Battlefront II
L'Escouade Inferno

Battlefront II : L'Escouade Inferno
La couverture
Titre original :
Battlefront II : Inferno Squad
Éditeur :
Pocket
Date de publication France :
Le 25 avril 2019
Genre :
Science-fiction
Label :
Star Wars - Univers Officiel
Auteur(s) :
Christie Golden
Autre(s) Date(s) de Publication :
Del Rey (US) : Le 25 juillet 2017
Nombre de pages :
384

Le synopsis

An 0 après la Bataille de Yavin (Univers Officiel)
Si la Rébellion a des héros comme Luke Skywalker, la Princesse Leia ou Jyn Erso, l'Empire a, lui, l'Escouade Inferno... 
Le vol humiliant des plans de l'Étoile de la Mort et la destruction de la station de combat placent l'Empire dans l'embarras et la défensive. En réponse, la Marine Impériale autorise la mise en formation d'une élite de soldats connue sous le nom d'Escouade Inferno. Sa mission est claire : éliminer les derniers Partisans de Saw Gerrera qui, malgré la mort de leur chef, poursuivent son œuvre extrémiste, bien décidés à contrarier l'Empire, quel qu'en soit le prix. L'élite impériale doit ainsi prouver sa valeur et légitimité en menant à bien une opération d'infiltration...

La critique

rédigée par
Publiée le 31 mai 2019

Alors que le roman Battlefront : Twilight Company avait été un calvaire à lire, Battlefront II : L'Escouade Inferno offre lui une lecture vraiment plaisante dont la réussite repose sur un récit allant à l'opposé de ce qui est attendu de lui. Au lieu d'une aventure guerrière, il propose en effet une épopée psychologique où la frontière entre le bien et le mal, la justice et la vengeance, est bien mince...

Le roman est écrit par Christie Golden. Née le 21 novembre 1963 à Atlanta en Géorgie, elle est une romancière américaine de science-fiction, de fantastique et d'horreur. Son premier livre, Le Vampire des Brumes, remonte en 1991 et débute une série, Ravenloft, basée sur le jeu de rôle Donjons et Dragons. Elle va ainsi bâtir toute sa carrière sur l'écriture tournant autour d'univers connus tirés de jeux vidéo comme World of Warcraft ou Assassin's Creed mais aussi de la télévision comme Star Trek. Elle signe aussi des romans développés sur un univers inédit à l'image de la trilogie de Fantasy, The Final Dance, dont deux volumes sont traduits en français : La Légende du Dragon et La Légende des Glaces. Pour Star Wars, l'auteure se charge de trois des neufs romans de la série Légendes, Le Destin des Jedi : Présage, Alliés et Ascension ainsi que de trois nouvelles liées elles aussi à la série. Pour l'univers Canon, elle livre le roman Sombre Apprenti ainsi que de la nouvelle Âmes Sœurs qui lui sert de prélude.

Star Wars : Battlefront II est, à la base, un jeu vidéo de tir qui est une suite de Star Wars : Battlefront sorti en 2015. Édité par Electronic Arts (EA) et développé par DICE, Criterion Games et Motive Studios, l'opus est disponible le 17 novembre 2017 sur Windows, PlayStation 4 et Xbox One. L'histoire débute après les événements du film Star Wars : Le Retour du Jedi, alors que l'Étoile de la Mort vient d'être détruite près de la lune forestière d'Endor emportant avec elle l'Empereur Palpatine laissant ainsi l'Empire sans dirigeant. Un soldat d'élite impériale, Iden Versio, commandante de l'Escouade Inferno composée de Gideon Hask et Del Meeko, est alors bien décidée à venger la mort de son souverain. Le roman Battlefront II : L'Escouade Inferno forme ainsi une préquelle au jeu vidéo en proposant de revenir sur la formation de cette fameuse escouade.

Le récit raconte ainsi comment Iden Versio échappe miraculeusement à la mort après la destruction de la première Étoile de la Mort près de la lune de Yavin IV. Son père, l'amiral Versio décide alors de monter une équipe d'élite en plaçant sa fille à sa tête. ll lui adjoint le meilleur ami de la jeune fille et pilote émérite, Gideon Hask ; l'ingénieur Del Meeko ; Seyn Marana une spécialiste du contre-espionnage. Ainsi, dès le début du roman, l'incroyable construction de ses personnages a de quoi impressionner le lecteur qui rentre dans le quotidien de cette escouade impériale et commence à en apprécier les membres. Il faut dire que la romancière l'invite aussitôt de l'autre côté de la barrière, celle qui est admise par tous comme réunissant les méchants ou les mauvais : les Impériaux. En faisant cela, elle rend son récit beaucoup moins manichéen. Les soldats de l'Empire ne peuvent, par exemple, pas s'empêcher d'avoir des réflexions sur la destruction d'Alderaan et les millions d'innocents qui ont été tués (un constat avec lequel ils ne sont pas très à l'aise et qu'ils essayent de justifier pour le bien de l'Empire). Il y a aussi et évidemment dans l'explosion de l'Étoile de la Mort, le sort de millions de soldats, certains étant leurs amis. Ces réflexions avaient été déjà posées dans le roman Étoiles Perdues mais Battlefront II : L'Escouade Inferno revient dessus à travers ses quatre militaires. Quels nombre de morts, quels types, militaire ou civils, enfants ou adultes, sont nécessaires ou acceptables pour servir sa cause ou sa patrie ? Où sont les limites entre meurtrier, terroriste et militaire ? Ce sont justement ces questions que le roman pose en brouillant les frontières entre bons et méchants, justice et vengeance, et où finalement tout dépend de l'histoire et des valeurs des personnages, et non de leur appartenance à un camp.

