Sebastian Cabot

Sebastian Cabot
Date de naissance :
Le 06 juillet 1918
Lieu de Naissance :
Londres, au Royaume-Uni
Date de Décès :
Le 23 août 1977
Lieu de Décès :
North Saanich, Colombie-Britannique, au Canada
Nationalité :
Britannique
Profession :
Acteur

La biographie

rédigée par Karl Derisson
Publié le 07 décembre 2023

Durant toute sa carrière, Walt Disney s’est attaché à offrir à chacun de ses personnages une personnalité prononcée permettant au public de les identifier et, souvent, de s’y attacher. Pour ce faire, il s’est alors entouré des meilleurs scénaristes, associés à des animateurs chevronnés ainsi qu’à certains des plus grands acteurs de l’époque, tels que le distingué Sebastian Cabot qui contribua en particulier au succès des derniers classiques animés du papa de Mickey.

Charles Sebastian Thomas Cabot voit le jour à Londres le 6 juillet 1918. À quatorze ans, il quitte les bancs de l’école afin de rentrer dans la vie active. Encore adolescent, il trouve alors un emploi de chauffeur, de cuisinier et de valet auprès de Frank Pettingell, l’un des comédiens anglais les plus populaires du moment. À ses côtés, Cabot fréquente les théâtres et les plateaux de cinéma. Chemin faisant, il lui arrive parfois d’être engagé pour faire de la figuration. C’est ainsi qu’il apparaît dans Foreign Affaires de Tom Walls (1935) et dans Quatre de l’Espionnage d’Alfred Hitchcock (1936).

Marié dès 1940 à Kathleen Rose (Kay) Humphreys et père de trois enfants, Annette, Yvonne et Christopher, Sebastian Cabot se découvre avec les années une véritable passion pour le théâtre. Grâce à quelques relations rencontrées lorsqu’il travaillait pour Pettingell, il rejoint bientôt une troupe avec laquelle il se produit dans diverses adaptations issues du répertoire classique. N’ayant jamais étudié la comédie, il se forme dès lors sur le tas. Pour trouver plus de rôles, il s’attache par ailleurs les services d’une agence artistique. Si certaines expériences sont heureuses, d’autres en revanche, tournent court. Sebastian Cabot est ainsi renvoyé de la pièce On the Spot quelques minutes seulement après la fin de la première représentation.

The Spider and the Fly (1949)
Dick Barton Strikes Back (1949)

Engagé pour divertir les troupes américaines durant la Seconde Guerre mondiale, Sebastian Cabot travaille notamment à la radio. Il allonge de plus sa filmographie avec des apparitions parfois discrètes dans Love on the Dole (1941), M. Smith Agent Secret (1941), Jeannie (1941), Grand-Mère Riley Détective (1943), Old Mother Riley Overseas (1943) et The Agitator (1945). En 1946, il prend du galon en incarnant Iago dans Othello réalisé par David MacKane d’après l’œuvre de William Shakespeare (1946). Dans les mois suivants, il joue dans Attentat à Téhéran (1946), Dual Alibi (1947) et Je Suis un Fugitif (1947). Dans le même temps, Sebastian Cabot commence à fréquenter des scènes de plus en plus prestigieuses. En 1947, il s’envole même pour Broadway afin de jouer dans la comédie Love for Love de William Congreve avec John Gielgud dans le premier rôle.

Ivanhoé (1952)
Roméo et Juliette (1954)

À la fin des années 1940, Sebastian Cabot obtient le rôle de M. Dupont dans le téléfilm A Song on the Wind programmé sur les ondes de la BBC le 5 novembre 1948. Le 30 janvier 1949, il joue cette fois Monte Mortimer dans The Good Companions, également diffusé sur la chaine anglaise. Au cinéma, il campe Benny Bennett dans Third Time Lucky (1949), Alphonso Fouracada dans Dick Barton Strikes Back (1949), puis un inspecteur français dans The Spider and the Fly (1949), un voyageur dans The Adventures of Jane (1949), un mécène dans Tony Draws a Horse (1950), Benno dans Midnight Episode (1950), Pizzo dans The Wonder Kid (1951) et Mr. Popopolis dans le téléfilm The Children of Camp Fortuna. Il apparaît en outre dans deux nouvelles aventures de Grand-Mère Riley, Old Mother Riley New Venture (1949) et Old Mother Riley’s Jungle Treasure (1950).

