Elsa
Date de création :
Le 27 novembre 2013
Nom Original :
Elsa
Créateur(s) :
Claire Keane
Bill Schwab
Mike Gabriel
Brittney Lee (conception du personnage)
Tony Smeed
Wayne Unten (supervision de l'animation)
Apparition :
Cinéma
Télévision
Jeux Vidéo
Parcs
Spectacle
Livres
Voix Originale(s) :
Idina Menzel (Elsa adulte)
Eva Bella (Elsa enfant dans La Reine des Neiges)
Spencer Lacey Ganus (Elsa adolescente dans La Reine des Neiges)
Voix Française(s) :
Anaïs Delva (La Reine des Neiges, La Reine des Neiges : Une Fête Givrée, La Reine des Neiges : Joyeuses Fêtes avec Olaf, Once Upon A Time - Il Était Une Fois)
Noémie Orphelin (Ralph 2.0)
Charlotte Hervieux (La Reine des Neiges II)
Interprète(s) :
Georgina Haig (Once Upon A Time - Il Était Une Fois)
Caissie Levy (La Reine des Neiges - Le musical)

Le portrait

Publié le 21 novembre 2019

Elsa, fille du Roi Agdar et de la Reine Idun d’Arendelle, sœur aînée de la princesse Anna, est le personnage principal de La Reine des Neiges (2013), 53ème Grand Classique des studios Disney.

Le film s’inspire de l'œuvre du danois Hans Christian Andersen (1805 - 1875). La Reine des Neiges (en danois, Sneedronningen) est ainsi un conte publié en 1844 dans le recueil Nouveaux Contes (Nye Eventyr) parlant de la lutte du bien contre le mal. Bien qu'il constitue l'un de ses plus longs, Andersen confesse l'avoir écrit en seulement cinq jours. Il fait en outre partie des œuvres de l'auteur que Walt Disney a essayé d'adapter de son vivant. En vain... Le récit est, en effet, trop violent pour être repris tel quel par Disney. Après plusieurs décennies à essayer de l'adapter, les Walt Disney Animation Studios ne concrétisent le projet qu’au début des années 2010. Plus qu’une adaptation littérale de l’histoire originelle, Chris Buck et Jennifer Lee, les réalisateurs du film, font alors de La Reine des Neiges un film inédit centré sur la relation entre deux sœurs, Elsa et Anna.

Elsa, la Reine des Neiges

Dotée depuis sa naissance de pouvoirs magiques qui lui permettent de contrôler la neige et la glace, dès lors que ses émotions ne les rendent pas incontrôlables, Elsa vit ce don comme une malédiction, un sortilège à l’origine de tous ses tourments.

Durant son enfance, les pouvoirs d’Elsa sont pourtant synonymes de jeux complices et de moments de bonheur partagés avec sa sœur cadette Anna : les deux princesses jouent ainsi à se rouler dans la poudreuse ou à confectionner des bonhommes de neige quelle que soit la saison… Jusqu’au jour où Elsa blesse accidentellement à la tête sa petite sœur. Après le rétablissement d’Anna grâce aux dons de guérisseur de Grand Pabbie, le patriarche des trolls, le roi et la reine d’Arendelle décident de couper leur aînée de tout contact avec l’extérieur, aussi bien pour la protéger de la peur et de l’hostilité que ses pouvoirs pourraient inspirer à autrui que pour préserver les gens, et particulièrement Anna, de sa magie dangereuse car incontrôlée. Elsa grandit alors tenue au secret de sa chambre, dans un château aux portes closes, et ce même après la tragique disparition en mer de ses parents. Elsa endure en réalité d’être séparée d’Anna qui, elle, ne comprend pas le changement d’attitude de son aînée à son encontre, d’autant que Grand Pabbie a ôté de la mémoire de la jeune princesse toute trace de la magie de sa sœur lorsqu’il lui a prodigué ses soins.

Après des années de vie recluse, durant lesquelles elle n’a eu de cesse d’essayer de contrôler en vain ses pouvoirs, Elsa atteint la majorité et doit être sacrée reine d’Arendelle : les portes du château d’Arendelle s’ouvrent alors de nouveau pour les festivités de son couronnement auxquelles sont conviés le peuple d’Arendelle et des dignitaires de nombreux pays étrangers. Persuadée par son père, depuis son plus jeune âge, qu’elle doit dissimuler ses pouvoirs et les cacher à tout le monde, Elsa redoute de ne pas y parvenir lors de la cérémonie. Or, dès lors qu’elle se laisse dépasser par ses sentiments, sa magie devient imprévisible et incontrôlable. Ainsi, si la jeune femme évite le pire en renfilant rapidement ses gants après avoir accepté sa nouvelle charge de Reine, alors que sa couronne et son sceptre se recouvraient déjà de glace, ses pouvoirs sont révélés aux yeux de tous pendant le cocktail donné en son honneur juste après. Se mettant en colère contre sa sœur Anna qui n’accepte pas qu’elle lui refuse sa bénédiction pour son mariage soudain avec le Prince Hans des Îles du Sud, elle projette sur le sol de la salle de réception des stalagmites de glace aiguisés devant ses convives médusés et terrorisés.

