Un peu d’histoire...

rédigé par

Les trois couleurs primaires, les trois marches du podium, les trois âges de la vie… Le nombre trois a une forte valeur symbolique dans un grand nombre de domaines des sciences sociales. La règle de trois en mathématiques, le concept de Triade en économie, les nombreuses Triple-Alliances en histoire, ou encore la Trinité dans le christianisme, tout semble souvent marcher par trois. L’univers de Disney n’échappe pas à la règle ! Ainsi, dans Aladdin (1992), le Génie ne peut exercer plus de trois souhaits. Dans La Petite Sirène (1989), Ariel doit embrasser le Prince Eric avant la fin du troisième jour…

Chez Disney, le nombre trois s’incarne aussi à travers un certain nombre de trios de personnages rencontrés dans les diverses productions animées. Souvent très ressemblants, ces personnages ne se distinguent que par un petit détail. Qui peut dire sans aucune hésitation le nom du petit cochon qui construit une maison en briques ? Laquelle des trois bonnes Fées a le vert pour couleur ? Quelle hyène du Roi Lion ne parle pas ? Cet article propose de revenir sur les plus illustres trios de personnages Disney, afin de ne plus faire d’erreur pour les différencier !

Les Trois Petits Cochons

Premier trio de personnages des studios Disney, les Trois Petits Cochons, Nif-Nif, Nouf-Nouf et Naf-Naf, apparaissent pour la première fois en 1933 dans un cartoon éponyme de la série des Silly Symphonies. Ils ont ensuite figuré dans d'autres épisodes de la série ainsi que dans de nombreuses histoires de bande dessinée et plusieurs films et séries télévisées, témoignant de leur grande popularité auprès du public.

Les Trois Petits Cochons se base sur une version remontant au XVIIIe siècle d’un conte traditionnel européen, Les Trois Petits Cochons, qui met en scène trois jeunes cochons et un loup. La version de Disney est ainsi un mixte de l’histoire retranscrite en 1853 par James Halliwell et du traitement narratif utilisé par Andrew Langman dans The Green Fairy Book de 1892. Dans le récit original, les deux premiers petits cochons étaient tués par le loup, ce qui n’est bien sûr pas le cas dans la version de Disney, où les deux cochons se réfugient dans la maison du troisième, livrant de la sorte un hommage vibrant à la force de l’entraide familiale !

Les Trois Petits Cochons (1933)
Les Trois Petits Loups (1936)
Le Cochon Pratique (1939)

Chez Disney, les Trois Petits Cochons sont différenciables non seulement par la façon dont ils construisent leur maison (en paille pour Nouf-Nouf, en bois pour Nif-Nif, en briques pour Naf-Naf), mais aussi par leur occupation favorite : Nouf-Nouf joue du fifre, Nif-Nif du violon, Naf-Naf privilégie la construction de sa maison et se met au piano dès sa tâche achevée.

Fort de son succès populaire rencontré après la sortie des (Les) Trois Petits Cochons, le trio a droit à d’autres apparitions dans des épisodes des Silly Symphonies. L’énorme potentiel du cartoon amène évidemment fort logiquement les distributeurs, les exploitants et le public à en redemander. Walt Disney se résigne donc à faire revenir ses personnages alors même qu’il n'était pas personnellement favorable aux suites. Il produit ainsi Le Grand Méchant Loup en 1934, Les Trois Petits Loups en 1936 et Le Cochon Pratique en 1939.

Riri, Fifi et Loulou

Les trois neveux de Donald Duck ont fait leur apparition le 17 octobre 1937 dans une histoire signée Al Taliaferro et Ted Osborne. Dans une lettre écrite par sa soeur Della, le canard apprend que les triplés lui sont envoyés, après qu'un pétard a envoyé leur père à l'hôpital. Quelques secondes après l'ouverture de l'enveloppe, Donald est victime des premières farces des garnements, bien arrivés à destination !

