Entrée de Service
L'affiche du film
Titre original :
Servants' Entrance
Production :
20th Century Fox
Date de sortie USA :
Le 26 septembre 1934
Genre :
Animation 2D / Film "Live"
Réalisation :
Frank Lloyd
Walt Disney
Musique :
Arthur Lange
Durée :
88 minutes

Le synopsis

En Norvège, Heiress Hedda Nillson, une jeune fille de bonne famille dont le père est un riche banquier est sur le point de se marier. Persuadée que ses parents subissent un important revers financier, elle décide de trouver un emploi pour aider le foyer familial. Avec son fiancé, Karl Berghoff, elle entreprend ainsi de vivre, durant trois mois, le quotidien de gens simples en devenant, elle, domestique et lui, chauffeur personnel.

Après quelques échecs retentissants, elle finit par trouver une place stable dans une famille où, comble de malchance, elle tombe sous le charme de l'humble chauffeur, Eric Landstrom. Apprenant que sa crainte d'être ruinée est infondée, Hedda se retrouve bien vite dans une situation délicate. Comment, en effet, sauver son histoire avec Eric compte tenu de leur différence de statut social tout en ménageant aussi son fiancé officiel et ses parents ?

La critique

rédigée par
★★★

Après leur travail pour la MGM dans Hollywood Party, les studios Disney réalisent, pour une seconde et dernière fois, une séquence d'animation inédite pour un long-métrage d'un concurrent, ici, en la personne morale de la Fox.

Le film Entrée de service (Servants' Entrance) sort, en effet, le 26 septembre 1934, quelques mois après celui de la MGM. Adaptation d'un roman norvégien signé de l'auteur à succès Sigrid Boo, il a pour actrice principale Janet Gaynor qui incarne Hedda tandis que son alter égo masculin est assumé par Lew Ayres dans le rôle du petit ami, chauffeur de son état. Le long-métrage est une comédie romantique mêlant romance et humour. Difficile toutefois de juger le film dans son ensemble puisqu'il demeure introuvable aujourd'hui. Non disponible en vidéo, il n'a jamais, il est vrai, été diffusé à la télévision, ni même fait l'objet d'une quelconque restauration. Quelques unes de ses copies subsistent toutefois dans de rares collections privées et dans le centre d'archives cinématographiques de l'Université de Californie de Los Angeles. La Critique de l'époque le juge plaisant et salue la qualité du jeu de Janet Gaynor. Le film déboule dans les salles obscures en France en 1935 sous le titre d'Entrée de service, bien que des noms secondaires circulent également comme Par l'entrée de service ou Entrée des employés.

Entrée de service (Servants' Entrance) ne constitue pas la première apparition de Walt Disney au générique d'un film de la Fox. My Lips Betray sorti le 4 novembre 1933, comporte, en effet, une séquence futuriste, dans laquelle un extrait du cartoon de Mickey, Ye Olden Days, s'invite sur un écran de télévision (un appareil alors totalement avant-gardiste à l'époque !). Cette collaboration avec la Fox reste toutefois quantité négligeable puisque Walt Disney ne fournit là aucun travail spécifique mais se contente de mettre à disposition indirecte une de ses œuvres, intégrée manu militari dans un film dont elle n'est qu'un simple artifice. La démarche est tout autre pour Entrée de service. Les studios aux grandes oreilles produisent, il est vrai, une séquence inédite avec des personnages créés spécialement pour l'occasion. L'ambition est toutefois bien moindre de celle poursuivie pour Hollywood Party. Le film de la MGM bénéficie, en effet, non seulement de la star Mickey mais se voit également gratifié d'un cartoon entier, The Hot Choc-Late Soldiers, filmé en technicolor alors que le reste du long-métrage est lui en noir et blanc. Ainsi, là où Hollywood Party est une vraie mise en valeur du savoir-faire de Walt Disney, Entrée de service se contente lui d'une partie animée bien plus modeste. La séquence signée du Maitre de l'Animation en devenir se limite à six petites minutes, tournées en noir et blanc et mêle partie "live" avec des personnages "toons". Elle circule actuellement sur la toile par la gentillesse d'un collectionneur américain qui a pris le soin de l'encoder pour la mettre à disposition de tous.

