Plutopie

Plutopie
L'affiche
Titre original :
Plutopia
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 18 mai 1951
Série :
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Charles Nichols
Durée :
7 minutes
Disponibilité(s) en France :
Autre(s) disponibilité(s) aux États-Unis :

Le synopsis

Pendant un séjour à la montagne avec Mickey, Pluto rêve d'être à "Plutopia" un pays imaginaire où un chat réalise ses moindres désirs...

La critique

rédigée par
Publiée le 13 décembre 2018

Plutopie est l'avant-dernier cartoon de la série des Pluto. Et pourtant, c'est sûrement l'un des plus surréalistes.

Plutopie permet de retrouver Mickey qui amène son chien dans une retraite en forêt près des montagnes portant le nom de "Camp Utopia", le paradis des sportifs. Pluto découvre alors les environs et, ravi, court entre les arbres. Il arrive ainsi à une cabane et chasse un chat qui dormait là sur le paillasson. Le court-métrage est d'ailleurs l'occasion de retrouver le personnage de Milton, un chat siamois qui apparaît dans deux autres cartoons de Pluto, Pluto n'Aime Pas les Chats (1950) et Pluto, le Chat et la Dinde (1951). Pluto pénètre ensuite dans la maisonnette et se prélasse aussitôt sur le lit quand Mickey prend connaissance du règlement intérieur et notamment de l'interdiction faite aux chiens de rester dans les habitations, et l'obligation à l'extérieur, de porter une muselière. Le pauvre Pluto se retrouve donc mis dehors, la nuit compris. Pire encore, entre la laisse et la muselière, il n'arrive même pas à atteindre sa gamelle. Milton se fait alors un malin plaisir à venir le narguer et se venge en mangeant son repas avant de venir se blottir contre lui sur le paillasson d'où il avait été chassé.

Plutopie change ensuite radicalement de propos. Le cartoon part en effet dans une séquence fantasmagorique digne de la scène des éléphants roses dans Dumbo. Pluto s'y met à rêver et atterrit dans un pays surréaliste à mi-chemin entre le paradis et l'abstrait. Visuellement, la représentation est minimaliste sans décor mais avec des fonds monochromes tandis que les rares éléments présents, bâtiments et autres, sont juste dessinés via de simple traits sans couleur. Le chien de Mickey arrive devant ainsi une niche où Milton, habillé à la façon d'un majordome, lui ouvre la porte et prend la parole. C'est l'acteur Jim Backus qui lui prête ici sa voix.

Pluto commence d'abord par embêter le chat en l'attaquant ou en lui faisant un croque-en-jambe quand celui-ci lui apporte un bol de crème. Il ne se rend pas compte que le félin est en réalité à ses ordres et qu'il n'attend qu'une chose : se faire molester par son patron. Quand il renverse la nourriture de Pluto, le chat veut ainsi se flageller pour expier sa faute quitte à se tirer du plomb dans la tête grâce à un fusil. Heureusement, Pluto l'en empêche. Le chien remarque alors que plus il mord le chat, plus il lui donne à manger allant des saucisses aux steaks en passant par du poulet. Pluto mène une existence paradisiaque :  il est désormais traité comme un véritable pacha au point de s'empâter. Malheureusement, le rêve se termine quand Mickey réveille son chien. Pluto se croit pourtant toujours dedans et mort aussitôt la queue du vrai Milton...

La qualité de Plutopie s'explique en grande partie par la quantité impressionnante d'artistes de renom qui ont travaillé dessus. Parmi eux se trouve bien sûr le réalisateur Charles Nichols qui s'occupe de la destinée du chien de Mickey depuis des années déjà. À côté de lui, pas moins de trois animateurs exceptionnels s'affichent au générique : Norman "Norm" Ferguson, l'artiste qui a donné sa personnalité à Pluto, Fred Moore, à l'origine de la nouvelle apparence de Mickey, et Les Clark, l'un des Neuf Vieux Messieurs. Moins connu, mais tout aussi talentueux, il faut en outre souligner les superbes décors de Ray Huffine.

Plutopie est un cartoon aussi inventif qu'imagé. Une belle réussite pour l'un des tout derniers de la série Pluto.

Les personnages

1928
Cinéma

L'équipe du film

1907 • 1979
Animateur
1911 • 1952
Animateur
1901 • 1966
Producteur

Poursuivre la visite

1937 • 1951

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.