Les Triplées
Date de création :
Le 22 novembre 1991
Nom Original :
The Bimbettes (Claudette, Laurette, Paulette)
Apparition :
Cinéma
Télévision
Livres
Spectacle
Parcs
Voix Originale(s) :
Mary Kay Bergman (La Belle et la Bête, 1991)
Kath Soucie (La Belle et la Bête, 1991)
Interprète(s) :
Sophie Reid (La Belle et la Bête, 2017)
Rafaëlle Cohen (La Belle et la Bête, 2017)
Carla Nella (La Belle et la Bête, 2017)

Le portrait

rédigé par Thibaut Ange
Publié le 14 novembre 2021

Dans le Grand Classique La Belle et la Bête (1991), trois jeunes filles vivant dans le village de Belle sont folles amoureuses de Gaston, le méchant costaud du film. Ces triplées aux formes avantageuses et aux visages identiques se distinguent par leur chevelure blonde chacune coiffée différemment, et par une robe de couleur différente : Claudia porte la rouge, Laura est vêtue de jaune, et Paula a adopté le vert.

Travaillant comme serveuses dans la taverne de Gaston, les trois jeunes femmes tentent désespérément d’attirer l’attention du chasseur rustre et machiste qui, lui, a jeté son dévolu sur Belle. Elles ne comprennent d'ailleurs pas que la fille de l’inventeur Maurice ne succombe pas, elle aussi, au charme de leur coup de foudre.
Les Triplées ne sont vues que de brefs instants au cours du Grand Classique. Elles apparaissent en effet d’abord lors de la chanson Belle, chantant l’amour qu’elles ont pour Gaston sans prêter attention à l’eau qu’elles envoient à la figure de LeFou. Peu après, elles manifestent leur étonnement quand elles constatent que Belle résiste au charme de Gaston.

Un peu plus tard, elles figurent parmi les invités du mariage de Gaston réunis dans l’attente que ce dernier fasse sa demande à Belle. Elles pleurent à chaudes larmes d’apprendre qui est l’heureuse élue de celui qui fait battre leur cœur. Repoussé par Belle qui a refusé ses avances en le jetant hors de chez elle, Gaston se lamente alors dans sa taverne. Les Triplées, qui ont retrouvé le sourire, tentent de le réconforter en l’entourant, durant la chanson Gaston.

Ragaillardi par les compliments sur son physique, Gaston montre ses muscles en soulevant le banc sur lequel les Triplées sont assises avant de le reposer par terre sur LeFou. Le trio apparaît une dernière fois quand Gaston et LeFou dansent dans la taverne, après avoir élaboré un plan pour contraindre Belle de céder aux avances du premier.

En version originale, le trio est interprété par les actrices américaines Mary Kay Bergman et Kath Soucie, toutes deux spécialisées dans le doublage.

Les Triplées ne sont pas réapparues dans les deux suites vidéo du Grand Classique de 1991, La Belle et la Bête 2 : Le Noël Enchanté (1997) et Le Monde Magique de la Belle et la Bête (1998).
En 2017, elles figurent en revanche logiquement dans La Belle et la Bête, le remake live du Grand Classique réalisé par Bill Condon. Brunes, elles sont ici couturières et vivent avec leur mère, mais continuent d’être sous le charme de Gaston. Ce dernier leur fait toutefois comprendre qu’elles ne lui plaisent pas, son cheval leur envoyant une bonne dose de boue sur leurs robes couleur rose bonbon. LeFou se fait encore plus explicite en leur lançant « n’y comptez pas les filles ». Visibles plusieurs fois au cours du film, elles tentent toujours de se faire remarquer par Gaston qui ne prête pourtant aucune attention à leur égard.


La Belle et la Bête (2017)

Les Triplées signent aussi quelques apparitions dans plusieurs épisodes de la série télévisée Disney's Tous en Boîte (2001-2003). Dans Le Grand Méchant Loup, elles chantent avec le Grand Méchant Loup, sous le regard ennuyé de Gaston. Elles sont également visibles dans l’épisode Les Trois Caballeros, se comportant telles des groupies fans de Donald Duck.


Disney's Tous en Boîte (2001)

Au-delà de leurs apparitions audiovisuelles, les Triplées figurent dans différents livres et bandes dessinées déclinant les aventures de Belle et de la Bête. Elles apparaissent notamment dans Beauty and the Beast, une série de treize comics publiés par Marvel Comics entre juillet 1994 et juillet 1995. Elles tentent toujours d’y attirer l’attention de Gaston et de décrédibiliser Belle.

Après le succès rencontré par le film d’animation de 1991, Disney envisage assez rapidement d’adapter son chef-d’œuvre en comédie musicale. Après l’accord de Michael Eisner, président de The Walt Disney Company, le projet est confié à une équipe menée par Robert Jess Roth. À la fin de l’année 1993, la pièce est en période d’essai quelques semaines dans un théâtre de Houston, avant de s’installer à Broadway où la première a lieu le 18 avril 1994 au Palace Theatre. Le show reste programmé jusqu’à l’automne 1999 avant de déménager au Lunt-Fontanne Theatre où il sera à l’affiche pendant près de huit ans. Le spectacle reprend l’histoire du Grand Classique, augmenté de plusieurs scènes et chansons écrites par Alan Menken et Tim Rice. Les Triplées (parfois plus nombreuses selon les productions) figurent naturellement au casting, jouant un rôle plus étoffé que dans le film d’animation. Elles ont davantage de lignes de dialogue, commérant avec les villageois sur la nature étrange de Belle : elles participent en outre aux chansons Belle et Gaston.

Dans les Parcs Disney, les Triplées figurent au casting du spectacle Beauty and the Beast: Live On Stage, joué depuis 1991 dans le Parc Disney’s Hollywood Studios de Walt Disney World Resort. En 2015, elles sont apparues à l’occasion d’un événement spécial devant le restaurant Gaston’s Tavern dans le nouveau Fantasyland du Parc Magic Kingdom. Cette apparition ne s’est pas renouvelée depuis, le trio ne sortant pas de façon régulière à la rencontre des visiteurs.


Beauty and the Beast: Live On Stage (Walt Disney World Resort)

Enfin, les trois jeunes femmes sont apparues dans quelques spectacles de la franchise Disney On Ice, joués dans de nombreuses villes à travers le monde.

Folles amoureuses de Gaston qui n’a pourtant d’yeux que pour Belle, les Triplées apportent une dose d’humour dans La Belle et la Bête. Superficielles, misant tout sur leur physique et leur charme, elles sont tout l’opposé de l’héroïne affirmée, libre et intelligente qui aspire à vivre une histoire d’amour sincère avec un homme qui la comprendra et la respectera.

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.