Le comics est adapté en cartoon sous le titre Les Neveux de Donald, diffusé pour la première fois le 15 avril 1938. Riri, Fifi et Loulou y apparaissent particulièrement turbulents et chenapans. Par la suite, le trio s'impose assez rapidement dans la vie de Donald, finissant même par s'installer définitivement chez lui en 1939, sous le crayon de Carl Barks. Les débuts de la cohabitation sont marqués par de nombreux tours joués par les enfants à leur oncle, ainsi que par de multiples conflits. Les triplés ne pensent alors qu'à une chose : faire l'école buissonnière et préparer de mauvais coups !

Comic strips (1937)
Les Neveux de Donald (1938)
La Bande à Picsou (1987)

À partir des années 1940 toutefois, les canetons se montrent toujours farceurs mais moins turbulents. Avec l'arrivée de l'oncle Picsou, créé par Barks en 1947, ils peuvent prouver leur intelligence à l'occasion de nombreuses aventures. Cette évolution favorable annonce leur brillante carrière à venir dans l'organisation des Castors Juniors, créée en 1951 par Barks, mais aussi à la télévision avec la série La Bande à Picsou (1987-1990) et au cinéma avec le film dérivé, La Bande à Picsou - Le Film : Le Trésor de la Lampe Perdue (1990).

Il n’y a à l’origine aucun moyen de différencier physiquement les trois personnages, dont la personnalité est parfaitement identique. Al Taliaferro tente tout de même de leur attribuer une couleur différente de vêtements : rouge pour l'un, bleu pour le second et vert pour le troisième mais sans jamais préciser quelle couleur va à qui. Par la suite, les trois frères vont disposer d'habits identiques aussi bien au cinéma qu'en bandes dessinées. Sur papier, ils ont ainsi souvent un tee-shirt noir avec parfois une casquette de couleur (bleu, rouge ou vert) mais sans code-couleur précis pour un personnage. En réalité, il faut attendre la télévision dans les années 80, et en particulier la série La Bande à Picsou, pour que leur apparence soit fixée une fois pour toute par les studios Disney. Leur personnalité s'affine également et s'inscrit aussi dans une volonté de les différencier. Dans la manœuvre, c'est le code couleur de leur toute première apparition qui est repris : Riri est ainsi en rouge, Fifi en bleu et Loulou en vert.

La Bande à Picsou - Le Film :
Le Trésor de la Lampe Perdue (1990)
La Bande à Picsou
(reboot, 2017)

Le reboot de La Bande à Picsou lancé en 2017 donne à Riri, Fifi et Loulou, une personnalité distincte. Riri est l'aîné et le plus sage des trois, celui qui planifie tout, mais aussi le seul à être un Castor Junior. Fifi est le plus intrépide, le plus bricoleur cherchant toujours l'aventure et amenant aussi souvent les problèmes. Enfin, Loulou est l'optimiste de la bande mais aussi le plus méchant selon les dires de ses frères et surtout, celui qui va redonner la foi dans l'aventure à son vieil Oncle Picsou.

Les Trois Caballeros

Il ne s'agit pas ici de trois personnages identiques, mais de trois oiseaux amenés à se rencontrer le temps d'un film. En 1945, le film Les Trois Caballeros voit en effet le célèbre canard Donald Duck, qui fête son anniversaire, recevoir des cadeaux de deux amis d'Amérique du Sud, le perroquet brésilien José Carioca et le coq mexicain Panchito Pistoles.

En 1941, alors que l’Europe est plongée dans la Seconde Guerre mondiale mais que les États-Unis se tiennent encore à l’écart du conflit, les studios Disney cherchent à se relancer avec la production de films à budgets réduits. Durant l’été, le gouvernement américain, qui s’inquiète de la diffusion croissante du nazisme en Amérique latine, demande à Walt Disney de se préparer à l’effort de guerre. Le créateur de Mickey n’entend pas s’impliquer politiquement, mais accepte l’idée d’un voyage diplomatique en Amérique du Sud avec comme finalité un projet artistique. Walt s’envole le 17 août 1941 avec une équipe d’animateurs en quête de nouvelles sources d’inspiration. Le voyage, qui dure plusieurs mois, mène le groupe dans différents pays. Le projet aboutit au long-métrage Saludos Amigos, premier film-compilation de quatre courts-métrages, narrant le périple sud-américain de l’équipe des studios Disney. Revenus de leur séjour avec plein d’autres idées, les artistes Disney donneront une suite à Saludos Amigos deux ans plus tard, avec Les Trois Caballeros.