Effrayée par la réaction de ses invités dont certains, le Duc de Weselton en tête, crient à la sorcellerie, tandis que d’autres ne parviennent pas à masquer la peur qu’elle leur inspire, Elsa prend la fuite, abandonnant son trône et sa couronne. Elle ignore alors qu’elle vient de plonger le royaume d’Arendelle dans un hiver implacable et imprévisible, en plein cœur du mois de juillet. C’est dans la Montagne du Nord, désert de neige reculé de son royaume, qu’elle décide alors de s’établir. Seule dans cette étendue glacée, elle se sent enfin délivrée de ses tourments, libérée de ses maux intérieurs : se pensant désormais en paix avec sa magie, elle utilise ses pouvoirs pour se bâtir un palais et se vêtir d’une robe translucide et d’une couronne de glace. Elle est, dès lors, devenue la « reine des neiges ». L’apaisement est pourtant de courte durée : Elsa monarque est en effet de nouveau confrontée à ses démons lorsqu’elle se retrouve face à Anna, qui est parvenue à la retrouver grâce notamment à Olaf, le bonhomme des neiges que les deux sœurs avaient créé étant petites et auquel la « reine des neiges » a inconsciemment redonné vie en libérant sa magie au cœur de la Montagne du Nord. En voyant le bonhomme de neige, elle se remémore dans un premier temps son enfance heureuse et les jeux partagés avec sa cadette, avant que le souvenir de la nuit où elle la blessa accidentellement ne refasse surface et la convainque de ne pas regagner le château d’Arendelle comme la prie de le faire Anna. Ayant de nouveau l’impression d’être un danger pour ceux qu’elle aime, Elsa finit de se laisser gagner par la peur et la colère lorsqu’elle apprend enfin que sa magie a eu pour conséquence de plonger son royaume dans un hiver éternel : submergée par ses émotions, la reine est de nouveau incapable de maîtriser sa magie et blesse Anna d’un jet de glace au cœur…

Pour elle, plus de retour en arrière possible : elle crée un gigantesque golem des neiges, Guimauve, pour chasser définitivement et le plus loin possible de son palais sa sœur, Olaf et Kristoff, un baroudeur des montagnes qui accompagne Anna. Au château, s’inquiétant pour sa fiancée qu’il ne voit pas revenir de la Montagne du Nord, Hans prend la tête d’une expédition qui parvient rapidement au palais de glace d’Elsa. Alors que le prince des Îles du Sud et les gardes royaux d’Arendelle se battent contre Guimauve qui leur bloque l’accès, les Gardes du corps du Duc de Weselton pénètrent à l’intérieur, bien décidés à mener à bien la mission que leur maître leur a secrètement confié : abattre la reine Elsa et ainsi mettre un terme à sa sorcellerie. Comme à chaque fois qu’Elsa se sent menacée, sa magie prend le dessus sur elle : les deux hommes de main sont neutralisés par ses pouvoirs et ne doivent leur salut qu’à l’intervention de Hans qui parvient à raisonner la reine. Mais, alors qu’elle baisse sa garde, l’un des deux hommes tente de l’atteindre avec son arbalète ; son tir dévié par Hans, heurte l’un des lustres de glace du palais qui tombe sur Elsa et l’assomme. La reine légitime d’Arendelle regagne son château en tant que prisonnière.

Enfermée dans un donjon du château royal d’Arendelle, Elsa découvre, impuissante, le terrible spectacle de l’hiver rigoureux dans lequel ses pouvoirs magiques incontrôlés ont plongé le royaume. Sa magie prend finalement le meilleur sur ses chaînes et la reine, convaincue qu’elle ne peut mettre fin au sortilège, s’enfuit à travers les fjords pour rejoindre son palais de la Montagne du Nord. Ce faisant, elle déclenche une redoutable tempête de neige, révélant à Hans que sa prisonnière s’est évadée. Ayant rejoint Elsa au cœur du blizzard provoqué par sa magie, l'intriguant Prince lui ment en prétendant qu’Anna est morte à cause de la blessure qu’elle lui a infligée… En réalité, Anna est encore en vie et le prince des Îles du Sud l’a abandonnée, seule et mourante, dans une salle du château. Terrassée par la douleur et la culpabilité, Elsa vacille, mettant fin à la tempête de neige. Hans, manipulateur au possible, convoitant le trône d’Arendelle, a désormais l’occasion de devenir roi : il lui suffit pour cela de la tuer ! Mais, alors qu’il est sur le point de frapper la reine d’Arendelle de son épée, Anna, dans un dernier sursaut, s’interpose devant son aînée avant de se figer en statue de glace, la magie d’Elsa ayant achevé de s’emparer de son cœur.

