The Pocahontas Pre-Parade

The Pocahontas Pre-Parade
Vue d'ensemble
Nom anglophone :
The Pocahontas Pre-Parade
Date d'ouverture :
Novembre 1995
Date de fermeture :
1996
Type d'attraction :
Parade
Durée :
6 minutes

Le synopsis

Dans le Nouveau Monde, deux univers que tout oppose se rencontrent : celui des colons anglais à la recherche de richesses, et celui des Amérindiens natifs de cette terre...

L'expérience

Virginia Company - Le Susan Constant
Genre : Char
Période : Novembre 1995 - 1996
Chansons : Virginia Company
Bravant les flots de l’océan Atlantique, le Susan Constant, navire de la Virginia Company mené par le gouverneur Ratcliffe, accoste dans le Nouveau Monde. L’équipage, composé de modestes Anglais en quête d’une vie meilleure, ouvre joyeusement la voie sur l'hymne de leur garnison, pelles à la main : c’est certain, dans cet endroit, il y a de l’or à trouver et leur fortune sera faite ! Leur vaisseau les suit, avec le gouverneur en personne à la proue, qui observe de son regard perçant les alentours en caressant distraitement son petit carlin à l’air boudeur, Percy.
La Tribu Powhatan - Grand-Mère Feuillage
Genre : Char
Période : Novembre 1995 - 1996
Chansons : Steady as the Beating Drum
Les Anglais sont suivis de la tribu Powhatan, Amérindiens natifs du Nouveau Monde, vêtus de leurs tenues traditionnelles. Plus sages dans leurs mouvements, ils accueillent les visiteurs au son calme des tam-tams. La fille du chef ne semble pourtant pas être parmi eux…

En effet, fidèle à son esprit libre, Pocahontas a déjà fait la rencontre du Capitaine John Smith, Anglais fraîchement débarqué avec la Virginia Company ! Elle navigue avec lui à bord de son canoë pour lui faire découvrir les merveilles de son univers, et notamment la mystérieuse Grand-Mère Feuillage, esprit chamanique habitant un saule pleureur et confidente de la jeune femme. Des écureuils, des tortues ainsi que des loutres suivent cette embarcation à la tête de laquelle se trouvent également Meiko, raton-laveur farceur et fidèle compagnon de Pocahontas, qui fait le signe Wingapo du bras afin de saluer les badauds, et Flit, petit colibri au fort caractère.

La critique

rédigée par Victoire Beretton
Publiée le 22 novembre 2020

Le 22 novembre 1995, le dernier-né des studios d’animation Disney fait son entrée dans les salles de cinéma françaises : cinq mois après la sortie américaine, Pocahontas, une Légende Indienne est en effet proposé au public tricolore à l’occasion des fêtes de fin d’année. 

Alors que Disneyland Paris a ouvert ses portes seulement trois ans auparavant, la synergie entre la branche cinéma de The Walt Disney Company France et la division Parks & Resorts a été à plusieurs reprises exploitée pour les sorties de films d’animation : ainsi dès novembre 1992, un mois après sa sortie au cinéma, La Belle et la Bête a eu droit à un char dédié sur La Parade de Noël ; en 1994 Aladdin a bénéficié d’une mini-parade, La Parade d’Aladdin (même si, étonnamment, cette Parade a tourné un peu plus d’un an après la sortie au cinéma en décembre 1992 du film d’animation éponyme) ; et en fin d’année de 1994, faisant écho à la sortie au cinéma du Roi Lion, The Lion King Pre-Parade a également fait l’ouverture de La Parade de Noël. Cette logique d’accompagner les sorties de nouveaux films d’animation d’une mini-parade existe également dans les Parcs Disney aux États-Unis ; à Disneyland, à Anaheim, Aladdin et Le Roi Lion avaient tous deux bénéficié d’une promotion en parade avec Aladdin’s Royal Caravan de 1993 à 1994 et The Lion King Celebration de 1994 à 1995. Cependant outre-Atlantique, Pocahontas, une Légende Indienne, bien qu'intrinsèquement lié à l’histoire profonde des États-Unis, n’a pas bénéficié de ce dispositif, faisant de The Pocahontas Pre-Parade un événement unique et propre à Disneyland Paris.

Pour la promotion de ce nouveau film d’animation, les Imagineers Disney ont joué sur la dualité qui oppose les colons anglais aux Amérindiens pendant le film et proposent une Parade composée de deux chars consacrés à Pocahontas, une Légende Indienne, en amont de La Parade des Princesses, qui avait alors remplacé La Parade Disney. La première partie de The Pocahontas Pre-Parade commence donc avec les personnages de la Virginia Company, qui portent les casques et pelles qu’ils arborent notamment pendant les scènes musicales de L’Or de Virginie et Des Sauvages. Le char représentant le Susan Constant, le navire sur lequel ils voyagent de Londres à l’Amérique du Nord, impressionnant de par sa taille et son sens du détail, compte à son bord le grand méchant du film, le Gouverneur John Ratcliffe. S'il n’a pas de dialogue parlé au cours de cette parade, il laisse transparaître à travers son costume et ses gestes son antagonisme dans le film. La seconde partie de The Pocahontas Pre-Parade est encore plus grandiose et représente la cerise sur le gâteau de cette courte animation : les danseurs représentant la tribu Powhatan, d’une part, permettent une immersion encore plus complète dans l’ambiance du film d’animation ; mais surtout, le deuxième char qui abrite l’héroïne du film et son amour de colon est remarquable dans sa conception et ses détails. La représentation de Grand-Mère Feuillage est d’une taille spectaculaire et surtout, animée, comme si Grand-Mère Feuillage chantait en chœur avec la tribu Powhatan ! Ce n’est d’ailleurs pas le seul élément animé de ce char, puisque Meiko, représenté via un Audio-Animatronic et non un Personnage incarné comme cela sera le cas dans des événements ultérieurs, bouge le bras pour reproduire le signe indien qui signifie "Bonjour" et que Pocahontas apprend à John Smith dans l’une des scènes les plus cultes du film. Enfin, avoir réuni Pocahontas et John Smith dans le même canoë permet d’installer la tolérance mutuelle qui va définir leur relation malgré leurs différences, et d’induire l’histoire d’amour qui se développe entre eux au cours du long-métrage.

