Jeannine Squibbles
Date de création :
Le 21 juin 2013
Nom Original :
Ms. Sheri Squibbles
Apparition :
Cinéma
Voix Originale(s) :
Julia Sweeney
Voix Française(s) :
Catherine Davenier

Le portrait

rédigé par Floriane Cinotti
Publié le 20 avril 2022

Madame Squibbles, Jeannine de son prénom, apparaît pour la première fois dans Monstres Academy (2013), la suite du film des studios Pixar Monstres & Cie. De couleur rose et toute en rondeurs, dotée de cinq yeux, elle élève seule son fils Scott, surnommé Squishy, aspirant étudiant au département Terreur de la Monstres Université. Personnage secondaire omniprésent, elle se retrouve aux premières loges des Jeux de la Peur lorsque Squishy et les autres membres de sa fraternité décident d’y participer, exhibant une pancarte aux initiales des Oozma Kappa, le nom choisi par l'équipe

Monstres Academy relate la rencontre entre Bob et Sulli avant qu’ils ne commencent à travailler pour Monstres et Cie. Tous deux étudiants à l’université, ils intègrent alors le cursus Terreur dans le but de devenir des Terreurs d’Élite. S’ils sont, par la suite, devenus de très bons amis, il n’en a pas toujours été ainsi. Leurs premiers échanges ont en effet été difficiles, et leur exclusion du département par Mme Hardscrabble, la doyenne, n’a rien arrangé, cette dernière jugeant Sulli trop dissipé et Bob trop peu effrayant. Dans le but de réintégrer le département Terreur, Bob passe donc un marché avec la doyenne et s’inscrit aux Jeux de la Peur avec sa toute nouvelle fraternité, les Oozma Kappa. L’équipe de Bob étant malheureusement incomplète, Sulli se porte volontaire pour les rejoindre, y voyant une opportunité de poursuivre lui aussi le cursus. Contraint de l’intégrer au groupe, Bob rejoint avec Sulli le siège de la fraternité des Oozma Kappa.

Ledit siège n’est autre que la maison de l’un des membres, Squishy, qui vit encore avec sa mère. Après avoir fait connaissance avec chacun de leurs coéquipiers, Bob et Sulli s’installent donc dans leur chambre. Ils sont réveillés durant la nuit et guidés jusqu’à la cave, où leurs nouveaux amis ont organisé un rituel d’initiation à la bougie. C’est alors que Mme Squibbles fait irruption en allumant la lumière, interrompant net la cérémonie. Descendue pour faire sa lessive, bigoudis dans les cheveux et vêtue d’une robe de chambre, elle conseille joyeusement à Squishy d’allumer la lumière pour ne pas s’abîmer les yeux. Face aux protestations de son fils, elle s’excuse et leur demande de faire comme si elle n’était pas là. Plus facile à dire qu’à faire, puisqu’elle met en route avec fracas la machine à laver, le tout en se dandinant nonchalamment.

Les Oozma Kappa sont bientôt convoqués pour la première épreuve des Jeux de la Peur, qui se déroule de nuit dans les égouts. Les différentes équipes sont alors présentées au public, sous des applaudissements nourris... qui cessent soudain à l’annonce des Oozma Kappa, les élèves les moins populaires de l’université. Un cri enthousiaste s’élève pourtant dans le silence : il émane de Mme Squibbles, venue tout spécialement pour soutenir son fils et sa fraternité. Munie d’un appareil photo, elle immortalise même l’instant sous les yeux médusés de l’assemblée.

Si la première épreuve s’avère compliquée pour les Oozma Kappa, la tricherie d’une équipe concurrente leur permet de rester dans la course. Mettant les bouchées doubles pour tirer leur épingle du jeu, les membres du groupe perdent malheureusement toute motivation lorsqu’ils se voient humiliés par la fraternité adverse des ROR lors de la fête organisée pour les participants aux Jeux de la Peur. Pour remonter le moral de ses camarades, Bob décide alors d’organiser une escapade sur les toits de l'usine Monstres et Cie, pour observer les Terreurs d’Élite. Et c’est Mme Squibbles qui conduit le groupe sur place. Avec un sourire, elle signifie à Squishy qu’elle attend leur retour dans la voiture en écoutant « sa musique ». C’est alors qu’elle referme la vite et, l’air serein, lance un morceau de death metal sur sa radio.

L’excursion tourne court lorsque le groupe est repéré par des vigiles. En proie à la panique, tout le monde bat en retraite vers la voiture de Mme Squibbles. Squishy, à bout de nerfs, l’empresse de démarrer, mais rien ne semble ébranler le calme de sa mère, qui s’assure que tous les passagers sont bien attachés avant de leur proposer un chewing-gum. C’est finalement Bob qui prend les choses en main et saute sur l’accélérateur. Loin de s’en offusquer, Mme Squibbles se laisse emporter, l’air amusé et ne semblant pas avoir vraiment compris l'urgence de la situation.

