Standard Parade for 1939
L'écran titre
Titre original :
Standard Parade for 1939
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 11 mars 1939
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Riley Thomson
Commanditaire :
Standard Oil Company
Musique :
Charles Wolcott
Durée :
7 minutes
Disponibilité(s) en France :

Le synopsis

Mickey et ses amis, accompagnés des sept nains de Blanche Neige et des trois petits cochons, vantent les mérites de la société Standard Oil...

La critique

rédigée par
Publiée le 21 septembre 2022

Standard Parade for 1939 est un petit cartoon commercial anecdotique qui reprend quelques animations existantes et rajoute des passages inédits.

Standard Parade for 1939 marque la seconde incursion de Walt Disney dans la production commerciale sponsorisée. Avant cela, il avait toutefois déjà produit quelques courts-métrages à destination d'un autre usage qu'une sortie normale au cinéma : de l'éducatif avec Tommy Tucker's Tooth en 1922 et Clara Cleans Her Teeth en 1926 ; du promotionnel avec Minnie's Yoo Hoo en 1930 ou de l'évènementiel avec Parade des Nominés aux Oscars en 1932. En 1939, il sort deux cartoons dans un but commercial : d'abord le superbe Les Gâteaux Brûlés pour National Biscuit Company et le moins ambitieux Standard Parade for 1939. La société qui a ici passé commande auprès des studios Disney est Standard Oil of California. Fondée en 1879 sous le nom de Pacific Coast Oil Company, elle prend le nom de Standard Oil of California en 1906 avant de devenir en 1984 Chevron Corporation, nom qu'elle conserve encore aujourd'hui. Au cours de l'année 1938, la firme pétrolière confie donc aux studios Disney la mission publicitaire de produire un cartoon mettant en avant ses activités. Ce film n'est toutefois qu'une partie de la campagne ; le studio s'engage également dans une série d'annonces dans les journaux et d'autres supports promotionnels dans lesquelles des personnages de Disney vantent les vertus de Standard Oil.


Standard Parade for 1939 est en réalité découpé en deux parties distinctes. La première, la plus longue, d'une durée de cinq minutes, est un reportage en l'honneur de Walt Disney. Reprenant quelques images du documentaire promotionnel A Trip Through The Walt Disney Studios, proposé en 1937 aux investisseurs du film d'animation Blanche Neige et les Sept Nains, il revient sur le parcours de Walt Disney. Il retrace ainsi sa carrière, de la création de Mickey Mouse en passant par le premier Silly Symphonie en couleur, Des Arbres et des Fleurs, puis par le succès du cartoon Les Trois Petits Cochons pour finir par son chef-d'œuvre, son premier long-métrage d'animation, Blanche Neige et les Sept Nains. Le court-métrage revient également sur les reconnaissances internationales du créateur de Mickey notamment en montrant une image de la Légion d'Honneur qu'il a reçue en 1936 des mains du consul de France, Jean Joseph Viala, venu lui remettre directement aux studios d'Hyperion Avenue. Le reportage annonce même la construction du futur studio Disney situé à Burbank. Le documentaire se termine en posant la question du lien entre la réussite de Walt Disney avec la société Standard Oil. La réponse est simple : il introduit la partie animée qui suit juste après et qui fait la publicité de l'entreprise.


La deuxième séquence de Standard Parade for 1939 est donc sa partie animée d'une durée de deux minutes. Elle reprend le même principe ainsi que la même musique que le court-métrage événementiel de 1932, Parade des Nominés aux Oscars. D'ailleurs, quelques personnages de ce dernier, ceux présents autour du tambour, sont réutilisés avec exactement le même design et la même animation. Une autre animation reprise également est celle du personnage de Toby Tortoise tout droit venu du court-métrage Le Lièvre et la Tortue à laquelle est juste rajouté un panneau publicitaire. Néanmoins des passages inédits sont également proposés à commencer par l'apparence de Mickey et de Minnie qui reprennent leur nouveau design, ceux imaginés par Fred Moore et introduits dans le cartoon Les Gâteaux Brûlés. Les personnages de Donald Duck, Dingo, Pluto, Les Trois Petits Cochons et Le Grand Méchant Loup possèdent, eux également, une animation inédite.

Le passage le plus intéressant est sans conteste celui des sept nains du film Blanche Neige et les Sept Nains fraîchement sorti au cinéma. Au début de la production du long-métrage, l'un des principaux animateurs des personnages des nains, Vladimir Tytla, avait animé un long plan rapproché des petits hommes défilant devant la caméra en rentrant de la mine. Cette scène-clé dans la production du film établissait les caractéristiques distinctives pour chacun d'eux et servait de guide et de modèle aux autres artistes qui dessinaient les personnages. Malheureusement, afin de fluidifier le récit du long-métrage, la scène de Tytla fut coupée du montage final ! Le studio décide alors de la récupérer et de la réutiliser pour le court-métrage Standard Parade for 1939, ceci afin de réduire les coûts. Une fois de plus, les nains passent un par un devant la caméra, les pioches sur leurs épaules étant remplacées par des pancartes épelant en majuscule le nom de l'entreprise S.T.A.N.D.A.R.D. Si l'animation est reprise dans son entièreté, la seule exception vient du personnage de Simplet. Il porte en effet un ustensile qui nécessite d'adapter les dessins. Il s'agit ici d'un panneau de signalisation à quatre sens qu'il fait pivoter de manière à ce que les deux dernières lettres du nom de la marque, le « R » et le « D », soient visibles par la caméra.

Standard Parade for 1939 est un court-métrage publicitaire assez anecdotique mais qui possède tout de même quelques animations intéressantes à commencer par celles des sept nains.

Les personnages

Aller en bas de la liste ▼
1928
Cinéma
1932
Cinéma
1934
Cinéma
1937
Cinéma
1937
Cinéma
1937
Cinéma
1937
Cinéma
1937
Cinéma
1937
Cinéma

L'équipe du film

1904 • 1968
1901 • 1966
Producteur

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.