La scène signée de Walt Disney a pour thème un cauchemar d'Hedda dans lequel des ustensiles et objets anthropomorphiques de cuisine prennent vie et entreprennent de se venger de ses mauvais traitements. Tout commence ainsi lorsque un œuf habillé à la façon d'Humpty Dumpty extrait du Conte de la Mère l'Oie, débarque sur le montant du lit de la jeune fille et appelle ses amis de la cuisine pour mener sa vengeance. Il dresse ainsi tous les ustensiles contre elle et décide enfin de la réveiller pour lui signifier la sentence. Mais c'est sans compter sur le charme de l'ingénue qui, à force de gentillesse et de persuasion, parvient à retourner la situation à son avantage et faire changer d'avis tous les objets qui la menacent. Apaisés, ils retournent, en effet, les uns après les autres, reprendre leurs places en cuisine. Dernier à quitter la pièce, l'œuf trébuche au moment de sauter du lit et se fracasse contre le sol. Il libère alors un poussin qui s'enfuie par la fenêtre et se réfugie dans le jardin. Toute la séquence est accompagnée d'une chanson interprétée par les personnages animés.

Si la technique de mélange "live" et "toon" n'est pas du tout un coup d'essai pour Walt Disney, il ne l'avait plus utilisée aussi intensément depuis les Alice Comedies. Certes, entre temps, la séquence d'interactions, dans Hollywood Party, de Mickey avec l'acteur Jimmy Durante bénéficie déjà d'une parfaite maîtrise. Pourtant, celle mise au point pour Entrée de service est encore plus évoluée. Cette fois-ci - et c'est alors une grande première pour les studios Disney - ce sont les personnages animés qui interagissent dans un décor "live" et non l'inverse. Cette solution attendra d'ailleurs Coquin de printemps, en 1947, pour être de nouveau utilisée. Les effets obtenus sont ainsi bluffants de réalisme, à l'exemple du passage où les ustensiles tombent dans la cruche d'eau en "live" en provoquant des éclaboussures ou encore du peau de moutarde qui allume un réveil. L'animation de cette séquence remarquable est signée du talentueux animateur Art Bobbit assisté de Billy Bletcher qui donne sa voix à l'œuf et Pinto Colvig au pot de moutarde.

Avec Hollywood Party, Entrée de service est la deuxième et dernière mission du papa de Mickey pour un concurrent. Le Maître en devenir se concentre, en effet, bien vite sur son idée de long-métrage d'animation, réalisé entièrement en interne. Si ses participations pour la Fox et la MGM ne doivent pas être reniées ou minimisées, elles présentent néanmoins le désavantage de ne pas appartenir à la Walt Disney Company. Cette situation est grandement préjudiciable car les deux studios impliqués semblent faire peu de cas de ces œuvres. Ils ne manifestent à l'évidence pas grand intérêt pour les sortir de l'oubli dans lequel ils les ont délibérément placées. Hollywood Party n'a eu droit ainsi qu'à une courte édition en VHS de location en 1992. Entrée de service n'a pas eu cette chance. Quant à My Lips Betray, seule une copie partielle, sauvegardée dans l'enceinte des archives de l'Université de Californie de Los Angeles, a survécu.

A l'exemple d'Hollywood Party, Entrée de service est assurément un film remarquable à plus d'un titre. Non pour sa qualité intrinsèque, assez pauvre en fait, mais pour sa place tout à fait particulière dans la filmographie de Disney.

L'équipe du film

1909 • 1987
Animateur
1909 • 1985
Animateur
1912 • 1998
Animateur
1914 • 2002
Animateur

L'édition vidéo

Le film n'est jamais sorti en vidéo et n'a fait l'objet d'aucune diffusion en télévision. Il est introuvable dans son intégralité.