Sur la Piste
de l'Oregon (1956)
Les Aventures
des Trois Mousquetaires (1957)

Ce n’est vraiment qu’à partir de 1952 que Sebastian Cabot parvient à se faire véritablement un nom. Cette année-là, Richard Thorpe le dirige dans Ivanhoé, la grande fresque produite par la MGM avec Robert Taylor et Elizabeth Taylor en têtes d’affiche. Il interprète ensuite Sinbad dans Les Mille et Une Filles de Bagdad de Jerónimo Mihura et Edgar G. Ulmer avec Paulette Goddard, Gypsy Rose Lee, Richard Ney et John Boles (1952). Il est Ali dans Capitaine Paradis d’Anthony Kimmins avec Alec Guinness (1953), un chauffeur de taxi dans Always a Bride de Ralph Smart (1953), Suarez dans La Loterie de l’Amour de Charles Crichton avec David Niven (1953), et surtout Capulet dans Roméo et Juliette réalisé en Italie par Renato Castellani avec Laurence Harvey et Susan Shentall (1954).

À l’affiche du long-métrage L’Étranger du Paradis de Vincente Minnelli et Stanley Donen (1955), ainsi que de quatre épisodes de la série télévisée Conrad Nagel Theater (1955), et d’A Bullet for Baldwin, un opus d’Alfred Hitchcock Présente mis à l’antenne le 1er janvier 1956, Sebastian Cabot réalise sa première collaboration avec les studios Disney en incarnant Bissonette dans Sur la Piste de l’Oregon de William Beaudine avec Fess Parker (1956). Dans un tout autre registre, le comédien se fait remarquer avec le rôle de Porthos dans la mini-série italienne Les Aventures des Trois Mousquetaires d’Alexandre Dumas (1956).

Johnny Tremain (1957)
Zorro (1957)

Choisissant de s’installer aux États-Unis, Sebastian Cabot multiplie les apparitions dans des séries telles que Playhouse 90 (1957), The Adventures of Hiram Holliday (1957), Gunsmoke (1957), Jane Wyman Presents The Fireside Theatre (1957), General Electric Theatre (1957), Cheyenne (1957), Schlitz Playhouse of Stars (1957), Meet McGraw (1958), Telephone Time (1958), Climax! (1958), Shirley Temple’s Storybook (1958), The Third Man (1959), Markham (1959), La Quatrième Dimension (The Twiligtht Zone) (1960)… Au cinéma, l’acteur joue dans La Poursuite Fantastique (1957), Les Amours d’Omar Khayyam (1957), L’Homme au Bandeau Noir (1957), Terreur au Texas (1958), Trahison à Athènes (1959) et L’Habit ne Fait pas le Moine (1959). Pour Disney, il incarne Jonathan Lyte dans Johnny Tremain de Robert Stevenson avec Hal Stalmaster et Luana Patten (1957). Il passe également par le plateau de Zorro et interprète le juge Vasca dans l’épisode Un Procès qui Finit Bien (1957).

La Machine à Explorer le Temps (1960)
Échec et Mat (1960-1962)

Très apprécié des producteurs et des réalisateurs américains qui plébiscitent son style et son flegme typiquement britannique, Sebastian Cabot obtient en 1960 l’un des rôles les plus importants de sa carrière au moment d’endosser le costume du sceptique Docteur Philip Hillyer dans La Machine à Explorer le Temps, l’adaptation de l’œuvre d’H.G. Wells réalisée par George Pal. À la télévision, il obtient au même moment deux rôles récurrents. Il prête ainsi ses traits au docteur Carl Hyatt dans les soixante-dix épisodes de la série policière Échec et Mat diffusée sur CBS du 17 septembre 1960 au 20 juin 1962. Pour l’occasion, il donne à deux reprises la réplique à sa fille, Annette. Il incarne aussi le commissaire Andrew Crippen dans la série The Beachcomber (1962).

Merlin l'Enchanteur (1963)
Les Tontons Farceurs (1965)

En plus de ses apparitions sur le petit et le grand écran, Sebastian Cabot devient également célèbre pour sa voix. Dès les années 1950, il est notamment le narrateur d’Horizons West, une série radiodiffusée racontant l’expédition de Meriwether Lewis et William Clark au tout début du XIXe siècle. En 1962, Cabot vocalise également Noé dans le premier enregistrement anglais de The Flood, une œuvre musicale basée sur le récit biblique du Déluge. Walt Disney fait aussi appel à lui pour jouer Sir Hector dans Merlin l’Enchanteur (1963). Également narrateur du grand classique animé, Cabot est également chargé de raconter le documentaire One Day at Teton Marsh (1964) et le docu-fiction Minado le Glouton (1965) diffusés dans l'émission Walt Disney's Wonderful World of Color.