Pour officialiser le lien entre les membres de la fraternité, Mme Squibbles met à contribution ses talents de couturière et confectionne des vêtements aux couleurs d’Oozma Kappa à chacun d’entre eux. Regonflés à bloc, ils remportent haut la main les épreuves suivantes des Jeux de la Peur. Quant à Mme Squibbles, elle prend son rôle de supportrice très à cœur, allant même jusqu’à se peindre tout le visage en hommage aux Oozma Kappa. Pour la dernière épreuve, qui oppose les Oozma Kappa aux ROR, elle est d'ailleurs au premier rang, toujours aussi enthousiaste. Laissant exploser sa joie quand l’équipe de son fils remporte le concours, elle se retrouve au milieu de la foule, l’occasion pour elle et Don, l’étudiant senior des Oozma Kappa, de se rapprocher. C’est là qu’elle révèle pour la première fois son prénom : Jeannine.

La victoire des Oozma Kappa est pourtant de courte durée, puisque Sulli, qui a triché pour permettre à Bob de réussir la dernière épreuve, est forcé de se dénoncer à Mme Hardscrabble, qui le renvoie sur-le-champ. Bob, décidé à prouver qu’il peut se montrer effrayant, s’introduit dans le monde des humains grâce à une porte d’accès. Sauvé et ramené à l’université par Sulli, il subit le même sort que son ami et se voit exclu du campus. Leurs camarades, qui n’ont jamais cessé de les soutenir, ont quant à eux eu l'opportunité d'intégrer le département Terreur. Alors que la fraternité des Oozma Kappa s’apprête à se diviser, Don annonce à Bob et Sulli qu’il va épouser Jeannine. Mme Squibbles apparaît alors en gloussant, à la plus grande gêne de Squishy, qui n’a pas l’air enchanté par la nouvelle. Il est temps pour Bob et Sulli de prendre congé de leurs amis, pour entamer une nouvelle carrière en tant que facteurs chez Monstres et Cie.

En version originale, Mme Squibbles est doublée par Julia Sweeney. Peu habituée au doublage, cette actrice américaine est essentiellement connue pour avoir joué le rôle de Raquel dans Pulp Fiction (1994). En version française, c’est Catherine Davenier qui lui prête sa voix. Ayant à son actif bon nombre de seconds rôles à la télévision et au cinéma, elle est également très présente dans l’univers du doublage, notamment pour les séries télévisées. Elle a également assuré le doublage de la mère de Dory, Jenny, dans Le Monde de Dory (2016).

Julia Sweeney
Catherine Davenier

Mme Squibbles est de retour dans QG de Soirée (2014), le court-métrage issu de Monstres Academy. La fête bat en effet son plein sur le campus de Monstres Université, mais les Oozma Kappa, qui ont organisé une soirée de leur côté, attendent en vain leurs invités. Alors que l’ambiance est au point mort, Bob et Sulli font irruption dans le salon avec une porte de Terreur : ils vont tout bonnement faire venir la fête à eux. Sulli, qui est sur le campus avec une seconde porte, s'en sert pour transférer les victuailles, les meubles, et même les invités directement dans le salon de Squishy. La discrétion est toutefois de mise, puisque les portes de Terreur donnent accès au monde des humains : Sulli doit donc traverser une chambre dans laquelle dorment profondément un homme et une femme. Petit à petit, la fête bat son plein chez les Oozma Kappa.


QG de Soirée (2014)

C’est alors que Mme Squibbles remonte de la cave, sa lessive sous le bras, furieuse de voir son fils montrer tant de débauche. S’apercevant de la présence des portes de Terreur, elle s’emploie à donner un vrai exemple de « détournement de porte ». Perchée sur le toit, sous les vivats de tous les étudiants, elle exécute une acrobatie digne des plus grands cascadeurs pour disparaître par une porte et réapparaître fièrement par l’autre, avec effets pyrotechniques en prime. Ébahis, les membres de Oozma Kappa l’acclament, imités par les autres spectateurs, avant de reprendre la fête de plus belle.

Sous ses airs de femme au foyer tranquille et bien installée dans sa petite routine, Jeannine Squibbles, avec ses bigoudis et son panier à linge, cache des facettes insoupçonnées. Toujours joyeuse, bienveillante et attentionnée, elle ne manque pas une occasion de surprendre son entourage en prouvant qu’elle sait également s’amuser et se laisser aller, quitte à mettre mal à l’aise son fils. Si ses apparitions sont peu nombreuses, elle apporte beaucoup d’éléments comiques au film de par son apparence et ses agissements souvent inattendus.

Poursuivre la visite

Le Forum et les Réseaux Sociaux

www.chroniquedisney.fr
Chronique Disney est un site amateur, non officiel, sans lien avec The Walt Disney Company, ni publicité,
utilisant des visuels appartenant à The Walt Disney Company ou des tiers par simple tolérance éditoriale, jamais commerciale.