Le récit commence donc doucement par une première mission d'infiltration où l'escouade se fait la main en arrêtant un dignitaire impérial corrompu. Ensuite, le roman rentre dans le vif du sujet quand les membres du commando doivent se faire passer pour des Rêveurs, une bande de rebelles terroristes partisans de feu Saw Gerrera. Cette mission d'espionnage est passionnante car chacun des membres va arriver dans le groupe rebelle par une porte détournée et le lecteur suit chacun de leur parcours. Afin de mieux piéger les Rêveurs, les infiltrés de l'Escouade Inferno sont ainsi obligés de se faire accepter individuellement, de fraterniser puis d'accomplir des missions qui vont à l'encontre de ce qu'ils ont toujours défendu. Mais ils doivent se résigner à faire des sacrifices humains "acceptables" pour atteindre leur objectif. Sauf qu'au fur et à mesure de leur périple, ils se rendent compte, du moins pour certains, que tous ces partisans rebelles ne sont pas tous mauvais mais qu'ils ont juste des valeurs et des croyances différentes. Là encore, l'auteure dessine une frontière trouble car le lecteur de prime abord aurait tendance à détester cet escadron de l'Empire qui est censé représenter le mal. Mais la description des personnalités est tellement bien faite qu'il est impossible de ne pas s'attacher à certains de ses personnages. Même un être aussi froid et calculateur que l'amiral Versio, qui a envoyé sa propre fille au front, peut avoir des éclairs d'humanité touchants. De même, parmi les Rêveurs, si certains des membres sont vraiment sympathiques comme Dahna la femelle Twi'lek, Piikow le vieux Chadra-Fan ou encore le Mentor, un vieil humain qui semble cacher son passé, d'autres à l'image de l'humain Staven qui tient le rôle du chef du groupe sont vraiment détestables. Certes les Rebelles font partie des gentils, du moins dans la mythologie Star Wars, mais quand le responsable des Rêveurs décide de faire sauter un immeuble rempli d'enfants innocents, il est vraiment difficile de lui accorder de l'estime...

L'autre grande réussite de Battlefront II : L'Escouade Inferno est sa capacité à lier le roman avec de nombreux autres œuvres de l'Univers Étendu Star Wars. Alors bien sûr, le livre introduit des personnages du jeu. Il mène aussi des références à Star Wars : Un Nouvel Espoir et, intensément, à Rogue One : A Star Wars Story. Le livre revient en outre sur un personnage rencontré nombre de fois dans plusieurs saisons de la série télévisée, Star Wars : The Clone Wars. Enfin, il utilise certains personnages entr'aperçus dans d'autres livres comme Sombre Apprenti ou Soulèvement Rebelle. Christie Golden parvient ainsi à lier plusieurs médias de la saga tout en proposant une histoire riche et intrigante. Son style est fluide à souhait et son roman se lit avec un plaisir indéniable. La fin est, qui plus est, douce amère et prépare à merveille les événements qui se se dérouleront dans le jeu vidéo. En réalité, la seule chose qui peut être reprochée ici est le manque d'envergure des péripéties. Tout se déroule dans un petit cercle aussi bien par rapport à la galaxie que du point de vue de la Rébellion. Les Rêveurs restent un petit groupe isolé de rebelles dont les actions sont, au final, assez anecdotiques par rapport au destin galactique qui se joue par ailleurs. Mais c'est aussi peut-être ce qui rend ces personnages foncièrement humains : le fait de n'être que des grains de sables dans un canevas qui les dépasse.

Battlefront II : L'Escouade Inferno est un livre passionnant qui vaut pour le développement de la psychologie de ses personnages et la frontière floue où il situe la morale de chacun d'entre eux. Sa réussite est qu'il est impossible pour le lecteur de les adorer ou de les détester totalement.

Poursuivre la visite

1985 • 2019

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.