Grand Pabbie l’avait prédit, seul un acte d’amour pourra guérir le cœur glacé d’Anna ! En risquant sa vie pour sauver sa sœur, c’est un tel geste que la jeune princesse vient d’accomplir ; la conséquence est immédiate, son cœur dégèle et Anna est saine et sauve. Les deux sœurs s’unissent alors pour neutraliser Hans et mettre un terme au sortilège d’hiver sans fin dont était victime leur royaume. Si des sentiments comme la peur ou la colère rendaient ses pouvoirs incontrôlables, l’amour, notamment celui qui l’unit à sa sœur Anna, est la clef pour que la « reine des neiges » puisse maîtriser sa magie. Réconciliée avec elle-même, Elsa l’est aussi avec ses sujets qui découvrent que les pouvoirs de leur reine peuvent aussi être bénéfiques, source de joie et de bonheur lorsqu’elle leur offre, en plein été, une gigantesque patinoire dans la cour du château. Retrouvant la charge qui lui revient de droit, celle de reine d’Arendelle, elle met fin aux accords d’échanges avec le royaume du Duc de Weselton et ordonne que le Prince Hans soit reconduit chez lui pour y être jugé pour sa traîtrise. Elle décide aussi de récompenser ceux qui ont contribué à rendre possible cette issue heureuse : Kristoff, le véritable amour de sa cadette, est nommé fournisseur de blocs de glace officiel du château, son renne Sven décoré et elle offre à Olaf un petit nuage de neige qui lui permettra de découvrir les joies de l’été sans jamais risquer de fondre.

Création du Personnage

Walt Disney avait déjà pensé adapter le conte de l’auteur danois Hans Christian Andersen en 1937 mais abandonne l’idée, ne voyant pas comment il pourrait donner vie au personnage de la Reine des Neiges. Dans l’histoire originelle, le personnage est, en effet, l’un des antagonistes des deux jeunes héros, Gerda et Kai : elle enlève ainsi le second après qu’il a été blessé au cœur par un éclat de glace provenant d’un miroir enchanté. Dans le récit d’Andersen, ses motivations ne paraissent d'ailleurs pas très claires et constituent une vraie source de problèmes pour une adaptation en long-métrage d’animation.


Dessins préparatoires du personnage d'Elsa signés Claire Keane

D’autres équipes d’artistes ont, par la suite, continué à buter sur le personnage de la Reine des Neiges et ce, jusqu’en 2011, où l’un des scénaristes réunis autour du réalisateur Chris Buck avance l’idée de faire du personnage la sœur de l’héroïne. La proposition est retenue et le scénario avance alors à grands pas même si jusqu’au début de l’année 2013, Elsa reste la méchante de l’intrigue ! Ce n’est, en effet, qu’avec l’arrivée de Jennifer Lee à la tête du projet, aux côtés de Chris Buck, qu’Elsa devient le personnage complexe et tourmenté, loin du traditionnel manichéisme entre le Bien et le Mal, que le grand public, les critiques et les professionnels du cinéma ont plébiscité. Les connaisseurs de l’œuvre d’Andersen ont alors vu en Elsa un personnage finalement plus proche de Kai que de la Reine des Neiges de l’auteur danois puisque, comme le jeune garçon du conte, elle est un être bon qui agit parfois de façon cruelle à cause d’un sortilège qui la dépasse.


Dessins préparatoires du personnage d'Elsa signés Claire Keane

L’apparence graphique d’Elsa a suivi les changements scénaristiques dont le personnage a fait l’objet. Avant d’avoir le design qu'il lui est connu aujourd’hui, elle a, en effet, été représentée comme une femme longiligne avec des expressions dramatiques et théâtrales, rappelant sur certains aspects d’illustres méchantes telles que Cruella d’Enfer (Les 101 Dalmatiens, 1961) ou Yzma (Kuzco, l’Empereur Mégalo, 2000). Plusieurs esquisses et modèles du personnage conçus par les artistes Claire Keane, Bill Schwab ou encore Mike Gabriel, la représentent ainsi avec des cheveux de couleur sombre, un visage plus dur et anguleux et même parfois une peau bleutée. Certains de ces dessins s'inspirent de femmes réelles, comme l'actrice et chanteuse Bette Midler, connue pour son rôle de Winifred Sanderson dans le film Hocus Pocus (1993) et la chanteuse britannique Amy Winehouse dont la voix et l'apparence particulières ont conquis de nombreux fans aux début des années 2000, avant son décès prématuré à l'âge de 27 ans en 2011. Ce n’est qu’après l’évolution du scénario que le design d’Elsa s’oriente vers sa version définitive. L'animation du personnage en 3D est, pour sa part, supervisée par Tony Smeed, déjà en charge dans le passé de Vanellope von Schweetz dans Les Mondes de Ralph (2012) et Nick Wilde dans Zootopie (2016).

