Donald et les Pygmées Cannibales

Donald et les Pygmées Cannibales
L'affiche
Titre original :
Spare The Rod
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 15 janvier 1954
Série :
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Jack Hannah
Durée :
7 minutes

Le synopsis

Donald est attaqué par des cannibales...

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 17 février 2014

Donald et les Pygmées Cannibales est un des derniers cartoons où Donald s'affaire à l'éducation de ses trois espiègles neveux Riri, Fifi et Loulou.
Huey, Dewey et Louie (leurs noms anglais !) apparaissent pour la première fois dans la galaxie Disney dans une des bandes dessinées hebdomadaires de Donald, le 17 octobre 1937. Adaptée au cinéma le 15 avril 1938, sous le titre Les Neveux de Donald, elle voit Della Duck confier ses rejetons pour quelques jours à son frère Donald. Dès lors, ils ne le quitteront plus ! Leur carrière cinématographique est d'ailleurs étonnante tant elle est prolifique. Ils y réservent des mauvais tours pendables à leur oncle au cours de plus d'une vingtaine de cartoons. Au contraire du grand écran où elle demeure linéaire, leurs personnalités évoluent profondément en bande dessinée. D'abord facétieux puis farceurs, ils s'assagissent, en effet, en intégrant les Castors Juniors. Ils vivent alors de nombreuses aventures dans les journaux dans un premier temps avec Donald, puis avec leur autre oncle de renommée mondiale, Picsou. Leur popularité offre, en outre, un tel potentiel qu'en plus du cinéma et de la BD, ils investissent également la petite lucarne pour de grands rôles (La Bande à Picsou, Couacs en Vrac) ou de plus petits (Mickey Mania, Disney's Tous en Boite).

Donald et les Pygmées Cannibales débute comme un conte avec un bel écran titre et un narrateur. Il revient alors sur un sujet récurrent dans les cartoons mettant en scène Donald et ses neveux : leur éducation. Il initie ici ses jeunes canetons à l’entretien du jardin. Mais, chaque fois qu’il pense la partie gagnée, ils perdent son attention et préfèrent se mettre jouer : ici, à la tribu africaine, là aux pirates. Heureusement pour Donald, apparait alors son côté "psychologue pour enfants" en la personne d'une petit canard façon ange gardien qui lui prodigue des conseils plus ou moins avisés sur l'éducation. Le cartoon renvoie ainsi au proverbe anglais "Spare the rod and spoil the child" (Qui aime bien, châtie bien) en moquant les conseils de la conscience psychologue jugée trop permissive avec les garnements.
Malheureusement, le pire dans la leçon d'éducation de Donald est à venir. En effet, trois pygmées cannibales s’évadent d'un cirque et finissent leur cavale dans le jardin du canard. Persuadé que ce sont Rifi, Fifi et Loulou grimés, il va ainsi les laisser le faire cuire suivant scrupuleusement ce que lui dicte sa conscience. Si la séquence est cocasse, elle pose pourtant bien des interrogations. D’une, l’apparence des pygmées est étonnamment caricaturale pour ne pas dire contestable, même pour l'époque (1954). Et de deux, voir des êtres humains réduits au statut d’animal de cirque est pour le moins dérangeant. Rien d’étonnant dès lors à voir le cartoon souvent censuré pour la séquence et se retrouver de fait raccourci de moitié !

Passée la vision dégradante des pygmées, Donald et les Pygmées Cannibales s'avère plutôt drôle tout autant dans la maladresse éducative de Donald que dans les situations qu’il vit.

Les personnages

1934
Cinéma

L'équipe du film

1901 • 1966
Producteur

L'édition vidéo

Le court-métrage est sorti, en DVD Zone 1, dans le volume Donald : De A à Z - Volume 4 de la collection des Walt Disney Treasures.