Les Trois Caballeros (1945)

Apparu dans deux des quatres séquences de Saludos Amigos, Donald Duck est de nouveau choisi comme personnage de référence pour Les Trois Caballeros. Fêtant son anniversaire, le canard se voit offrir des cadeaux de ses amis sud-américains. José Carioca, perroquet haut en couleur déjà vu deux ans plus tôt dans le Grand Classique Saludos Amigos (1943), fume le cigare et porte toujours un parapluie sur lui. Donald reçoit un livre sur le Brésil renfermant son ami José Carioca, bien décidé à faire découvrir au canard la beauté de son pays, au point de l'emmener avec lui, par une astuce dont seuls les Toons ont le secret, à l'intérieur de l'ouvrage. Au fil des pages, les deux amis rencontrent Aurora Miranda, dont le charme ne laisse pas Donald indifférent et qui mènera notre canard au septième ciel.

Un autre cadeau offert à Donald est une piñata renfermant un nouveau venu, Panchito Pistoles. Ce coq surexcité qui a l'art de manier la gâchette fait ainsi son apparition de façon tonitruante en musique, puis conduit José et Donald dans son pays d'origine avec la ferme intention de leur faire découvrir ses us et coutumes. José comme Panchito ont tous les deux connu un grand succès dans le pays qu'ils représentent, notamment au travers de la bande dessinée.


La Légende des Trois Caballeros (2018)

En 2018, une série intitulée La Légende des Trois Caballeros voit le trio se reconstituer, oubliant les évènements du film originel. Les trois comparses n'ont ainsi pas l'air de se connaître avant le début des aventures de la série. Donald est toujours un canard maladroit qu'un rien énerve. Ses colères sont d'ailleurs souvent moquées. José, quant à lui, est un bourreau des cœurs. Il est aussi celui qui essaye de raisonner ses deux comparses en étant le plus diplomate. Panchito est, enfin, le bout-en-train de l'équipe. Toujours joyeux, il fonce sans trop réfléchir. Accompagnés de Xandra, la Déesse de l’Aventure, le trio vit diverses aventures à travers le monde, en quête d’exploits prouvant leur qualité de héros.

Les Trois Fées : Flora, Pâquerette, Pimprenelle

Sept dans la version originale de Charles Perrault (1697), douze dans l'adaptation des Frères Grimm (1812), les Fées marraines ont été ramenées à trois dans la version de Walt Disney de La Belle au Bois Dormant (1959). Pourquoi une telle hécatombe ? Tout simplement, pour mieux appuyer leurs places dans le récit et leurs personnalités. L'idée de cette évolution revient à leurs animateurs, Frank Thomas et Ollie Johnston, deux Vieux Messieurs. Pour cela, ils affrontent vivement Walt Disney qui ne veut pas entendre parler de différenciation dans la personnalité des fées avant, finalement, d'accepter les déclinaisons des personnages féériques.

Ainsi Flora, vêtue de rouge, dispose d’une autorité naturelle et prend le commandement du groupe. Pâquerette, portant du vert, est souvent en retrait mais fait preuve d’une douceur exemplaire et tente souvent de canaliser l’énergie de ses consœurs. Pimprenelle, la troisième, a pour couleur de prédilection le bleu. Pleine de joie de vivre et parfois colérique, elle prend un malin plaisir à contredire Flora, donnant lieu à des scènes comiques, telle que la dispute autour de la couleur de la robe d’Aurore.


