Le Collectionneur
La couverture
Titre original :
Force Collector
Éditeur :
Pocket
Date de publication USA :
Le 05 décembre 2019
Genre :
Science-fiction
Label :
Star Wars - Univers Officiel
Auteur(s) :
Kevin Shinick
Autre(s) Date(s) de Publication :
Disney-Lucasfilm Press (US) : Le 19 novembre 2019
Nombre de pages :
300

Le synopsis

An 34 après la Bataille de Yavin (Univers Officiel)
Karr n'a jamais vraiment su trouver sa place dans la galaxie. Mais il a d'étranges et douloureuses visions lui permettant de voir ou de sentir certaines choses. Serait-il doté des mêmes pouvoirs que les légendaires Chevaliers Jedi ? Même si ces derniers n'existent plus, il est convaincu qu'il est destiné à faire de grandes choses. Aussi décide-t-il de quitter sa planète et sa famille, accompagné d'une amie au caractère bien trempé, et de se mettre en quête de tout ce qu'il pourra trouver sur l'Ordre Jedi disparu afin de mieux appréhender ses étranges aptitudes et deviner ce que la Force attend de lui...

La critique

rédigée par
Publiée le 24 janvier 2020

Le Collectionneur est un roman jeune adulte qui, sans violence et avec justesse, narre l'histoire d'un jeune garçon qui, cherchant sa place, va trouver sa voie.

Le roman est écrit par Kevin Shinick. Né le 19 mars 1969 à Merrick dans l'État de New York, l'auteur est un artiste complet ayant touché un peu à tout avant d'écrire pour Star Wars. Il a, en effet, été comédien au théâtre mais a également travaillé à la télévision, en tant qu'acteur mais aussi doubleur ou scénariste. Il est principalement connu pour avoir participé à la série Robot Chicken mais également pour ses scénarios de la série animée Marvel Spider-Man, sur Disney XD. Il prête également sa voix au personnage de Bruce Banner dans plusieurs autres séries Marvel. Pour Star Wars, il écrit le conte illustré Chewbacca et les Porgs ainsi que le roman jeune adulte Le Collectionneur.

Pour suffisamment consolider, auprès du public, les liens entre Star Wars : Les Derniers Jedi et Star Wars : L'Ascension de Skywalker, Lucasfilm, Ltd. met en place un dispositif marketing d'envergure, connu sous l’appellation de Voyage vers Star Wars : L'Ascension de Skywalker, qui comprend entre autre un comics Allégeance, un roman "adulte" Resistance Reborn, un roman "jeune adulte" Le Collectionneur et un roman "jeunesse" Spark of the Resistance. Ces sorties littéraires permettent ainsi de comprendre ce qui s'est passé entre les deux films et notamment comment la Résistance a pu se reconstruire en trouvant des alliés, comment le Premier Ordre opère sous le règne du nouveau Suprême Leader, Kylo Ren, mais aussi, ce qui est advenu de la relation entre les personnages, à l'exemple de celle de Finn et de Rose. Ces derniers ont, en effet, acté que leur aventure amoureuse ne pouvait aller plus loin et décident simplement de rester amis. Le comics permet aussi d'introduire le personnage d'Aftab, le fils de l'Amiral Ackbar, aperçu dans le film.

Le Collectionneur est, en réalité, très peu lié à Star Wars : L'Ascension de Skywalker, mis à part un minuscule détail assez anecdotique. Il permet ainsi de savoir ce qu'il est advenu d'un objet aperçu dans le film. Par contre, le roman est beaucoup connecté à la postlogie dans son ensemble puisque le livre se déroule avant Star Wars : Le Réveil de la Force. Le lecteur retrouve ainsi le Premier Ordre mais aussi des personnages comme Maz Kanata, la reine pirate de la planète Takodana, ou encore Unkar Plutt, le négociant de déchets de la planète Jakku. Mais le livre ne se limite pas à aborder les derniers films, il revient aussi sur des détails d'autres médiums comme le comics C-3PO : Le Membre Fantôme, d'anciens épisodes tel Star Wars : La Revanche des Sith ou encore la série Star Wars : The Clone Wars. À travers de nombreux éléments, l'auteur arrive ainsi à raconter l'histoire des Jedi avec un grand H, de façon aussi prenante qu'haletante.

