Ned Washington
Date de naissance :
Le 15 août 1901
Lieu de Naissance :
Scranton, en Pennsylvanie, aux États-Unis
Date de Décès :
Le 20 décembre 1975
Lieu de Décès :
Beverly Hills, en Californie, aux États-Unis
Nationalité :
Américaine
Profession :
Parolier

La biographie

rédigée par Karl Derisson
Publié le 08 février 2024

Parmi les personnalités ayant remporté le plus de nominations aux Oscars, figure notamment le parolier Ned Washington qui, au début des années 1940, marqua d’une pierre blanche l’œuvre de Disney avec des chansons aussi mémorables que Quand On Prie la Bonne Étoile qui, aujourd’hui encore, continue de servir de signature aux studios de Mickey.


Ned Washington

Edward Michael (Ned) Washington voit le jour le 15 août 1901 à Scranton, dans le nord-est de la Pennsylvanie. Élevé au sein d’une fratrie de neuf enfants, il est le seul de la famille à ne pas étudier spécifiquement la musique. À la place, Ned s’adonne à la poésie, non sans un petit succès précoce. Il a en effet douze ans lorsque certains de ses textes commencent à être publiés dans certains magazines et journaux locaux. En 1922, il quitte finalement la maison familiale de Norfolk, en Virginie, pour se rendre à New York. Là, il tente de percer dans le monde du spectacle en officiant comme maître de cérémonie dans différents spectacles de vaudeville. Improvisant de temps à autres quelques sketches et chants populaires, il continue sa carrière d’auteur et signe en 1928 une chanson reprise dans Earl Carroll’s Vanities, l'un des spectacles les plus en vogue à Broadway depuis sa création en 1922.

En 1929, Ned Washington est engagé par Warner Bros. qui, deux ans plus tôt, a impulsé l’avènement du cinéma parlant avec Le Chanteur de Jazz. Le studio a alors besoin de talents pour concevoir les différents numéros musicaux intégrés dans des films comme Little Johnny Jones (1929). Mis en musique par Michael H. Cleary, Singin' in the Bathtub devient en particulier l’un des chants les plus populaires du long-métrage The Show of the Shows dans lequel sont réunis les grandes vedettes maison, Frank Fay, John Barrymore, les sœurs Alice et Marceline Day, Douglas Fairbanks, Jr., Louise Fazenda, Sally Eilers ou bien encore le chien Rin Tin Tin. Toujours avec Cleary et Herb Magidson, Washington rédige les paroles de Dance of the Wooden Shoes, l’une des chansons de la comédie musicale No, No, Nanette adaptée par Clarence G. Badger d'après l'opérette du même nom créée par Irving Caesar et Otto Harbach en 1925.

Inscrit dès 1930 comme membre de l’American Society of Composers, Authors and Publishers (ASCAP), Ned Washington collabore en parallèle avec différents chanteurs et autres groupes tels que The Three Keys pour qui il écrit Someone Stole Gabriel’s Horn (1932), et Tommy Dorsey et son orchestre pour qui il crée le tube I’m Getting Sentimental Over You entendu dans le film Croisière Mouvementée (1942). Un an plus tôt, il travaille pour la première fois avec le compositeur Victor Young qui crée avec lui Makin’ Faces at the Man in the Moon (1931) et Got the South in My Soul (1932) enregistrées toutes les deux par The Boswell Sisters.

Le succès est au rendez-vous. Washington et Young transforment l’essai en offrant à Bing Crosby plusieurs titres dont Can’t We Talk it Over? (1931), Shadows on the Window (1932), Give Me a Heart to Sing To (1934) et Waltzing in a Dream (1932), une chanson également interprétée par Guy Lombardo, Enric Madriguera et Ray Noble. Suivent Love Me Tonight (1932), à son tour enregistrée par Mildred Bailey, Annette Hanshaw, Sam Browne ou bien encore Peggy Cochrane, et I Don’t Stand a Ghost of a Chance With You, un autre tube de Crosby repris ensuite par, entre autres, Ella Fitzgerald, Frank Sinatra et Chet Baker. Avec le musicien H. Eugene Gifford, Ned Washington sort aussi Smoke Rings enregistrée par Glen Gray and the Casa Loma Orchestra (1932). Sur scène, certaines de ses œuvres sont enfin interprétées dans la Vanderbilt Revue (1930) et les spectacles Hello Paris (1930), Murder at the Vanities (1933), Tattle Tales (1933), Blackbirds of 1933