La Belle au Bois Dormant (1959)

Chargées de veiller sur la princesse Aurore qui vient de naître, chacune des trois Fées lui offre un don. Flora offre la beauté. Pâquerette fait don d'une belle voix. Mais alors que Pimprenelle s'apprête à réaliser son don, Maléfique surgit et jette un sort mortel sur Aurore, qui se piquera le doigt avec une quenouille le jour de ses seize ans, et en mourra. Pimprenelle ne peut alors utiliser son don que pour adoucir le sort, en remplaçant la mort par un sommeil profond de 100 ans, dont elle sortira par le baiser d’un prince.

Dans la version originale du film, les Fées se nomment Flora, Fauna et Merryweather. En français, elles ont parfois été nommées Jouvence, Sapience et Bénévole, notamment sur un livre-disque racontant l'histoire. Mais Flora, Pâquerette et Pimprenelle restent les noms officiels des trois personnages depuis le premier doublage français du film.

Les Trois Chatons : Marie, Toulouse, Berlioz

Dans le Grand Classique Les Aristochats (1970), la chatte angora Duchesse est la mère de trois jeunes chatons auxquels elle tente d'inculquer les bonnes manières, au cœur d’une cossue maison parisienne, celle de leur maîtresse, la richissime Madame Adélaïde de Bonnefamille. La fille, Marie, porte ainsi des rubans roses et s'entraîne au chant. Berlioz, le chaton gris foncé au nœud rouge, l'accompagne au piano. Quant à Toulouse, le chaton fauve au ruban bleu, c'est un apprenti artiste qui pose ses pattes pleines de peinture sur ses toiles.

Chacun des chatons porte un prénom en hommage à une personnalité ayant exercé dans leur domaine de prédilection. Marie rend ainsi hommage à la chanteuse et diva Maria Callas. Hector Berlioz fut un célèbre compositeur français du XIXe siècle et Henri de Toulouse-Lautrec un peintre originaire du Sud-Ouest de la France.


Les Aristochats (1970)

Visés par Edgar, le majordome qui tente de s’en débarrasser pour mettre la main sur l’héritage de Madame, les trois chatons et leur mère vont se retrouver dans la campagne française. Cette expérience particulière révèle alors la personnalité de chaque membre du trio. Si Berlioz a un caractère nettement monodimensionnel, les deux autres ont une personnalité franchement prononcée. Toulouse est, en effet, le petit caïd de la bande, téméraire, audacieux et prêt à toutes les expériences. Marie, au contraire, est, elle, la petite lady du groupe, affichant, en surface, de bonnes manières mais étant toujours partante pour faire des bêtises, en prenant bien le soin de ne jamais risquer d'être rendue responsable des mauvais tours qu'elle fomente. Sa popularité est clairement supérieure à celle de ses frangins tant elle est parvenue à se démarquer d'eux pour devenir, seule, une égérie des studios Disney, en particulier sur le marché nippon.

Les Trois Hyènes : Shenzi, Banzaï, Ed

Souvent jugé peu sympathique en raison de sa morphologie et de son ricanement, la hyène est un animal d'Afrique subsaharienne figurant naturellement au casting du Grand Classique Le Roi Lion (1994), du côté des méchants. Le trio Shenzi, Banzaï et Ed forme un groupe de hyènes affamées qui ne compte que sur Scar pour obtenir de quoi se nourrir.

Rejetées du royaume des lions, les hyènes s'associent donc à Scar plus par intérêt que par loyauté. Elles acceptent de participer à l’assassinat du roi Mufasa et de chasser son fils Simba, afin de permettre à Scar de prendre le contrôle de la terre des lions. Si Shenzi, Banzaï et Ed sont les seules identifiables, il faut noter que Scar dispose de dizaines d'autres hyènes, telle une véritable armée dévouée à sa cause.

Toutes trois des "bécasses baveuses et stupides" selon Zazu, chacune des hyènes est clairement distinguable, affichant une personnalité différente et marquée. Shenzi, une femelle avec une houpette, est clairement la chef de la bande. Vulgaire et dominante, elle a beaucoup d’influence sur ses comparses. Banzaï est un mâle avec de gros sourcils à qui il arrive toujours les plus gros ennuis (comme terminer dans un champ d'épines), dont il met souvent la responsabilité sur les lions qu’il exècre. Quant à Ed, c'est un autre mâle qui ne parle pas mais ne fait que ricaner en suivant bêtement ses acolytes, semblant disposer de capacités intellectuelles clairement limitées. Il se contente d'approuver les initiatives des deux autres en riant de manière hystérique.