Si les chars de The Pocahontas Pre-Parade sont tout à fait admirables de par leur conception et qualité d'exécution, cette mini-parade pèche toutefois sur le plan sonore. Il est étonnant que les deux chansons utilisées soient Virginia Company et Steady as the Beating Drum, qui certes ouvrent également le film d’animation Pocahontas, une Légende Indienne et correspondent aux deux univers opposés des Anglais et des Amérindiens ; toutefois, The Pocahontas Pre-Parade étant aussi un outil promotionnel du film, il eut été intéressant de jouer sur des thèmes musicaux plus prégnants dans le film, notamment pour accompagner le deuxième char avec Pocahontas, John Smith et Grand-Mère Feuillage : par exemple L’Air du Vent, chanson emblématique du film chantée par Pocahontas à John Smith, composée par Alan Menken avec des paroles de Stephen Schwartz, et consacrée quelques mois plus tard Oscar de la Meilleure Chanson Originale ; ou encore Écoute Ton Coeur, thème récurrent dans le long-métrage d’animation et interprété par Grand-Mère Feuillage, qui aurait aussi parfaitement accompagné ce char. The Pocahontas Pre-Parade reste cependant une très belle animation qui correspond à merveille à l’esprit du long-métrage Pocahontas, une Légende Indienne. Ce n’était d’ailleurs pas la seule création de Disneyland Paris autour du film, qui a également inspiré Pocahontas le Spectacle lancé six mois après la sortie du film, à The Chaparral Theater, salle de spectacle développée spécifiquement à cette occasion. En effet, il existait d’abord depuis juillet 1993 une petite scène au fond de Frontierland, appelée The Chaparral Stage, accueillant essentiellement des groupes de musique country, musiciens et danseurs. Disneyland Paris a donc agrandi ce lieu en y ajoutant des gradins couverts, ainsi qu’un dispositif scénique beaucoup plus important doté d’un décor de montagne, d’une cascade et d’effets spéciaux notamment aquatiques et pyrotechniques.

D’autres références à Pocahontas, une Légende Indienne apparaitront par la suite au Parc Disneyland : en 1996 ouvre l’aire de jeux Pocahontas Indian Village (rebaptisée Frontierland Playground en juin 2019), près de l’embarcadère de l’attraction alors déjà décommissionnée, Indian Canoes. Toujours à Frontierland, entre 2016 et 2017, Pocahontas et John Smith ont droit à un tableau de choix pendant le spectacle La Forêt de l’Enchantement : Une Aventure Musicale Disney où ils chantaient les merveilles de la nature dans une reprise de L’Air du Vent. Du côté du Parc Walt Disney Studios, le long-métrage de 1995 reçoit également un hommage, bien que plus discret : de 2002 à 2019, des anecdotes et secrets de tournage de Pocahontas, une Légende Indienne étaient dévoilées à Art of Disney Animation. Dans le film Drawn to Animation qui y était projeté, les visiteurs ont pu apprendre notamment l’existence de Plume Rouge, une dinde qui avait, contrairement à Meiko et Flit, la faculté de parler, et faisait partie elle aussi des acolytes de Pocahontas. Ce personnage a finalement été supprimé pour deux raisons principales : celle d’éviter d’abord de multiplier les personnages secondaires accompagnant la belle indienne, mais aussi pour laisser au film d’animation sa dimension réaliste - Meiko et Flit ne parlant pas.

Le concept de The Pocahontas Pre-Parade, ce dispositif en synergie avec la sortie cinéma du film qu’il représente, est très représentatif du mode dans les Parcs Disney dans les années 1990. En effet, après Tarzan, 37e long-métrage des Walt Disney Animation Studios sorti en novembre 1999, qui a bénéficié d’un spectacle dédié avec Tarzan, la Rencontre présenté au Chaparral Theater de 2000 à 2012, peu de films d’animation Disney ont eu droit à de telles mises en avant pour leurs sorties au cinéma. Les synergies suivantes ont, il est vrai, pris des formes différentes de la pré-parade qui était très utilisée auparavant : par exemple, les personnages principaux de La Princesse et la Grenouille ainsi que la chanson Gonna Take You There ont été intégrés au spectacle L'Incroyable Rendez-Vous Disney de L'Année de la Nouvelle Génération en 2010 ; tandis que La Reine des Neiges a eu droit, à l’occasion de sa sortie cinéma en 2013, à un char entier pendant La Magie Disney en Parade ! ainsi qu’à une scène dans Disney Dreams! ; sans oublier sa suite, La Reine des Neiges II, qui en 2019 fut à l’origine d’une saison entière, la Célébration de la Reine des Neiges, avec un spectacle et un char dédié dans La Reine des Neiges 2 : Un Voyage Enchanteur au sein du Parc Disneyland.

The Pocahontas Pre-Parade constitue une animation des plus qualitatives aux moyens ambitieux que les visiteurs de la première heure de Disneyland Paris ont eu la chance de voir et de vivre ; cette tradition de la pré-parade accompagnant une sortie cinéma, disparue depuis les années 2000, témoigne d’une époque tout en faste et démesure, celle des années 1990 qui furent un tournant pour les studios d’animation Disney, à l’heure où le Parc parisien souffrait lui de significatives difficultés financières.

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.