Allan Jones dans
Une Nuit à l'Opéra (1935)
Wallace Beery dans
Viva Villa ! (1934)

Parmi les paroliers les plus prolifiques de la célèbre Tin Pan Alley, la mythique « Allée des casseroles en étain » située le long de la 28e Rue ouest et où se sont regroupés la plupart des éditeurs de musique de l’époque, Ned Washington quitte finalement la côte Est en 1934 pour s’installer à Hollywood. Il y fait notamment équipe avec le compositeur Con Conrad, le parolier Edward Heyman et le directeur musical Nathaniel Shilkret avec qui il conçoit la bande originale de Social Register (1934), un long-métrage de Marshall Neilan produit par Columbia avec Colleen Moore en tête d’affiche. Washington travaille ensuite avec MGM pour qui il imagine les chansons de The Perfect Gentleman, la comédie dramatique de Tim Whelan avec Frank Morgan et Cicely Courtneidge (1935), ainsi que le titre Cosi Cosa interprété par Allan Jones dans Une Nuit à l’Opéra, la comédie burlesque de Sam Wood avec les Marx Brothers (1935). Il traduit à la même époque les paroles de la mythique (La) Cucaracha chantée par Wallace Beery dans Viva Villa !, la biographie de Pancho Villa mise en scène par Jack Conway (1934).

Ned Washington travaille par ailleurs avec d’autres studios, en particulier Republic Pictures pour qui il planche sur The Big Show (1936), Round-Up Time in Texas (1937) et Come On, Leathernecks! (1938). Paramount l’emploie de son côté sur La Belle de Mexico (1938) et Romance in the Dark (1938). Avec Hoagy Carmichael, Ned Washington écrit The Nearness of You prévue pour le film Romance in the Rough. Lancée en 1937, la production du film est cependant annulée. La chanson n’est toutefois pas jetée. Elle est en effet enregistrée en 1940 par Chick Bullock et son orchestre. Remportant un beau succès, elle est rapidement reprise par Glenn Miller accompagné par Ray Eberle. Plus récemment, la chanteuse Norah Jones l’entonne elle-même sur son premier album studio, Come Away With Me, édité en 2002 par le label Blue Note.

Pinocchio (1940)
Dumbo (1941)

À la fin des années 1930, Ned Washington attire l’attention des studios Disney. À l’époque, ces derniers sont en plein essor. Après le triomphe incroyable de Blanche Neige et les Sept Nains, des dizaines de projets de longs-métrages sont en effet mis en production. Pour les mener à bien, Walt Disney a besoin de nouveaux talents. Ned Washington est alors engagé en 1938 et associé à l’équipe des compositeurs maison, Leigh Harline, Paul J. Smith, Frank Churchill et Edward H. Plumb. Avec Harline et Smith, il planche en particulier sur Pinocchio, l’adaptation de l’œuvre de Carlo Collodi pour laquelle il écrit une bonne quinzaine de textes. Alternant entre ballades nostalgiques et chants enjoués, six titres sont finalement retenus, Petit Pantin de Bois, Sifflez Vite Vite, Musique !, Hi Diddle Di Di (À Moi la Vie d’Artiste) et ses reprises, Je Suis un Affranchi et Quand On Prie la Bonne Étoile qui devient instantanément un classique. D’autres chansons, en revanche, finissent au placard comme I’m a Happy-Go-Lucky Fellow interprétée par Jiminy Cricket, As I Was Saying to the Duchess chantée par Grand-Coquin, et Three Cheers of Anything entonnée par Pinocchio et Crapule.

Cette première collaboration avec Disney est particulièrement réussie. En plus d’une belle célébrité, elle vaut à Ned Washington d’être récompensé par un Blue Ribbon Award et surtout par deux Oscars couronnant pour l’un la partition de Pinocchio et pour l’autre la chanson Quand On Prie la Bonne Étoile. Auréolé de gloire, le parolier poursuit alors avec Dumbo. Aux côtés d’Oliver Wallace et Frank Churchill, il donne ainsi naissance à sept nouvelles chansons, Voici le Messager, Le Train du Bonheur, On Doit Dresser le Chapiteau, Il Faut Qu’on Aille Voir le Patron en Vitesse, La Marche des Éléphants, Quand Je Vois Voler un Éléphant et surtout Mon Tout Petit qui lui vaut une nouvelle nomination aux Oscars. Rebelote en 1944 avec la chanson-titre de Saludos Amigos écrite cette fois avec le compositeur Charles Wolcott.