Esquisses par Bill Schwab
Esquisses par Brittney Lee

Après des décennies de questionnements sur l'adaptation en animation d'une oeuvre majeure d'Andersen, les studios Disney sont ainsi parvenus à trouver la formule qui marche. Le public est rapidement conquis et réserve à La Reine des Neiges un accueil triomphal à travers le monde lui permettant de dépasser le milliard de dollars de recettes, écrasant tous ses mythiques concurrents sur son passage. La critique elle aussi tombe sous le charme d’Anna et d’Elsa et accorde à leurs aventures une pluie de récompenses avec notamment le fabuleux duo constitué du Golden Globe et de l’Oscar du Meilleur Film d’Animation.

Esquisses par Paul Briggs
Esquisses par Mike Gabriel
Autres Apparitions Audiovisuelles

Face à un public enthousiaste et demandeur, Disney a rapidement exploité de nouveau les personnages de La Reine des Neiges. Elsa est ainsi apparue dans plusieurs autres productions animées dérivées du film d'animation de 2013.


La Reine des Neiges : Une Fête Givrée (2015)

Elle est ainsi le personnage principal du court-métrage La Reine des Neiges : Une Fête Givrée (2015). S’évertuant à préparer pour sa sœur cadette Anna la plus grandiose des fêtes d’anniversaire surprise, elle est confrontée à la maladresse d’Olaf, Kristoff et Sven et, surtout, à un rhume qui la rend momentanément incapable de contrôler ses pouvoirs : à chacun de ses éternuements, elle donne vie, sans s’en apercevoir, à plusieurs petits bonhommes de neige, les Microlafs, turbulents et imprévisibles ! Bien décidée malgré tout à combler Anna, elle la tire du lit et l’aide à se préparer en modifiant sa robe avec sa magie avant de l’accompagner jusqu’au lieu de réception, dans la cour du château d’Arendelle. La fièvre se faisant peu à peu plus forte, Elsa est sur le point de s’évanouir alors même que la fête d’anniversaire n’a pas encore commencé. Déçue, Elsa est finalement rassurée en voyant sa sœur folle de joie, quelques instants plus tard, lorsqu’elle découvre tout ce que ses proches ont concocté pour son anniversaire, et ce malgré le désordre régnant ! Il est désormais temps pour elle d’aller se soigner et d’offrir à Anna le plus beau de tous les cadeaux à ses yeux : la possibilité de s’occuper d’elle, sa sœur qu’elle aime d’un amour indéfectible !


La Reine des Neiges : Joyeuses Fêtes avec Olaf (2017)

La Reine d’Arendelle est également l’un des personnages importants du moyen-métrage La Reine des Neiges : Joyeuses Fêtes avec Olaf (2017). D’abord attristée de réaliser qu’en raison de ses sortilèges et de la séparation imposée aux deux sœurs durant leur enfance, sa sœur Anna et elle n’ont pas de traditions de Noël contrairement à tous ses sujets, Elsa finit par réaliser qu’Olaf les a toujours unies au cours de ces années et que c’est lui leur véritable « tradition familiale ».

it's a Small World - the animated series
(2013)
La Reine des Neiges : Magie des Aurores Boréales
(2016)

Elsa a aussi fait une apparition « clin d’œil » dans le quatrième épisode de la première saison de la série d’animation It's a Small World: The Animated Series, inspirée de la célèbre attraction des parcs à thèmes Disney, dont la diffusion a débuté en 2014. Elle peut être aperçue, en compagnie de sa sœur Anna, en train de confectionner le bonhomme de neige Olaf. Le personnage est visible aussi dans le court-métrage animé LEGO, La Reine des Neiges : Magie des Aurores Boréales, dans lequel tous prennent l'apparence caractéristique des figurines : diffusé à la télévision à partir du 9 décembre 2016 sur les chaînes Disney Channel et Disney XD, d'abord comme une mini-série de quatre épisodes de 5 minutes, il est ensuite finalement monté comme un special de 22 minutes. La reine d’Arendelle est également l’une des protagonistes des premiers épisodes de la quatrième saison de Once Upon a Time - Il Était Une Fois, une série live d’ABC (2011-2018) qui reprend l’histoire du Grand Classique là où elle s’était arrêtée. Campée par l’actrice Georgina Haig, Elsa est présente aux côtés des autres principaux personnages du film d’animation.


