Titre original :
Zenimation - Season 1
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de mise en ligne USA :
Le 22 mai 2020 (Disney+)
Genre :
Animation 2D / Animation 3D
Création :
David Bess
Durée :
114 minutes
Zenimation - Autre(s) saison(s) :
Saison 01
Saison 02
Disponibilité(s) en France :

Liste et résumés des épisodes

1. Water
L'Eau
Genre : Episode télé
Série : Zenimation
Saison 1 Épisode 1
Date de diffusion USA : Le 22 mai 2020
Réalisé par : David Bess
Durée : 6 minutes
Une odyssée sonore et visuelle à travers les mers et océans animés par les Walt Disney Animation Studios.
2. Cityscapes
Les Paysages Urbains
Genre : Episode télé
Série : Zenimation
Saison 1 Épisode 2
Date de diffusion USA : Le 22 mai 2020
Réalisé par : David Bess
Durée : 6 minutes
Cet épisode emmène le spectateur à travers les marques de l’activité des hommes et des animaux anthropomorphes des films d’animation Disney.
3. Discovery
La Découverte
Genre : Episode télé
Série : Zenimation
Saison 1 Épisode 3
Date de diffusion USA : Le 22 mai 2020
Réalisé par : David Bess
Durée : 6 minutes
Les découvertes et les rencontres impromptues des personnages animés issus des studios d’animations Disney, dépeintes par les images et les bruitages.
4. Flight
Le Vol
Genre : Episode télé
Série : Zenimation
Saison 1 Épisode 4
Date de diffusion USA : Le 22 mai 2020
Réalisé par : David Bess
Durée : 7 minutes
Une anthologie des plus belles scènes de vol des Walt Disney Animation Studios.
5. Explore
L'Exploration
Genre : Episode télé
Série : Zenimation
Saison 1 Épisode 5
Date de diffusion USA : Le 22 mai 2020
Réalisé par : David Bess
Durée : 7 minutes
Départ vers les images et les sons accompagnant les personnages animés lors de leurs grands moments d’aventures et de découvertes.
6. Night
La Nuit
Genre : Episode télé
Série : Zenimation
Saison 1 Épisode 6
Date de diffusion USA : Le 22 mai 2020
Réalisé par : David Bess
Durée : 5 minutes
Un instant de tranquillité et de calme au fil des scènes de nuit des films d’animation Disney.
7. Nature
La Nature
Genre : Episode télé
Série : Zenimation
Saison 1 Épisode 7
Date de diffusion USA : Le 22 mai 2020
Réalisé par : David Bess
Durée : 8 minutes
Une compilation des représentations visuelles et sonores de la nature dans les films d’animation Disney.
8. Serenity
La Sérénité
Genre : Episode télé
Série : Zenimation
Saison 1 Épisode 8
Date de diffusion USA : Le 22 mai 2020
Réalisé par : David Bess
Durée : 5 minutes
Une succession de tableaux visuels et sonores desquels transparaît la quiétude des personnages animés.
9. Water Realms
Le Domaine de l'Eau
Genre : Episode télé
Série : Zenimation
Saison 1 Épisode 9
Date de diffusion USA : Le 22 mai 2020
Réalisé par : David Bess
Durée : 7 minutes
La rencontre entre les personnages issus des studios d’animation Disney et cet élément magnifique et indomptable qu’est l’eau.
10. Levity
La Légèreté
Genre : Episode télé
Série : Zenimation
Saison 1 Épisode 10
Date de diffusion USA : Le 22 mai 2020
Réalisé par : David Bess
Durée : 7 minutes
La représentation des manifestations physiques de l’air et la pesanteur par les animateurs Disney, sublimée par leur mise en son.
11. Extended Edition
Version Longue
Genre : Episode télé
Série : Zenimation
Saison 1 Épisode 11
Date de diffusion USA : Le 22 mai 2020
Réalisé par : David Bess
Durée : 50 minutes
L’intégralité des 10 épisodes de Zenimation, les uns à la suite des autres, sans interruption.