Vive le Pogostick (1943)
Coquin de Printemps (1947)

Un temps associé à la production d’Alice au Pays des Merveilles, Ned Washington écrit les paroles de l’entêtante chanson Hop on Your Pogo Stick mise en musique par Oliver Wallace pour le court-métrage Vive le Pogostick (1943). L’artiste quitte finalement Disney au début des années 1940. L’ombre de son travail continue toutefois de planer encore longtemps sur l’œuvre des studios. Quand On Prie la Bonne Étoile devient en effet l’emblème musical de la société repris, décennie après décennie, dans d’innombrables productions au cinéma et à la télévision comme Le Dilemme de Donald (1947), Il Était une Fois un Studio (2023) et la nouvelle version de Dumbo réalisée par Tim Burton en 2019. Abandonnée durant la production de Pinocchio, I’m a Happy-Go-Lucky Fellow (Farandole et Fantaisie) est par ailleurs recyclée et entonnée par Jiminy Cricket au début de Coquin de Printemps (1947).

Après Disney, Ned Washington continue d’écrire. Retrouvant son ami Victor Young, il crée la chanson Stella By Starlight enregistrée en 1944 par Ella Fitzgerald pour son album Clap Hands, Here Comes Charlie! et utilisée dans le long-métrage La Falaise Mystérieuse de Lewis Allen avec Ray Milland, Ruth Hussey et Donald Crisp (1944). De nouveau associé à Hoagy Carmichael, il signe la chanson-titre du western Hands Across the Border de Joseph Kane avec Roy Rogers. Avec Max Steiner, Washington conçoit Someday I’ll Meet You Again, une complainte extraite de la bande originale de Passage pour Marseille réalisé par Michael Curtiz pour le compte de Warner Bros. avec Humphrey Bogart, Claude Rains et Michèle Morgan (1944). Washington travaille en parallèle sur le film Brazil (1944), pour lequel il est nommé aux Oscars avec Ary Barroso pour la chanson Rio de Janeiro, puis sur Mexicana (1945). En 1947, il ajoute des paroles sur la musique de Bronislau Kaper et donne naissance à On Green Dolphin Street, la chanson-titre du (Le) Pays du Dauphin Vert, un classique de Victor Saville produit par MGM avec Lana Turner. Remportant un beau succès, celle-ci devient rapidement un classique du jazz repris par Miles Davis, Ahmad Jamal, Bill Evans et, une fois encore, la reine Ella Fitzgerald qui l’interprète à son tour en 1968.

Sous le Plus Grand Chapiteau
du Monde (1952)

Le Train Sifflera Trois Fois
(1952)

En 1949, Ned Washington fait de nouveau équipe avec Victor Young. Ensemble, les deux hommes écrivent et composent My Foolish Heart interprétée par Martha Mears dans Tête Folle de Mark Robson. Une fois encore, le parolier est nommé à l’Oscar de la Meilleure Chanson Originale. Le duo signe ensuite Mad About You pour le film Le Démon des Armes de Joseph H. Lewis (1950), puis The Greatest Show On Earth et Be a Jumping-Jack incluses dans le classique de Cecil B. DeMille, Sous le Plus Grand Chapiteau du Monde (1952). Avec George Duning, Ned Washington conçoit les chansons de Chérie, Recommençons, un film romantique produit par Columbia et réalisé par Alexander Hall avec Jane Wyman, Ray Milland et Aldo Ray (1953). Quatre ans plus tard, ils récidivent avec The 3:10 to Yuma chantée par Frankie Laine dans 3h10 pour Yuma de Delmer Daves (1957).

Dimitri Tiomkin, Tex Ritter
et Ned Washington
Alfred Newman, Ned Washington,
Dimitri Tiomkin et Walt Disney

Ned Washington complète dans le même temps sa filmographie avec La Belle du Pacifique, le classique de Curtis Benhardt avec Rita Hayworth (1953). Dès 1952, il entame surtout une belle et prolifique collaboration avec le compositeur Dimitri Tiomkin. Avec lui, il écrit notamment la ballade High Noon (Do Not Forsake Me, Oh My Darlin), le tube du (Le) Train Sifflera Trois Fois qui lui vaut de remporter l’Oscar de la Meilleure Chanson Originale que lui remet ce soir-là Walt Disney. Le duo enchaîne ensuite avec Take the High Ground! pour le film Sergent la Terreur de Richard Brooks (1953), puis Return to Paradise extraite de la bande originale de Retour au Paradis de Mark Robson (1953). Ned Washington est une énième fois nommé aux Oscars pour Sadie Thompson’s Song écrite avec Lester Lee pour le long-métrage La Belle du Pacifique de Curtis Bernhardt (1953).

