Bon Pour le Modèle Réduit

Bon Pour le Modèle Réduit
L'affiche
Titre original :
Out Of Scale
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 2 novembre 1951
Série :
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Jack Hannah
Durée :
7 minutes

Le synopsis

Tic & Tac décident de s'installer dans le village en maquette que Donald a patiemment construite...

La critique

rédigée par
★★★★
Publiée le 27 mai 2014

A plus d'un titre, Bon Pour le Modèle Réduit est un cartoon savoureux mettant en scène Donald et ses deux adversaires de toujours, Tic & Tac dans ce qui constitue peut-être un de leurs meilleurs affrontements.

Tic & Tac apparaissent en 1943 dans le court-métrage animé Private Pluto où ils empêchent le chien de Mickey d'accomplir son devoir de soldat. Ils ne disposent alors, ni de leur nom définitif, ni de leur faire-valoir attitré, Donald. Ce n'est, en effet, que trois ans plus tard, dans le cartoon de 1947, Chip an' Dale (Donald Chez les Écureuils en français), que Tic & Tac fixent leur identité et rencontrent leur "adversaire de toujours" avec lequel ils signent leurs plus beaux exploits. A la différence des neveux de Donald, qui ont tous le même caractère, Tic & Tac ont deux personnalités bien différentes. Si Tic (Chip) est le chef du duo, sérieux et réfléchi tout en ayant beaucoup d'humour, Tac (Dale), lui, est le clown de service, pas très futé. Cette différence de portrait est bien sûr prétexte à de nombreux gags, tous plus succulents les uns que les autres... Succès aidant, ces deux petits et espiègles personnages ont finalement accès à leur propre minisérie composée de seulement trois cartoons : Drôle de Poussin en 1951, Tic & Tac Séducteurs en 1952 et Tic & Tac au Far-West en 1954.

Bon Pour le Modèle Réduit est excellent de par la nature de la relation de Tic & Tac en son sein. Donald veut, en effet, enlever l'arbre géant des deux rongeurs qui se retrouve hors échelle par rapport à son train miniature et tout son environnement. En décidant de s'installer dans la mini-ville construite par le canard dans son jardin et qui se retrouve être à la taille idéale pour les deux petits amis, ceux-ci prennent possession d'une maison qu'ils trouvent assez cosy pour s'y installer. Dès lors, ils se mettent à réagir comme un vrai un petit couple humain avec Tic qui passe le balai ou qui lit un livre tandis que Tac époussète le tapis avec un beau foulard de ménagère sur la tête. Les deux mammifères vont même se coucher dans le même lit avec pyjama et bonnet de nuit. La question d’une relation homosexuelle entre les deux petits protagonistes se trouvent donc ici posée, non pas par leur capacité à faire le ménage (de simples colocataires mâles s’y adonnent aussi) mais par le fait qu’ils dorment dans le même lit, étant précisé que Tic & Tac ne sont n’y frères, n’y même cousins. Le débat se poursuit encore aujourd’hui sachant tout de même que dans un seul cartoon des deux compères, ils s’affrontent pour faire la cour à une demoiselle, Clarisse… Il n’empêche ! Loin de cette théorie d’homosexualité latente chez des personnages Disney, dans ce cartoon pris au premier degré, et du fait de leurs mimiques de vie domestique quotidienne, ils sont parfaitement raccord et à l'échelle de leur environnement de carton-pâte si bien que Donald trouve d’abord cela adorable, comme les spectateurs d'ailleurs. Sauf que le canard est un impatient par nature et va rien trouver de mieux à faire que d’embêter les deux acolytes et rappeler à leur bon souvenir l’arbre qu'ils ont perdu. Chose incroyable pour qui connait les aventures du trio, le cartoon ne se finit pas sur la défaite de Donald mais plutôt sur un compromis permettant à tous de vivre tranquillement. L'arbre est ainsi revenu à sa place avec un trou dans son tronc assez grand pour faire passer le train avec Donald assis dessus tandis que, pour qu'il soit crédible dans l'univers miniature du canard, Tic & Tac lui rajoutent un panneau indiquant "Séquoia Géant". C'est assez rare pour le signaler mais dans ce cartoon de Donald et de Tic & Tac, tout le monde repart content !

L'autre atout majeur de Bon Pour le Modèle Réduit est assurément son clin d'œil bienveillant à la grande passion du patron des studios, Walt Disney lui-même. En effet, ce dernier a toujours été passionné par les trains. Ainsi, à la fin des années 40, lui et son épouse Lillian se mettent en quête d'une nouvelle maison, avec pour postulat, un terrain suffisamment grand pour accueillir une maquette de train. Finalement, le couple trouve son bonheur dans une propriété située dans le quartier de Holmby Hills, à Los Angeles. Dès l'acquisition de la maison, les travaux commencent par la construction d'un bâtiment apte à accueillir le fameux train, et dont l'architecture est inspirée par la ferme du film Danny le Petit Mouton Noir, elle-même inspirée par la ferme familiale des Disney à Marceline. Le hangar construit, la prochaine étape consiste à mettre en place un vrai chemin de fer tout autour du terrain. Après des mois de travaux, environs 25 000 dollars investis et des tonnes de terre retournées, Walt Disney dispose enfin de son petit train privé, copie conforme à l'échelle 1/20ème du Carolwood Pacific Railroad. Il baptise alors la locomotive Lilly Belle, en hommage à sa fille, Lillian Disney. Walt Disney pousse même le réalisme jusqu'à disposer des valises sur le quai de la gare et à composter lui-même des billets. Les animateurs on ainsi voulu caricaturé la passion du créateur du studio. Donald pilote, en effet, un train miniature identique à celui de Walt Disney !

Bon Pour le Modèle Réduit est assurément le plus charmant des cartoons de Tic & Tac et de Donald. Il suffit de rajouter l'hommage à la passion de Walt Disney pour les trains miniatures, pour en faire une pépite !

Les personnages

1934
Cinéma
1943
Cinéma

L'équipe du film

1901 • 1966
Producteur

L'édition vidéo

Le court-métrage est sorti, en DVD Zone 1, dans le volume Donald : De A à Z - Volume 4 de la collection des Walt Disney Treasures et en DVD Zone 2 dans les compilations Tout le Monde Aime TIC & Tac et Tout le Monde Aime Donald.