Walt Disney's Treasury of Classic Tales
Volume 2 • 1955 - 1959

Walt Disney's Treasury of Classic Tales : Volume 2 •  1955 - 1959
La couverture
Titre original :
Walt Disney's Treasury of Classic Tales : Volume 2 • 1955 - 1959
Éditeur :
IDW Publishing
Date de publication USA :
Le 05 septembre 2017
Genre :
Sunday Strips
Auteur(s) :
Jesse Marsh (Dessin)
Frank A. Reilly (Scénario)
Floyd Gottfredson (Scénario et Dessin)
Ken Hultgren (Dessin)
Julius Svendsen (Dessin)
Nombre de pages :
232

Le sommaire

Essai :
• Introduction

Les histoires :
• 17/07/1955 - 08/01/1956 : The Legends of Davy Crockett
• 15/01/1956 - 26/03/1956 : The Littlest Outlaw
• 02/04/1956 - 29/07/1956 : The Great Locomotive Chase
• 05/08/1956 - 30/09/1956 : Lambert the Sheepish Lion
• 07/10/1956 - 27/01/1957 : Westward Ho, the Wagons!
• 03/02/1957 - 31/03/1957 : Gus & Jaq
• 07/04/1957 - 30/06/1957 : Johnny Tremain
• 07/07/1957 - 24/11/1957 : Perri
• 01/12/1957 - 23/02/1958 : Old Yeller
• 02/03/1958 - 27/04/1958 : The Seven Dwarfs & The Witch Queen
• 04/05/1958 - 27/07/1958 : The Light in the Forest
• 03/08/1958 - 28/12/1958 : Sleeping Beauty
• 04/01/1959 - 26/04/1959 : The Shaggy Dog

La critique

rédigée par
Publiée le 08 novembre 2019

Ce deuxième tome de la compilation des sunday strips de la collection des Walt Disney's Treasury of Classic Tales publié par IDW Publishing est dans la lignée du premier sorti un an plus tôt. Pour rappel, le concept de la série consiste à proposer à nouveau les adaptations en bandes dessinées des films Disney, en prises de vues réelles ou en animation, qui furent proposées dans les journaux autour de la sortie au cinéma du long-métrage. Ce second volume couvre ainsi les années mi-1955 à mi-1959 et permet de découvrir un moyen habile pour les studios de Mickey de faire la publicité pour leurs films.

Les deux tiers du volume proposent donc des adaptations en bandes dessinées des films à prises de vues réelles, dessinées en intégralité par Jesse Marsh.
Né le 27 juillet 1907, l'artiste débute sa carrière au sein des studios Disney sur Pinocchio ou Fantasia avant d'être renvoyé à la suite de la grande grève de 1941. Il en profite alors pour servir brièvement dans l'armée mais se voit vite démobilisé à cause de sa santé fragile. En 1943, il revient chez Disney où il devient scénariste sur différents cartoons comme Casanova Canin ou des séquences des longs-métrages de La Boîte à Musique ou Mélodie Cocktail avant de quitter définitivement les studios en 1946. Il se fait alors embaucher chez Western Publishing en tant que dessinateur de comic books. Là, il se fait principalement connaître pour ses comics sur Tarzan de 1947 à 1965. Il n'abandonne néanmoins pas totalement les studios Disney puisqu'il dessine, de 1952 à 1962, les adaptions sur papier de nombreux de leurs films en prises de vues réelles, principalement via les bandes dominicales de la série Walt Disney's Treasury of Classic Tales mais également en comic books.

Sur les adaptations "live", le dessinateur s'en sort plus ou moins bien en fonction des sujets. Un défaut récurrent à tous ses strips est sûrement le manque de ressemblance des visages des personnages avec les acteurs des films. Ce sont pour la plupart des têtes assez lambda sans grande personnalité. En réalité, et étonnamment, sa plus grande réussite graphique est clairement l'adaptation de Perri. Les dessins des aventures de la petite écureuil sont tout simplement magnifiques et un ravissement à lire. Côté scénario, c'est Frank A. Reilly qui lui fournit les récits des strips. Certains sont des adaptations fidèles comme Rebelle de la Prairie, d'autres des morcelées comme La Revanche de Pablito ou Sur la Piste de l'Oregon. Il est d'ailleurs bien plus intéressant quand il dévie de ce qui est proposé à l'écran à l'image des strips de Davy Crockett qui développent une aventure totalement inédite ou encore de ceux de Fidèle Vagabond qui contiennent une fin différente par rapport au film, certes poignante mais moins dramatique.

Mais le véritable intérêt de cet opus est à chercher du côté des adaptations d'œuvres animées sur lesquelles le lecteur apprécie la participation du grand Floyd Gottfredson.
Floyd Gottfredson, né le 5 mai 1905 à Kaysville dans l'Utah, est engagé aux Studios Disney en 1929 comme intervalliste pour l'animation. Alors que Walt Disney lui demande ce qui l'intéresse le plus, il répond qu'il aime par dessous tout la bande dessinée. Quatre mois plus tard, le Maître l'exhausse en lui confiant les aventures de Mickey Mouse en comic strips afin de prendre la suite d'Ub Iwerks qui vient de quitter le studio. Son tout premier comic strip de Mickey Mouse remonte ainsi au 5 mai 1930. De 1932 à 1938, il prend la responsabilité, en plus des bandes quotidiennes en noir-et-blanc, des bandes dominicales, en couleur cette fois-ci. Il s’installe aussi à la tête du département Comic Strip de Disney de 1930 à 1946. Au fil du temps, les strips de Mickey passent d'histoires longues à suivre vers des gags journaliers. Il continuera à scénariser et illustrer les aventures de Mickey en bandes dessinées jusqu'en 1975, année où il prend sa retraite.

Floyd Gottfredson dessine ici la superbe adaptation Lambert, le Lion Bêlant et scénarise celle de La Belle au Bois Dormant ainsi que The Seven Dwarfs & The Witch Queen, toutes deux dessinées par Julius Svendsen. Cette dernière histoire est intéressante car il s'agit d'un récit inédit autour de Blanche Neige et les Sept Nains. Lors de la ressortie du film de 1937, les studios Disney décident en effet de proposer cette petite histoire dans Walt Disney's Treasury of Classic Tales afin de promouvoir le retour de la première Princesse Disney dans les salles de cinéma. La sorcière rend six des sept nains aussi petits que des souris et c'est à Simplet de venir les sauver. Le même procédé est appliqué pour l'histoire Gus & Jaq, dessinée par Ken Hultgren, pour soutenir une ressortie de Cendrillon. Là, Gus, Jaq ainsi que leurs amis souris affrontent Lucifer pour essayer de retrouver une broche appartenant à Cendrillon. Toutes ces histoires sont aussi amusantes que sympathiques avec un dessin simple mais parfaitement réussi. Elles sont bien plus agréables à lire que leurs pendants réalistes.

Ce deuxième volet de Walt Disney's Treasury of Classic Tales est à l'image du premier. Autant il est vraiment agréable de lire les histoires comiques, autant les adaptations des films à prises de vues réelles sont dispensables ; la seule exception étant celle de la petite écureuil Perri qui est de toute beauté.

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.