Once Upon A Time - Il Était Une Fois (2014)

En 2018, Elsa signe une courte apparition aux côtés de toutes les autres princesses Disney (Blanche Neige, Cendrillon, Aurore, Ariel, Belle, Jasmine, Pocahontas, Mulan, Tiana, Raiponce, Mérida, Vaiana et sa soeur Anna) dans le Grand Classique Ralph 2.0. Dans le monde de l’Internet, les princesses travaillent toutes pour le site Oh My Disney, venant régulièrement à la rencontre des internautes avant de se retirer dans leurs appartements privés pour refaire le monde entre elles. Lorsque, poursuivie par une armée de Stormtroopers, la jeune Vanellope von Schweetz se réfugie dans les backstages du site, elle tombe ainsi au milieu de la bande de princesses vêtues de leurs robes royales. Perçue comme une intruse, Vanellope tente d’expliquer qu’elle aussi est une princesse, mais reçoit une salve de questions pour justifier de sa condition royale. Elsa lui demande notamment si ses mains sont magiques. Quelques instants plus tard, convaincues que la jeune fille est l'une des leurs, les princesses remarquent ses vêtements décontractés et décident d'en faire autant. Elsa troque ainsi sa robe bleu glacier au profit d’un sweat sur lequel il est inscrit « Just let it go », en hommage à la célèbre chanson qu’elle chante dans le Grand Classique. Alors qu’elles discutent avec Vanellope, les princesses sont interrompues par le robot C-3PO qui vient leur annoncer qu’un nouveau questionnaire « Quelle princesse Disney êtes-vous ? » sera lancé sur le net dans cinq minutes, les contraignant à retrouver leurs robes conventionnelles et à se préparer pour reprendre le travail. Cette séquence savoureuse, bien qu’elle ait fait l’objet de coupes par rapport à la version initialement prévue, voit ainsi Disney se moquer gentiment de toutes ses princesses, insistant sur leur formatage et leurs défauts. Plus tard, à la fin du film, les princesses font leur retour à l’écran, venant en aide à Ralph la Casse en le sauvant d’une possible chute mortelle. Réunies autour de lui, elles se présentent comme les amies de Vanellope tandis qu'Elsa explique que « les amis de Vanellope sont aussi nos amis ».


Ralph 2.0 (2018)

Enfin, en 2019, Elsa figure fort logiquement au casting de La Reine des Neiges II, une suite réussie des aventures de la reine d’Arendelle et de sa soeur Anna.


La Reine des Neiges II (2019)

Les Voix d'Elsa

Le succès du personnage d'Elsa auprès du public tient pour beaucoup à son interprétation vocale. En version originale, c’est l’extraordinaire Idina Menzel qui interprète Elsa adulte dans toutes ses apparitions animées, donnant toute l’intensité dramatique au personnage, tant dans ses prestations chantées que parlées. Actrice et chanteuse issue du monde des comédies musicales de Broadway, récompensée notamment pour son rôle d'Elphaba dans le musical Wicked, ainsi qu'à la télé pour sa participation à la série Glee, elle avait déjà prêté sa voix à deux personnages Disney avant d’incarner Elsa adulte dans La Reine des Neiges : Nancy Tremaine dans Il Était une Fois (2007) et la magicienne Circé dans un épisode de la série télévisée Hercule (1998-1999). Le 19 novembre 2019, trois jours avant la sortie officielle de La Reine des Neiges II, l’actrice a reçu son étoile sur le célèbre Hollywood Walk of Fame, aux côtés de Kristen Bell, voix originale d’Anna, sa sœur à l’écran.

Idina Menzel
Anaïs Delva

Dans la version française de La Reine des Neiges, Elsa adulte est doublée par la chanteuse et comédienne Anaïs Delva, dont l’interprétation de la chanson Libérée, Délivrée a été saluée par la critique. En 2015, elle sort ainsi un album solo, Anaïs Delva et les Princesses Disney, dans lequel elle reprend des chansons Disney populaires. Elle double de nouveau Elsa dans le court-métrage La Reine des Neiges : Une Fête Givrée, le moyen-métrage La Reine des Neiges : Joyeuses Fêtes avec Olaf et la série live Once Upon a Time - Il Était Une Fois. À la suite d’un désaccord avec The Walt Disney Company - France, elle cesse ensuite sa collaboration sur le personnage. Elsa se voit alors interprétée par la comédienne spécialiste du doublage Noémie Orphelin dans Ralph 2.0, et par la chanteuse et comédienne Charlotte Hervieux dans La Reine des Neiges II.