Nommé en 1955 au comité exécutif de la division musicale de l’Académie des Arts et Sciences du cinéma, Ned Washington et Dimitri Tiomkin composent The High and the Mighty, la chanson-titre d’Écrit dans le Ciel, le film catastrophe de William Wellman avec John Wayne (1956). Si celle-ci est finalement supprimée au montage, elle concourt malgré tout pour le prix de la Meilleure Chanson lors de la vingt-septième cérémonie des Oscars. En plus de Car Sauvage est le Vent de George Cukor et sa chanson Wild is the Wind elle aussi nommée aux Oscars (1957), Washington et Tiomkin conçoivent Gunfight at the O.K. Corrall chantée par Frankie Laine dans Règlement de Compte à O.K. Corral de John Sturgess (1957). Ils enchaînent avec Follow the River et You Can’t Get Far Without a Railroad interprétée par James Stewart dans Le Survivant des Monts Lointains de James Neilson (1957).

Membre très actif de la Dramatists Guild, Ned Washington hérite de la direction de l’ASCAP en 1957. À cette époque, il s’autorise quelques infidélités au cinéma et signe les génériques des séries télévisées Naked City (1958-1963), Gunslinger (1961), Temple Houston (1963-1964) et surtout Rawhide, dont la musique est là aussi composée par Dimitri Tiomkin (1959-1965). Il n’en abandonne pas pour autant le grand écran. Tiomkin et lui écrivent Strange Are the Ways of Love, un titre inclus dans Californie, Terre Nouvelle de Ted Tetzlaff. Pour la dixième fois, Washington remporte une nomination aux Oscars ! Tiomkin et lui poursuivent leur précieuse et prolifique collaboration avec Town Without Pity chantée par Gene Pitney dans Ville Sans Pitié (1961). Et pour la onzième fois, Washington concourt pour la précieuse statuette tout en remportant un second Golden Globe.

Le Plus Grand Cirque du Monde
(1964)
Ned Washington, Polly Bergen
et Dimitri Tiomkin

Au cours de la décennie 1960, Ned Washington et George Duning offre une belle illustration de la joie des Liliputiens grâce à la chanson What a Wonderful, Wonderful, Wonderful Fellow is Gulliver extraite de la bande originale des (Les) Voyages de Gulliver de Jack Sher (1960). Le parolier ajoute par ailleurs son nom au générique du (Le) Bal des Adieux (1960), la biographie du compositeur Franz Lizst réalisée par Charles Vidor pour laquelle il écrit les paroles de Song Without End. Washington poursuit avec Tempête à Washington, le long-métrage d’Otto Preminger dans lequel le public découvre la chanson The Song from Advise and Consent (1962). En 1964, Dimitri Tiomkin et lui remontent sur la scène des Golden Globes pour récupérer le prix de la Meilleure Chanson Originale remis à Circus World, extraite du (Le) Plus Grand Cirque du Monde d'Henry Hathaway avec John Wayne, Claudia Cardinale et Rita Hayworth. L'année suivante, Ned Washington travaille sur La Nef des Fous de Stanley Kramer (1965).

Ned Washington recevant les clés de la ville de
Scranton des mains du maire James Hanlon (1950)
Disney Legends Award
(2001)

Promu vice-président de l’ASCAP en 1964 et membre du Songwriters Hall of Fame depuis 1972, Ned Washington est victime des symptômes d’une maladie cardiaque qui l’oblige progressivement à raccrocher les gants. Il fait dès lors le choix de s’éloigner des plateaux pour vivre au calme avec son épouse Patricia Page. Il s’éteint finalement le 20 décembre 1976 dans la maison de sa sœur, Vicki Hanna, à Beverly Hills. Il avait soixante-quinze ans. Enterré au Holy Cross Cemetery de Culver City, il demeure aujourd’hui encore l’un des artistes les plus nommés aux Oscars. Parolier de plus de cent-quarante chansons dont la mythique Quand On Prie la Bonne Étoile qui continue d’être utilisée comme signature des studios Disney, il est honoré par un Disney Legends Award remis à titre posthume en 2001.

Poursuivre la visite

1989 • 2022

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site de fans, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.