Prissy et sa Maîtresse
Date de création :
Le 25 janvier 1961
Nom Original :
Prissy and her Owner
Apparition :
Cinéma

Le portrait

rédigé par Thibaut Ange
Publié le 18 septembre 2022

Au début du Grand Classique Les 101 Dalmatiens (1961), le dalmatien Pongo présente aux spectateurs la vie de célibataire endurci de son maître, le compositeur Roger Radcliff. S'ennuyant à mourir et désespéré de trouver un jour une femelle avec qui passer sa vie, et accessoirement une compagne pour son maître Roger, Pongo regarde ainsi par la fenêtre les femmes promenant leur chienne dans la rue, en quête du duo parfait.

Parmi les chiennes aperçues figure Prissy, un lévrier afghan à la robe marron et aux oreilles orange, dont l'apparence physique est très similaire à celle de sa maîtresse, une femme à lunettes, aux cheveux roux et vêtue de marron, portant un béret et exerçant l'activité de peintre. Regardant ce duo passer dans la rue, Pongo le qualifie d'« étrange spécimen » avant de conclure son analyse par un « sûrement pas ».

Peu après, Pongo a enfin trouvé le duo parfait, une jolie dalmatienne et sa ravissante maîtresse. Convaincu que c'est la chance de sa vie, il avance l'horloge et convainc Roger que l'heure de la promenade est venue. Dans le parc, il croise de nouveau Prissy et sa maîtresse, qui s'est installée auprès du lac pour peindre, alors que lui cherche la jolie dalmatienne en tirant un Roger Radcliff totalement dépassé par les évènements.

Plus tard, après le vol des quinze chiots dalmatiens de Pongo et Perdita par Horace et Jasper Badun, les hommes de main de Cruella d'Enfer, Prissy participe à relayer le message d'alerte depuis l'appartement londonien de sa maîtresse, toujours occupée à peindre. Alors qu’elle aboie par la fenêtre, le lévrier est attrapé par le collier par la femme, mais se rue vers une autre fenêtre pour poursuivre sa bonne action, après avoir renversé la toile en cours de réalisation.

Comme les autres spécimens observés par Pongo au début des (Les) 101 Dalmatiens, Prissy n’est qu’un chien au rôle anecdotique parmi tous ceux qui peuplent le film d’animation.

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.