Noémie Orphelin
Charlotte Hervieux
Libérée, Délivrée : symbole des tourments du personnage

Si la bande originale de La Reine des Neiges a été plébiscitée par le grand public et les professionnels du cinéma, la chanson Libérée, délivrée (Let It Go en version originale) n’y est certainement pas pour rien ! Classique immédiat comme le furent en leurs temps Histoire Éternelle de La Belle et la BêteCe Rêve Bleu d'Aladdin ou Hakuna Matata du (Le) Roi Lion, la chanson est aussi un résumé virtuose des tourments de son interprète.

Cache tes pouvoirs, n'en parle pas
Fais attention, le secret survivra
Pas d'états d'âme, pas de tourments
De sentiments

Libérée, Délivrée
Je ne mentirai plus jamais
Libérée, Délivrée
C'est décidé, je m'en vais
J'ai laissé mon enfance en été
Perdue dans l'hiver
Le froid est pour moi,
Le prix de la liberté.

Libérée, Délivrée est entonnée par Elsa après qu’elle a fui le château d’Arendelle et trouvé refuge dans la Montagne du Nord. Là, seule dans un désert de neige, la reine aux pouvoirs magiques se sent en accord avec elle-même pour la première fois depuis bien longtemps : nul besoin de continuer à mentir, de dissimuler sa magie… En abandonnant son trône, Elsa pense mettre fin à son mal-être intérieur, à faire la paix avec sa magie et s’offre un palais et une tenue de règne faits de glace. Et pourtant, la route sera encore bien longue avant que la « reine des neiges » ne vainque définitivement ses démons…

La chanson, interprétée magistralement par la chanteuse et comédienne Idina Menzel, triomphe lors de la cérémonie des Oscars 2014 où elle reçoit le trophée de la meilleure chanson originale. L’artiste Anaïs Delva, issue de l’univers de la comédie musicale, qui assume la chanson en version française, n’a pour sa part rien à envier à son homologue américaine tant son interprétation sans faille et son incontestable talent ont su faire de ce morceau un tube culte en France dont, sans nul doute, le succès n’est pas prêt de se démentir.

Au Delà de l'Animation

Au-delà de ses apparitions cinématographiques et télévisées, Elsa est apparue dans plusieurs jeux vidéo sortis depuis 2013. Elle figure notamment dans le jeu de plate-forme Disney INFINITY développé par Avalanche Software, dans lequel les joueurs mettent en scène leurs personnages Disney préférés, associés à des figurines (Elsa disposant évidemment de la sienne), dans plusieurs univers. La reine des neiges intervient aussi dans le jeu Kingdom Hearts III (Square Enix, 2019), dans lequel le célèbre trio formé de Sora, Donald et Dingo explore le monde d’Arendelle. Plus récemment, elle figure dans des opus développés pour smartphones, comme Disney Magic Kingdom (Gameloft, 2016), Disney Emoji Blitz (Disney Mobile, 2016) et Disney Heroes: Battle Mode (PerBlue, 2018).

Disney INFINITY
Kingdom Hearts III

L'histoire de La Reine des Neiges a aussi été déclinée dans le domaine de l'édition. En 2016, Disney a notamment lancé une gamme de livres intitulés Frozen Northern Lights qui décline plusieurs aventures d'Elsa, Anna, Kristoff, Sven et Olaf dans le royaume d'Arendelle et qui ont inspiré le court-métrage animé LEGO, La Reine des Neiges : Magie des Aurores Boréales. Parmi les titres sortis, il peut être cité : Journey To The LightsOur Adventure Notebook, Kristoff's Crystal Adventure ou Let It Glow.

Après le succès rencontré par le film d’animation, il ne faut pas attendre bien longtemps pour qu’en janvier 2014, Bob Iger en personne annonce un projet de comédie musicale adaptée de La Reine des Neiges. Lancée en 2016, la production se révèle chaotique en raison de changements du metteur en scène et de l’actrice initialement choisie pour Elsa. La première du musical La Reine des Neiges (FROZEN The Musical en version originale) se tient le 17 août 2017 sur la scène du Denver Center of the Performing Arts dans une version d’essai avant son arrivée à Broadway, le 22 février 2018. C’est l’actrice canadienne Caissie Levy qui est alors choisie pour interpréter Elsa sur scène. Après avoir joué les rôles de Molly Jensen dans Ghost the Musical (2011-2012) et Fantine dans l’adaptation de Broadway de Les Misérables (2014-2015), elle incarne donc la Reine des Neiges dont le rôle est plus développé que dans le film d’animation. Deux nouvelles chansons en solo insistent ainsi sur les tourments du personnage : Dangerous to Dream au cours de laquelle Elsa s’interroge sur son statut de reine et sur la perte de sa liberté, et Monster dans laquelle elle se lamente de la tragédie qu’elle a causée en lançant son sort sur Arendelle. Avec sa voix puissante, Caissie Levy campe sur scène une Elsa convaincante.