La critique

rédigée par
Publiée le 04 janvier 2021

Zenimation est une série anthologique disponible sur Disney+ depuis le 22 mai 2020. Son titre, mot-valise créé à partir des mots “zen” et “animation”, donne le ton : il s’agit d'une compilation d’extraits des films d’animation des Walt Disney Animation Studios visant à apporter de la détente aux spectateurs. Seuls les images et les bruitages des extraits proposés sont en effet conservés. Les dix épisodes qui composent la série, ainsi que le onzième épisode qui est, lui, un enchaînement des dix premiers épisodes, ont en fait pour vocation de mettre en avant le travail des artistes en charge des effets sonores et visuels des studios Disney, tout en permettant au spectateur de profiter d’une ambiance relaxante, bercée par les sons et bruitages des extraits choisis par le créateur de la série, David Bess. Si l’idée de valoriser le travail, auquel tous les spectateurs ne prêtent pas nécessairement toujours attention, des artistes des studios d’animation Disney est tout à fait louable et intéressante, le format donné à la série la rend toutefois rapidement lassante.

La proposition d’un tel contenu peut en fait paraître très vite assez surprenante. Les extraits sont, il est vrai, présentés de façon très sobre, sans commentaires autres que les messages d’introduction et de fin d’épisode, rappelant le double objectif de relaxation et d’hommage poursuivi par cette anthologie, ainsi que le titre de l’épisode, annonçant la thématique qui va être suivie. Zenimation est donc un programme inattendu, original et surprenant, ne serait-ce que par son concept. Il faut dire que la relaxation par les effets sonores est une pratique de plus en plus répandue. Il suffit de taper “ASMR” (Autonomous Sensory Meridian Response, ou réponse sensorielle autonome culminante) dans un moteur de recherche pour s’apercevoir du succès retentissant de cette méthode de relaxation par les sons. De plus, les fans Disney sont toujours friands de contenus originaux, dédiés notamment à rendre hommage à des aspects parfois méconnus de leurs films d’animation préférés. Et c’est bien le cas pour Zenimation. Les séquences choisies sont en effet épurées et sorties de leur contexte narratif. Elles ne servent ici plus un récit mais sont présentées uniquement à titre contemplatif, afin de pouvoir profiter de leurs effets visuels, sans se concentrer sur l’action des personnages et le déroulement de l’intrigue. La musique et les voix couvrent en outre parfois les bruitages des films ; le fait de les avoir ôtées permettant réellement d’entendre les effets sonores et de les mettre en lumière.

Chacun des épisodes étant centré autour d’une thématique, les extraits choisis sont donc en lien direct avec celle-ci. À titre d’exemple, le premier épisode, intitulé L’Eau, compile des extraits dans lesquels cet élément apparaît visuellement, mais également par le biais des effets sonores. Y figurent ainsi des scènes extraites de La Petite Sirène, Vaiana, la Légende du Bout du Monde, Le Roi Lion ou encore La Reine des Neiges II. Le choix de traiter un thème par épisode permet aussi de donner une cohérence à l’ensemble des extraits choisis. Par ailleurs, David Bess a porté grand soin aux transitions d’une scène d’un film à une autre. L’épisode 8, Sérénité, permet ainsi d’allier les cloches du (Le) Bossu de Notre-Dame au gong de Mulan en toute fluidité. En revanche, il est à regretter que certaines thématiques se répètent d’un épisode à l’autre. L’épisode 9, Le Domaine de l’Eau, étant une sorte de suite à l’épisode 1, L’Eau. Il en va de même pour les épisodes 3 et 5, respectivement dédiés aux séquences mettant en scène La Découverte et L’Exploration.

