Mildred
Date de création :
Le 30 mars 2007
Nom Original :
Mildred
Apparition :
Cinéma
Voix Originale(s) :
Angela Bassett
Voix Française(s) :
Sophie Deschaumes

Le portrait

Publié le 30 juin 2020

Cette femme au look strict masquant un cœur en or, apparue dans le Grand Classique Bienvenue Chez les Robinson (2007), est la directrice de l’orphelinat de la sixième rue où la mère biologique de Lewis l’abandonne alors qu’il n’est encore qu’un nouveau-né.

Ayant trouvé Lewis dans un panier posé devant la porte de son établissement un soir pluvieux, elle le recueille et l’élève parmi d’autres orphelins, dont le jeune Michael Yagoobian, son camarade de chambre. Mildred organise ensuite de nombreux rendez-vous entre Lewis et des parents souhaitant adopter un enfant ; des rencontres qui tournent toujours à la catastrophe à cause des inventions loufoques du petit génie obsédé par les innovations techniques. Avant un rendez-vous avec Monsieur et Madame Harrington, elle encourage ainsi Lewis en lui disant de leur montrer qu’il est « unique au monde ». La rencontre tourne toutefois au fiasco : le jeune garçon présente en effet sa dernière innovation et asperge M. Harrington avec son pistolet à confiture et beurre de cacahuète défaillant alors qu'il se trouve que ce dernier est justement allergique à l’arachide et se met aussitôt à enfler démesurément.

Désespéré de ne jamais trouver une famille, Lewis part s'isoler sur le toit de l’orphelinat. Mildred vient l'y réconforter en lui disant qu’il finira par trouver la famille idéale, ce à quoi le jeune garçon répond, cartésien, qu’il a déjà passé 124 entretiens avec de potentiels parents. Déclarant que personne ne veut de lui, Lewis fait alors référence à sa mère qui, même elle, l'a repoussé. Agacée de voir son protégé tenir de tels propos, Mildred lui explique que sa maman ne l’a peut-être abandonné que parce qu’elle n’avait pas d’autres choix. Lewis se met alors en tête de la retrouver : il l’a vue, nourrisson, lorsqu’elle l’a posé dans un panier devant la porte de l’asile de la sixième rue et doit pouvoir, en créant un scanner de mémoire, connaître son identité. Dépassée par les pensées de Lewis, Mildred tente toutefois de lui faire comprendre qu’il ne faut pas s’emballer. Trop tard, le jeune garçon se met en quête de mettre au point sa machine.

Très bienveillante, Mildred n’a de cesse de remonter le moral de ses petits protégés, encourageant Michael Yagoobian avant son match de baseball ou organisant sans relâche de nouveaux entretiens d’adoption pour Lewis. À la fin du film, après l’avoir serré une dernière fois dans ses bras avec affection, c’est avec un grand bonheur qu’elle voit Lewis quitter l’orphelinat et rejoindre ses parents adoptifs, Bud et Lucille Robinson, qu’il a enfin trouvés grâce à son don pour les sciences.

Angela Bassett
Sophie Deschaumes

En version originale, Mildred est interprétée par l’actrice et productrice américaine Angela Bassett, révélée au grand public dans les années 1990 avec son rôle de Tina Turner dans le film Touchstone Tina (1993) qui lui a valu une nomination pour l’Oscar de la meilleure actrice et la victoire d’un Golden Globe, et celui de Betty Shabazz, l’épouse de Malcolm X dans le film éponyme (1992). Également remarquée à la télévision dans des séries telles que Urgences (2008-2009), American Horror Story (2013-2018) et 9-1-1 (depuis 2018), elle a incarné la Reine Ramonda de Wakanda dans les films Marvel Black Panther (2018) et Avengers : Infinity War (2018). Plus récemment, elle a assuré la narration de la série documentaire Il Était une Fois les Imagineers, les Visionnaires Disney, diffusée sur Disney+ et relatant l’histoire de la conception des Parcs Disney.
Pour la version française, Mildred est incarnée par Sophie Deschaumes, spécialiste du doublage qui a également prêté sa voix à Darling et Si et Am pour le troisième doublage de La Belle et le Clochard (1997), et à la déesse Héra dans Hercule (1997).

Femme au grand cœur et attentionnée, Mildred élève et soutient l’orphelin Lewis durant toute son enfance jusqu’à ce qu’il trouve une famille aimante. Elle s’inscrit dans la liste à rallonge des personnages du 47e Grand Classique Disney qui s’illustrent davantage par leur nombre exponentiel que par leur popularité auprès du grand public. Peu présente à l’écran, elle n’a pas particulièrement marqué les esprits.

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.