Elsa dans la comédie musicale de Broadway

Elsa dans les Parcs à Thèmes

Dans le prolongement du succès de La Reine des Neiges au cinéma, Elsa est devenue un personnage très populaire dans les différents Parcs à thèmes Disney de par le monde. Elle apparaît le plus souvent en compagnie de sa sœur Anna et d’Olaf, au sein d’attractions et au cours de spectacles et de parades.

Anna & Elsa’s Royal Welcome
Frozen: Live at the Hyperion

À Disneyland Resort, Elsa et sa sœur rencontrent ainsi les visiteurs à Disney California Adventure, lors d’un évènement intitulé Anna & Elsa’s Royal Welcome. Dans le même Parc, les deux princesses apparaissent aussi sur scène lors du spectacle Frozen: Live at the Hyperion joué depuis 2016.

Disney's Festival of Fantasy Parade
Frozen Ever After

À Walt Disney World Resort, la Reine d’Arendelle apparaît sur l’un des chars de la Disney's Festival of Fantasy Parade du Parc Magic Kingdom. Dans le même Parc depuis 2016, le spectacle nocturne Once Upon A Time projeté sur le château contient en outre une séquence reprenant la chanson Let It Go chantée par Elsa. Ce show a lui-même remplacé Celebrate The Magic (2012-2016), au cours duquel les spectateurs revivaient notamment la création d’Olaf par Elsa, quand sa sœur et elles étaient encore de jeunes enfants. Dans le parc Epcot, au sein du pavillon Norway, une attraction de type « dark ride » inspirée du film d’animation La Reine des Neiges a ouvert ses portes en juin 2016, en remplacement de l’attraction Maelstrom. Intitulée Frozen Ever After, elle fait embarquer les visiteurs sur des drakkars pour les mener à Arendelle et leur faire revivre les grandes scènes du film d’animation. Elsa y apparaît ainsi plusieurs fois sous la forme d’Audio-Animatronics.

Disney's Festival of Fantasy Parade
Mickey et le Magicien

À Disneyland Paris, Elsa et Anna apparaissaient au cours de La Magie Disney en Parade ! (2012-2017), remplacée par la Disney Stars on Parade à l’occasion des 25 ans du Parc Disneyland. Sur sa parade diurne, les deux princesses s'invitent ensuite sur l’un des chars directement inspiré du film d’animation La Reine des Neiges. Elsa reprend également la chanson Libérée, Délivrée au cours du spectacle nocturne Disney Illuminations (depuis 2017) projeté sur Le Château de la Belle au Bois Dormant sachant qu'elle figurait déjà dans le spectacle précédent Disney Dreams! (2012-2017).
Dans le Parc Walt Disney Studios, Elsa apparaît avec Olaf au cours du spectacle Mickey et le Magicien, joué depuis 2016 dans l'Animagique Theater. En novembre 2019, l'ancienne attraction Art of Disney Animation du Parc Walt Disney Studios est quant à elle devenue Animation Celebration – La Reine des Neiges : Une Invitation Musicale. Les visiteurs pénètrent ainsi dans l'univers d'Arendelle et y rencontrent Sven et Kristoff dans des étables près de Chez Oaken, Commerce et Sauna, puis retrouvent Elsa et Anna dans le Palais des Glaces pour chanter avec eux les grands tubes du film d'animation. À la fin de l'aventure, ils peuvent rejoindre Olaf pour une séance photos et câlins. Auparavant, en février 2018, Disney annonce un projet d’expansion du second Parc parisien avec la construction à l'horizon 2022 de trois nouveaux univers, dont un inspiré de La Reine des Neiges. Elsa y trouvera certainement une place de choix, aux côtés des autres personnages du film d’animation et de ses suites.


Elsa à Disneyland Paris

Comme les autres Resorts Disney, le complexe parisien a exploité le succès du film d’animation au gré de diverses saisons spéciales inspirées de l’univers d’Arendelle et de ses personnages. Ainsi, dès l’hiver 2013, Disneyland Paris mise sur Elsa et les autres personnages de La Reine des Neiges, qui font leur apparition sur la parade diurne et le spectacle nocturne Disney Dreams! Fête Noël. En 2014, Elsa et Anna prennent leurs quartiers au Princess Pavilion. Pour la saison d’été 2015 intitulée Fête Givrée, le spectacle Chantons La Reine des Neiges est lancé sur la scène de The Chaparral Theater dans le Parc Disneyland. Les visiteurs y sont invités à entonner leurs chansons préférées avec les principaux personnages du film. Ce spectacle se voit reconduit pour la saison d’hiver 2017-2018. Enfin, profitant du succès à venir de La Reine des Neiges II, Disneyland Paris lance en janvier 2020 une nouvelle saison inspirée du monde d’Arendelle, intitulée Frozen Celebration

