Thunder Mesa Riverboat Landing
L'affiche
Date d'ouverture :
Le 12 avril 1992
Type d'attraction :
Croisière sur bateau à aubes
Durée :
20 minutes
(sans tenir compte de la file d'attente)

Le synopsis

Sur Rivers of the Far West se trouve un large ponton en bois au bout duquel se dressent fièrement à tour de rôle le Molly Brown et le Mark Twain, deux bateaux à aubes de la Western River Line. Appareillés pour quelques instants, ils proposent à leurs passagers de partir pour un voyage unique à la découverte de l'imposante Big Thunder Mountain, de la sauvage Wilderness Island, des étranges Western Deserts où se mêlent geysers et monstres du passé tout en découvrant une drôle de caverne, semblant être habitée par de vils personnages, ainsi que la cabane du vieux Joe.

L'expérience

Le voyage débute sur le ponton d'embarquement, situé en bordure de Rivers of the Far West, à proximité de l'étrange manoir des Ravenswood. Il se trouve placé ainsi au centre de la ville de Thunder Mesa.

Deux bateaux sont amenés à accoster. Le premier est appelé le Mark Twain en hommage au pseudonyme de l'écrivain Samuel Langhorne Clemens, célèbre notamment pour être l'auteur du roman des Aventures de Tom Sawyer tandis que le second est le Molly Brown, en hommage à une jeune femme pionnière de l'Ouest.

Les deux bateaux sont esthétiquement comparables malgré quelques différences caractéristiques. Tous les deux sont exploités par la Western River Line (anciennement par la Thunder Mesa River Packet and Steam Navigation Co.) et disposent de trois ponts (Principal, Supérieur ou Tempête, Promenade). Ils sont pilotés par leurs Capitaines respectifs, depuis la timonerie.

Le Mark Twain possède deux grandes cheminées et une seule roue à aubes. Le Molly Brown, quant à lui, est équipé d'une seule cheminée et d'une roue à aubes de chaque côté. En outre, le Capitaine de chaque navire a invité dans sa cabine la personne à qui il est dédié. L'occasion pour les passagers de se faire commenter la visite en direct par Mark Twain ou Miss J.J. Brown en personne.

Au cours du voyage sont traversés divers paysages, endroits mystérieux et panoramas légendaires avec les explications fourmillantes de détails de leur capitaine, celui du Molly Brown, le Capitaine Bill, ayant pour particularité d'être originaire de France.

Dans un premier temps, ils remarquent l'îlot central du lac qui contient l'énorme et impressionnante Big Thunder Mountain, réputée pour être le royaume d'un dieu puissant mais également une mine anciennement exploitée par la Thunder Mesa Mining Company et où se trouvait le plus grand gisement d'or que l'Ouest ait jamais connu, dixit Mark Twain. D'après lui, cet endroit est aussi un ancien cimetière indien sacré et des racontards laissent à penser que des esprits ont pris possession de toute la montagne. Cet îlot est l'axe central du trajet et reste visible à chaque instant, côté bâbord.

Le bateau longe tout d'abord une bonne partie de Thunder Mesa jusqu'à Hall Mill Landing. Une étrange caverne située tout près de là semble habitée. Selon le speaker, il s'agit du repaire de contrebandiers malfaisants ; néanmoins sans danger pour les voyageurs, ces gredins en ayant uniquement après le menu gibier. La grotte porte le nom de Smuggler's Cove, traduisible en français par « Crique des contrebandiers ». Le bateau quitte alors la ville pour Cottonwood Creek avant de se diriger vers Pocahontas Indian Village (les Indiens y vivant surnomment les bateaux à aubes des canoës de feu à cause de la fumée sortant des cheminées) puis Wilderness Island ; les passagers remarquant ainsi une cabane, habitée par un certain pêcheur prénommé Joe, alias Catfish Joe, qui, assis sur un fauteuil à bascule, se prélasse toute la journée au bord de la rivière en compagnie de son chien Moonshine. Molly Brown dit le connaître depuis son enfance et Mark Twain s'amuse du fait qu'il n'a jamais attrapé un seul poisson.

Le voyage continue par une visite de la flore et de la faune locales, avec la chance de croiser la famille d'orignals qui habite dans la forêt non loin. Un petit campement abandonné ponctue ensuite la progression dans Western Deserts.

