Émissions » Émissions d'Anthologies Disney » Saison 15 (1968 • 1969)
Émissions d'Anthologies Disney » Saison 15 (1968 • 1969)

Nature's Better Built Homes

Nature's Better Built Homes
L'écran titre
Titre original :
Nature's Better Built Homes
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 2 mars 1969
Genre :
Compilation
Réalisation :
Hamilton Luske
Ward Kimball
Durée :
50 minutes

Le synopsis

Les plus étranges constructions au monde sont l'œuvre d'animaux. Le Ranger J.Audubon Woodlore présente certaines de ces résidences hors normes.

La critique

rédigée par
Publiée le 30 mai 2019

Nature's Better Built Homes est un épisode diffusé dans le cadre de l'émission de la chaîne américaine NBC, Walt Disney's Wonderful World of Color.

Le Ranger J.Audubon Woodlore est un personnage Disney qui apparaît tardivement, presque fortuitement, en 1954, dans le cartoon Grin and Bear it (Donald Visite le Parc de Brownstone) où il rejoint, pour l'occasion, Donald et Humphrey en qualité de gardien en chef du parc Brownstone. Il revient un an plus tard, en 1955, auprès de ses deux acolytes dans Beezy Bear (Donald et les Abeilles) puis abandonne, en 1956, dans Hooked Bear (Humphrey Va à la Pêche) et In the Bag (Dans le Sac), le canard irascible pour simplement partager la vedette avec Humphrey. En tout et pour tout, il n'existe qu'un seul cartoon où le Ranger n'est pas accompagné de son ours pataud favori, Grand Canyonscope (Donald Visite le Grand Canyon) en 1954 ; il y délaisse d'ailleurs aussi sa qualité de responsable du parc de Brownstone...

L'apparition du personnage du Ranger au milieu des années 50 s'inscrit dans la mode de l'époque qui voit les Américains, enfin libérés des affres de l'après-guerre, se prendre de passion pour leurs grands parcs nationaux. Le Ranger J.Audubon Woodlore est, alors, immédiatement reconnaissable entre mille. Il doit sa voix à Bill Thompson, très connu non seulement pour ses prestations pour Droopy chez MGM mais aussi chez Disney où il assume plusieurs personnages emblématiques dont le lapin Blanc dans Alice au Pays des Merveilles, le roi Hubert dans La Belle au Bois Dormant ou Monsieur Mouche dans Peter Pan.
Au même titre qu'Humphrey, le Ranger J.Audubon Woodlore paye cher sa naissance tardive dans la galaxie Disney. La fin des cartoons est, il est vrai, trop proche pour lui permettre de développer une véritable carrière. Il tire ainsi très vite sa révérence. Il revient toutefois sur la pointe des pieds, délaissant le cinéma pour la télévision, dans l'émission Walt Disney's Wonderful World of Color pour quelques compilations et shows éducatifs. C'est d'ailleurs dans l'épisode du 13 novembre 1966 The Ranger’s Guide to Nature que Walt Disney lui donne son nom définitif, n'ayant jamais été véritablement dénommé dans les cartoons cinéma. Il apparaît également dans The Ranger of Brownstone (17 mars 1968), Nature’s Charter Tours (28 avril 1968) et Nature’s Better Built Homes (2 mars 1969).

À la différence des précédents épisodes autour du Ranger, Nature’s Better Built Homes est principalement tourné en prises de vues réelles. Il commence via une narration écrite par Mel Leven et déclamée par Olan Soulé où il est expliqué que les plus belles constructions humaines n'ont rien à envier à celles des animaux. L'expert en la matière, le Ranger J.Audubon Woodlore a d'ailleurs signé un livre sur le sujet qui fait autorité et qui sert ici de base à l'émission. En tournant ses pages, les dessins s'animent alors et le téléspectateur voit le Ranger les accueillir et illustrer son propos.

J.Audubon Woodlore aborde tout d'abord de façon globale les similitudes de constructions entre les humains et certaines espèces de la nature. Ensuite, il se concentre sur des constructeurs particuliers. Il parle ainsi, lors d'une longue séquence, des castors et de leurs formidables constructions faites de branches qu'ils sectionnent eux-mêmes. Le Ranger mène ensuite un exposé sur les créatures des marées en montrant, par exemple, la formidable structure d'air que l'araignée des eaux (ou argyronète) réalise à partir de bulles d'air qu'elle apporte méticuleusement une à une. Il change ensuite d'élément pour effleurer le sujet de certains insectes comme les termites avant de passer sur une longue séquence où il traite des chiens de prairie. L'émission finit en abordant les nurseries de différentes espèces puis le temps du coucher pour divers animaux. Lors de cette dernière séquence, il sera particulièrement apprécié un mélange d'animation traditionnelle avec des animaux audio-animatroniques parlant.

Nature’s Better Built Homes, comme le précédent épisode du ranger, possède quelques petites chansons, toutes composées par Mel Leven et peu marquantes.
Les images en prises de vues réelles qu'il contient et qui viennent expliquer la nature proviennent, quant à elles, de la série des True Life Adventures. Certaines parties sont d’ailleurs plus intéressantes que d’autres ; celle sur les chiens de prairie est, par exemple, particulièrement amusante. Rien d'étonnant à cela puisqu'elles sont issues pour la plupart des documentaires animaliers Disney de renom comme notamment le court-métrage La Vallée des Castors (1950) ou les longs-métrages La Grande Prairie (1954) et Les Secrets de la Vie (1956). Les transitions animées, par contre, sont entièrement inédites. La véritable invention est d’ailleurs de voir l'épisode construit comme The Ranger’s Guide to Nature, avec les images d'un livre qui s'anime et les personnages qui passent d'une page à une autre. En plus du Ranger, le téléspectateur retrouve ainsi plusieurs animaux en animation.

Nature’s Better Built Homes est assurément l'épisode le moins intéressant de ceux dédiés au Ranger J.Audubon Woodlore. Le peu d'animation inédite, par rapport à la reprise d'éléments en prises de vue réelle, explique sans aucun doute cette impression.

Les personnages

L'équipe du film

1914 • 2002
Réalisateur

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.