Les Ambassadeurs
Date de création :
Le 27 novembre 2013
Nom Original :
The Dignitaries
Apparition :
Cinéma
Voix Originale(s) :
Jeffrey Marcus (Ambassadeur allemand)
Jesse Corti (Ambassadeur espagnol)
Tucker Gilmore (Ambassadeur irlandais)

Le portrait

Publié le 20 janvier 2020

Apparus dans La Reine des Neiges (2013), des aristocrates étrangers ont été conviés à assister aux festivités données à l’occasion du couronnement de la reine Elsa d’Arendelle en leur qualité d’ambassadeur de leur pays. Outre le Duc de Weselton et le Prince Hans des Îles du Sud, quatre d’entre eux semblent avoir une importance particulière : un ambassadeur allemand, un ambassadeur espagnol, un ambassadeur français et un ambassadeur irlandais.

Ces quatre dignitaires étrangers sont présents lorsque les pouvoirs magiques de la souveraine d’Arendelle sont révélés au grand jour et qu’elle fuit son château pour se réfugier dans la Montagne du Nord, loin de tout et de tout le monde. Lorsque la princesse Anna décide de partir à la recherche de sa sœur aînée, elle nomme le Prince Hans régent du royaume. Les quatre ambassadeurs prêtent alors main forte au jeune homme qui doit faire face aux nombreux problèmes logistiques qui frappent de plein fouet les habitants du royaume d’Arendelle depuis qu’Elsa l’a plongé dans un hiver des plus rudes, en plein cœur du mois de juillet.

Honnêtes, solidaires et conscients des responsabilités incombant à leur rang de hauts dignitaires, les ambassadeurs n’en sont pas moins naïfs et facilement manipulables. En l’absence de la reine d’Arendelle et de sa jeune sœur, le Prince Hans et le Duc de Weselton rivalisent en effet pour les manipuler. Ainsi, quand Anna revient de son expédition dans la Montagne du Nord, accidentellement blessée au cœur par la magie de sa sœur, le Prince Hans choisit de la laisser périr à l’abri des regards dans le but de prendre sa place sur le trône d’Arendelle, désormais vacant puisqu’Elsa a, elle, été déchue de ses prérogatives en se voyant accusée du meurtre de sa cadette. Il se contente ainsi d'annoncer sa mort sans que les ambassadeurs n'exigent aucune preuve ! Dupes des agissements du prince des Îles du Sud et croyant aussi bien au décès de la princesse Anna qu’à la responsabilité de son aînée dans ce drame, ils lui prêtent allégeance et le reconnaissent sans le moindre recul en qualité de nouveau souverain d’Arendelle.

L'Ambassadeur français
L'Ambassadeur irlandais
L'Ambassadeur espagnol
L'Ambassadeur allemand

Quelques temps plus tard, le machiavélisme de Hans est enfin révélé aux yeux de tous, lorsqu’il tente de tuer Elsa, sous le regard des ambassadeurs qui assistent à la scène depuis un balcon du château d’Arendelle. Les dignitaires étrangers se rendent enfin compte qu’ils ont été bernés par le treizième fils du souverain des Îles du Sud, notamment quand ’ils découvrent qu’Anna est toujours en vie. Les quatre aristocrates se réjouissent ainsi sans retenue de le voir finalement être mis hors d’état de nuire et de retrouver Elsa et Anna, saines et sauves, et surtout aptes à ramener le calme, la tranquillité et l’été dans le royaume d’Arendelle. Preuve de leur loyauté retrouvée à l’égard de la reine Elsa d’Arendelle, c’est l'un des quatre dignitaires, l’ambassadeur français, qui reconduit le Prince Hans, attaché comme le criminel qu’il est, dans son royaume des Îles du Sud et promet de s’assurer qu’il sera puni comme il se doit par la justice de son pays natal, dispensée par son souverain de père et ses douze frères aînés.

L’acteur américain Jesse Corti n’en était pas à son premier personnage d’un Grand Classique Disney lorsqu’il s’est vu confié le rôle de l’ambassadeur espagnol : il avait, en effet, déjà prêté sa voix à Lefou, le stupide mais zélé faire-valoir de Gaston, dans La Belle et la Bête (1991).
Chose étonnante, malgré le fait que ce soit celui des quatre dignitaires qui prononce le plus de répliques, l’acteur qui prête sa voix à l’ambassadeur français n’est pas crédité dans le générique du Grand Classique, contrairement aux comédiens - tous peu connus - qui incarnent ses homologues allemand, espagnol et irlandais.

Aux côtés des ambassadeurs allemand, espagnol, français et irlandais, du Duc de Weselton et du Prince Hans, d'autres hauts dignitaires étrangers sont conviés à assister au couronnement d’Elsa d’Arendelle. Bien d’autres États sont, en effet, représentés lors des festivités dont notamment le royaume de Corona avec pour ambassadeurs, une certaine Raiponce, et son mari, un voleur repenti connu sous le pseudonyme de Flynn Rider… Un bien joli caméo.

Alors qu'ils sont censés être des diplomates aguerris, les ambassadeurs allemand, espagnol, français et irlandais sont d'une naïveté confondante ou d'une incompétence rare, se laissant manipuler par un jeune prince assassin... Désespérément tous peu glorieux pour les pays qu'ils représentent.

Poursuivre la visite

Les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.