Quelques secondes plus tard, le bateau arrive près d'un étrange endroit où se trouve un monstre préhistorique, le fameux Tyrannosaurus Rex ! Bien entendu, il n'en reste ici qu'un simple vestige. Signe de son ancienneté, le squelette est  ancré dans une montagne volcanique, dont les geysers rougeoyants recrachent à longueur de temps, des colonnes d'eau chaude provenant des profondeurs de la terre.

Quelques secondes plus tard, juste après le somptueux Natural Arch Bridge et sous le cri d'un coyote, l'ambiance change radicalement. Elle laisse en effet sa place à une atmosphère lugubre, émanant de Boot Hill, le cimetière de Thunder Mesa, situé aux abords du manoir Ravenswood. Son état laisse à désirer au point qu'une tombe est sur le point de sombrer dans l'eau.

Les voyageurs sont de retour à leur point de départ, prêts à débarquer et à retrouver la terre ferme.

Au cours du voyage sur le Mark Twain, l'écrivain se sera souvenu de son expérience en tant que pilote sur un bateau similaire, comment elle l'inspira en tant qu'auteur et à quel point Thunder Mesa était auparavant une petite ville n'ayant même pas droit à un point sur une carte. Il aura raconté également comment les gens surnommaient les bateaux à aubes des "pièces montées flottantes" à cause des différents ponts tout blancs ressemblants aux étages d'un gâteau génois.
Sur le Molly Brown, il sera rappelé que Miss J.J. Brown et son mari Jim Brown partirent de rien et firent fortune dans les mines d'or du Colorado avant d'intégrer la haute société de Denver. Comme Mark Twain, elle naquit à Hannibal, Missouri, et c'est ce dernier qui lui parla des richesses de Leadville dans le Colorado ; ce qui la convainquit de s'y rendre. Là-bas, elle rencontra son mari et ils possédèrent le puits d'argent Little Johnny. Plus tard, elle voyagea en Europe, notamment en France où elle s'étonna de voir les gourmets manger des escargots.

La critique

rédigée par
★★★★
Publiée le 13 janvier 2015

À l'image du Disneyland Railroad, Thunder Mesa Riverboat Landing est tirée d'une attraction imaginée par Walt Disney lui-même. Dès les premiers concepts de Disneyland en Californie, une rivière avec un bateau à aubes a été développée. Le Mark Twain a ainsi été inauguré en 1955 et l'exemplaire de Disneyland Paris en est une copie plutôt conforme. Ses origines, venant du tout premier Disneyland sont également retranscrites à travers Joe, copie d'un pirate de l'attraction phare Pirates of the Caribbean.

Lors de la conception du Frontierland de Disneyland Paris, il ne pouvait être envisagé de se passer de ce classique incontournable. Cependant, un élément majeur fut modifié, l'ajout d'un second bateau, le Molly Brown, d'une conception différente même si les spiels des deux navires (hormis les histoires des invités) restent  identiques.

En 2010, le Molly Brown est placé en cale sèche dans un hangar aménagé et thémé à cet effet (il sera nommé Burke & Burke Boat Repair & Supplies en 2012), pour une restauration complète qui nécessita le changement d'un nombre énorme de pièces (lors de l'inauguration en 2011 pour fêter son grand retour,  l'Ambassadeur Régis Alart, parle de « changement complet du bateau »).

Cette nouvelle inauguration en 2011, en présence des Ambassadeurs Régis Alart et Osvaldo Del Mistero (appelé Oswald pour l'occasion), de Buffalo Bill, de Mickey et Minnie, a permis de faire prendre conscience de l'importance des bateaux à aubes à l'époque de la conquête de l'Ouest. Pour l'occasion, Régis et Osvaldo vantent les mérites du Molly Brown et la prospérité de Thunder Mesa. Cette inauguration a été une véritable aubaine et un évènement unique pour tous les habitants et visiteurs de Thunder Mesa. Lors de la découverte de ce nouveau Molly Brown, de nouveaux éléments rajoutés sont d'ailleurs aperçus sur celui-ci. Sur le Pont Promenade s'y trouvent désormais un jeu d'échec et du mobilier. De nouvelles plaques d'informations ajoutées sur l'ensemble du navire indiquent également les différentes pièces, les différents ponts et autres lieux importants. Tous ces éléments supplémentaires ne font que renforcer l'immersion des voyageurs. Dernier détail et non des moindres, les demi-cercles protégeant les roues à aube n'indiquent plus « Molly Brown – Queen of the River » mais « Molly Brown – Western River Line », célébrant par la même occasion la nouvelle compagnie fluviale exploitant les deux navires (auparavant, il s'agissait de la Thunder Mesa River Packet & Steam Navigation Co., dixit un panneau de Town Square remplacé en 2011).

