Les X-Wings - 8 : La Vengeance d'Isard
La couverture
Titre original :
X-Wing : Isard’s Revenge
Éditeur :
Fleuve Noir
Date de publication France :
Le 11 octobre 2001
Genre :
Science-fiction
Label :
Star Wars Légendes
Auteur(s) :
Michael A. Stackpole
Autre(s) Date(s) de Publication :
Bantam Spectra (US) : 13 avril 1999
Nombre de pages :
314

Le synopsis

An 9 après la Bataille de Yavin (Univers Légendes)
Le général Wedge Antilles doit anéantir ce qui reste de l’Empire et affronter pour cela les troupes de l’impitoyable Seigneur de Guerre, le Prince-Amiral Krennel. Ce dernier s’est, en plus, allié à la cruelle Cœur de Glace, alias Ysanne Isard, que tout le monde croyait morte et qui révèle savoir où se trouvent les prisonniers du Lusankia portés disparus depuis la Guerre du Bacta…

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 06 juin 2016

Les X-Wings - 8 : La Vengeance d'Isard est le huitième volet d'une saga de neuf livres centrés sur les pilotes des Ailes X.

L’auteur Michael A. Stackpole a visiblement passé beaucoup de temps avec les X-Wings. Après avoir signé pas moins de quatre romans autour de la saga des pilotes de la Nouvelle République (L'Escadron Rogue, Le Jeu de la Mort, Un Piège Nommé Krytos et La Guerre du Bacta) ainsi que le roman Moi, Jedi autour de son pilote vedette Corran Horn mais aussi quelques nouvelles et des scénarios de comics, il se décide ici de conclure les points laissés en suspens dans un ultime volet, La Vengeance d'Isard.

Et parmi les éléments restés sans réponse, se trouvait le sort des prisonniers du Lusankia dont le lecteur était sans nouvelles depuis la fin du Tome 4 des X-Wings : La Guerre du Bacta. Le romancier fait donc un bon de quelques années pour raconter son histoire. Son histoire se déroule ainsi deux ans après le Tome 7 de la saga X-Wings, Aux Commandes : Yan Solo ! juste après la bataille contre le Général Thrawn contée dans L'Ultime Commandement.

Le gros problème du récit, malgré les nobles intentions de Michael A. Stackpole, se trouve dans les recours narratifs utilisés. Plutôt que se focaliser sur les prisonniers du Lusankia, l’auteur met en effet plus en avant le combat contre un énième seigneur de guerre impérial. Il n’est certes pas déplaisant mais sa liaison avec la perfide Ysanne Isard, revenue d’entre les morts, est une ficelle décidément un peu grosse pour ne pas susciter le rejet. Surtout qu’elle se transforme en corde au fur et à mesure du roman qui ne révèle pas une seul Ysanne Isard mais bien deux : la vraie et son clone ; la première travaillant pour la Nouvelle République et la seconde pour l’Empire. Connaissant sa perfidie, le lecteur a donc bien du mal à comprendre ce revirement qui veut qu’elle s’allie finalement avec ses ennemis d’hier. Et comme l’auteur n’arrive pas à être très clair sur ce point tout en expédiant le sauvetage des prisonniers un peu trop facilement, le sentiment de frustration est bien réel.

Si la trame principale du roman est clairement décevante, d’autres secondaires sont, elles, bien plus sympathiques. En particulier, se remarque celle de l’humain Gavin Darklighter et de la bothan Asyr Sei'lar qui vivent un amour impossible. Cette dernière est, en effet, harcelée par les représentants de son peuple pour que cesse cette relation hors norme. Elle doit donc choisir entre trahir les siens ou celui qu’elle aime. La solution retenue se révèlera réellement touchante formant là assurément l’une des plus belles idées du roman. Parmi les autres bons passages, il sera noté la mission de renseignement de Iella Wessiri et Mirax Terrik Horn (l'épouse de Corran). Les deux femmes vont ainsi essayer de comprendre les véritables intentions de Ysanne Isard tandis que Iella Wessiri va enfin pouvoir affronter celle qui a tué son mari.

Les X-Wings - 8 : La Vengeance d'Isard conclut de nombreuses situations laissées en suspens. Si sa trame principale est un peu grosse pour convaincre, le roman propose assez de matières par ailleurs pour intéresser le lecteur.