Durant le reste de la décennie 1960, Sebastian Cabot se fait de plus en plus rare. Au cinéma, il est présent dans Trio de Terreur aux côtés de Vincent Price (1963) et Les Tontons Farceurs avec Jerry Lewis (1965). À la télévision, il est invité dans quelques séries comme My Three Sons avec Fred MacMurray (1964), Monsieur Ed, le Cheval qui Parle (1965) et The Beverly Hillbillies avec Buddy Ebsen (1965). En 1966, il obtient enfin un autre rôle récurrent, celui du majordome Monsieur Félix (Mr. French en Version originale) dans la série Cher Oncle Bill diffusée sur CBS avec Brian Keith et Kathy Garver (1966-1971). Pour incarner au mieux le personnage, Sebastian Cabot s’amuse alors à imiter avec malice ce valet de chambre croisé jadis, à l’époque où il travaillait pour Frank Pettingell !

Cher Oncle Bill (1966-1971)
Le Livre de la Jungle (1967)

En 1967, Sebastian Cabot sort son premier disque, Sebastian Cabot, actor/Bob Dylan, poet, sur lequel il récite les plus belles chansons de Bob Dylan. Il signe par ailleurs son retour chez Disney en prêtant sa voix à Bagheera dans Le Livre de la Jungle (1967). Il raconte également le docu-fiction Les Aventures Sauvages à Beetle Rock (1967). Il devient en outre dans le même temps le narrateur de Winnie l’Ourson et l’Arbre à Miel (1966). Reconnu pour la douceur de sa voix, il poursuit l’exercice avec Winnie l’Ourson dans le Vent (1968).

Miracle sur la 34ème Rue (1973)
Les Aventures de Winnie l'Ourson (1977)

La fin de carrière de Sebastian Cabot est marquée par des apparitions dans les séries To Rome With Love (1970), The Governor & J.J. (1970), The Red Skelton Show (1971), Un Shérif à New York (1971) et Ghost Story dans laquelle il incarne Winston Essex (1972). Il reprend le rôle de Kris Kringle dans le remake pour la télévision de Miracle sur la 34ème Rue (1973) et vocalise grand-père Matthew dans le téléfilm animé The City That Forgot About Christmas (1974). Pour Disney, il est enfin le narrateur de L'Homme, le Monstre et les Mystères (1974) et de Winnie l’Ourson et le Tigre Fou (1974). Troisième court-métrage avec Winnie et ses amis, le film est associé aux deux opus précédents au sein du long-métrage Les Aventures de Winnie l’Ourson, l’ultime titre de la longue filmographie de Sebastian Cabot.

Le 22 août 1977, Sebastian Cabot est victime d’une seconde crise cardiaque alors qu’il passe ses congés dans sa maison de vacances de North Saanich, en Colombie-Britannique, au Canada. Conduit à l’hôpital de Victoria, il décède le lendemain à l’âge de cinquante-neuf ans. Ses cendres sont inhumées au Westwood Village Memorial Park Cemetery de Los Angeles.

La filmographie

▼ Aller en bas de la liste ▼
001
Acteur : Bissonette • Promotionnel
1956
Télévision
1956
Télévision
002
Sur la Piste de l'Oregon
Acteur : Bissonette • Western
1956
Cinéma
1956
Cinéma
003
Johnny Tremain
Acteur : Jonathan Lyte • Aventure
1957
Cinéma
1957
Cinéma
004
Zorro
Acteur : Le Juge Varca • Aventure
1957 • 1959
Télévision
1957 • 1959
Télévision
005
Acteur : Le Directeur du Casino • Drame
1960
Cinéma
1960
Cinéma
006
Merlin l'Enchanteur
Acteur : Sir Hector et Narrateur • Animation 2D
1963
Cinéma
1963
Cinéma
007
Acteur : Le Narrateur • Docu-Fiction
1964
Télévision
1964
Télévision
008
Acteur : Le Narrateur • Docu-Fiction
1965
Télévision
1965
Télévision
009
Winnie l'Ourson et l'Arbre à Miel
Acteur : Le Narrateur • Animation 2D
1966
Cinéma
1966
Cinéma
010
Le Livre de la Jungle
Acteur : Bagheera • Animation 2D
1967
Cinéma
1967
Cinéma
011
Acteur : Le Narrateur • Docu-Fiction
1967
Télévision
1967
Télévision
012
Winnie l'Ourson Dans le Vent
Acteur : Le Narrateur • Animation 2D
1968
Cinéma
1968
Cinéma
013
L'Homme, le Monstre et les Mystères
Acteur : Le Narrateur • Animation 2D / Film "Live" • Afrique du Sud
1974
Cinéma
1974
Cinéma
014
Winnie l'Ourson et le Tigre Fou
Acteur : Le Narrateur • Animation 2D
1974
Cinéma
1974
Cinéma
015
Les Aventures de Winnie l'Ourson
Acteur : Le Narrateur • Animation 2D
1977
Cinéma
1977
Cinéma
▲ Retour en haut de la liste ▲

Poursuivre la visite

1872 • 2024
1989 • 2022

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site de fans, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.