Si dans Le Roi Lion, les hyènes sont des parias charognards, cela n'est pas toujours le cas dans la réalité de la savane africaine. La hyène peut être un dangereux prédateur, et est même le seul animal de la savane à pouvoir s'attaquer au lion en personne !

Les Trois Gargouilles : La Rocaille, La Muraille, La Volière

Seules amies du pauvre Quasimodo, contraint de vivre reclus dans les sommets de la cathédrale Notre-Dame, les trois Gargouilles du (Le) Bossu de Notre-Dame (1996) voient leur présence dans le film se justifier par la description par Victor Hugo, dans le roman original, d'un Quasimodo parlant aux statuts de pierre de la cathédrale. Leur apparence anthropomorphique est en revanche une pure invention des studios Disney.

Leurs noms rappellent leur nature de pierre. La Rocaille est la petite grosse aux grandes cornes, La Muraille la plus grande et La Volière celle toujours couverte d'oiseaux.


Le Bossu de Notre-Dame (1996)

Dans la version originale du film, les noms des trois Gargouilles rendent hommage à Victor Hugo (Victor pour La Rocaille, Hugo pour La Muraille). La troisième, La Volière, se nomme Laverne en anglais. La référence est en fait plus difficile à établir. Peut-être s'agit-il d'un hommage au comédien français Henry-Laverne...

Contestées par un bon nombre de spectateurs pour leur rang de personnages comiques pénalisant le ton dramatique du film et pour leur absence de jambes rendant leurs démarches chaotiques et grotesques, les trois gargouilles jouent pourtant un rôle bien connu des longs-métrages d’animation Disney : à destination des enfants, leurs interventions permettent d'alléger le récit et de faire retomber la tension entre deux scènes sombres.

Les Trois Moires : Atropos, Clotho, Lachésis

Figures de la mythologie grecque, les Moires (les Parques en romain) sont trois sœurs, filles de Zeus, qui apparaissent dans le Grand Classique Hercule (1997). Elles ont le don de savoir tout ce qui va se produire dans le futur, ce dont elles ne manquant jamais de se vanter.

Étant chargées du destin des mortels, symbolisé par un fil, elles ont chacune un rôle particulier. Clotho tire d’une quenouille le fil de la vie, marquant la naissance, Lachésis enroule ce fil symbolisant le cours de la vie, Atropos coupe le fil, signifiant la mort et l’arrivée aux Enfers. Il peut ainsi être déduit, d’après la scène du film, que Clotho est la Moire au visage bleu, Lachésis celle au visage vert et Atropos celle au visage gris.


Hercule (1997)

Dans le Grand Classique Disney, ces trois vieilles femmes, qui informent Hadès du danger que représente Hercule pour lui, sont représentées avec un seul œil qu’elles se partagent à tour de rôle. Ce détail marque une certaine confusion au niveau mythologique puisque c’étaient en fait les Grées, trois vieilles femmes, qui ne possédaient qu’un seul œil dans les récits mythiques grecs. Pour rendre la scène des Moires plus comique, les animateurs de Disney ont donc mélangé les deux trios mythologiques. Ils se permettent d'ailleurs là un grand écart avec la mythologie puisque ni les Moires ni les Grées n’ont en réalité croisé le chemin d’Héraclès (Hercule en romain).

Les Trois Vaches : Maggie, Miss Caloway, Grace

La vache de concours Maggie et les deux vaches laitières Grace et Miss Caloway sont les héroïnes du Grand Classique La Ferme se Rebelle (2004).