Cependant, malgré le charme intense se dégageant du Molly Brown, le Mark Twain, de par son histoire unique, reste le petit préféré.

Ainsi et comme c'est très souvent le cas dans les Parcs à thèmes Disney, environnements différents riment avec expériences différentes !

Le Mark Twain, conceptualisé par Walt Disney lui-même est un ultime honneur à l'auteur du même nom. auquel il a toujours voué une forte admiration. La société Disney s'est donc investie à maintes reprises dans des projets d'adaptations (Le Prince et le Pauvre de 1962 et le cartoon de 1990, Les Aventures de Huckleberry Finn ou encore Tom & Huck).

Le voyage est narré par le capitaine du Mark Twain en compagnie de celui-ci, dépeint comme un homme ayant connu les débuts de Thunder Mesa. Ses interventions sont extrêmement enrichissantes concernant l'histoire de cette ville champignon. Il explique également des éléments techniques, notamment sur son nom, Mark Twain. En réalité, ces deux termes signifient « Marquer deux sondes ! » sur les bateaux à aubes. Impressionné par le cri, l'auteur le prendra pour pseudonyme et le gardera toute sa vie.

Le Molly Brown, second bateau imaginé par les concepteurs de Frontierland, opte pour une autre technique de bateau à aubes, une roue de chaque côté. Malgré sa grande qualité de réalisation et son élégance, les passionnés de Disney ont tendance à l'oublier au profit du Mark Twain qui figure parmi les attractions mythiques des Parcs Disney dans le monde.

Il porte le nom de Margaret Brown, plus connue sous le pseudonyme de « l'insubmersible Molly Brown ». Ce pseudonyme lui vient de sa survie à la catastrophe du Titanic. Dans le film réalisé par James Cameron en 1997, le rôle de Molly Brown est campé par Kathy Bates ; la société Industrial Light & Magic, filiale de The Walt Disney Company ayant d'ailleurs participé à la réalisation des effets spéciaux.

Molly Brown en personne est présente, et, à l'image de Mark Twain, explique l'histoire du Land. Cependant, elle n'est pas transposée dans l'histoire de Thunder Mesa. Elle y reste étrangère en parlant de sa ville d'attache, Denver.

Ces deux invités permettent donc de patienter entre deux escales en discutant et constituant là un astucieux moyen d'attirer l'attention des passagers ; le personnage de Mark Twain donnant d'ailleurs des indications très techniques et potentiellement plus intéressantes concernant l'histoire des bateaux à aubes. Il faut souligner alors la qualité du travail réalisé par l'équipe de Walt Disney Imagineering dans la mise en scène du récit livré par ces deux personnes réelles.

Du côté de la disposition des découvertes tout au long du voyage, la partie centrale (début de Wilderness Island) reste légèrement en retrait face aux autres parties. Hormis un camp abandonné et une famille d'orignals, ce ne sont en effet que les trains fous de Big Thunder Mountain qui remplissent la soif d'aventure des passagers.

D'ailleurs, la version parisienne est un peu différente de celles des autres Parcs Disney, de par sa conception et son intégration dans Frontierland. La scène des geysers, notamment, y est unique. Dans la version californienne de Big Thunder Mountain Railroad, le squelette de T-Rex se trouve en effet au cœur de la montagne…

Ce voyage reste un moment unique et incontournable au cœur de Thunder Mesa. Il apporte des informations fondamentales sur le Land, ce qui permet de mieux comprendre les histoires racontées à  travers celui-ci. Paisible halte entre les émotions procurées par Phantom Manor et Big Thunder Mountain, Thunder Mesa Riverboat Landing est une attraction passionnante, charmante et emblématique de Disneyland Paris.

La disponibilité

Cette attraction est toujours ouverte, à Frontierland, dans le Parc Disneyland de Disneyland Paris.