Les Tempêtes de Crait

Les Tempêtes de Crait
La couverture
Éditeur :
Panini Comics
Date de publication France :
Le 13 janvier 2021
Genre :
Comics
Auteur(s) :
Ben Acker (Scénariste)
Ben Blacker (Scénariste)
Mike Mayhew (Dessinateur)
Nombre de pages :
32

Le sommaire

L'Histoire :
• Les Tempêtes de Crait : The Last Jedi : Storms of Crait (27/12/2017)

La critique

rédigée par
Publiée le 01 juillet 2021

Les Tempêtes de Crait est le troisième one shot de la franchise Star Wars depuis la reprise de la gestion des comics par Marvel en 2015. Un one shot est ainsi une bande dessinée qui n'appartient à aucune série et qui a été publiée en un seul issue, là où une mini-série s'étale, elle, sur quatre à cinq issues et une série régulière sur au moins une dizaine.

Ben Acker et Ben Blacker sont un duo de scénaristes qui travaillent ensemble depuis le début des années 2000. Ils ont notamment écrit des séries télévisées comme Supernatural mais aussi des comics chez Marvel comme Deadpool V Gambit ou Thunderbolts. Côté Star Wars, ils sont assez hétéroclites dans leurs projets, passant de la série de romans jeunesse Join the Resistance à la nouvelle Bump dans le recueil From a Certain Point of View sans négliger des scénarios de comics. Sur ces derniers, ils travaillent à la fois pour l'éditeur IDW avec le récit unique Histoire de l'Espace Sauvage : « Le Bon, la Brute et le Rebelle » dans la série Star Wars Aventures mais également pour Marvel pour deux one-shots : Les Tempêtes de Crait et Ennemi Public Numéro Un.

Le dessinateur Mike Mayhew est, quant à lui, un artiste réaliste américain qui a collaboré avec de nombreux éditeurs dont DC Comics (Justice League) et Marvel (Avengers). Pour la saga Star Wars, il commence par illustrer le récit Légendes La Guerre des Étoiles chez Dark Horse, basé sur le premier jet du scénario de George Lucas, avant de travailler pour Marvel d'abord sur différentes couvertures puis sur de petits récits comme Extrait du Journal du Vieux Ben Kenobi avant de se voir proposer de dessiner le one-shot Les Tempêtes de Crait.

Afin de surfer sur la sortie du film Star Wars : Les Derniers Jedi, Marvel propose donc le comics, très marketing, Les Tempêtes de Crait. Le souci est que cette courte histoire est incroyablement décevante. En surface pourtant, le récit se tient et permet aux lecteurs occasionnels de l'Univers Étendu de passer un bon moment en retrouvant des décors du film. Le comics s'offre même d'être drôle par moment, notamment avec la scène de Wedge Antilles. Mais il en est tout autre pour le fan Star Wars qui décide de creuser un peu ce qu'il vient de lire : il se rend en effet compte que le scénario est bourré d'incohérences ; non seulement avec le film mais également avec le roman de Claudia Gray Leia : Princesse d'Alderaan, sorti peu avant pour préparer la venue du long-métrage. Ainsi, Leia Organa donne ici l'impression d'à peine connaître la planète alors qu'elle y est déjà allée dans le roman. Le film révèle en outre que Crait possède une ancienne base de l'Alliance Rebelle, alors que le comics raconte que Leia, Han Solo et Luke Skywalker sont venus vérifier s'ils pouvaient installer une base mais que la trahison d'un supposé ami tout autant que l'environnement inhospitalier ont fait capoter le projet. En résumé, Les Tempêtes de Crait ne fait que contredire les autres œuvres Star Wars auxquelles il est pourtant censé être attaché ; comme si le scénario avait été écrit à la va-vite sur un coin de table. En plus, le récit, qui se situe chronologiquement entre Des Rebelles Naufragés et Les Cendres de Jedha de la série de comics Star Wars, semble plus être un épisode dans la continuité des autres issues qu'une histoire totalement indépendante. Finalement, ce qui sauve cette aventure du naufrage total est qu'elle est plutôt rythmée et permet de revenir sur une planète visuellement emblématique.

Si le scénario est bâclé, le dessin remonte fort heureusement le niveau. Mike Mayhew restitue un dessin très réaliste qui se rapproche beaucoup de ceux de Salvador Larroca. Mais à la différence de ce dernier, les visages des héros semblent plus naturels et moins décalqués. En particulier, Leia, Han, Mon Mothma et Wedge Antilles affichent des expressions bluffantes sans que le rendu ne soit mécanique. Luke, en revanche, est plus décevant, donnant l'impression d'avoir les traits changeants et se trouvant même méconnaissable en fonction des cases. Les décors, que ce soit les vaisseaux spatiaux ou la planète minérale, sont eux aussi, très convaincants. Enfin, les scènes de combats contre l'escadron de stormtroopers SCAR sont superbement chorégraphiées tandis que l'utilisation de la couleur profite à merveille des contrastes de la planète Crait entre le gris du sel et le rouge des cristaux.

Les Tempêtes de Crait est un comics au bilan en demi-teinte. Porté par de beaux dessins et un récit lambda mais efficace en surface, il commet la faute impardonnable de contredire le film qu'il est censé promouvoir et tout autant le roman qui lui est directement lié.

À noter :
En France, Les Tempêtes de Crait a été publié dans le recueil Les Secrets de la Galaxie.

Poursuivre la visite

1985 • 2021

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.