‘‘it’s a small world’’
(Tokyo Disneyland)
Mickey and the Wondrous Book
(Hong Kong Disneyland)

À Tokyo Disney Resort, Elsa, Anna et Olaf apparaissent en version poupées dans l’attraction ‘‘it’s a small world’’, depuis sa rénovation en 2018. Avant cela, depuis 2017, l’un des chars de la Tokyo Disneyland Electrical Parade: Dreamlights s'inspire du château de glace sur lequel Elsa figure aux côtés de sa soeur et d’Olaf. En janvier 2018, le Resort japonais lance une saison spéciale inspirée de La Reine des Neiges. Intitulée Anna and Elsa’s Frozen Fantasy, ce festival propose notamment la parade Frozen Fantasy Parade avec cinq chars sur lesquels défilent les personnages du film et le spectacle nocturne Frozen Forever projeté sur le château de Cendrillon.

À Hong Kong Disneyland Resort, Elsa apparaît depuis 2015 dans le spectacle Mickey and the Wondrous Book, similaire au show Mickey et le Magicien de Disneyland Paris. Comme pour le Resort parisien, un Land inspiré de La Reine des Neiges est en projet pour 2021 dans le Parc hongkongais.

Mickey’s Storybook Express
(Shanghai Disneyland)
Frozen, A Musical Spectacular
(Disney Wonder)

À Shanghai Disney Resort, Elsa figure sur l'un des chars de la Mickey’s Storybook Express, parade diurne lancée à l’ouverture du parc en 2016. Elle apparaît aussi au cours du spectacle nocturne Ignite the Dream: A Nighttime Spectacular of Magic and Light.

Enfin, Elsa assure le show dans Frozen, A Musical Spectacular à bord du navire Disney Wonder de la Disney Cruise Line.

Une Princesse Disney non Officielle

Fille du roi et de la reine d’Arendelle, Elsa est incontestablement une princesse - avant d’être elle-même érigée au rang de reine après la mort de ses parents - tout comme sa sœur Anna.

Elsa et Anna ne figurent toutefois pas au sein de la liste des Princesses Disney officielles issues des films d'animation Disney. La franchise Disney Princesses (Princess Disney en anglais) appartient en effet à The Walt Disney Company et se voit développée à partir de 1999 dans les magasins Disney Store afin de capitaliser sur le succès de ces héroïnes dans le domaine des produits dérivés. À son lancement, la franchise est composée de Blanche Neige, Cendrillon, Aurore, Ariel, Belle et Jasmine. En 2006, à la suite d'un concours de popularité réalisé auprès de fillettes âgées de 3 à 6 ans, Pocahontas et Mulan sont ajoutées à la liste, et ce, même si leur statut officiel de princesses peut porter à débat (si Pocahontas peut encore être considérée comme une princesse indienne, étant fille de chef d'une grande tribu, il n'en est pas de même pour Mulan dont le statut de princesse ne fait référence à rien de tangible).

Au fil des années, quatre princesses sont ajoutées selon les sorties de films : Tiana (couronnée le 14 mars 2010 au New York Palace Hotel de New York), Raiponce (couronnée le 2 octobre 2011 à Kensington Palace de Londres), Mérida (seule venue des Pixar Animation Studios et couronnée le 11 mai 2013 au Magic Kingdom de Walt Disney World Resort, en Floride) et enfin Vaiana (incluse dans la franchise en 2019).

Elsa et Anna n’ont en revanche pas été ajoutées à cette liste. La raison est avant tout commerciale : les produits de La Reine des Neiges continuent en effet de se vendre tout seuls sans avoir besoin d'être intégrés à la franchise globale Disney Princesses. Depuis décembre 2013, après la sortie du film et son incroyable succès, Disney a en effet lancé une franchise spécifique Frozen dédiée exclusivement aux produits dérivés du film. Parmi eux, les poupées et autres jouets à l’effigie d’Elsa et Anna trouvent une place de choix et n'ont aucune raison de se voir déclinés via une franchise différente.

Personnage foncièrement bon mais qui agit parfois de façon maladroite voire brutale en raison de son pouvoir, Elsa est une princesse Disney comparable à aucune autre. Elle a incontestablement marqué le public grâce au succès phénoménal de la chanson Let It Go (Libérée, Délivrée) et à l’interprétation magistrale du personnage par Idina Menzel en version originale et Anaïs Delva en français.
Héroïne complexe traversée par ses nombreux tourments, Elsa ne s’accomplit pleinement que par le duo qu’elle forme avec sa soeur Anna qui est, elle, bien plus proche de l’archétype de la princesse Disney connu jusqu’à présent. Il n'empêche, Elsa a tout pour continuer à faire rêver des générations entières de petits et grands, dans la pure tradition des héroïnes Disney.

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.