Cheetah-licious Christmas
La jaquette
Éditeur :
Walt Disney Records
Date de sortie USA :
Le 11 octobre 2005
Genre :
Noël
Artiste(s) :
The Cheetah Girls
Durée :
42 minutes

Liste des morceaux

01. Five More Days ’till Christmas - 3:04
(Matthew Gerrard, Robbie Nevil)
02. Santa Claus Is Coming to Town - 3:28
(Haven Gillespie, J. Fred Coots)
03. Perfect Christmas - 3:08
(J. Landers, Matthew Gerrard, Robbie Nevil)
04. Cheetah-Vicious Christmas - 3:32
(Matthew Gerrard, Robbie Nevil)
05. Marshmallow World - 2:47
(C. Sigman, P. DeRose)
06. Christmas in California - 3:01
(The Cheetah Girls, Matthew Gerrard, Robbie Nevil)
07. No Ordinary Holiday - 3:31
(B. Bernenate, Matthew Gerrard)
08. All I Want for Christmas Is You - 4:02
(Mariah Carey, W. Afanasieff)
09. This Christmas - 3:06
(Donny Hathaway, N. McKinnor)
10. I Saw Mommy Kissing Santa Claus - 2:51
(T. Connor)
11. The Simple Things - 3:41
(Matthew Gerrard, Robbie Nevil)
12. Last Christmas - 3:49
(George Michael)
13. Feliz Navidad - 2:37
(J. Feliciano)

La critique

rédigée par
Publiée le 21 décembre 2015
Les chansons

Toutes les chansons sont produites par Antonina Armato, Ray Cham, Matthew Gerrard, Tim James et Robbie Nevil.

01. Five More Days ’till Christmas
« Salut les Cheetah », « Salut les filles, Devinez quoi ? C’est Noël ! » sont les paroles sur lesquelles s’ouvre Five More Days ’till Christmas. Surfant sur des rythmes R&B, la chanson est plutôt une réussite en offrant quelque chose de nouveau dans le genre « musique de Noël ». Elle mérite son écoute.

02. Santa Claus Is Coming to Town 
Fameuse reprise d’un chant de Noël, l’air, rythmé par des tambours, est ici complètement remanié à grands renforts d'effets R&B et d'auto-tune. Mais voilà, à trop se vouloir originale, la chanson plombe finalement toutes ses capacités… Un beau ratage !

03. Perfect Christmas 
Chanson originale, Perfect Christmas épouse les airs d’une parade de Disneyland : à écouter pour, au moins, lui laisser sa chance…

04. Cheetah-Vicious Christmas
Chanson la plus réussie de l’album, premier single de l’opus, le titre restitue bien l’univers des filles dans un style R&B qui leur va bien.

05. Marshmallow World
S’ouvrant sur des paroles d’enfants évoquant leurs meilleurs souvenirs de Noël, la chanson qui s’annonce toute mignonette, vire très vite, dès la première note, au désastre musical... Une des plus mauvaises reprises de Noël !

06. Christmas in California
Chanson originale qui semble avoir été rejetée par l’équipe d’Hannah Montana, Christmas in California est une chanson d’une banalité affligeante (Hilary Duff chante d’ailleurs à peu-près la même chose sur son album Santa Claus Lane) : elle en devient vite insupportable.

07. No Ordinary Holiday
Autre chanson originale, No Ordinary Holiday est plutôt bonne en reprenant des airs de Noël et les mélangeant avec les sons d’aujourd’hui. Le résultat est séduisant.

08. All I Want for Christmas Is You
Reprendre un classique de Noël des années 90 est un pari risqué en soi, surtout quand il s’agit d’une chanson de Mariah Carey. Sur le papier, l’idée est donc déjà mauvaise, le résultat est encore pire ! Vouloir donner un air de chanson triste à une chanson joyeuse est une démarche totalement imbécile qui se crashe plus encore devant la faiblesse des voix des filles dont la puissance fait manifestement défaut. 

09. This Christmas
This Christmas est une reprise d’une chanson des années 70 très réussie. Le rythme est ici parfait (le titre ressemble d’ailleurs étrangement au générique de Cousin Skeeter chez Nickelodeon chanté par le groupe) et les voix sont parfaitement posée. Un bien joli résultat.

10. I Saw Mommy Kissing Santa Claus
Chanson classique de Noël à la base, la version donnée ici transforme la comptine en morceau pop/R&B surproduit. Elle n’offre rien de nouveau et s’avère tout à fait dispensable.

11. The Simple Things 
Sous des airs de ABC des Jackson 5, les Cheetah Girls reprennent une jolie chanson originale de Noël dont elles ont la bonne idée de respecter parfaitement le thème.