Vache exubérante multi-primée dans diverses foires agricoles, Maggie est recueillie par la fermière Pearl Gesner et rejoint sa « petite famille » composée, entre autres poules et cochons, de deux vaches laitières, la guindée Miss Caloway et l’insouciante Grace. Miss Caloway vit mal l'arrivée à la ferme de la vache de concours qui se révèle être une véritable rivale. Derrière ses airs guindés et sa tempérance de façade, elle cache un tempérament explosif...


La Ferme se Rebelle (2004)

Grace, quant à elle, s'illustre par sa naïveté et son insouciance. Si Maggie et Miss Caloway se disputent le leadership au sein de la ferme, elle a pour sa part bien plus un tempérament de suiveuse. Mélomane auto-proclamée, sa maîtrise du chant fait l’unanimité… contre elle !

Grand Classique ayant peu marqué les esprits, La Ferme se Rebelle voit figurer au casting deux autres trios : les triplés porcelets, fils d’Ollie qui se distinguent par la couleur de leur peau qui varie du rose foncé au rose très pâle en passant par le rose bonbon, ainsi que les Frères Trouillard, Bill, Gil et Phil, neveux du voleur de bétail Alameda Slim, physiquement identiques, ne se distinguant que par la couleur de leur bandana noué autour du cou.

Les Triplés : Hamish, Harris, Hubert

En 2012, les studios Pixar mettent sur le devant de la scène un nouveau trio formé par les triplés Hamish, Harris et Hubert, fils du roi écossais Fergus et jeunes frères de la princesse Merida, héroïne de Rebelle.

Ces trois petits princes en tous points identiques - même cheveux roux bouclés, même yeux bleus espiègles - sont en fait de petits chenapans pour qui tous les mauvais coups sont permis pour se distraire et surtout assouvir leur incroyable gourmandise. Les triplés ne sauraient en effet résister à l'appel des petits gâteaux fraîchement sortis du four !


Rebelle (2012)

C'est d'ailleurs leur gourmandise qui les pousse à prêter main forte à Mérida à plusieurs reprises et qui va finir par leur jouer un bien vilain tour... Trouvant abandonné le gâteau magique donné à Mérida par la Sorcière dans le but de "changer" sa mère, Hamish, Harris et Hubert se jettent dessus et, comme leur mère, finissent par se transformer en ours !

Cette mésaventure ne leur aura cependant pas servi de leçon, les trois garçonnets étant toujours partants pour faire les quatre cents coups après leur retransformation en humains : ils s'embarquent ainsi clandestinement sur le navire de l'un des seigneurs unifiés par Fergus, poussant leur père à aller les chercher à la nage, en pestant.

Mais Aussi...

Moins exposés ou charismatiques, d’autres trios peuplent les films d’animation Disney, à l’instar des trois Chasseurs Misha, Yasha et Vladimir dans le segment Pierre et le Loup du film La Boîte à Musique (1946), des trois Marins dans le segment La Baleine Qui Voulait Chanter à l'Opéra dans le même film, les trois Sorcières Grièche, Goulue et Griotte dans Taram et le Chaudron Magique (1985), les Triplées folles de Gaston dans La Belle et la Bête (1991), le trio de requins Bruce, Chumy et L’Enclume dans Le Monde de Nemo (2003), le trio de pigeons de New York Joey, Bobby et Vinnie dans Volt, Star Malgré Lui (2008) et son équivalent d’Hollywood, Blake, Tom et Billy, ou encore les trois Petits Pois, jouets de la jeune Bonnie Andersen dans Toy Story 3 (2010).

La liste ci-dessous tente de répertorier de façon exhaustive tous ces trios de personnages apparus dans des productions animées des différents labels Disney.