Mais ce qui impressionne dans Le Collectionneur, c'est surtout la petite histoire. Celle d'un jeune garçon qui se cherche et qui se trouve différent. Alors qu'il pensait avoir une maladie ou une malédiction, il se rend en fait compte qu'il a plutôt un don lié à la Force. Quand il touche des objets ayant appartenu à des Jedi, ils lui racontent via des visions douloureuses une bribe des événements qu'ils ont vus. Le jeune adolescent décide alors de quitter sa planète natale pour parcourir la galaxie à la recherche d'artefacts ou de tout ce qui peut concerner les Jedi et qui est apte à lui donner des réponses aux questions qu'il se pose sur eux : pourquoi ont-ils disparu et que sont-ils devenus ? Le livre propose ainsi de revenir sur plusieurs moments-clés des Jedi au fur et à mesure des pérégrinations du jeune garçon. Les visions montrent soit des moments des films que les lecteurs connaissent bien, soit des instants plus anecdotiques tirés d'autres médias Star Wars permettant d'avoir un point de vue différent et différenciant. Le lecteur ne s'ennuie donc jamais car plus que le but ultime du roman, ces visions sont surtout un prétexte à une quête initiatique.

La grande réussite du roman se trouve alors dans l'incroyable émotion qui s'en dégage. Karr Nuq Sin, le jeune garçon sensible à la Force, est en effet incroyablement touchant. Surtout que son histoire personnelle est clairement intrigante : de la relation spéciale qu'il a avec sa grand-mère qui a toujours cru en lui à ses parents qui ne le comprennent pas mais veulent le protéger presque malgré lui, en passant par la place qu'il n'arrive pas à trouver dans la vie que ce soit dans ce qu'il veut faire comme vis-à-vis de ses camarades de classe. En cela, Le Collectionneur est réellement un roman jeune adulte car il propose des questionnements spécifiques à son lectorat. Mais il n'empêche absolument pas les adultes d'apprécier son récit car en réalité, il s'agit d'une fresque et d'une quête familiale qui sont sûres d'arracher quelques larmes à tous les lecteurs, peu importe leur âge. L'auteur arrive, qui plus est, à bouleverser son lectorat non pas avec une aventure menée tambour battant mais par une recherche de savoir, sans violence, mais néanmoins palpitante. Habile, il parvient également à changer le point de vue du roman au moment où le lecteur a peur que le livre ne devienne redondant. La deuxième moitié propose ainsi une introspection familiale simple mais terriblement efficace. Au final, au bout de sa quête, Karr Nuq Sin découvrira enfin qui il est et quel est son destin. Plus qu'un savoir universel, Karr Nuq Sin trouve une introspection personnelle et familiale réellement bouleversante.

Le Collectionneur possède aussi des personnages terriblement attachants. En premier lieu, évidemment, Karr Nuq Sin est tout simplement idéal pour porter le livre sur ses épaules. Le lecteur comprend parfaitement ses questionnements et ses doutes. Mais il est aussi accompagné dans ses aventures par une camarade à fort tempérament, Maize Raynshi, mi humaine et mi Mirialan. Elle va ainsi l'aider à quitter leur planète pour partir à l'aventure aux quatre coins de la galaxie. D'abord sceptique sur les capacités de son ami, elle sera de plus en plus convaincue, faisant tout pour qu'il arrive à trouver les réponses qui lui manquent. Les deux jeunes gens sont aussi surveillés par le droïde RZ-7, construit par Karr à partir, entre autre, d'un droïde de protocole et d'un droïde médical, mais dont la fonction première est surtout de surveiller le garçon tout en jouant le rôle de son ami et son confident.

Le Collectionneur est un livre court et simple mais incroyablement passionnant. Une fois commencé, il est difficile de le lâcher tellement il arrive à proposer une histoire émouvante tout en narrant la grande Histoire des Jedi, le tout porté par des personnages terriblement attachants.

Poursuivre la visite

1985 • 2020

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.