En ce qui concerne le choix des films d'animation représentés dans cette série, il est clairement inégalitaire. Vaiana, la Légende du Bout du Monde se voit par exemple figurer dans la quasi totalité des épisodes, alors que certains films, qui auraient tout à fait leur place dans certains numéros, sont totalement absents de la série. C’est par exemple le cas de Pinocchio. Que ce soit dans l’épisode L’Eau ou encore et surtout dans celui intitulé La Nuit, sa présence aurait été tout à fait cohérente. De manière générale, les extraits choisis sont très majoritairement issus des productions réalisées depuis le début des années 1990. Les films d’animation plus anciens, comme La Belle au Bois Dormant, La Belle et le Clochard ou Peter Pan, sont en effet très peu utilisés. Cela peut se justifier par l’envie pas forcément juste de mettre en avant des effets visuels et sonores toujours plus impressionnants et réalistes, comme peuvent l’être ceux issus de Vaiana, la Légende du Bout du Monde ou encore de La Reine des Neiges II. Car le travail visuel dans les classiques d’animation plus anciens, certes moins spectaculaires, mériterait autant d’être valorisé. Cela permettrait également d’éviter cet effet un peu redondant ; voir des extraits provenant inlassablement des mêmes films d’animation provoquant un sentiment de lassitude au fil des épisodes.

Ces constats faits, il est intéressant de chercher à savoir si les objectifs fixés par le créateur de Zenimation sont atteints. Or très vite, il apparaît, malheureusement, qu'il n'en est rien. En ce qui concerne l’aspect relaxant, les bruitages ne permettent en effet que très rarement de l’obtenir. Les bruits des multiples transports et véhicules de l’épisode Les Paysages Urbains ou encore les aboiements de Volt dans l’épisode La Découverte peuvent difficilement être qualifiés de relaxants. Le seul épisode réellement zen est, en fait, celui consacré à La Nuit, la luminosité des séquences proposées étant très douce, de même que les sons. Concernant la mise en valeur des effets visuels et sonores, le résultat est lui aussi en demie-teinte. Il est vrai que le spectateur peut profiter de séquences visuelles magnifiques, comme celle d’Elsa tentant de rejoindre Athohallan dans La Reine des Neiges II. Il est sûr également que le programme permet de réaliser à quel point les bruitages sont présents à tous les instants, même s’ils sont parfois étouffés par la musique ou les voix, ou encore par l’attention portée sur le déroulement du film. Ils participent réellement à l’immersion et à la crédibilité des scènes en leur apportant une touche sensorielle concrète. Les bruissements de l’herbe foulée par Raiponce pour la première fois en descendant de sa tour ou le glissement du gant de Jane ôté par Tarzan permettent à l'evidence de donner corps à ces séquences, et Zenimation l’illustre parfaitement. Cependant, là où le bât blesse, c’est que cela génère une certaine frustration due à des questions laissées sans réponses : comment sont obtenus ces bruitages ou ces effets visuels ? À quelle étape de création sont-ils ajoutés ? Certes, Zenimation n’a pas vocation à revêtir un aspect documentaire, mais l’ajout de quelques éléments techniques à certains moments aurait apporté une réelle plus-value à l’ensemble. Il eut par exemple été pertinent d’incruster des vidéos de la réalisation de certains bruitages en parallèle d’une scène, ou encore des images de la conception de certains effets visuels comme l’éclairage ou la lumière.

Zenimation est donc un programme au concept original, mais qui n’a pas su tenir ses promesses et peut peiner à séduire un public autre que les fans inconditionnels. Bien que la durée des épisodes ne dépasse pas les 8 minutes, hormis la version longue, Zenimation plonge en effet rapidement ses spectateurs dans l’ennui. Le message que cette série cherche à transmettre, à savoir qu’il est parfois bon de prendre le temps de réellement contempler et écouter ce que les artistes visuels et sonores ont conçu pour les films d’animation, passe en revanche réellement et peut avoir un impact sur le spectateur.

Les personnages

1943
Cinéma

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.