Liste des personnages

Aller en bas de la liste ▼
1935
Les Trois Juges
Carnaval des Gâteaux
Cinéma
1935
Les Trois Petits Chatons Orphelins
Cinéma
1936
Les Trois Petits Loups
Cinéma
1936
Les Trois Espiègles Petites Souris
Cinéma
1938
Les Trois Bébés
Wynken, Blynken & Nod
Cinéma
1945
Les Trois Caballeros
Cinéma
1946
Les Trois Marins
Cinéma
1946
Les Trois Spectatrices
La Boîte à Musique
Cinéma
1946
Cinéma
1953
Les Trois Sœurs Canaris
Adventures in Music : Melody
Cinéma
1955
Annette, Collette et Danielle
Cinéma
1959
Les Trois Fées
Flora, Pâquerette & Pimprenelle
Cinéma
1970
Les Trois Chatons
Marie, Toulouse &Berlioz
Cinéma
1978
Les Trois Ânes
Le Petit Âne de Bethléem
Cinéma
1978
Les Trois Marchands
Le Petit Âne de Bethléem
Cinéma
1985
Les Sorcières de Morva
Cinéma
1988
Les Rats des Champs
Les Nouvelles Aventures de Winnie l'Ourson
Télévision
1991
Les Triplées Folles de Gaston
Cinéma
1992
Les Trois Filles au Balcon
Cinéma
1993
Les Trois Grands Cochons
Bonkers
Télévision
1993
Am, Stram et Gram
Cinéma
1994
Les Trois Hyènes
Ed, Banzaï & Shenzi
Cinéma
1994
Les Trois Sorcières
Shakata, Razili & Farida
Télévision
1995
Luna, Phoebe et Seline
Gargoyles - Les Anges de la Nuit
Télévision
1996
Les Trois Gargouilles
La Rocaille, La Muraille & La Volière
Cinéma
1996
Ned, Jeb et Fred
Le Livre de la Jungle - Souvenirs d'Enfance
Télévision
1996
Trois Phacochères
Timon & Pumbaa - Les Héros du Film
Le Roi Lion
Télévision
1997
Les Moires
Cinéma
1998
Yao, Ling et Chien Po
Cinéma
1998
Les Trois Bouffons
Pocahontas 2 : Un Monde Nouveau
Vidéo
1999
Les Trois Aliens
Cinéma
2000
Tyler, Trevor et Taylor
Scott Premier de la Classe
Télévision
2001
Les Sœurs Gross
Nubia, Gina & Olei
Télévision
2001
Les Triplés Chang
Cool Attitude
Télévision
2002
Les Altos
Cool Attitude
Télévision
2002
Team Impossible
Kim Possible
Télévision
2003
Les Trois Requins
Bruce, Chumi & L'Enclume
Cinéma
2004
Les Trois Vaches
Miss Calloway, Grace & Maggie
Cinéma
2004
Les Frères Trouillard
Cinéma
2004
Cinéma
2004
Les Trois Mousquetaires
Mickey, Donald & Dingo
Vidéo
2005
Les Trois Filles de l'Empereur
Ting-Ting, Su & Mei
Vidéo
2005
Trois Porcelets
Les Petits Einstein
Télévision
2008
Love Händel
Phineas et Ferb
Télévision
2008
Les Trois Pigeons
Blake, Tom & Billy
Cinéma
2008
Les Trois Pigeons
Joey, Bobby & Vinnie
Cinéma
2008
Les Trois Pigeons
Nom Inconnu
Cinéma
2009
Les Petits de Kévin
Là-Haut
Cinéma
2009
Reggie, Darnell et Deux-Doigts
Cinéma
2010
Les Trois Petits Pois
Cinéma
2012
Les Filles du coin du feu
Brigitte, Josette & Collette
Télévision
2012
Les Triplés
Hamish, Harris & Hubert
Cinéma
2013
Button, Benngee et Brody
Princesse Sofia
Télévision
2015
Les Trois Petits Cochons
Boucle d'Or et Petit Ours
Télévision
2015
Muck, Gunk et Grime
Princesse Sofia
Télévision
2017
Mingo, Zoom et Estrella
Elena d'Avalor
Télévision
2019
Rosemary, Lavender et Ginger
Amphibia
Télévision
2019
Félix, Pasha et Polina
La Garde du Roi Lion
Télévision
2021
Les Ongis
Cinéma
▲ Retour en haut de la liste ▲
▲ haut de la liste ▲
Retour en haut de la liste ▲

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.