Caroline du Nord où il a pris la tête d'un élevage de Highland au cœur du Parc National des Smoky Mountains, Bob Matheison décède le dimanche 5 janvier 2020, quelques jours avant son 86ème anniversaire, au Duke University Hospital de Durham des suites d’une hémorragie cérébrale…

Poursuivre la visite

1859 • 2020

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.