12. Last Christmas  
Les Cheetah Girls ont décidément bien du mal quand il s’agit de reprendre un classique : la version donnée ici est encore pire que celle de Disney de 2001. Un ratage complet !

13. Feliz Navidad  
Voulant célébrer les racines latino des chanteuses, Feliz Navidad, un classique espagnol, est ici transformé en chanson pro-autotune, surproduite et insipide. Elle a la mauvaise idée de finir l’album sur une bien médiocre note.

L'album

The Cheetah Girls est un groupe américain composé de trois jeunes femmes : Adrienne Bailon, Kiely Williams et Sabrina Bryan. Le trio est formé par Disney Channel qui le popularise grâce aux téléfilms de sa collection des Disney Channel Original Movie : Cheetah Girls et de ses deux suites. Il sort au final trois albums originaux (Cheetah-licious Christmas, In Concert : The Party's Just Begun Tour et TCG) qui deviennent tous disques d'or aux Etats-Unis, auxquels se rajoutent  trois bandes-originales (Cheetah Girls, Les Cheetah Girls 2, Les Cheetah Girls : Un Monde Unique). Tous les opus des Cheetah Girls sont ainsi parvenus à se placer dans le Top Billboard 200, le top 50 américain ; les bandes-originales des deux premiers films s'étant en outre vendues à plus de 2 millions de copies dans le monde.
Les filles font, en outre, trois tournées nationales (Cheetah-licious Christmas Tour, The Party's Just Begun Tour et One World Tour) et créent parallèlement leurs propres marques de vêtements, sans parler des produits dérivés à foison comme les parfums, poupées, jeux vidéo, livres, etc. Sur toute la durée de leur carrière, les Cheetah Girls écoulent plus de 3,6 millions d'albums dans le monde.

Après la sortie de leur téléfilm sur Disney Channel en 2003 (le DVD se vendant à plus de 800 000 exemplaires), les filles devaient accéder à leur propre série sur ABC pour la saison 2004-2005. Le projet est toutefois contrecarré par le succès de la sitcom Phénomène Raven dont Raven Symoné assume le rôle-titre. Elle quitte donc le projet d’ABC qui connait malgré tout un épisode pilote. Son résultat ne convaincra pas la chaine et la série est alors définitivement annulée…
Quelques mois plus tard, Raven-Symoné - toujours elle !  - signe en solo un contrat chez Hollywood Records et quitte le groupe : ainsi, elle ne participe pas à l’enregistrement de la chanson I Won’t Say (I’m in Love) du film Hercule pour la compilation Disneymania de 2005. 

Bien avant cela et avant que les Cheetah Girls ne se retrouvent à la télé pour la première suite de leurs aventures en Espagne, Disney entend profiter du succès de leur premier téléfilm et décide de faire un test en les signant sur un album de Noël. Constituant à l’origine un one-shot, seul son succès incitera ensuite Hollywood Records à leur proposer un contrat de plus grande envergure.

Cheetah-licous Christmas est donc le premier album du groupe américain les Cheetah Girls même s’il n’est jamais présenté comme tel. L’opus sort le 11 octobre 2005 chez Walt Disney Records ; il contient huit classiques de Noël revisités par le groupe auxquels se rajoutent cinq chansons conçues spécialement pour l’opus.

L’album rencontre un petit succès en se plaçant à la 74ème place des charts américains. Il est supporté par deux singles Cheetah-licous Christmas et Five More Days ’fil Christmas qui font un carton sur Radio Disney, les filles partant même en tournée pour en faire la promotion au côté du groupe Aly & AJ, en première partie des frères Jonas

Du 6 au 28 décembre 2005, la tournée Cheetah-licious Christmas fait ainsi le tour de 17 états américains avec en plus du trio les sœurs Aly & AJ en promotion pour leur propre album Into the Rush sorti en août de la même année. 
Le thème de la tournée étant les fêtes de Noël, la scène se présente avec plusieurs gros cadeaux, des manteaux d’hiver et même un bateau et du soleil pour la chanson Christmas in California. Outre les titres de Noël, les filles chantent les tubes de leur premier téléfilm, la chanson de Disneymania et ceux de la bande originale du film Disney de l’époque, Chicken Little

Cheetah-licious Christmas est un album trop déséquilibré pour convaincre. Ses chansons originales avec leurs rythmes R&B sont, en effet, plutôt bonnes (à l’exception notable de la désastreuse Christmas in California) alors que les classiques de Noël font vraiment peine à écouter tant elles sont mauvaises. Et comme elles sont les plus nombreuses, tout l’ensemble est plombé.
Cheetah-licious Christmas ne tient pas ses promesses et échoue lamentablement sur l’autel de la médiocrité.